Atlético Madrid, des matelas rouge et blanc

Il est porté dans les stades, sur les terrains le dimanche, dans la cour de recré, dans la rue. Le maillot de foot est le signe de ralliement de tout supporter. Et chaque maillot a son histoire. Cette semaine, celui du Club Atlético de Madrid.

Modififié
Depuis quelques années déjà, les regards des acteurs et spectateurs de la planète football sont tournés vers l'Espagne. Vers le FC Barcelone et sa Pulga, bien évidemment, vers le Real Madrid et son phénomène, également, mais aussi vers le Club Atlético de Madrid, qui complète ce trio magique. Il faut dire que depuis 2010, le palmarès des Rojiblancos a de quoi faire des envieux : un titre de champions d'Espagne, une Coupe d'Espagne, une Supercoupe d'Espagne, deux Ligue Europa, deux Supercoupes de l'UEFA et une finale de Ligue des champions. À tel point qu'aujourd'hui, tout le monde connaît les Colchoneros et leurs rayures rouges et blanches.

Histoire d'un maillot


Comme c'est le cas pour beaucoup de clubs de football, ce sont des étudiants qui sont derrière la création du Club Atlético. En 1903, les élèves basques de l'école spéciale des ingénieurs des mines, supporters de l'Athletic Bilbao, fondent effectivement leur propre club à Madrid, l'Athletic Club de Madrid. Pour rendre hommage à leur club de cœur, ces étudiants adoptent la tenue de l'équipe de Bilbao : maillot bleu et blanc, short bleu et chaussettes noires. Une tenue qu'arborent à ce moment trois équipes, puisque le club de Bilbao l'avait lui-même emprunté au club anglais des Blackburn Rovers. Trois clubs, un seul maillot : c'est peu dire qu'à l'époque, on se fichait un peu de l'inspiration.


Dans cette tunique, la première, les joueurs de l'Athletic Club de Madrid accueillent d'anciens membres du Real Madrid qui souhaitent recracher leurs meringues. En 1905, le tout premier « derbi madrileño » est disputé dans la capitale espagnole. Dans la culture populaire, les clubs rivaux sont très rapidement associés à deux strates de la société : l'Athletic semble réunir les classes populaires de la capitale, tandis que le Real Madrid attire vraisemblablement les citadins les plus riches. Une fracture encore assez visible aujourd'hui à Madrid.

Juanito Elorduy chez les Saints


En 1911, Juanito Elorduy, ancien joueur et alors membre du conseil d'administration de l'Athletic Club de Madrid, part en Angleterre rendre une visite de courtoisie aux Blackburn Rovers dans l'espoir de ramener des jeux de maillots pour le club de Bilbao et pour celui de Madrid. Problème, le petit Jean échoue dans sa quête et ne trouve pas les tenues convoitées. Pour ne pas rentrer les mains vides, Elorduy passe un accord avec un autre club anglais, Southampton. L'ancien joueur revient donc en Espagne les bras chargés de maillots rayés en rouge et blanc. À Madrid, on décide de les porter, mais de garder le short bleu des Blackburn Rovers. À Bilbao, en revanche, on adopte le short noir des Saints.

Avant cette découverte historique, ce changement de couleurs était expliqué d'une tout autre manière. En 1911, les Matelassiers de la capitale utilisaient en guise de revêtement des tissus rouge et blanc. Forcément, quiconque s'amusait à faire les sorties des ateliers d'artisans pouvaient trouver facilement des chutes de tissu en grande quantité. Ainsi, fabriquer des maillots rouge et blanc coûterait moins cher que d'acheter des jeux de tuniques à des clubs anglais. C'est de ce constat qu'est né le surnom qu'ont gardé les joueurs de la capitale pendant toute l'histoire du club. Les fabricants de matelas, les Colchoneros, seront à jamais liés à l'Athletic Club de Madrid. Dans cette nouvelle tenue, qui permet enfin de les distinguer des joueurs de Bilbao, les Matelassiers parviennent à remporter à trois reprises le titre de champions régionaux (1921, 1925 et 1928). De bien belles années.


En 1939, et toujours avec leurs belles rayures, les joueurs de l'Athletic Club de Madrid accueillent en leur sein les joueurs de l'armée de l'air. Le club fusionne avec l'Aviación Nacional et devient l'Athletic Aviación Club. Seulement, deux ans plus tard, en 1941, un décret du nouveau chef de l'État espagnol, Francisco Franco, interdit aux clubs de porter des noms étrangers. Bloqué, l'Athletic Aviación Club devient l'Atlético Aviación. Un changement de nom uniquement – les maillots restent les mêmes – qui conduit les hommes de la capitale à leur deuxième titre de champions d'Espagne d'affilée. En 1947, le club décide à nouveau de changer de nom en abandonnant la référence à l'armée de l'air au passé. Pour la dernière fois, le club se renomme et devient le Club Atlético de Madrid, celui-là même qu'on connaît aujourd'hui. Commence alors une période faste pour le club, son âge d'or même. Des personnalités fortes, comme Helenio Herrera ou Larbi Benbarek, aident le club à remporter de nombreux titres sur les scènes nationale et internationale. Tout ça avec un maillot inchangé. Solide.

