Au chevet des Anglais

0 0
Le Premier Ministre britannique, David Cameron, est venu insuffler une pression supplémentaire dans la course à l'obtention de la Coupe du Monde 2018.

Aujourd'hui, Cameron était à Zurich pour rencontrer le vice-président de la Fifa ainsi que le président de la CONCACAF (Confédération de football d'Amérique du Nord, d'Amérique centrale et des Caraïbes) Jack Warner. L'Angleterre, par le biais de son cabaretier gouvernemental, tente de chiper quelques soutiens.


En tant que président de la CONCACAF, Warner pourrait éventuellement apporter trois votes au scrutin final. Sans cet appui, l'Angleterre a d'ailleurs peu de chances de gagner face aux autres favoris que sont la Russie ou le duo Espagne-Portugal.

« Je suis encore indécis, mais une chose est certaine, la famille CONCACAF votera ensemble » , a déclaré Warner. Comprenez que rien n'est fait !

La réunion d'aujourd'hui intervient moins de 24 heures après la diffusion d'un documentaire de la BBC, mouillant l'Angleterre dans ce récent scandale de corruption.


Trois autres membres du comité exécutif de la FIFA –Issa Hayatou, président de la Confédération Africaine ; Ricardo Teixeira (Brésil) et Nicolas Leoz (Paraguay)– sont accusés de malversations.


David Cameron est l'une des grandes personnalités anglaises invitées à cette campagne de lobbying... de la dernière chance !

Le prince William et David Beckham s'ajoutent au gratin.


ViR
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 0