Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options

Aubameyang-Dortmund : un mariage de raison

Annoncé sur le départ pour la troisième été consécutif, Pierre-Emerick Aubameyang n'a finalement convaincu aucun club et jouera toujours sous les couleurs du Borussia Dortmund cette saison. Une issue qui contente tant bien que mal les deux parties.

Modififié
Pierre-Emerick Aubameyang avait vidé son casier et dit adieu à ses copains. Après quatre saisons, 120 buts inscrits et un premier trophée enfin remporté avec le Borussia, le Gabonais était prêt à aller voir ailleurs, et ce dès le début du mois de juin. Pour la première fois depuis son arrivée à l'été 2013, la direction du BvB semblait plutôt encline à le laisser partir, surtout après une saison ponctuée du trophée de meilleur buteur et d'une victoire en Pokal. Le club avait même fixé son prix : environ 80 millions. Une somme élevée, mais pas franchement exorbitante. Surtout avec un contrat qui court jusqu'en 2020. Son départ ne faisait alors aucun doute. Cependant, deux mois plus tard, c'est bien avec le Borussia que Pierre-Emerick Aubameyang attaque la nouvelle saison. Attendu à Paris, puis à Milan et enfin en Chine, PEA devra se contenter des charmes de la Ruhr. Si techniquement, il reste un mois au joueur pour trouver un nouveau club, Michael Zorc a été clair mi-juillet : « En ce qui le concerne, nous considérons que la fenêtre de transfert est fermée; car s'il part, nous n'aurons jamais le temps de lui trouver un vrai remplaçant. » Quant au CEO Hans-Joachim Watzke, il a récemment déclaré que, de toute façon, aucune offre « concrète » et «  interessante » pour le Gabonais n'était arrivée dans les bureaux du Borussia Dortmund. L'association PEA/BVB ressemble de plus en plus à un mariage de raison. Les deux parties aspirent à mieux mais n'en ont finalement pas les moyens.

Un arrangement qui fonctionne


Heureusement pour le BvB, les relations entre les deux parties restent globalement bonnes malgré les supposés transferts qui n'ont jamais eu lieu. Même s'il souhaite franchir un cap et jouer dans un club plus important, PEA reste très attaché au Borussia Dortmund. Les fans l'adorent et de tous les joueurs, il est sans doute celui qui pose le moins de problèmes dans le vestiaire. S'il dérange parfois sa direction en arborant des coiffures avec la virgule Nike ou en parlant un peu trop aux médias français, Aubameyang reste un des hommes les plus appréciés par ses collègues. Lors du conflit Watzke/Tuchel, il est l'un des rares joueurs à n'avoir pris parti pour personne. En dépit des problèmes de management devenus permanents au sein du club, Pierre-Emerick Aubameyang fait quasiment toujours son boulot.


Selon Peter Bosz, il est de ces joueurs que « les bruits n'atteignent pas lorsqu'il est sur le terrain  » . Alors que le Borussia s’apprête à vivre une saison de transition et que les blessés sont déjà nombreux, compter PEA dans son équipe est sans doute une bonne idée. Le club de la Ruhr peut, en effet, attendre sans trop de soucis encore un an pour le vendre. Acheté pour seulement 13 millions d'euros en 2013 et avec un contrat qui court donc jusqu'en 2020, l'attaquant partira forcément pour le triple, voire plus.

L'assurance-vie


Une baisse de régime soudaine est finalement la seule crainte du Borussia dans cet arrangement. Depuis quelques saisons, les grincheux attendent que PEA rentre dans le rang. Qu'il redevienne le joueur qu'il était à Saint-Etienne. En Allemagne, où ses qualités sont bien plus louées qu'en France, on ne croit absolument pas à cette théorie. « Pour Peter Bosz, Aubameyang est une assurance-vie. Il est le joueur le plus important du Borussia Dortmund  » , assure Otmar Hitzfeld au micro d'Europsort. « Il représente 20% de l'équipe actuelle. » Du reste, alors que les préceptes de l'entraineur néerlandais ont du mal à passer auprès de l'effectif pour le moment, personne ne s'inquiète trop pour le Gabonais. « C'est devenu un tueur » affirme quant à lui Matthias Sammer.



Auteur de 31 buts en championnat la saison passée, difficile d'imaginer PEA en inscrire moins d'une vingtaine cette année. Si en Ligue des Champions, son impact est moins important, cela n'est pas forcément un problème pour le BvB dont le championnat reste la priorité. Surtout cette année, où le Bayern semble franchement prenable. Annoncé sur le départ chaque été, PEA ne sera sans doute jamais vu comme un digne successeur au grand Robert Lewandowski. Pourtant, en quatre saisons, il a déjà dépassé le Polonais au classement des buteurs du club. A ce rythme-là, Aubameyang va finir par devenir une légende du Borussia. Sans que ni lui ni le club ne l'aient jamais vraiment voulu.

Par Sophie Serbini
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 19 minutes Rocco Siffredi prend la défense de Ronaldo 11 il y a 3 heures Wenger est prêt à retrouver du boulot « à partir du 1er janvier 2019 » 16
Hier à 17:53 Action commune et grève des chants dans les stades de Ligue 1 ce week-end 42
Partenaires
Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall
Hier à 16:34 Tuto Panini Adrenalyn XL : les points 14 Hier à 16:06 La boulette d'Ali Ahamada lors de Comores-Maroc 25