Au cœur de la Maison Blanche

Il est porté dans les stades, sur les terrains le dimanche, dans la cour de recré, dans la rue. Le maillot de foot est le signe de ralliement de tout supporter. Et chaque maillot a son histoire. Cette semaine, celui du Real Madrid Club de Fútbol.

Modififié
Si les Anglais ont inventé le football, ils ont eu la bonne idée de l'exporter hors de leurs frontières, en Espagne notamment. Depuis, le ballon rond s'est bien enraciné au sud des Pyrénées, à tel point que certains n'hésitent plus à voir dans la Liga le meilleur championnat du monde. Et la Maison Blanche en est l'un de ses principaux représentants : 32 titres en championnat, 19 en Coupe d'Espagne, 9 en Supercoupe d'Espagne, 10 en Ligue des champions, 2 en Coupe de l'UEFA, etc. Bref, le Real Madrid est l'un des clubs les plus titrés de la planète et aucun amateur de football ne peut ignorer la couleur du maillot des Merengues. Ce maillot blanc fait partie des plus vendus au monde chaque année. Parce qu'il est beau, simple, historique. Parce qu'il est le Real Madrid.

Histoire d'un maillot


En 1897, plusieurs étudiants de Cambridge et d'Oxford se retrouvent ensemble au sein de l'institution libre d'enseignement (Institución Libre de Enseñanza, en espagnol) de Madrid. Pendant cette année « Erasmus » , ces braves gens se réunissent au sein d'un club et décident de monter une équipe de football. Celle-ci s'appelle le Football Club Sky. Les maillots de l'époque ne sont pas blancs du tout, mais sombres et barrés d'une bande blanche en diagonale. Les premiers matchs sont disputés avec cette tunique, et pendant trois ans, tout va bien. Mais voilà, comme le veut la coutume, l'amour dure trois ans. En 1900, le club se scinde en deux entités distinctes : le New Foot-Ball de Madrid et l'Español de Madrid.


Dès lors, l'histoire de la New Team se détache de celle de l'Español de Madrid. Deux ans plus tard, rebelote. Les membres de l'Español s'embrouillent et se divisent. D'où la naissance, en 1902, du Madrid Football Club. L'équipe est placée entre les mains d'un Anglais – qui d'autre ? – du nom d'Arthur Johnson, considéré comme le premier coach de l'histoire du club. À cette époque, le club anglais le plus en vogue, les Corinthians de Londres, aime se payer des petits voyages pour affronter d'autres équipes. Ils affrontent donc le Madrid Football Club dans leurs beaux maillots blancs. Et là, bingo !

Maillots blancs et Alphonse XIII


Impressionnés par la classe des Anglais, immaculés de blanc, les Madrilènes décident de s'habiller de la même manière. Du coup, des tenues semblables sont adoptées à Madrid : maillots et pantalons blancs, chaussettes et écharpes bleues. Bien évidemment, c'est de ce choix que découlera quelques années plus tard le surnom attribué aux joueurs. Quiconque s'étant déjà rendu dans une pâtisserie le sait, les meringues sont blanches. Pour la petite anecdote, les tournées internationales des Corinthians de Londres n'ont pas seulement inspiré le Real. Au Brésil, un club reprend carrément le nom du club londonien : le Sport Club Corinthians Paulista.

Toujours la même année, en 1902, les dirigeants du Madrid Football Club, et surtout son président, Carlos Padrós, proposent d'organiser un tournoi de football en l'honneur du couronnement d'Alphonse XIII, le 17 mai 1902. L'idée est acceptée par le jeune souverain de 16 ans, et quatre équipes sont réunies à Madrid : le FC Barcelone, le Club Vizcaya (fusion de l'Athletic Club et du Bilbao FC), le Club Español de Foot-Ball et le Madrid Football Club. Parce qu'il est à l'initiative du tournoi, le Madrid FC entre dans la compétition en demi-finale et se fait éclater par le FC Barcelone (3-1) dans ce qui est considéré comme le tout premier Clásico. En finale, les Catalans s'inclinent tout de même face au Club Vizcaya (2-1). Peu de temps après, une petite finale est organisée entre le Madrid FC et le Club Español de Foot-Ball, la Copa Gran Peña. Cette fois-ci, les Merengues s'imposent (3-2). Maintenant, plus la peine de se demander pourquoi la Coupe du Roi s'appelle la Coupe du Roi.


