En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options

Le Bayern plus que jamais Rekordmeister !

Énorme surprise en Allemagne, où le Bayern est sacré champion à la faveur de sa victoire 3-1 face au Hertha Berlin. De toute façon, dans le derby de la Ruhr, le BVB et Schalke n’avaient pas réussi à se départager.

Modififié
Le Bayern tranquillement

Dès la 5e minute, le Bayern est champion. Histoire de ne pas laisser de place au suspense. Müller déborde, crochète et centre. C’est repoussé, mais Kroos est en embuscade pour ouvrir le score d’un bon plat du pied. Comme d’habitude, les Bavarois monopolisent le ballon, jouent tellement haut que c’en est indécent, et Neuer peut même faire des crochets. Robben, Götze et Müller entrent dans la défense berlinoise comme dans du beurre. Qu’il est loin le temps du mur. Götze double la mise au quart d'heure de jeu. De la tête s’il vous plaît, à la réception d’un centre de Schweinsteiger, preuve de la facilité des visiteurs. À noter une superbe transversale de Kroos à l’origine de l’action. Le Hertha est clairement dépassé en défense, mais ne baisse pas les bras et tente des coups en contre. Dans les petits espaces, les Bavarois sont souverains, et Neuer se permet de lober Ramos d’un petit ballon piqué, alors que Müller trouve la barre sur une tête.

Après une entame de deuxième période poussive, Guardiola lance Ribéry et Mandžukić avant l’heure de jeu à la place de Robben et Müller. Pour l’occasion, le Hollandais fait un gros poutou au Français. Logiquement, le Bayern reprend le contrôle du jeu, comme à chaque fois qu’un véritable 9 est sur le terrain. C’est ensuite à Schweinsteiger de sortir, remplacé par Thiago dans le rôle du maître des passes. Alors qu’on sombrait dans un sommeil profond, bercé par les échanges des Bavarois, Rafinha commet une faute sur Ramos dans la surface. Le futur joueur du BVB se fait ensuite justice lui-même et réduit donc le score. Le Rekordmeister ne tremble pas pour autant, et continue de dérouler son jeu. À la conclusion d’un contre éclair mené par Götze, Ribéry porte le score à 3-1 d’un subtil petit piqué. Score final de cette opposition sans surprise. Guardiola n’a toujours pas perdu en Allemagne, et son Bayern est sacré une journée plus tôt de celui d’Heynckes. Costaud.

Le BVB attaque, Schalke ne rompt pas


La suprématie régionale, c’est sacré. Sauf que personne n’a réussi à s’en emparer. Le BVB a tout tenté, mais a buté sur un grand Fährmann. Le début de match est intense, les occasions se succédant de part et d’autre. Le ballon ne s’arrête jamais, volant d’un joueur à l’autre, changeant souvent de propriétaire. Pour le 299e match de Kehl en Buli, le capitaine du BVB est tout près de claquer un nouveau but de la tête, après celui contre le Zénith. Derby toujours, Reus prend un jaune pour un gentil coup de coude. On passe même tout près de la rixe entre Grosskreutz et Neustädter, après que Draxler en a mis une petite à Piszczek. Ce qui a le don de rendre fou Klöpp, qui harangue ses troupes. L’arbitre distribue des biscottes pour essayer de ramener un peu de calme. Mkhitaryan remet le jeu au centre des débats en claquant une très bonne frappe au ras du poteau, que Fährmann détourne en corner. Les Schwarzgelben ont clairement pris l’ascendant, sans trouver la faille, souvent à cause d’erreurs techniques ou d’un bon Fährmann.

En début de deuxième mi-temps, les situations chaudes se multiplient dans la surface des Knappen. Ces derniers n’ont d’autre choix que de procéder en contre, où Draxler et Meyer peuvent exploser, mais la défense du BVB est vigilante. Kehl récupère un nombre non-négligeable de ballons, ce qui permet aux siens d’être maîtres de la rencontre. Lewandowski, seul face à Fährmann, est tout près d’ouvrir le score, mais il fait le mauvais choix en préférant le dribble à la frappe. C’est ensuite Reus qui voit sa tête déviée par le portier de Schalke. Encore une occasion gâchée avec Mkhitaryan, qui croise trop sa frappe à la conclusion d’une nouvelle action rapide. Contre le cours du jeu, Boateng lâche une grosse frappe, que dévie Weidenfeller en corner. Klöpp tente tout pour s’offrir une victoire, en lancant PEA et Schieber. Sans effet. Les deux rivaux se quittent sur ce triste 0-0, le premier de la saison en Bundesliga. Les locaux conservent 1 point d’avance sur les visiteurs.

Par Charles Alf Lafon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 2 heures La double fracture de McCarthy 2 il y a 2 heures Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 il y a 3 heures Un gardien espagnol marque de 60 mètres 4
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9 vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4