En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 13 Résultats Classements Options
  1. // Étranger de l'étranger
  2. // Globe trotter
  3. // Stefan Zoll

« Au Soudan, ils m'ont fait passer pour un albinos »

Ancien attaquant, Stefan Zoll a parcouru les clubs semi-professionnels en Angleterre, avec quelques passages ratés à Rennes et Dunkerque. En parallèle, celui qui étudiait l’arabe a voyagé en passant par le Maroc, le Soudan et la Syrie, où il a été kidnappé par les services secrets. Interview d’un globe-trotter qui a désormais atterri en Arabie saoudite, pour enseigner le jiujitsu.

Modififié

Tu peux nous raconter tes débuts en Angleterre ?
J’ai commencé très tôt à jouer au football, dans des petits clubs. Puis à 14 ans, j’ai intégré le centre de formation de Leeds United. À cette époque, Leeds était en Premier League, et c’était l’un des meilleurs centres en Angleterre. J’ai côtoyé Jonathan Woodgate là-bas, j’ai vu Alan Smith dans ses œuvres. Leeds recrutait les meilleurs jeunes des environs. C’était l’époque ou Beckham et Scholes sortaient de Manchester United. Leeds et Manchester étaient les meilleurs académies de jeunes de l’époque. Mais Leeds ne m’a pas offert de contrat. Barnsley, qui jouait en seconde division, est venu me chercher. Pareil, c’était un très bon centre de formation. C’était en 1998, quand l’équipe jouait en Premier League.

Tu avais l’objectif de devenir professionnel ?
Je rêvais d’intégrer le groupe professionnel. J’étais attaquant, et j’avais un style totalement différent du traditionnel avant-centre anglais. J’étais rapide malgré ma grande taille. Je pensais vraiment pouvoir franchir le cap. Mais finalement, je n’ai pas réussi à Barnsley. J’ai fait un essai à Tottenham ensuite. Je suis allé à Londres, je m’entraînais avec les Spurs pendant six mois. Je jouais avec les jeunes et avec la réserve. Il y avait Peter Crouch à l’époque. Il avait deux ans de moins que moi, et il jouait avec les jeunes. Les gens disaient : « Il ne deviendra jamais professionnel, il est trop maigre et trop grand. » Finalement, il a réussi à bluffer tout le monde.

Après Barnsley, tu vas faire un essai à Rennes. Comment tu as atterri en France ?
Mon père vit en France depuis très longtemps. C’est un pianiste, qui travaille dans de nombreux conservatoires, il donne des cours aussi dans la région de Rennes. Mon père vient d’Allemagne, et quand il s’est séparé de ma mère, il est allé vivre à Rennes. J’avais 16 ans, et il a obtenu un essai à Rennes pour moi. Je ne sais pas comment il a fait ! Je me suis entraîné pendant trois semaines à Rennes. J’étais tellement étonné. Les infrastructures étaient parfaites, les jeunes vivaient au sein même du centre. C’est là que j’ai compris que les clubs français étaient en avance sur l’Angleterre, au niveau de la formation. Même à Leeds, ce n’était pas si bien organisé. J’ai vécu à Rennes, et même si c’était court, c’était une superbe expérience. Ils ne m’ont pas gardé finalement.

Donc tu vivais entre la France et l’Angleterre ?
Oui, c’est très dur pour un gamin. J’avais juste le football en tête. Je ne voulais rien faire d’autre. C’était dur pour ma mère, qui a dû élever mes sœurs et moi seule. Mais mon père et elle m’ont toujours soutenu dans mon rêve de devenir professionnel.

Tu es rentré en Angleterre après Dunkerque ?

Oui, et j’ai continué ma tournée des clubs (rires). J’ai fait un essai à Crystal Palace. J’ai atteint mon meilleur niveau là-bas, même si je n’ai pas intégré le groupe pro. Mais je savais que je pouvais tout de même vivre du football. J’étais persuadé de mes qualités. Et c’est en France que j’ai trouvé une énième opportunité.

