1. //
  2. // 32e journée

Au fait, on en est où en Ligue 2 ?

À sept journées de la fin du championnat, l'heure est venue de se pencher sur la situation dans laquelle se trouve la Ligue 2. Alors que se joue ce vendredi la 32e journée du championnat, voilà un petit point pour savoir où en est exactement. De la matière pour pouvoir frimer en soirée, en fait.

Modififié
0 26
  • Troyes, très loin de la chute


    Au royaume de la Ligue 2, on peut le dire, il n'y a qu'un seul roi. Loin d'avoir adopté les principes démocratiques, Troyes règne en maître sur le championnat, regardant d'en haut les équipes tentant vainement de l'atteindre. Avec dix points d'avance sur son premier poursuivant, le Gazélec Ajaccio, inutile de préciser que la montée semble plus que bien partie pour Jean-Marc Furlan et sa bande. D'autant que, loin de faire les choses à moitié, les Troyens possèdent également la meilleure attaque (46 bp), ainsi que la meilleure défense (17 bc). Les joueurs de l'Aube ne font donc pas dans la demi-mesure et, deux ans après avoir quitté l'élite, les retrouvailles devraient se faire cet été.

  • Le Gazélec et Angers tiennent la route


    Derrière Troyes et sa domination sans partage, deux équipes parviennent à suivre le rythme : le Gazélec Ajaccio et Angers. Respectivement deuxième et troisième (avec 53 points et 52 points), les deux formations sont pour l'instant bien parties pour accompagner Troyes à l'étage supérieur. Pour Angers, l'accession à la première division serait une première depuis 1994. Après 21 ans d'attente, de galères en tout genre, de National, les Angevins pourraient enfin permettre à tout un peuple de retrouver les joies de la Ligue 1. Une folie. En tout cas, le SCO peut compter sur son buteur maison en la personne de Jonathan Kodjia, déjà auteur de quinze réalisations depuis le début de saison. Pour le Gazélec, l'exploit serait encore plus important puisqu'une montée en première division serait tout simplement une première dans l'histoire du club. Après quelques années passées dans l'ombre de son rival préféré, l'ACA, la revanche serait belle pour les Gaziers. Mais attention, à sept journées de la fin, rien n'est encore joué, et d'autres clubs tentent de faire partie du voyage.

  • Sochaux, Brest et Dijon frappent également à la porte


    Derrière ce solide trio de tête, trois équipes se détachent particulièrement : Sochaux, Brest et Dijon. Trois clubs qui se tiennent avec le même nombre de points : 49. Et surtout, trois clubs qui sont loin d'avoir enterré leurs rêves de Ligue 1. À seulement quatre petits points du troisième, Angers, tout reste possible. Pour les Dijonnais, tout avait plutôt bien commencé, puisque le club bourguignon a tout de même gardé la tête du championnat entre la 6e et la 14e journée, puis entre la 16e et la 18e, avant de laisser la main à l'ESTAC. Depuis, c'est un peu plus dur pour l'équipe dirigée par Olivier Dall'Oglio, mais la partie est loin d'être finie. Brest a également posé ses fesses dans le doux de fauteuil de leader entre la 14e et la 16e journée. Une courte période, certes, mais qui a donné des rêves de grandeur aux Brestois qui se verraient bien retrouver l'élite deux ans après leur rétrogradation. Pour le FC Sochaux, la descente à l'ultime journée, la saison dernière, avait laissé des traces. À tel point que les Sochaliens ont totalement foiré leur début de saison, allant même jusqu'à occuper la 18e place au soir de la 5e journée. Depuis, les Lionceaux se sont bien repris et la bande d'Olivier Echouafni se retrouve aujourd'hui tout près du wagon de tête. Une chose est sûre, après une telle remontée, ils arrivent avec les crocs.

  • Tiens, d'ailleurs, ils sont où les deux autres qui sont descendus l'année dernière ?


