1. //
  2. //
  3. // Atlético-PSV

Atlético, le all-in en C1 ?

Relégué à neuf unités du leader merengue en Liga et auteur de son plus mauvais départ de l’ère Simeone, c’est un Atlético de Madrid en pleine crise existentielle qui mise beaucoup sur la Ligue des champions. Une C1 qui l'esquive depuis trois saisons mais qu’il entend bien ramener a casa.

Modififié
1k 7
Le Vicente-Calderón a mal à son histoire. Pour sa dernière réception en Liga du derbi madrileño, l’antre des Colchoneros fête son cinquantième anniversaire par une belle gueule de bois, la faute à une taule encaissée face à l’ennemi juré du Real. Autant dire que dans ses arcanes, la mine est déconfite, comme en atteste le passage éclair de Koke : « Il faut nous améliorer en défense, au milieu et en attaque, avec et sans le ballon. » Même si l’autocritique semble bien nécessaire, déculottée et décrochage au classement obligent, elle tourne en une auto-flagellation excessive. Bien que pointant désormais au sixième strapontin en Liga, à neuf points du leader madridista, les Colchoneros peuvent toujours se targuer d’être en tête de leur groupe de Ligue des champions au nez du Bayern de Munich. Une compétition qui leur fait miroiter monts et merveilles depuis trois exercices pour rien, ou presque, mais qui aujourd’hui se transforme en objectif le plus rationnellement atteignable, sans oublier la Copa del Rey. De là à imaginer une troisième finale en quatre éditions, il n’y a qu’un pas que les ouailles du Cholo veulent franchir.

De l’évolution offensive à la crise identitaire


Vingt et un points en douze journées : les comptes ne trompent pas, ce début de saison de l’Atlético de Madrid est le pire en championnat depuis l’arrivée de Diego Simeone. Alors qu’ils pointaient entre vingt-six et trente-trois points lors des quatre exercices précédents, les Rojiblancos réalisent un premier tiers de saison paradoxal, car arithmétiquement foiré, mais ô combien intéressant dans les mutations de son jeu. Cette bourrasque de vent frais n’intervient d’ailleurs que depuis quelques semaines, puisque l’Atlético réalise avant cela des premières journées enthousiasmantes. À tel point qu’il y a un mois, toute la galaxie du ballon rond rend hommage au premier de la Liga, premier de son groupe de Ligue des champions, meilleure défense de tout le Vieux Continent avec trois pions encaissés en onze rencontres... Bref, un top départ idyllique qui place ces Matelassiers comme les candidats à tous les titres. Surtout, c’est la mue offensive de la troupe de Diego Simeone qui interpelle : connue pour ses succès a minima, elle devient une tornade enchaînant les manitas et autres sets. Si bien qu’après un excessif 7-1 sur Grenade, l’Atlético officialise sa mue.

Peu habitués à de tels scores fleuves, les supporters ne savent plus où donner de la tête ni sur quel pied danser. Attaque ou défense ? Milieux de roublards ou d'esthètes ? Malgré de bons résultats, les questions s’amoncellent sur le bureau de Diego Simone, jamais soumis auparavant à tant d’interrogations. Pas encore en crise identitaire, l’Atlético fait évoluer son visage pour varier ses possibilités offensives. Alors qu’un onze composé de cinq joueurs tournés vers l’attaque – en l’occurrence, Griezmann, Gameiro, Carrasco, Koke et Saúl – semblait impossible il y a de ça quelques mois, il se répète à foison depuis le début de l’exercice. De fait, la structure de l’équipe se voit chambouler, ce que ne nie pas Gabi, désormais seul milieu défensif de métier titulaire : « Koke joue désormais dans l’axe et il est très bon, mais sans doute qu’au moment de défendre, nous sommes plus fragiles. » Cette saillie médiatique ne sied guère à Simeone, qui lui reproche en interne, mais se vérifie par les résultats récents : défait à trois reprises lors de ces cinq dernières rencontres, l’Atlético encaisse par là même neuf pions. Une hérésie pour le Cholo.

Koke : « Nous avons plus de variantes, plus de possession »


Virulente mais cohérente, la critique du capitaine rojiblanco déclenche une réponse poussée de Koke : « Je crois que l’équipe a bénéficié de mon passage au centre. Nous avons plus de variantes, plus de possession. Défendre n’est pas qu’une question propre à moi, mais à tout le monde. Sur les buts que nous avons encaissés, de nombreux sont intervenus sur coup de pied arrêté, comme face à Málaga ou le Real. Je ne crois pas que l’équipe défende mal, comme nous l’avons vu contre le Bayern. » Justement, la compétition européenne arrive comme un bol d’air frais pour ces Colchoneros en plein questionnement existentiel. Car premiers de leur groupe avec un plein de succès, dont le premier, tranchant, face au Bayern de Munich, ils peuvent toujours se prendre à espérer un sacre dans une compétition dont ils ont squatté deux fois la finale en trois ans. Surtout, cette C1 peut permettre au Cholo de renouer avec sa recette magique : du béton en défense, une solidarité intacte dans le pressing et des contres assassins. Autant d’ingrédients, aujourd’hui mis entre parenthèses, que le Vicente-Calderón serait ravi de retrouver pour ces derniers mois d’existence.



