En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 18 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Trophée
  3. // Ballon d'or 2012

« Au Barça, Messi fait passer des messages »

Elle est tellement belle quand même, quand on y réfléchit, cette histoire. Lionel Messi, le gamin très talentueux, mais surtout très petit. Mesurant 1,11m à 10 ans, le petit Leo était donné perdu pour le football, malgré un don unique. Son ultime salut ? Un traitement aux hormones de croissance à Barcelone, intégralement financé par le Barça, ce club qui est décidément bien plus qu'un club. Un vrai scénario hollywoodien, avec les obstacles et le happy end à la fin. Sauf que c'est un peu moins angélique que cela. Alexandre Julliard, co-auteur avec le journaliste argentin Sebastian Fest du Mystère Messi, biographie non autorisée du quadruple Ballon d'or*, revient sur cet épisode largement enjolivé aujourd'hui.

Modififié
Pourquoi vous êtes-vous intéressé à Lionel Messi ?
J'ai longtemps vécu en Amérique du Sud, j'étais correspondant pour L'Équipe là-bas, basé à Buenos Aires. J'ai découvert de loin l'émergence de ce phénomène. Aujourd'hui, Messi est un personnage incontournable qui a une belle histoire derrière lui. On a donc voulu en savoir un peu plus et on s'est rendu compte que son histoire était un peu plus compliquée que ce qu'on voulait nous faire croire.

Comment ça ?
L'histoire de la prise en charge de son traitement aux hormones de croissance est en partie fausse. En partie seulement, parce qu'il est vrai que le Barça a tout pris en charge à son arrivée. Mais ce que beaucoup de gens ignorent, c'est qu'il était également pris en charge en Argentine avant le transfert de Messi à la Masia. Il y avait certes quelques retards, parce que l'Argentine était vraiment en banqueroute au début des années 2000, mais son traitement était bel et bien financé. Ce n'est pas pour ça que Messi est venu au Barça. Des rumeurs disent aussi que River Plate était très chaud sur Messi, mais aurait reculé sur la question du paiement du traitement médical. C'est complètement faux.

Comment a-t-il atterri au Barça alors ?
Le contexte est important. En 2000, Leandro Depetris, un jeune talent très prometteur en Argentine, est transféré au Milan AC à 12 ans seulement. Jorge Messi s'intéresse à cette histoire et décide de confier son fils aux deux agents qui s'occupent déjà du cousin de Lionel, Maxi Biancucchi, qui est aussi footballeur. La seule condition, c'était de réussir à trouver un essai dans un grand club pour Lionel. Ce qu'ils arrivent à obtenir au Barça en juillet 2000 en atteignant Josep Maria Minguella, le puissant agent qui avait pignon sur rue à Barcelone à cette époque.

Le Barça tombe-t-il sous le charme du gamin ?
Oui et non. Les techniciens qui regardent Messi pendant son essai se rendent bien compte qu'ils n'ont pas affaire à n'importe qui. Son talent saute aux yeux. Mais les négociations durent longtemps parce qu'à cette époque, c'est le gros bordel au Barça. Il y a des luttes de pouvoir en interne, les vice-présidents se tirent un peu tous dans les pattes. L'affaire traîne en longueur, mais finalement Messi signe et s'installe en Catalogne avec sa famille.

Ces deux agents gèrent-ils toujours les intérêts de Messi ?
Absolument pas ! Messi n'a pas d'agent à proprement parler. Le clan familial a monté une entreprise ad hoc pour gérer son image. Son frère, un incapable notoire, et son père gèrent la plupart des affaires, et sa communication est gérée par Pablo Negre. Mais ces deux agents ont disparu du paysage. Jorge Messi n'a jamais beaucoup aimé les gens qui s'en mettent plein les poches autour des joueurs de foot. Il les a donc écartés sans leur donner le moindre centime, alors que c'est eux qui avaient investi dans le gamin (billets d'avions, chambres d'hôtel, etc.). Aujourd'hui, ils sont en procès avec le clan familial en Argentine. Ils ne veulent pas forcément avoir autant d'argent qu'une superstar comme Messi pourrait leur rapporter, mais qu'au moins on reconnaisse leur travail à l'époque où il avait 13 ans. Tout cela est révélateur du fait qu'aujourd'hui, les véritables acteurs de l'arrivée de Messi à Barcelone ont été oubliés. Au Barça, s'il y a une personne à qui Messi doit sa présence, c'est Juan Lacueva. C'est lui qui s'est imposé parmi les dirigeants de l'époque pour le faire signer, qui s'est obstiné face à tous ceux qui étaient sceptiques ou contre. Aujourd'hui, personne ne parle plus de lui…

Messi est-il un dictateur dans le vestiaire du Barça ?
Pas vraiment, dans le sens où il ne dit jamais un mot plus haut que l'autre. Et puis, ils sont aujourd'hui tous plus ou moins sortis du même moule, la Masia. On est disciplinés, on ne fait pas de vagues... Messi n'est pas quelqu'un de frontal, il déteste les conflits. Il est aussi très timide. Mais ça ne l'empêche pas d'être ultra-influent. Il fait souvent passer des messages. Cela n'allait clairement pas avec Ibrahimović. Les deux ne pouvaient pas cohabiter. Un jour, dans le bus du club, il est assis juste derrière Guardiola. Et c'est par SMS qu'il l'avertit qu'Ibrahimović n'est pas fait pour le Barça. On sait tous comment ça a fini…


Et pour Villa ?
Il se passe quelque chose, ça paraît évident. Mais je n'ai aucune idée de ce dont il s'agit. Je suis même un peu surpris, parce que j'ai eu l'occasion de travailler sur Villa une fois, et de ce que je sais c'est vraiment un bon mec…

Propos recueillis par Benjamin Jeanjean.

* Le Mystère Messi. Enquête sur la légende du football. Editions Jean-Claude Gawsewitch. 320 p. Sorti en mai 2012

Propos recueillis par Benjamin Jeanjean
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



vendredi 23 février OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! 1
Hier à 18:30 Les retrouvailles entre Patrice Évra et les fans de Liverpool 17 Hier à 14:50 Le but le plus absurde de l'année en deuxième division allemande 20 Hier à 13:52 Les lumières s'éteignent en Argentine 15
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
vendredi 23 février Génésio : « On est capables de faire des grandes choses » 24