    La gueule de bois a décidément du mal à passer pour Ajaccio et Valenciennes. Pour VA, la saison n'est qu'un long chemin de croix, et Bernard Casoni, débarqué au club l'été dernier, a d'ailleurs dû jeter les armes, en février. Seulement voilà, l'arrivée de David Le Frapper sur le banc valenciennois n'a pas changé grand-chose, et le club est toujours englué dans le fond du classement, à une dangereuse 17e place (à trois points de la zone rouge) qui lui laisse entrevoir l'horreur d'une relégation en National. La double relégation reste toutefois une performance à saluer. Sacrée régularité. En ce qui concerne l'ACA, l'océan de la Ligue 2 est tout aussi agité. Sur le banc depuis 2013 et l'éviction de Ravanelli, Christian Braconni a lui aussi dû faire ses bagages en octobre dernier, suite aux mauvais résultats du club corse. L'arrivée d'Olivier Pantaloni a quelque peu changé les choses, le club ajaccien parvenant à glaner quelques places au classement. Mais à sept journées de la fin, il n'empêche que l'ACA n'est que 15e à quatre points seulement du premier relégable. L'odeur du National se fait sentir et elle n'est pas particulièrement appréciable.

  • Et sinon, qui va jouer en National la saison prochaine ?


    Dans le bas tableau, plusieurs avenirs semblent définitivement scellés. Châteauroux et Arles-Avignon, 20e et 19e, n'ont guère plus d'espoir de maintien. Les deux clubs doivent bien se faire une raison, ils joueront la saison prochaine en National, loin des plateaux de beIN Sports du vendredi soir. Quel monde cruel. Seul un miracle, et encore, pourrait permettre d'inverser les choses et de changer un destin qui paraît, pour l'heure, totalement inéluctable. Si les deux équipes se tiennent en un point, le premier relégable, Tours, compte tout de même sept points d'avance sur Arles, 19e et huit sur Châteauroux, 20e. On peut d'ores et déjà parler d'un au revoir, sans doute. Pour Tours, l'avenir est loin d'être rose également, mais avec seulement trois points de retard sur Valenciennes et Orléans, le TFC n'est pas encore mort. Et puis, après tout, tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir, hein.

  • Les matchs qui vont peser dans cette fin de saison


    32e journée :
    Gazélec Ajaccio/Sochaux
    Dijon/Angers
    Valenciennes/Arles-Avignon

    34e journée :
    Troyes/Angers

    35e journée :
    Brest/Dijon
    Châteauroux/Valenciennes

    36e journée :
    Angers/Sochaux

    37e journée :
    Arles-Avignon/Orléans
    Brest/Troyes

    ⇒ Résultats et classement de L2

    Par Gaspard Manet
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    J'espère me tromper mais je vois encore et encore Angers s'effondrer et finir 4ème.
    Message posté par Ubriacone
    J'espère me tromper mais je vois encore et encore Angers s'effondrer et finir 4ème.


    Moi, au contraire, je les vois bien tenir jusqu'au bout cette fois-ci, alors que c'est paeadoxalement la "pire" équipe du SCO depuis 5 ou 6 ans en termes d'effectifs et de talents.

    Sinon, ça se passe comment pour Nîmes ? Sachant que s'il finissent au delà de la 3ème place, ils seront relégués.
    Il y aura 4 relégués et 4 accessions en Ligue 2, ou le 18ème de Ligue 2 va se sauver ?
    Note : 8
    Moustache va-t-il empêcher le Gazélec Ajaccio de monter en L1 ? Quelles seront ses excuses moisies ?
    Ce sera un énorme échec si Brest ne monte pas... Je ne compte plus les occasions manquées de se mettre à l'abri du reste de la meute, les points perdus dans les dernières minutes (contre Troyes et Dijon notamment) et évidemment les incohérences de Dupont qui à vouloir absolument bétonner a complètement cassé la dynamique de première moitié de saison.
    Il va falloir prier Saint Bruno: https://www.youtube.com/watch?v=qO_VBZ9tkHk
    Message posté par loupvert13


    Moi, au contraire, je les vois bien tenir jusqu'au bout cette fois-ci, alors que c'est paeadoxalement la "pire" équipe du SCO depuis 5 ou 6 ans en termes d'effectifs et de talents.

    Sinon, ça se passe comment pour Nîmes ? Sachant que s'il finissent au delà de la 3ème place, ils seront relégués.
    Il y aura 4 relégués et 4 accessions en Ligue 2, ou le 18ème de Ligue 2 va se sauver ?


    Après j'ai pas vu les matchs, c'est plus une impression qui tient au passé récent du club et un blocage psychologique dans le money time (qu'on observe aussi chez leur équipe de hockey, la plus régulière en France depuis 5 ans mais qui rate le titre de peu à chaque fois).
    Par exemple, contre Valenciennes ils avaient l'occasion de prendre la large et ils ont raté le coche. Mais encore une fois, j'espère me tromper car j'adore cette ville et ce club.
    On verra plus claire lundi.
    L'AJA est à 4 points du podium, vient de faire 4 victoires en 5 matchs (dont des victoires contre Brest et Sochaux, prétendants à la montée) et ils ne sont pas en train de "frapper à la porte"?