En 1904, deux ans après la naissance de cette compétition qui perdure aujourd'hui encore, le Madrid FC se prend pour Pacman et absorbe trois autres clubs de la capitale : Moderno, Amicale – un club d'expatriés français – et Moncloa. C'est à cette époque que l'armoire à trophées du Madrid FC commence à se fournir : un titre en championnat régional centre en 1904, une Coupe du Roi en 1905, puis trois doublés en 1906, 1907 et 1908. Dans les années 1910, le club remporte encore quatre titres en championnat régional centre, toujours avec ses jolies tuniques blanches (1913, 1916, 1917, 1918). Le 29 juin 1920, le Madrid Football Club apporte la preuve à tous que faire les fayots, ça paye. Alphonse XIII, devenu grand amateur de football depuis que le club a créé une compétition en son honneur, décide par décret de donner l'onction royale au Madrid Football Club, qui devient donc le Real Madrid Football Club. Entre 1931 et 1940, l'avènement de la seconde République espagnole fait perdre ce préfixe prestigieux au club de la capitale. Mais pas ses beaux maillots immaculés de blanc.

Maillot mythique


Lorsqu'un club possède un palmarès aussi impressionnant que celui du Real Madrid, pas facile de choisir l'année qui a le plus marqué ledit club. Pourtant, il y a bien un maillot qui se détache du lot. Il s'agit du maillot porté par les Merengues lors de la saison 1959/1960. Plus qu'une saison, ce maillot représente en fait l'apogée du club madrilène, qui remporte entre 1956 et 1960 cinq Coupes des clubs champions à la suite. La dernière, en 1960, est remportée en finale face à l'Eintracht Francfort sur le score fleuve de 7-3 grâce à trois buts de Di Stéfano et quatre de Puskàs. Difficile de faire plus simple et sobre que ce maillot : blanc, avec le blason du club sur le cœur, sans aucun sponsor. Le short était blanc, lui aussi, tout comme les chaussettes. Une véritable pub pour de la lessive.

Maillots extérieurs et autres maillots collectors


Depuis le passage au nouveau millénaire, les dirigeants du Real Madrid, en accord avec le service marketing, ont opté pour des jeux de maillots extérieurs aux couleurs vives, voire parfois fluo. Avant cet âge d'or des maillots moches, puisque cette mode des couleurs qui piquent la rétine s'est répandue rapidement dans toute l'Europe, les équipementiers du Real s'étaient parfois complètement plantés. Oui, même Teka s'était planté.

Lors de la saison 1997/1998, l'équipementier mythique du Real crée un troisième maillot bien moche. S'inspirant sans doute de l'art contemporain – cet art qui n'est généralement compris que par les étudiantes en LEA qui sortent du bac littéraire et qui ont été un peu déçues par Baudelaire – l'équipementier place des arches géométriques blanches, violettes, grises et noires sur le maillot. Forcément, le rendu est fouilli et vraiment compliqué à expliquer. D'autant plus que sur les manches, le fils du concepteur a eu le droit de venir dessiner des petites pattes de chat ou de chien trop mignonnes. Non vraiment, ce maillot n'était pas une franche réussite. Heureusement qu'à côté de ça, Teka a sorti les maillots les plus emblématiques de l'histoire du club.


Pour la saison du centenaire, en 2001/2002, les dirigeants décident de faire porter à leurs joueurs un beau maillot sans aucun sponsor. Ou presque. Le logo de l'équipementier Adidas est tout de même présent sur le pectoral droit. Pour le reste, le maillot est blanc, et les manches sont fendues de trois bandes bleues. C'est avec ce maillot que Zinedine Zidane inscrira son but d'anthologie face au Bayer Leverkusen en finale de la Ligue des champions, le 15 mai 2002. Pour fêter les cent ans d'un club, on a pas encore fait mieux que soulever la coupe aux grandes oreilles.

Ils se sont inspirés du maillot du Real Madrid Club de Fútbol


Les maillots blancs sont aujourd'hui relativement courants, mais il y a bien quelque chose que le Real Madrid Club de Fútbol partage avec plusieurs autres clubs espagnols. Il s'agit de son préfixe, Real. Comme expliqué ci-dessus, ce dernier ne peut être porté par un club qu'après que ce dernier a reçu l'onction royale. C'est le cas pour la Real Sociedad, la Real Saragosse ou encore le Real Bétis. Oui, ça fait beaucoup de Real.



Par Gabriel Cnudde
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Quelle classe ce maillot en 2002.
Je suis supporter Barcelonais, mais il m'arrive de prendre le Real en mode carriere juste pour la classe du maillot.
Le Real n'est pas l'un des clubs de foot les plus titrés de la planète, il est le club le plus titré. A égalité avec l'AC Milan je crois.
Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
Message posté par gonzolo
Le Real n'est pas l'un des clubs de foot les plus titrés de la planète, il est le club le plus titré. A égalité avec l'AC Milan je crois.