Par Robin Delorme
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Ce commentaire a été modifié.
Frenchies Niveau : CFA
"plus de possession "
j'ai justement l'impression, qu'en faite
exception faite du barca de pep (avec busquets/iniesta encore frais et xavi en métronome irremplaçable)

toutes les équipes qui ont des monstres devant,
s'en sortent en général MIEUX en jouant le contre rapide,
plutôt que l'attaque placée ...

du bayern, à dortmund en passant pas la BBC ...
mais finalement la MSN tout autant.

et donc GRIEZMANN a vraiment besoin de cette verticalité pour briller, à l'image du France Allemagne où y avait la place de contrer..

exactement la réflexion que je me suis faite
quand le Real a recruté isco et james, deux "tripotteurs" (dribbleurs) après avoir gagné la décima avec un jeu basé sur la contre attaque ... à croire qu'ils n'avaient pas capter d'où venait leur force !!
Plus de possession = moins d'espace pour les fusées à 100 briqeus sur les côtés :/

> densifier la qualité technique du milieu, n'est pas toujours synonyme de meilleure animation offensive :)
(ouais vive la D3 anglaise -_-)
..

bon et pour finir,
que Simeone aligne torres dans tous les gros matchs
et les colchos feront une énième saison "presque" réussie.
John Fitzgerald Wilis Niveau : District
C'est sur que Torres est en fin de carrière... mais que faire pour Simeone , aligné Gameiro d'entrée ?? Je le trouve vraiment trop tendre pour les gros matchs, je pense qu'il y a eu erreur lors de son recrutement , il n'à pas le profil pour être complémentaires avec Griezmann ... je pense que Simeone aurait du recruter un gros pivot en attaque pour que Griezmann puisse s'appuyer dessus lors de leurs attaques rapides . Après ce n'est que mon avis de footballeur du dimanche
En vrai, est-ce que si Lukaku continue d'améliorer son jeu dos au but et sa finition, ça ne serait pas une bonne piste?
Ronniesheva Niveau : CFA
vu l'évolution de lukaku, je pense qu'il pourrait être une bonne piste pour n'importe quel club au monde tant qu'on le fournit en bons ballons (notamment sur les côtés)
John Fitzgerald Wilis Niveau : District
Ben ouais, après c'est quand même plus costaud défensivement en Espagne... moi je comprends toujours pas l'échec Mandzukic, j'aurai aimé le voir avec Griezmann au top de sa forme
Ronniesheva Niveau : CFA
VOILA!
là quand tu ne parles pas de benzema, là c'est intéressant!
juste un point de désaccord, je trouve quand même que le bayern joue plus en attaque placée qu'en contre.
après, dans un certain sens, il est plus logique qu'il soit plus difficile de marquer face à une défense regroupée, qu'en contre attaque où la défense n'est pas en place.
mais je trouve que justement ce qui faisait la supériorité du barca de guardiola, c'était de se dire que même si les équipes en face jouaient regroupées derrière, ils arriveraient quand même à trouver la faille, et ce qu'importe l'équipe qui était en face d'eux (excepté en 2010 contre l'inter de mourinho).
une équipe capable d'imposer ses vues tout en dominant le match, ça a plus de mérite à mon sens.
après, le mérite dans le football...
Frenchies Niveau : CFA
ouais mais en attaque placée, suite à leur domination au milieu (qu'à le Real aussi, qu'à les très gros clubs enfaite, même l'atletico donc),
il s'avère que dans certains gros matchs, cela se passe un peu plus "mal" que si ils jouaient la transition à fond la caisse ...

le style "guardiola" pleins de clubs l'ont un peu copié (pas seulement ceux entrainés par pep) et pourtant le résultat n'a pas souvent était brillant (le PSG de blanc qui ne passe pas city ...) !

oui pour les attaquants, avoir de l'espace est plus simple.
mais en attaque placée, t'as juste tendance à pouvoir aller dribbler dans la surface (ou juste autours) ce qui peut déclencher des occaz réellement dangereuses (d'où le fait que le barca obtient bcp de peno hein) ... plutôt que mettre des grandes passes vers l'avant, où la précision est un challenge !