    D'autant qu'ils ont leur finale de Coupe de France le 30 mai à jouer, soit après la dernière journée de championnat. Donc pas de fatigue supplémentaire!

    Franchement Auxerre est clairement l'équipe qui a la fin de saison la plus excitante à jouer, vu la forme actuelle il y a moyen d'aller titiller le podium duquel l'équipe se rapproche depuis la trêve
    Hasta_Siempre Niveau : DHR
    Message posté par loupvert13


    Moi, au contraire, je les vois bien tenir jusqu'au bout cette fois-ci, alors que c'est paeadoxalement la "pire" équipe du SCO depuis 5 ou 6 ans en termes d'effectifs et de talents.

    Sinon, ça se passe comment pour Nîmes ? Sachant que s'il finissent au delà de la 3ème place, ils seront relégués.
    Il y aura 4 relégués et 4 accessions en Ligue 2, ou le 18ème de Ligue 2 va se sauver ?


    2eme option à priori
    AutrucheLaAutruche Niveau : District
    Message posté par loupvert13


    Sinon, ça se passe comment pour Nîmes ? Sachant que s'il finissent au delà de la 3ème place, ils seront relégués.
    Il y aura 4 relégués et 4 accessions en Ligue 2, ou le 18ème de Ligue 2 va se sauver ?


    Le 18ème de ligue 2 est sauvé. C'est toujours ce qui se passe quand il y a une relégation ou un refus d'accession sur des bases administratives (voir le cas Luzenac l'an dernier qui a sauvé Châteauroux en L2). En pratique, on connaît donc déjà les trois relégués en National : Arles-Avignon et Châteauroux ne sortiront pas des deux dernières places, Nîmes est relégué administrativement. Ensuite, il pourrait y avoir des relégations à cause de difficultés financières (Valenciennes, Lens...) qui brouilleraient encore un peu plus les pistes. Dans ce cas là, c'est dans l'ordre : le 19ème et le 20ème de L2 sont sauvés, puis le 4ème de National accède à la L2, etc.
    saddam_usain_bolt Niveau : CFA2
    Donc, la meilleure attaque du championnat n'a inscrit que 46 buts en 31 matchs. Quelle tristesse...
    Gros Noblois Niveau : CFA2
    Message posté par Docpopaul
    L'AJA est à 4 points du podium, vient de faire 4 victoires en 5 matchs (dont des victoires contre Brest et Sochaux, prétendants à la montée) et ils ne sont pas en train de "frapper à la porte"?

    D'autant qu'ils ont leur finale de Coupe de France le 30 mai à jouer, soit après la dernière journée de championnat. Donc pas de fatigue supplémentaire!

    Franchement Auxerre est clairement l'équipe qui a la fin de saison la plus excitante à jouer, vu la forme actuelle il y a moyen d'aller titiller le podium duquel l'équipe se rapproche depuis la trêve


    Surtout qu'ils ont un calendrier assez facile, à part la réception du GFC Ajaccio, ils vont jouer des clubs comme Tours, Chateauroux, Laval, Niort, Créteil et effectivement ils sont sur une bonne dynamique, avec une finale de coupe de France comme récompense avant les vacances.
    @saddam

    Il est bien loin le temps ou Guy Roux pouvait claironner que l'on avait la meilleure D2 du monde.
    Le niveau se degrade d'annee en annee et est clairement devenu catastrophique cette saison. Meme Furlan avouait que son ESTAC qui ecrase pourtant le championnat etait deux trois crans en dessous des dernieres versions promues.
    Brian Hainaut Niveau : Ligue 1
    Note : 3
    "l'arrivée de David Le Frapper sur le banc valenciennois n'a pas changé grand-chose".
    ok, donc on a droit à un article d'un pigiste qui ne maitrise pas son sujet.
    avant Le Frapper, VA restait sur 7 défaites en 8 matchs. Depuis, VA version Le Frapper est invaincu (6 matchs, séries en cours), en ayant affronté Troyes, Angers, et Dijon. Et dans le jeu c'est le jour et la nuit, avec l'explosion des jeunes pousses et une confiance retrouvée. Bref, Le Frapper est en train de sauver VA (même si 3 points d'avance sur le 18e c'est encore juste je vous l'accorde).
    Brian Hainaut Niveau : Ligue 1
    Message posté par loupvert13


    Moi, au contraire, je les vois bien tenir jusqu'au bout cette fois-ci, alors que c'est paeadoxalement la "pire" équipe du SCO depuis 5 ou 6 ans en termes d'effectifs et de talents.