Exact; 18 titres internationaux chacun.
(Si on ne compte pas les trophées en bois qu'a gagné le Real,par exemple la coupe Iberolatine)
Le plus beau maillot reste le dernier maillot porté par Zizou en 2006 avec ce flocage si particulier.
L'equipementier c'etait kelme, teka c'etait le sponsor...
il est important de rappelé que le club le plus titré c'est le real :

10 C1 , 2 C3 , 2 super coupe uefa , 3 coupe intercontinental , 1 coupe du monde des clubs + 32 liga et 19 copa del rey .

milan c'est :
7 c1 , 7 super coupe uefa , 3 intercontinental , 1 coupe du monde des clubs + 18 serie A et 5 coupes d'italie.

je pense que les titres parle d'eux même : le real a plus de C1 , plus de championnat et plus de coupe et un nombre égale de mondial des clubs .

milan ne dépasse le real qu'en supercoupe d’Europe (la compétition en bois ), c'est incomparable !
Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
Message posté par zz360
il est important de rappelé que le club le plus titré c'est le real :

10 C1 , 2 C3 , 2 super coupe uefa , 3 coupe intercontinental , 1 coupe du monde des clubs + 32 liga et 19 copa del rey .

milan c'est :
7 c1 , 7 super coupe uefa , 3 intercontinental , 1 coupe du monde des clubs + 18 serie A et 5 coupes d'italie.

je pense que les titres parle d'eux même : le real a plus de C1 , plus de championnat et plus de coupe et un nombre égale de mondial des clubs .

milan ne dépasse le real qu'en supercoupe d’Europe (la compétition en bois ), c'est incomparable !


J'ai bien parlé de titres internationaux. Et objectivement, sur ce point, les deux clubs sont tout autant titrés.

Maintenant, si tu veux faire dans le subjectif, on peut s'y mettre aussi:
Le Milan est "mieux" titré car d'un point de vu domestique, il y a toujours eu plus de concurrence pour le titre en Italie qu'en Espagne. Donc les deux palmarès se valent.
Et de plus, le Milan est mieux titré à l'international car, certes on a trois LDC de moins que le Real, sauf que contrairement au Real, le Milan n'a pas gagné la moitié de ses LDC à une époque où il était le seul club pro, à une époque où pour voir les matchs il fallait aller au stade, à une époque où il était facile de gagner 5 LDC d'affilée. Non, le Milan a gagné la plupart de ses LDC à l'époque où la concurrence était la plus variée: années 80-90, période au cours de laquelle il n'y avait pas que 3 clubs en Europe mais une multitude d'équipes qui avaient chacune leur star (cf l'Etoile Rouge de Belgrade). Perso, j'estime qu'une supercoupe d'Europe récente vaut mieux qu'une LDC dans les années 50.
Voilà. Pas de mauvaise foie, donc, je te prie, car à ce petit jeu là je suis imbattable
Effectivement au jeu de la mauvaise foi tu es imbattable !

" à une époque où pour voir les matchs il fallait aller au stade" = quel rapport ?

"à une époque où il était facile de gagner 5 LDC d'affilée" = facile pour le Real apparemment, oui, mais pas si simple pour les autres visiblement !!!

Heureusement qu'on se réfère pas à ton avis d'expert pour compter les LDC, sinon ce serait PAS TROP arbitraire quoi.
Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
Message posté par Numzor
Effectivement au jeu de la mauvaise foi tu es imbattable !

" à une époque où pour voir les matchs il fallait aller au stade" = quel rapport ?

"à une époque où il était facile de gagner 5 LDC d'affilée" = facile pour le Real apparemment, oui, mais pas si simple pour les autres visiblement !!!

Heureusement qu'on se réfère pas à ton avis d'expert pour compter les LDC, sinon ce serait PAS TROP arbitraire quoi.


Oui bah bien sur, tu vas surement nier le fait que la concurrence était largement plus rude dans les années 80-90 que dans les années 50 ?
A ton avis, pourquoi aucune équipe n'a réussi depuis le Real à gagner 5 LDC d'affilée ? Pourquoi on voit plus de 7-3 comme score de finale de LDC depuis cette période ?
Ca serait pas justement parce que le niveau et le professionnalisme ont depuis lors largement progressé ?

Ce qui n'enlève rien au fait que l'équipe du Real d'alors était énorme. Mais nier le fait que dans les années 50, la concurrence est loin de celle des années qui ont suivit, c'est de la pure mauvaise foie (même moi ça me choque, c'est dire).

