Aubam' démasqué

« Tout-droit » bling-bling ou altruiste campagnard ? Auteur d'un début de saison aussi canon que ses temps sur 100 mètres (9 buts en 7 matchs de BuLi), Pierre-Emerick Aubameyang a longtemps été une énigme footballistique. Mais peu à peu, le gamin de Laval révèle sa vraie nature : celle d'un vrai bon joueur de foot qui a les pieds sur terre.

1k 31
Avril 2005. Dans tes rêves, de Denis Thybaud, ne bouscule pas le box-office, mais la bande-son de Disiz la Peste fait vibrer quelques oreilles, jusqu'à l'Huisserie, en banlieue Sud de Laval, où le jeune Pierre-Emerick Aubameyang est un garçon qui galère. À 15 ans, déscolarisé et non licencié d'un club de foot, il est plus au milieu de nulle part qu'à la croisée des chemins. Kévin, meilleur ami de toujours, se souvient : « Il était là, en Mayenne, il n'allait plus à l'école, il jouait au foot, mais ne faisait pas grand-chose d'autre. En ville, les gens se demandaient ce qu'attendait sa famille pour s'occuper de lui, alors que celle-ci a toujours répondu présent. » Alors au lieu d'errer, il s'occupe comme il peut. Il fantasme. « Tous les matins, j'allais m'entraîner avec lui » , poursuit Kévin. « C'était l'époque où Lyon était sur le toit de la Ligue 1. On se prenait pour Sidney Govou et Sonny Anderson. C'est le seul moment où il a douté. » Pas le seul moment où l'on a douté de lui, en revanche.

De « tout-droit » pistonné...


Car pour beaucoup, PEA est un « tout-droit » . Un coureur de cent mètres aux pieds aussi carrés que les briques qui forment l'église Saint-Siméon de l'Huisserie, à côté de laquelle le gamin aux initiales de compte épargne tape le ballon. Cette image le poursuit tout au long de sa non-formation. Fils du footballeur Pierre Aubame, le gosse est un nomade : Laval, Toulouse, Nice, Rouen, la Colombie et enfin l'Italie où le daron chope un poste de recruteur à Milan. Un tournant. Oui, pour ses détracteurs, Aubameyang n'est pas seulement un footballeur maladroit. Il est aussi un pistonné. La vérité, elle, est simple. Alors à Bastia, Aubam' fait un pacte avec son père : s'il plante plus de six buts, il chope un essai chez les Rossoneri. Il en claque sept et s'envole vers Milanello. Si du grande Milan, le « fils de » ne verra que les entraînements, celui-ci en garde tout de même un souvenir impérissable. Celui de s'être entraîné avec des légendes, d'avoir découvert autre chose, mais pas celui, amer, de ne pas avoir eu sa chance. « En France, beaucoup disent qu'à Milan, ils ne m'ont pas donné ma chance, mais la vérité, c'est qu'avec les joueurs qu'il y avait, tu voulais qu'ils me mettent où » se souvient-il, le sourire aux lèvres. S'il y a bien une chose que l'on ne peut pas reprocher au Franco-Gabonais, c'est qu'il n'a jamais pété plus haut que son cul. Malgré son amour assumé du bling-bling, celui qui a un jour osé se pointer au Canal Football Club en tenue de Michael Jackson est en fait un garçon simple. Un amoureux de ses racines qui sait ce qu'il vaut. Soit pas grand-chose si l'on en croit certains qui ont croisé son parcours.

... à buteur respecté


Le paternel a beau avoir eu son rôle à jouer, le seul coach qui a véritablement fait confiance à Aubameyang porte la moustache. Alors entraîneur à Monaco, Guy Lacombe se souvient que « certains disaient qu'il était pathétique » , tandis que certains membres de son staff se demandaient bien ce que l'Aveyronnais trouvait à son poulain. Sa force de travail, peut-être. Car à Lille puis à Monaco, le gamin le sait : il n'est pas un dieu balle au pied, ni un tueur devant les buts. Il court juste plus vite que tous ses adversaires. Ce n'est peut-être pas un hasard s'il finit par percer à Saint-Étienne. Une ville humble et travailleuse. Dans le Forez, il dégaine sa première saison à 10 buts, puis explose en 2012/2013, en prouvant une chose : capable de faire briller Brandão, qui a réalisé la meilleure saison de sa carrière à ses côtés, PEA fait partie de cette race rare d'ailier buteur et altruiste. Alors au top du hip-hop, le Borussia Dortmund le sent bien. Et alors que tout le monde prédit un crash, PEA s'envole. Meilleur joueur du BvB la saison passée - une saison pas terrible, certes - l'ex-Vert a progressé devant le but, est capable de se projeter avec intelligence tactique et n'est pas avare de caviar. Plus que son rythme de croisière, il a trouvé dans la Ruhr une équipe qui convient à son style de jeu. Auteur de neuf buts en sept matchs, l'attaquant de 26 ans souhaite taquiner le Bayern, mais sait déjà qu'il retournera à l'Huisserie cet été, sans doute en voiture, lui qui adore s'infliger des trajets de routiers : « J'ai besoin de retrouver les vaches et l'odeur de l'herbe. Je suis un campagnard. » C'est tout ça, que cache le masque de Spiderman.

Par Swann Borsellino Propos de PEA recueillis par SB, dans le SoFoot n°102.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
BlackAndYellow Niveau : District
Le meilleur Reste a venir je l'espère !
pinpin666 Niveau : DHR
Des grands buteurs qui manquaient de finesse dans leurs dribbles et dans leur conduite de balle , il y en a toujours eu. Guivarch, Mario Jardel, Djibril Cissé, Alan Shearer, Inzaghi, Papin etc. Je ne comprends donc pas du tout le procès en pied carré qu'on a jamais arrêté de faire à Aubameyang. Ceci dit il explose sur le tard.
Cool pour Aubam.
Mais serait il aussi bon au billardfoot?
Saison à 10 buts?

Il arrive à Sainté pour 6 mois au mercato d'hiver et plante 2 buts sans crever l'écran. On pense qu'il ne va pas être retenu et continuer son tour de France. Mais Sadran pose 6M€ sur Rivière (lol) et que Galtier croit en Aubam pour le remplacer. Il a su lui offrir une stabilité et s'en suit une grosse prépa de sa part où il gagne sa place de titulaire en enquillant les buts, puis 16 buts sur la saison et 19 la seconde (sans compter les coupes).
Sacré Aubam, enfin sans faire des entraînements au grand Milan, pour comprendre ce qu'est le travail, pas sur qu'il perce. Alors merci au piston quand même.

J'enlève rien au monstre qu'il est devenu
Gilles de la Kolo Tourette Niveau : CFA
Il est dans la place comme on dit et a enfin trouvé l'harmonie.
Aubameyang est "in"
Message posté par pinpin666
Des grands buteurs qui manquaient de finesse dans leurs dribbles et dans leur conduite de balle , il y en a toujours eu. Guivarch, Mario Jardel, Djibril Cissé, Alan Shearer, Inzaghi, Papin etc. Je ne comprends donc pas du tout le procès en pied carré qu'on a jamais arrêté de faire à Aubameyang. Ceci dit il explose sur le tard.


Ben ça va, il a 26 ans et il a quand même enchaîné 4 bonnes saisons.
Il a surtout souffert de sa fameuse réputation de "tout droit", ce qu'il était au début mais le problème c'est que la plupart des personnes qui l'ont critiqué ne devait pas regarder ses match parce qu'il a énormément progressé déjà à Sainté (la dernière saison il a été énorme et il avait beaucoup moins de déchet (19 buts en championnat quand même)) et les haters ont continué de penser qu'il jouait toujours de la même manière alors qu'il a vraiment beaucoup progressé techniquement et tactiquement.
En plus c'est vrai que malgré son style bling bling il a l'air vraiment tranquille et pas prise de tête.
Bref moi ça m'étonne pas qu'il confirme (et encore une fois à 26 ans c'est pas si sur le tard que ça) et ça m'fait plaisir pour lui.

Continue Aubam et merci pour les 2 belles dernières saisons à Sainté
Foot de campagne Niveau : District
Quelqun connait les temps de références d'Aubame sur 100m ?
benoit-tango Niveau : District
J'ai l'impression qu'au Stade Lavallois, en 2005, on a raté quelqu'un ...
Et il revient effectivement parfois en Mayenne ... bien trop vite d'ailleurs.
Super joueur et super personne avant tout (non, je le connais pas personnellement) qui dégage beaucoup de sympathie. En espérant qu'il foutent une belle quenelle au Bayern cette saison!
benoit-tango Niveau : District
D'ailleurs, il a toujours dit qu'il jouerait un jour au Stade Lavallois ... on va attendre un peu.
Message posté par pinpin666

Je ne comprends donc pas du tout le procès en pied carré qu'on a jamais arrêté de faire à Aubameyang. Ceci dit il explose sur le tard.


Pas tant que ça, il reste quand même sur 4 saisons d'affilée de bon voire très bon niveau et il n'a que 26 piges.

A 22 ans il plantait 16 buts en ligue 1 (6 passes décisives). On a vu des révélations plus tardives.
Puis à Milan il avait été meilleur buteur de la Youth Cup ou un truc du genre donc il devait quand même être un peu prometteur. Ce qui ne l'a pas aidé c'est d'être trimbalé tous les 6 mois dans ses jeunes années. Dès lors qu'il a eu de la stabilité et la confiance d'un coach il a explosé.
Gael Givet mais j'ai peur Niveau : District
Dommage qu'il ait renié sa nationalité...
C'est bien gentil le rappel de la moustache de Lacombe, mais avant lui, il y a Faruk Hadzibegic qui le récupère en réserve au Milan pour le faire jouer une quarantaine de matchs à Dijon, ses premiers en pro. Puis Rudi Garcia le fait venir à Lille et le fait jouer une vingtaine de matchs, malgré les grosses lacunes techniques qu'Aubameyang avait à ce moment-là.
Lacombe a seulement récupéré un jeune joueur qui avait déjà une soixantaine de matchs pros (L2, L1, et Europe) derrière lui, et a continué à le faire jouer.
volontaire 82 Niveau : CFA2
Message posté par Vert&Blanc
Saison à 10 buts?
Mais Sadran pose 6M€ sur Rivière


C'est pas bien de me faire du mal comme ça..
volontaire 82 Niveau : CFA2
Message posté par Gilles de la Kolo Tourette
Il est dans la place comme on dit et a enfin trouvé l'harmonie.
Aubameyang est "in"


T'es vraiment un génie incompris Gillou
ThomasDandy Niveau : Ligue 2
Note : 3
J'adore ce joueur depuis un petit moment, grâce à Football Manager (oui c'est débile) 2012, où il a fait de mon Nîmes Olympique une équipe 3 fois championne de France.
Je suis supporter de l'OL mais il m'a séduit à Sainté.
Je suis ravi de ce qu'il fait à Dortmund. C'est effectivement un vrai bon joueur.
Quelqu'un pour expliquer le délire du nom du père qui est plus court que celui du fils? Ça m'a toujours intrigué
ZidaneLeMagnifique Niveau : DHR
Je l'ai découvert en L2 avec Dijon, je pensais qu'il allait faire une bonne carrière mais pas à ce point. Content pour lui, un type sympa et humble.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Cette Serie A est folle
1k 31