    Sinon, ça se passe comment pour Nîmes ? Sachant que s'il finissent au delà de la 3ème place, ils seront relégués.
    Il y aura 4 relégués et 4 accessions en Ligue 2, ou le 18ème de Ligue 2 va se sauver ?


    c'est le 18e de ligue 2 qui se sauve
    Jean-Marcel Colissimo Niveau : DHR
    Je suis pour Créteil vue que j'habite juste à coté mais j'aimerais beaucoup qu'Auxerre revienne en L1.
    Brest fait une deuxième partie de saison relativement moyenne si on se penche sur les renforts de l'hiver (Courtet, Adnane, Pelé) et au final ils auraient peut-être dû prendre aussi un milieu organisateur, c'est un peu juste avec Ramaré ou Grougi dans ce rôle-là.

    J'étais un peu beaucoup dégoûté pour eux contre Auxerre, où le portier Auxerrois avait sorti un match de porc.

    L'équipe est costaud et compliquée à bouger en règle général, avec un vrai bloc équipe et des joueurs qu'on a découvert cette saison comme Touré, Traoré, Moimbé. Falette est très bon aussi je trouve.

    Reste sept journées, tout peut encore arriver, et c'est passionnant.

    Je vois bien le GF Ajaccio et Brest monter au vu des calendriers (Brest à encore deux gros matchs mais reçoit Troyes et Dijon à Leblé). Le SCO va devoir encore se déplacer à Nancy, Dijon, Troyes et recevoir Sochaux. Costaude la fin de saison pour eux !!
    Allez Angers, faites-le !
    Ca fait plaisir de voir que tout le monde espère voir Angers en L1 haha, mais clairement si ça se fait, j'espère que ça finira pas comme tous les clubs à la situation financière ultra fragile qui coulent après une année de baroud d'honneur en L1 qui les aura plombé
    Message posté par loupvert13


    Moi, au contraire, je les vois bien tenir jusqu'au bout cette fois-ci, alors que c'est paeadoxalement la "pire" équipe du SCO depuis 5 ou 6 ans en termes d'effectifs et de talents.

    Sinon, ça se passe comment pour Nîmes ? Sachant que s'il finissent au delà de la 3ème place, ils seront relégués.
    Il y aura 4 relégués et 4 accessions en Ligue 2, ou le 18ème de Ligue 2 va se sauver ?


    Euh tu es sûr de ce que tu dis sur Angers ? Parce que clairement ça faisait longtemps que l'équipe avait pas eu autant d'expérience, de mecs costauds mentalement (Thomas, Mangani, Pierre, Auriac, Diers, Angoula...), et un effectif aussi fourni. Les années précédentes il y a toujours eu beaucoup de blessé, alors que cette année ils reviennent tous pour la dernière ligne droite, avec un groupe de 28 joueurs et des individualités bien meilleure (regarde pour comparer le onze qui avait débuté face à Rennes en demi finale de CDF tu verras).
    Mais sinon je suis d'accord avec toi, je les vois bien résister jusqu'à la fin sur le podium, même si ça risque d'être chaud.
    Message posté par loupvert13


    Moi, au contraire, je les vois bien tenir jusqu'au bout cette fois-ci, alors que c'est paeadoxalement la "pire" équipe du SCO depuis 5 ou 6 ans en termes d'effectifs et de talents.

    Sinon, ça se passe comment pour Nîmes ? Sachant que s'il finissent au delà de la 3ème place, ils seront relégués.
    Il y aura 4 relégués et 4 accessions en Ligue 2, ou le 18ème de Ligue 2 va se sauver ?


    Je ne suis pas d'accord c'est loin d'être la pire équipe du SCO de ces dernières années, il y a de la qualité dans cet effectif malgré les absents (Ben Othman, Ayari, Keita). Par contre, si ils loupent la montée ils pourront s'en vouloir car ils ont eu l'occasion de tuer le suspens lors des 2 dernières journées face à des équipes faibles.
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    0 26