Un retour à Rennes ?

Non, non. Cette fois, j’ai rejoint Dunkerque (rires). Il y avait un entraîneur anglais, dont je ne me souviens pas le nom (Bobby Brown, ndlr). Il voulait absolument des joueurs anglais pour son équipe. Il est allé chercher un joueur à Colchester aussi ! On a signé tous les deux, on était le duo d’attaque anglais de CFA. C’était une expérience incroyable.

Tu t’es adapté à la ville ?
C’était très dur au début. La culture française est tellement différente. Et j’avais 19 ans. C’était ma réelle première expérience à l’étranger. Je n’ai jamais aussi bien mangé de ma vie. Je me levais à 6 heures du matin pour acheter une baguette et des pains au chocolat. Tu ne trouves pas ça en Angleterre (rires). Dunkerque est une très belle ville. J’habitais à cinq minutes de la mer. Et j’ai énormément appris de la mentalité française. Je me suis entraîné avec d’excellents joueurs. Il y avait pas mal d’internationaux maliens dans notre équipe. Ils étaient vraiment bons. Je me rappelle Mamadou Bagayoko. Quel joueur !

Mais tu retournes finalement en Angleterre ?
Oui, un an après. J’ai encore fait quelques essais. Mais c’est la période où j’ai réalisé que je visais peut-être trop haut. Et j’ai accepté une offre provenant d’un club de Non-League football (semi-professionnel, ndlr). C’était une belle offre économique, l’occasion de gagner quelques pounds en jouant.

Le Non-League Football est plutôt connu pour son football violent…
Il faut savoir que beaucoup d’anciens professionnels anglais finissent leur carrière à ce niveau. Je pense que le niveau est assez élevé. Beaucoup de jeunes qui n’ont pas réussi dans les académies de jeunes des clubs professionnels jouent dans ces divisions. Mais ça reste des joueurs qui ont un certain bagage.

Tu t’es imposé dans un club ?
Non, j’ai continué mon périple (rires). J’ai joué à Farsley Celtic, à Pickering Town, à Harrogate, à Whitby Town et enfin à Stocksbridge Park Steels. En 2006, à Stocksbridge (son dernier club, ndlr), j’ai côtoyé une star du moment : le meilleur buteur de Premier League.

Jamie Vardy ?
Oui ! Il venait d’intégrer l’équipe. Il était là, tout frêle. Il était remplaçant, il jouait des bouts de match. Je me disais : « Ce gars, il est bon, mais il n’a rien de spécial. » Maintenant, je le vois jouer à Leicester, battre le record de Van Nistelrooy… Il est impressionnant. C’est la preuve que le Non-League Football est plein de joueurs talentueux. Aujourd'hui, les recruteurs viennent chercher les jeunes dans ces divisions.

Tu ne trouves pas que le football amateur est négligé en Angleterre ?
À mon époque, il l’était. Dans mes bons jours, je faisais ce que je voulais avec le ballon. J’ai toujours pensé que je pouvais faire une carrière professionnelle. Mais à l’instar de nombreux jeunes, je n’ai pas concrétisé les opportunités. Mais j’ai vu de nombreux joueurs qui auraient pu jouer en Premier League.

Le football amateur anglais est connu pour de folles anecdotes…
J’en ai vu des folies (rires). Quelques bastons, même avec les supporters. Le pire, c’étaient les tacles. J’étais rapide, donc les défenseurs voulaient me casser la jambe. Ils provoquaient tellement ! Ils te disent à l’oreille : « Si tu touches la balle, je te pète la jambe. » Je me souviens, une fois, un de nos milieux de terrain a subi le pire tacle que j’ai vu lors de ma carrière. Un mec lui a ouvert le mollet, on voyait l’os, c’était horrible. La pire blessure que j’ai vue. Il faut être fort en Non-League Football. Tu ne verras jamais des gars simuler à ce niveau.