Maillot mythique


C'est donc logiquement dans cette période qu'il faut aller creuser pour déterrer le maillot mythique du club. Au tout début de cette période, plus précisément. En 1951, les Colchoneros remportent un deuxième titre de champions d'Espagne d'affilée (à cette époque, les joueurs de Madrid adorent les débuts de décennie). Cette année-là, avec un maillot rayé rouge et blanc à col sans sponsors, fermé par trois petits boutons blancs, les Rojiblancos battent leur rival éternel, le Real Madrid, à deux reprises : 6-3 à l'extérieur, puis 4-0 à domicile. Madrid est plus que jamais rouge et blanc et le restera un moment encore. Preuve en est dix ans plus tard. Les joueurs de l'Atléti assurent un peu plus leur contrôle de Madrid en battant le Real en finale de la Coupe du Roi à deux reprises, en 1960 et 1961.

Maillots extérieurs et autres maillots collectors


Depuis longtemps maintenant, le Club Atlético de Madrid a opté pour des maillots extérieurs sombres. Noir, bleu marine, violet... Bref, on est généralement assez loin des fameuses rayures blanches et rouges. Les plus beaux l'étaient par leur sobriété, tandis que les plus laids étaient sans doute victimes de sponsors trop imposants ou simplement trop moches.


Durant la saison 2003-2004, l'Atlético Madrid demande à Nike, son fournisseur officiel, d'éditer un maillot pour célébrer le centième anniversaire du club. Le blason du club, brodé au milieu du maillot sur d'épaisses rayures rouges et blanches, est accompagné d'un ruban dans lequel apparaissent les chiffres « 1903 - 2003 » . Le 26 avril, le club organise une fête exceptionnelle dans Madrid et demande à ses supporters de déployer le plus grand drapeau du monde, de la fontaine Neptune jusqu'au Vicente-Calderón, l'enceinte des Colchoneros. Malheureusement, cette belle célébration n'empêche pas l'Atlético de réaliser une saison médiocre. Les Rojiblancos terminent septièmes de la Liga. À jouer aux matelassiers, les joueurs de l'Atléti se sont fait endormir.


Les maillots pas jolis jolis sont nombreux, bien trop nombreux dans la capitale espagnole. Cependant, la palme revient sans aucun doute au maillot extérieur de la saison 2004/2005. Pourquoi ? Parce que cette année-là, Nike pond un maillot bleu sombre bien moche avec comme sponsor principal... Spiderman 2. Oui, Spiderman 2, avec Tobey Maguire et le docteur Octopus. Il faudrait peut-être fixer une règle interdisant aux clubs de football ce genre de trucs, c'est quand même grave.

Ils se sont inspirés du maillot du Club Atlético de Madrid


Comme beaucoup de maillots mythiques, celui du Club Atlético de Madrid a fini par lui aussi voir du pays. Le 7 mai 2014, le club investit massivement pour créer un nouveau club et l'affilier à l'Indian Super League. Avec les apports financiers de la star du cricket Sourav Ganguly et des entrepreneurs Harshavardhan Neotia y Sanjiv Goenka, le club de Madrid fonde l'Atlético de Kolkata. Pour sa première année, le club remporte d'ailleurs l'ISL.



Par Gabriel Cnudde
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Olalalalaalalla ! ce maillot Spiderman 2?! Serieusement? Ce maillot a existé?
Mario Bikini Niveau : District
Salut la rédac,

Joli article sans photo sur l'app mobile....
C'est chiant!

Merci
Forlan je t'aime passionnément. Sans toi, la coupe du monde 2010 aurait été insupportable.
Forlan je t'aime passionnément. Sans toi, la coupe du monde 2010 aurait été insupportable.
votre nouvelle ergonomie craint à balle...rendez nous l'ancienne version !! #jesuissofoot
Ok, donc je viens de découvrir le pire sponsor de maillot possible : Columbia Pictures...
J'adore. Le maillot des Rovers, puis, comme on n'en trouve plus, bah le maillots des Saints, alors. :'D
Mister MUFC Niveau : Loisir
Les anglais méritent vraiment le respect ! Beaucoup leur doivent énormément !


ça va ? ça te dérange pas trop de chier sur des heures d eboulot d'autres personnes ? tu pourrais peut être mettre la forme dans ta critique non ?

Sinon tu peux essayer de te renseigner sur les communications de l'équipe sofoot qui est très a l'écoute.

Comme ça tu pourras faire une critique un peu plus développée et construite qui leur permettra de faire évoluer le site. #jesuissofoot
Sinon il y a aussi le club marocain du Moghreb Atletico Tetouan qui s'est inspiré du maillot de l'Atletico Madrid car le club a été créé par des sympathisants de l'Atletico.
il y a 58 minutes Le fils de Pelé retourne en prison 3 il y a 1 heure La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 10
il y a 2 heures Le beau geste de Boateng pour Nouri 5 il y a 6 heures Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 11
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 17:07 Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 9 Hier à 13:36 Manchester City passe au foot US 12 Hier à 10:27 La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75
jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 19 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 10 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14 dimanche 2 juillet Blatter : « J'aurais dû m'arrêter plus tôt » 16