1. // Les restes du monde

Au bled, l'emballage final approche

La grosse baston en haut de la Botola marocaine, Sétif qui tient le choc en Algérie, la saison tronquée en Algérie, les premiers tours en Ligue des champions de la CAF… Tout ce qu'il faut savoir sur l'actualité du football au Maghreb.

Modififié
0 7
Maroc – Botola Pro 1
En s'imposant 2-0 lundi en match décalé sur la pelouse de l'Hassania Agadir, le Raja Casablanca a repris la tête de la Botola Pro, avec un point d'avance sur les FAR de Rabat. Il reste encore deux mois de compétition au Maroc et la lutte promet d'être belle jusqu'au bout entre les deux rivaux, le premier étant invaincu en championnat depuis novembre, le second affichant une série de cinq victoires consécutives. Le Raja est en quête du 11e titre national de son histoire, tandis que l'AS FAR pourrait prendre seul la tête du palmarès de la Botola, avec 13 titres en poche. Troisième, le Wydad a perdu du terrain en s'inclinant lors de son dernier match 0-1 à domicile face à la RSB de Berkane. L'autre club de Casablanca pointe donc désormais à 7 longueurs du Raja. Suivent au classement le Maghreb de Fès et le Moghreb de Tétouan, tenant du titre qui compte un match en moins. Les deux premiers à l'issue de la saison sont qualifiés pour la prochaine édition de la Ligue des champions, tandis que le troisième est amené à disputer la Coupe de la confédération de la CAF.

Algérie – Ligue 1
L'ES Sétif tient le bon bout ! Leader de la Ligue 1 algérienne depuis la 8e journée, l'Entente conserve toujours une confortable avance, alors que l'épilogue approche : il ne reste plus que 6 journées à disputer. La force du leader, c'est son énorme parcours à domicile : 12 matchs, 12 victoires. Il permet de compenser ses errements à l'extérieur et de garder la distance sur ses plus proches poursuivants : l'USM El Harrach, relégué à 6 points, et le MC Alger, 9 points derrière. En quatrième position, on retrouve la meilleure équipe du moment, le CS Constantine de Roger Lemerre, invaincu en 2013, mais qui part de trop loin pour espérer accrocher quelque chose en fin de saison. Idem pour la JS Kabylie, qui n'a plus perdu depuis fin janvier mais qui reste engluée au 7e rang. Seul l'USM Alger de Rolland Courbis semble en mesure de contester le podium actuel, à condition de remporter son match en retard à Tlemcen vendredi, face à une formation relégable. Comme au Maroc, seules les trois premières places en fin de saison donnent le droit de disputer l'une des deux Coupes d'Afrique des clubs la saison prochaine.

Tunisie – Ligue 1 Pro
La saison 2012/2013 de Ligue 1 Pro a repris tant bien que mal depuis 12 journées, avec ce dispositif un peu particulier à deux groupes, pour permettre d'accélérer le rythme. Concrètement, les deux premiers de chaque poule sont qualifiés pour le second tour, qui doit prendre la forme d'un mini-championnat à quatre. Pas vraiment de surprise pour l'instant, le Club Africain et l'Espérance de Tunis sont en passe de se qualifier dans le groupe A (même si on pouvait s'attendre à ce que l'EST prenne les devants plutôt que son rival), tout comme le CS Sfaxien et l'Étoile du Sahel dans le groupe B. Ces quatre-là raflent tous les titres nationaux en Tunisie depuis près de trente ans.

Égypte – Premier League
Ça fait quasiment deux mois que le championnat de football a repris ses droits en Égypte, dans un climat de tension et beaucoup d'incertitudes. Hormis les accidents ayant émaillé le verdict de la tragédie de Port-Saïd, ça se passe plutôt correctement, avec ce système à deux groupes de neuf équipes, qui doit permettre à la fois d'accélérer le rythme et d'éviter les rencontres à tension entre clubs rivaux. En attendant que les choses se calment… Dans le groupe 1, l'archi-favori Al Ahly est pour l'instant surpris par l'excellent début de saison réalisé par l'outsider ENPPI, qui compte 3 points de plus que son dauphin. Mais à la faveur de deux matchs en retard qu'il lui reste à disputer, le club le plus titré du pays devrait pouvoir reprendre la tête. Dans le groupe 2, Zamalek réussit pour l'instant le parcours parfait – 7 matchs, 7 victoires – et devance assez largement son poursuivant et principal adversaire, Ismaily. Si les choses en restent là, on devrait donc retrouver lors du mini-championnat à quatre qui sert de tournoi final le grand favori Al Ahly, ses traditionnels rivaux Zamalek et Ismaily, ainsi que l'outsider surprise ENPPI.

Afrique – Ligue des champions de la CAF
Le tour préliminaire de la Ligue des champions, édition 2013, a été marqué par les difficultés rencontrées d'entrée par les clubs marocains. Si le FUS de Rabat est passé de justesse face au Real de Banjul (Gambie), c'est l'échec pour le Moghreb de Tétouan, sorti aux tirs au but par les Sénégalais de Casa Sport. La phase aller du premier a déjà été disputée et la qualification ne devrait poser aucun problème pour Espérance de Tunis, le CA Bizertin, Al Ahly, Zamalek, le FUS de Rabat et le TP Mazembe. Les représentants algériens vont par contre devoir cravacher lors de la phase retour, disputée les 6 et 7 avril : l'ES Sétif a concédé une défaite sur la pelouse de l'ASFA Yennenga (Burkina Faso) et la JSM Bejaïa n'a pu faire mieux qu'un match nul 0-0 face à Asante Kotoko (Ghana).

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

milanello44 Niveau : CFA
A ce que je vois le Foot Maghrébin n’intéresse non pas grand monde mais personne.
Bon bah aller le FC Moghreb de Tétouan.
Spartakist Niveau : CFA2
Ben déjà pour commencer l'Egypte, c'est pas le Maghreb.
milanello44 Niveau : CFA
Oui l'Afrique non plus...
Et pourquoi pas moi vive le CSConstantine et vive Roger Lemerre !!!
Bon bein je me lance aussi, Dima Wydad :D
Message posté par Spartakist
Ben déjà pour commencer l'Egypte, c'est pas le Maghreb.


A titre d'information, ça dépend de l'école mais certaines comprennent l'Egypte dans la grand Maghreb, comme la Libye. Même si c'est pas non plus ce que j'entends quand je parle du Maghreb.
Le problème est que, excepté le championnat Tunisien, les championnats Marocain et Algérien sont assez faibles, pour plusieurs raisons ... Et les joueurs qui sortent du lot ne peuvent être retenus longtemps devant les offres attractives des pays du golfe. Pour l'Egypte, c'est un autre problème ...

Sinon je me souviens à titre personnel, d'un match auquel j'ai assisté, à El Menzah opposant l'Espérance de Tunis de Badra, Jaïdi au Zamalek de Hossam Hassan, en 2002. Quelle ambiance dans le stade !
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 7