C’est pour ça que tu as commencé les arts martiaux ?
Effectivement, ça m’a tellement aidé. Je n’avais pas forcément le temps de m’entraîner, puisque le football prenait tout mon temps. Je devais même travailler pour gagner un peu de sous. J’étais videur pendant quelques mois. Et en même temps, j’étudiais.

Comment tu pouvais concilier tout ça ?
À 21 ans environ, j’ai compris que je ne serais pas footballeur professionnel. Et je n’avais fait que ça toute ma jeunesse. Je savais que je devais retourner à l’université. Je voulais étudier une langue, et j’ai choisi l’arabe. Je pensais que ça me serait utile. Quand j’ai commencé à étudier l’arabe, c’était un an après le 11 septembre… Le Moyen-Orient était au centre de toutes les discussions. Et j’ai voulu en savoir plus. Je suis allé au Maroc pendant un an ensuite.

Et le football dans tout ça ?
J’ai joué dans une équipe marocaine, au Maghreb de Fès ! Une expérience folle. Je jouais aussi dans la rue, avec les jeunes, les locaux. Ils passaient la moitié du match à s’embrouiller, il y avait des grosses bastons. Mais le niveau était assez élevé. Le gros problème du football marocain, ce sont les terrains. Une catastrophe… C’était vraiment impossible de jouer si tu n’y es pas habitué. J’ai eu du mal. Mais c’est un vrai pays de football.

Tu es un vrai globe-trotter. D’où vient cette passion ?
De mon père, je crois. J’ai toujours été impressionné, car il parlait trois langues. Et je voulais faire pareil. Mais je voulais étudier une langue différente, m’éloigner de l’Europe. Je me suis découvert une passion pour le Moyen-Orient.

Une passion qui t’a emmené au Soudan
Oui, j’y suis allé pendant l’intersaison, je ne sais plus en quelle année. Chaque été, j’allais dans un pays différent pour parfaire mon arabe. Quand mes coéquipiers allaient faire la fête en Espagne, j’allais faire du volontariat au Soudan. Je voulais sortir de cette image du footballeur peu cultivé. C’est un pays magnifique. D’ailleurs, j’ai même joué au foot là-bas.

À un niveau professionnel ?
Oui, vraiment (rires). Je vais te raconter une histoire incroyable. Je jouais à Al Hilal Club, à Khartoum. J’étais le premier blanc européen à jouer pour le club ! Un jour, avant le derby, le club rival a inventé une histoire complètement folle qui est sorti dans les journaux locaux. Ils disaient que je n’étais pas un vrai joueur européen, et que j’étais un Soudanais albinos ! C’était fou…

Un de ces voyages a pourtant très mal tourné…
Oui, en 2005. J’étais en Syrie, à l’époque où on pouvait encore voyager là-bas. J’étudiais l’arabe. J’ai été kidnappé par les services secrets. Les opposants au gouvernement étaient déjà maltraités à cette époque. Mais je n’étais absolument pas lié à un quelconque groupe politique. Je suis resté enfermé pendant deux jours dans une cellule horrible. J’ai vu des choses que je ne peux même pas raconter. Je ne peux pas donner trop de détails, pour ne pas avoir de problèmes si je rentre un jour en Angleterre. Ils ont même enfermé un de mes élèves. Nous étions « des menaces pour la sécurité intérieure » . Je voulais juste améliorer mon arabe, et cela se passait très bien avant ça. J’ai une histoire assez folle, et je pense écrire un livre, un jour.

Après le football, tu t’es tourné vers une discipline totalement différente, le jiujitsu brésilien…
Oui, j’ai même gagné quelques médailles ! C’était une manière de rester dans le monde du sport, de garder l’adrénaline de la compétition. Quand j’ai arrêté le football, j’étais un peu perdu. Et le jiujitsu m’a permis de remplir le vide qu’avait laissé le foot. Je pratiquais un peu quand j’étais footballeur. Puis en 2006, j’ai décidé de m’installer en Arabie saoudite.

Une nouvelle destination exotique…
Oui, mais avec un réel projet. J’ai gagné quelques médailles dans d’autres compétitions. Après avoir obtenu mon diplôme, j’ai enseigné l’anglais en Arabie saoudite. Avec ce métier, j’avais le temps de pratiquer à fond l’art martial.

Tu en as fait un métier ?
Oui, après six ans à enseigner l’anglais. J’ai décidé de tout abandonner, et de donner des cours de jiujitsu dans quelques salles. Au début, j’ai fait ça pour mon fils, qui n’aime pas le foot. Je voulais qu’il s’entraîne. Et mes cours sont devenus célèbres. Il y a deux ans, une entreprise dirigée par des princes m’ont approché. Ils voulaient ouvrir un centre de MMA. J’ai accepté l’offre, et je dirige désormais la section enfant de la salle sportive. Ils veulent ouvrir 30 salles dans tout le pays lors des cinq prochaines années.

La prochaine destination ?
Je ne sais pas. Je suis bien installé ici avec ma famille. On verra. Pour l’instant, mon seul objectif, c’est de gagner une médaille d’or lors des championnats du monde.

Tu as définitivement tourné la page du football ?
Je me suis blessé au dos, donc j’ai du mal à jouer. Je ne prends pas trop de risques. Quand je regarde en arrière, je regrette de ne pas avoir joué à un niveau supérieur. Mais c’est simple, le destin en voulait autrement.

Propos recueillis par Ruben Curiel
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 6 heures 375€ à gagner avec Rennes-OM et Newcastle-Everton
il y a 6 heures Le gros manqué d'Origi face à Leipzig 13
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 11:38 Michel Mézy offre ses maillots pour sauver un club amateur 30 Hier à 10:09 Le joli loupé de Kokorin en Russie 16 Hier à 09:02 L'étrange statue indienne de Maradona 20 lundi 11 décembre 115 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! lundi 11 décembre Heinze retrouve un banc en Argentine 11 lundi 11 décembre Le lob du milieu de terrain de Ronaldinho lors d'un match de charité 6 lundi 11 décembre Un supporter mexicain détruit sa télé après un penalty manqué 7 lundi 11 décembre Les Tigres sacrés pour la troisième fois de suite 4 samedi 9 décembre CR7 présente son Ballon d'or au Bernabéu 7 samedi 9 décembre Denílson fait le show dans un match de gala au Brésil 5 samedi 9 décembre 427€ à gagner avec OM & Manchester United - Manchester City samedi 9 décembre Jean-Marc Furlan debriefe son match en chanson 2 samedi 9 décembre Mavinga : « Les choix d'argent pour aller dans une ville de merde, ça ne m'intéresse pas » 21 vendredi 8 décembre Le maire de New York a proclamé « Andrea Pirlo Day » le 6 décembre 2017 14 vendredi 8 décembre Les supporters du MK Dons aident Hyde United à réparer sa pelouse 7 vendredi 8 décembre Changement d'horaire pour la Premier League en 2019 16 vendredi 8 décembre Rai nouveau directeur sportif de São Paulo 3 jeudi 7 décembre Le vrai Ballon d'Or est... jeudi 7 décembre Le vrai 2e du Ballon d'Or est... jeudi 7 décembre Le vrai 3e du Ballon d’or est... jeudi 7 décembre 380€ à gagner avec Rennes & Real Madrid - FC Séville jeudi 7 décembre Un hommage à Johnny dans les stades de France 19 jeudi 7 décembre François Ruffin en maillot de foot à l'Assemblée nationale 30 jeudi 7 décembre Leonardo quitte Antalyaspor 25 jeudi 7 décembre Independiente prend une petite option sur la Sudamericana 9 mercredi 6 décembre Rami chante du Johnny en conférence de presse 11 mercredi 6 décembre 106 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1 mercredi 6 décembre Drogba intègre la direction d'un club ivoirien 6 mercredi 6 décembre DERNIER JOUR : Un pari gratuit de 10€ + 100€ de CASH offerts chez Winamax mardi 5 décembre Un député propose de rencontrer ses électeurs autour d'un FIFA 23 mardi 5 décembre Un joueur paraguayen visé par un mandat d'arrêt international 26 mardi 5 décembre La FFF fait un don de 10 000 euros pour les Rohingyas 29 mardi 5 décembre Combien ça coûte de supporter les Bleus en Russie ? (via Brut Sport) mardi 5 décembre 619€ à gagner avec Liverpool, Séville, Porto & Shakhtar - Man City 1 lundi 4 décembre La technique infaillible de Ryan Bertrand pour gratter du temps 14 lundi 4 décembre Chapecoense retrouve la Copa Libertadores 8 dimanche 3 décembre Momo Sissoko signe au Mexique 6 dimanche 3 décembre Les Tigres encore en finale samedi 2 décembre Pascal Nouma en roue libre à la télé avant le derby d'Istanbul 9 samedi 2 décembre Un club de 8e division en 32e de Coupe de France 13 samedi 2 décembre Raquel Garrido taille la « Ligue 1 Castorama » 72 vendredi 1er décembre Tirage au sort censuré en Iran ? 35 vendredi 1er décembre Yann Lachuer nouveau coach de Créteil 7 vendredi 1er décembre Flamengo rejoint Independiente en finale de la Copa Sudamericana 3 vendredi 1er décembre Shandong Luneng : c'est fini pour Felix Magath 3 vendredi 1er décembre Seattle rejoint Toronto en finale de MLS 1 jeudi 30 novembre Bayal Sall a été forcé d'aller à l'Antwerp 19 jeudi 30 novembre 962€ à gagner avec Valence, Fiorentina & Istanbul BB 1 jeudi 30 novembre "Les synthétiques ont causé 200 cancers aux USA" (via Brut Sport) jeudi 30 novembre Hitler sur un tifo dans un derby soudanais 58 jeudi 30 novembre Un défenseur de Lanus envisage la retraite à 24 ans 34 jeudi 30 novembre Toronto est en finale de MLS 2 jeudi 30 novembre Messi et Cristiano Ronaldo dans Olive et Tom ? 42 jeudi 30 novembre Renato Sanches fait la passe à un sponsor 15 jeudi 30 novembre Jaap Stam inscrit les supporters de Reading sur la feuille de match 12 mercredi 29 novembre Un ramasseur de balle sauve un joueur en DH espagnole 13 mercredi 29 novembre Alexander Čeferin va donner 1% de son salaire à Common Goal 8 mercredi 29 novembre Villas-Boas va participer au Dakar 2018 15 mercredi 29 novembre Les horaires de la Ligue des champions changeront dès la saison prochaine 36 mercredi 29 novembre LE RÉCAP "CHAMPIONS LEAGUE" DE LA #SOFOOTLIGUE 15 mercredi 29 novembre Un guide de précaution pour les gays présents au Mondial 2018 36 mercredi 29 novembre Ce coup franc d’Ashley Young va vous rendre maboul 45 mercredi 29 novembre André Villas-Boas quitte Shanghai 29 mardi 28 novembre Un youtubeur devient sponsor maillot de Botafogo 19 mardi 28 novembre Roberto Carlos avoue que son coup franc improbable était dû au vent 58 mardi 28 novembre Mondial 2022 : Le Qatar présente le premier stade démontable 52 lundi 27 novembre Des T-shirts à l’effigie de Ratko Mladić en Serbie 62 lundi 27 novembre Géorgie : le Torpedo Koutaïssi arrache le titre au Dinamo Tbilissi 25 lundi 27 novembre 533€ à gagner avec Manchester City, Chelsea, Lyon & l'OM 1 lundi 27 novembre Le FK Željezničar peint ses ballons pour jouer dans la neige 7 lundi 27 novembre Énorme tifo lors du derby Bari-Foggia 20 lundi 27 novembre Les violences du Clásico tunisien laissent des traces 19 lundi 27 novembre Les supporters du Ponte Preta, relégué, envahissent le terrain 1 lundi 27 novembre Infantino « extrêmement ferme » contre le racisme au mondial 18 dimanche 26 novembre Quang Nam sacré champion du Viêt Nam 26 dimanche 26 novembre Un supporter file sa casquette au gardien 5 samedi 25 novembre Urawa Red Diamonds remporte la Ligue des champions asiatique 9 vendredi 24 novembre 390€ à gagner avec l'OM & la Real Sociedad vendredi 24 novembre Le tacle ridicule de Bonucci 50 vendredi 24 novembre Cantona déclare à nouveau son amour pour Pastore 67 jeudi 23 novembre OFFRE SPÉCIALE : 500€ de bonus offerts aux gros parieurs ! jeudi 23 novembre Mario Balotelli parodie Mario Kart 6 jeudi 23 novembre Le numéro 2 des ultras de Boca Juniors tué par balles 24 jeudi 23 novembre Craig Bellamy : « Le foot anglais est prêt à accepter l'homosexualité » 69 jeudi 23 novembre Steven Gerrard n'a pas une bonne mémoire, mais beaucoup de répondant 37 mercredi 22 novembre Un espion, des drones et des caméras cachées à la solde de Grêmio 9 mercredi 22 novembre Il marque un doublé, puis voit naître son enfant 21 mercredi 22 novembre 359€ à gagner avec Chelsea, Bayern & Juve - Barça mardi 21 novembre Pronostic Juve Barça : 365€ à gagner sur l'affiche de C1 ! 2 mardi 21 novembre Le capitaine de l'Atalanta reçoit un disque d’or 15 mardi 21 novembre Vincent Labrune veut lancer une nuit du football 35 mardi 21 novembre Tavecchio accusé de harcèlement sexuel 45 mardi 21 novembre Mexique : un assassinat lié au procès FIFA 19 lundi 20 novembre Galway United : vingt matchs en vingt-quatre heures 4 lundi 20 novembre Des associations d'ultras français s'unissent pour leur liberté 21 lundi 20 novembre Une pancarte « Wenger Out » lors d'une manifestation au Zimbabwe 27 lundi 20 novembre Il marque et adresse un doigt d'honneur à son coéquipier 15 lundi 20 novembre Ce but marqué en D8 anglaise va vous émouvoir 33 lundi 20 novembre Le merveilleux csc de Fankaty Dabo 16 dimanche 19 novembre Un supporter s'installe en tribune avec son scooter à Crotone 15 dimanche 19 novembre Le carton rouge complètement idiot de German Lux 18 dimanche 19 novembre Italie : « Ancelotti, Conte, Allegri, Ranieri et Mancini » ciblés par Tavecchio 29 dimanche 19 novembre Tapie : « C'est la plus belle cure de chimiothérapie » 9 dimanche 19 novembre Le raté de l'année signé Neal Maupay 13 samedi 18 novembre Orlando City donne 280 000 euros pour les victimes de l’ouragan Maria samedi 18 novembre Chris Coleman, du pays de Galles à Sunderland 3 vendredi 17 novembre 320€ à gagner avec Caen-Nice & Espanyol-Valence vendredi 17 novembre Une enquête du fisc espagnol menace le poste de Tebas 51 vendredi 17 novembre Le classement FIFA réformé après le mondial 39 vendredi 17 novembre Bebeto rejoint le parti politique de Romário au Brésil 8 vendredi 17 novembre Chapecoense assure son maintien 3 vendredi 17 novembre Deux éducateurs d'un club amateur écartés pour radicalisation 131 vendredi 17 novembre L’effigie d’un serial killer sur le drapeau d’un supporter 24 jeudi 16 novembre Parme passe sous pavillon chinois 41 jeudi 16 novembre Mondial 2022 : Le Qatar fixe un salaire minimum pour les travailleurs immigrés 24 jeudi 16 novembre Des spectateurs payés pour remplir les stades du Qatar 91 jeudi 16 novembre Corinthians sacré champion du Brésil 23