1. //
  2. // 25e journée

Au tour de Rennes

Seule équipe du haut de tableau qui enfilait le maillot ce soir, le Stade Rennais en a profité pour chiper la place de leader au LOSC. Pendant ce temps, Arles, Lens et Monaco continuent à s'engluer dans les bas-fonds de la Ligue 1.

Modififié
0 2
Bordeaux 3-0 Auxerre


Le duel tant attendu entre les deux malades du football français n'a pas eu lieu. La raison de ce non-match entre Bordeaux et Auxerre est plutôt simple. L'équipe de Jean Tigana est convalescente, celle de Jean Fernandez en phase terminale. Les Auxerrois, qui n'ont pas gagné un match depuis le 20 novembre, n'ont pas tenu la comparaison face à des Bordelais motivés par la grève de leurs supporters. Supporters qui, absents du stade jusqu'à la fin du premier quart d'heure de jeu, auront manqué l'ouverture du score d'Alou Diarra. Dommage. Sympa, Modeste et Plasil viendront consoler les Ultramarines. Inconsolable, Jean Fernandez ne devrait pas tarder à adopter la méthode Guy Roux. Le maintien avant tout.

Rennes 2-0 Lens

Ce bon vieux Fred Antonetti ne peut plus se cacher. En venant à bout du RC Lens 2 à 0, la bande de jeunes de l'entraîneur corse a posé ses fesses sur le trône d'une Ligue 1 qui y verra sans doute plus clair demain soir. Lensois il y a encore deux mois, Razak Boukari a ouvert le score d'une magnifique frappe enroulée, avant que Montano ne double la mise. Salaud, l'ancien Sang et Or condamne ses anciens coéquipiers, dix-neuvièmes d'une Ligue 1 à deux vitesses, où depuis le début des matches retours, les cadors enchaînent, quand les derniers faiblissent. La survie du plus apte en somme.

Monaco 2-2 Caen

La survie, l'AS Monaco l'a entrevue le temps d'une première partie de match, quand un Park aussi seul qu'inspiré et auteur d'un doublé semait la zizanie dans la défense normande. Une défense aussi fébrile que le mental des monégasques, moralement à la rue, qui trouveront le moyen de voir leur avantage fondre en quelques minutes. Soirée des traitres oblige, c'est Yohan Mollo, ancien de la maison, qui a inscrit le but égalisateur. L'ASM est en crise, Banide impuissant. La L2 se frotte les mains.

Arles-Avignon 1-1 Brest

La Ligue 2, ça fait bien longtemps que les Arlésiens y sont. Bien décidés à choper une deuxième victoire cette saison, les joueurs de Faruk Hadzibegic ont sérieusement mis à mal une équipe brestoise assez fébrile. Menés à la mi-temps suite à un but de Ghilas, les Bretons ont puisé dans leurs réserves pour réduire le score par l'intermédiaire de Larsen Touré. Alex Dupont a ensuite décidé de fermer la boutique, pour revenir avec un triste point du Parc des Sports d'Avignon.


Sochaux 0-0 Montpellier

La Ligue 1 a cela d'incroyable qu'elle peut compenser le manque de spectacle par la performance de ses incroyables arbitres. Inspiré, le jeune Clément Turpin a eu du boulot ce soir. Un joli coup de boule d'Ideye et un énième geste d'humeur de Spahic ont amené le jeune homme en jaune à dégainer les cartons rouges. Côté jeu, rien à signaler à part de la tristesse et une occasion manquée de Souleymane Camara. Montpellier n'avait qu'à profiter de sa supériorité numérique.

Valenciennes 0-0 Lorient

Une supériorité numérique qui n'aura pas profité aux Valenciennois. A onze contre dix pendant quasiment une mi-temps suite à l'expulsion de Coquelin, les Nordistes ne sont pas parvenus à concrétiser leur domination en seconde période. Plus à leur aise lors des quarante-cinq première minutes, les Lorientais peuvent remercier Fabien Audard pour ce bon point.

Saint-Étienne 0-2 Nice

Après des rencontres difficiles face à Lyon et Marseille, la réception de Nice avait de fausses allures de porte ouverte vers le chemin de la rédemption pour l'ASSE. Manque de bol pour Christophe Galtier, ses joueurs ont pris une bon vieille leçon de réalisme. A l'agonie pendant quatre-vingt dix minutes, les Niçois ont su profiter de leurs bribes d'occasions pour inscrire deux buts grâce à Mounier et Coulibaly. Lot de consolation pour Jérémy Janot : la lunette involontaire de Coulibaly à la 55ème lui offre un second rôle dans le top cinq des buts de l'année.

Swann Borsellino

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 2