Et d'ailleurs, tu noteras que je ne critique pas la LDC acquise en 66 par le Real, car à cette époque la concurrence avait largement progressé, avec de grosses équipes telles que l'Inter d'Herrera, le Milan de Rivera et Cesare Maldini, le Benfica d'Eusebio...
RitonlaFrisette Niveau : District
Mais oui, c'est assez surprenant de voir une erreur aussi grossière, même si le coeur de l'article n'est pas là. Ajoutons que Kelme n'était pas vraiment l'équipementier "historique" comme l'indique l'article, puisqu'après vérification, la marque espagnole n'a eu le privilège d'habiter la Casa Blanca qu'entre 1994 et 1998... Avant ça, c'était Hummel.

Concernant le délire autour du fils du graphiste qui aurait placé des pattes de chat, il s'agit d'une patte d'ours (Bah ouais, un chat n'a pas quatre coussinets) et juste le logo de Kelme. OK, le rendu reste dégueulasse (encore que, c'était les nineties hein), mais ça sort pas de nulle part.
@Georges
Pour aller au bout de ton raisonnement, la coupe de la ligue remportée par Nancy en 2007 (corrigez moi si je me trompe) vaut mieux que les coupes du monde remportées par le Brésil dans les années 50/60?
Message posté par Elji haz14
@Georges
Pour aller au bout de ton raisonnement, la coupe de la ligue remportée par Nancy en 2007 (corrigez moi si je me trompe) vaut mieux que les coupes du monde remportées par le Brésil dans les années 50/60?


Le point Godwin du foot...
@EjiHaz manque de bol tu prends un mauvais exemple, les equipes nationales ne peuvent etre comparé aux clubs.

Par contre oui la coupe de la ligue 2007 est pour moi plus meritante qu'une ldc du Real en 1955. Apres est ce que le merite existe dans le foot et en a t-on quelque chose a foutre c'est un autre debat. Comme j'ai plus kiffé quand Paname finit 4eme avec sakho armand en charniere et edel derriere que maintenant ou jsuis sur d'etre champion.

Par contre je jouis en LDC et jvois du relatif beau jeu
Si vous pouviez juste écrire mauvaise foi sans "e", le mauvais foie c'est quand on boit trop d'alcool!
Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
Message posté par Elji haz14
@Georges
Pour aller au bout de ton raisonnement, la coupe de la ligue remportée par Nancy en 2007 (corrigez moi si je me trompe) vaut mieux que les coupes du monde remportées par le Brésil dans les années 50/60?


C'est pas comparable.
Je compare des victoires en LDC.

Mais si ça peut répondre à ta question, la CDM gagnée par l'Allemagne en 2014 vaut mieux que celles gagnées par le Brésil dans les années 50, car plus de concurrence et bien moins d'omnipotence.
Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
Message posté par oursmo2
Si vous pouviez juste écrire mauvaise foi sans "e", le mauvais foie c'est quand on boit trop d'alcool!


Merci pour le tuyau. C'est le genre de truc con qui est jamais hyper clair et que j'ai toujours la flemme d'aller vérifier.
@Georges
D'ici 30-40 ans, les trophées (CDM,LDC) auront encore plus de saveur/valeur parce qu'il y'aura encore plus de concurrence. Non, sérieusement ce sera toujours comme ça. Il faut juste apprécier chaque trophée à sa juste valeur et ce, quelque soit l'époque.
@Crok
Je suis dans le même cas de figure que toi concernant le PSG. Gagner le championnat aujourd'hui ne fait rejaillir sur moi aucun sentiment particulier. Ce qui procure une émotion, c'est de voir Pastore danser au rythme du tango sur les pelouses françaises et voir Verratti faire l'amour à tous les milieux de terrain.

Par contre, en ldc, c'est d'un autre level, je prends à chaque fois mon pied lors des grandes rencontres.

Pour le reste, je pense avoir répondu un peu plus haut.
Le maillot dégueulasse de la saison 97-98 c'est un Kelme. Et le logo de cette marque est justement la patte.
Teka est un producteur d'électroménagers, cuisines, etc. qui était le sponsor du club.

Ceci dit le maillot reste moche
Concernant les titres internationaux:

Le club égyptien du National est 1er avec 20 titres

Si on reprend toutes les compétitions en Europe:
le Barça 2ème avec 19 titres
et ensuite le Real exæquo avec Boca Juniors et Milan

mais bon certains diront qu'une ligue des champions en afrique ou une Libertadores en amsud à moins de valeur que la champions en europe...
Hier à 09:24 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
Hier à 13:48 Nantes, la mascotte et le plagiat 25
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 11:48 Brian Fernández arrive à Metz 7
jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 13 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport)