Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 5e journée
  3. // PSG/Toulouse

Attention, Lavezzi arrive

Expulsion, suspension, critiques de la presse argentine, mea culpa… La saison a mal commencé pour Ezequiel Lavezzi. Malgré sa grinta, l’attaquant de poche du PSG peine à retrouver le niveau qu’il avait à Naples. Inquiétant ? Pas vraiment.

Modififié
Ezequiel Lavezzi vit un début de saison compliqué. Peut-être est-ce le fait de sa nouvelle vie parisienne. Le fait est que l’on a du mal à reconnaître celui qui brillait tant à Naples. Et ça l’agace. Arrivé à Paris début juillet pour près de trente millions d’euros, Lavezzi fait ses premiers pas sous le maillot parisien contre le CSKA Moscou (2-2). « Pour son premier match, il a été très bon, se réjouissait alors Ancelotti. Cela fait trois jours qu'il est avec nous. Il a montré toutes ses qualités, notamment en contre-attaque. Il a fini un peu fatigué. » Cette fatigue, il la ressent tout au long de la préparation. Que ce soit contre Chelsea, DC United ou Barcelone, il ne joue jamais plus d’une heure. Face à Lorient en ouverture du championnat, son entente avec Ibrahimović est prometteuse. Sa grinta fait déjà rugir – ou miauler – le Parc des Princes. Mais pour le reste, c’est pas terrible. Beaucoup de pertes de balles, des courses dans le vide, peu de provocations et une étonnante maladresse.

Un manque de rythme évident

Le scénario se répète à Ajaccio. Pas aidé par un milieu de terrain dominé dans l’agressivité, Lavezzi ne voit pas le jour. Frustré, il commet une faute plus stupide que méchante qui lui vaut d’être expulsé et d’écoper de trois matchs de suspension, dont un avec sursis. Privé de son terrain de jeu favori contre Bordeaux et Lille, El Pocho arrive en sélection à cours de forme. Critiqué par la presse locale lors de ses dernières sorties en équipe nationale, il réussit une grosse entame de match contre le Paraguay (3-1) avant de disparaître. « Je me suis trouvé plutôt bien par rapport à mes capacités du moment. Je sais au fond de moi que ce n’est pas suffisant, avoue-t-il dans Tyc Sports. Je n’ai pas fait en sélection une sortie digne de celles que je réalisais l’an dernier à Naples. Si je fais mon autocritique, je pense que j’ai été un peu fatigué, car je n’ai pas beaucoup de rythme en ce moment, vu que j’ai loupé des matchs en France en raison de ma suspension. Mais le plus important, c’est d’être ici et d’apporter ce que je peux apporter, et surtout que ça profite à l’équipe. »

Pérou, match référence


De nouveau titulaire dans la nuit de mardi à mercredi contre le Pérou (1-1), Lavezzi réalise sans aucun doute son premier match plein de la saison. Une passe décisive pour Higuaín, plusieurs frappes dangereuses, une énorme activité, une capacité à jouer dans le dos des Péruviens et à résister aux charges des défenseurs… Remplacé à l’orée du dernier quart d’heure par Enzo Pérez, l’attaquant de vingt-sept ans a surnagé au sein d’une équipe argentine très décevante. Sans doute fatigué par ses deux matchs ainsi que par le décalage horaire, l’ancien Napolitain ne sera peut-être pas titulaire vendredi soir au Parc contre Toulouse. Mais avec un rythme retrouvé, il pourrait rapidement devenir le joueur qui manque à Paris. Car s’il peut être considéré comme un « accélérateur de particules » capable de faire la différence sur un coup de rein – « Il a du Messi dans les jambes » , dixit Christian Damiano -, Lavezzi est avant tout un joueur altruiste, plus souvent à la construction qu’à la conclusion. Sa hargne et sa rage de vaincre peuvent amener un esprit nouveau au PSG. Appelé à jouer côté gauche, ce qui lui permet de repiquer vers l’intérieur sur son pied droit, le joufflu est aussi et surtout un redoutable contre-attaquant qui brille en soutien d’une pointe pesant sur la défense. Son évidente complémentarité avec Ibrahimović fera des dégâts. En France comme en Europe.

Par Quentin Moynet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Tsugi
mardi 17 juillet Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17