oui avoir une "identité" est "noble"
Mais s'adapter et obtenir le résultat espérer enfin de compte,
quitte à pas du tout jouer de la même manière 2 matchs d'affilé, reste pas moins une qualité!!!
zinczinc78 Niveau : CFA
Vous avez dit "fin de cycle" ?
9 réponses à ce commentaire.
Patrick Harre Niveau : Loisir
Trois finales de LDC d'affilé c'est beau ! Mais c'est mieux quand c'est vrai ...
Frenchies Niveau : CFA
(ce ne fût pas 2 d'affilé nuance :p y a eu barca juve entre les 2 derby en finale)
1 réponse à ce commentaire.
C'est d'autant plus étonnant que l'an passé, l'Atlético s'était déjà considérablement renforcé, mais cette saison encore davantage avec notamment Gaitán et Gameiro dans le secteur offensif. La régularité de Carrasco était une arme supplémentaire, mais peut-être y a-t-il eu aussi un peu de relâchement depuis la victoire contre le Bayern.
Après, avec leur victoire 1-0 à l'aller ils ne sont pas assurés de la première place. Il ne faudra pas perdre pas plus d'un but à l'Allianz Arena...
Note : 1
Le gros problème que vous ne voyez pas les gars, c'est que la gestion du milieu axial n'a pas été bonne à l'intersaison. Le prêt de Kranevitter est la plus grosse erreur du club depuis très longtemps.

Il était arrivé carbo en janvier et s'il avait fait toute la prépa, il aurait été d'attaque pour le début de saison, à la différence d'Augusto Fernandez & Tiago. Du coup, avec 2 joueurs (Koke + Gabi),ça fait léger, étant donné que Saul s'est pété lui aussi et qu'il joue sur une guitare depuis 3 semaines.

L'axe central de la défense est l'un des meilleurs en Europe, et les latéraux sont de fiers guerriers de Simeone. Mais le déséquilibre est bien trop grand pour ne pas laisser des boulevards pour moi.

J'aurai préféré un 4/4/2 en losange avec Koke et Saul pour remonter les chiques, Gabi en chien de la casse et Griezmann en leader technique. Devant le champs des possibles est ouvert, avec une préférence pour une pointe pour Gameiro et Carrasco en électron libre.

Le problème du 4/2/4 est qu'il demande des efforts monstrueux aux milieux latéraux pour amener le danger et pour revenir défendre.

Enfin, quand même pour répondre à l'article en lui-même, je ne pense pas que ça soit un "all-in" sur la C1, beaucoup trop risqué. Je pense plutôt que Simeone a fait des mauvais choix au début de saison qui ont coûté de précieux points, et l'Atléti a marqué le pas en championnat sur les deux dernières journées, complètement différentes:

- Réussite minimale vs réussite maximale contre la Sociedad à Anoeta où le gardien sort un match de brute, où deux pénos ne sont pas sifflés, où ça tape le poteau, etc..

- Très bon coup tactique de Zidane et réussite relativement élevée du Real


Le championnat, qu'il soit en Angleterre, en France ou en Espagne, est très très très long. Et on a bien vu l'an dernier avec les blessures du Barca et la fatigue que rien n'était joué jusqu'à la fin du championnat...
Charmatin Niveau : DHR
Ne penses tu pas que le départ de Miranda, et la titularisation de Savic a affaibli la défense centrale.

Je ne suis pas vraiment l'Atletico, mais il me semble que dans ce derby, avec Miranda, ça aurait été une autre histoire. D'ailleurs, je ne sais pas ce qu'il est allé foutre à l'Inter? Pourquoi il est parti en fait?
Bah Miranda est parti depuis 2015, donc El Cholo s'est adapté !
C'est le jeune José Maria Gimenez qui a pris sa place. Pas mauvais mais beaucoup trop fougueux à mon sens. Une gnaque à toute épreuve mais desservie bien souvent par un excès d'engagement.

Stefan Savic a mérité sa place, il est allé la gratter à Lucas Hernandez et à Gime. Rien à dire là dessus. Je pense simplement que l'association Gimenez/Godin est excellente dans la communication (ils sont tous les deux uruguayens et jouent ensemble souvent en sélection) et que la charnière Godin/Savic est encore largement perfectible.

Miranda s'est barré parce qu'il avait envie de voir autre chose et qu'une belle offre était tombée sur le bureau du Président, tout simplement.
Rado & milinko Niveau : District
Metekoo t'es supporter de Marseille ou de l'atleti???
Ah ah t'es pas le premier !
Pour faire assez simple dans un schéma hiérarchique: je suis supporter de l'OM, que j'aime vraiment très beaucoup. Depuis mouflet, l'OM, c'est l'OM.

Un séjour longue durée à Madrid m'a fait apprécier l'Atlético, les virées nocturnes au Calderon pour voir des matchs tous pétés, etc..

Donc je suis supporter de l'OM et sympathisant de l'Atlético en gros.
5 réponses à ce commentaire.
Oui mille fois oui qu'ils mettent tout sur la C1 et arrivent en finale pendant que de l'autre coté le Real se démerdera aussi pour y arriver (en tapant des gros cette fois si possible), le premier back to back de l'ere moderne grace à l'Atletico ce serait de toute beauté!
Ronniesheva Niveau : CFA
vu que le real va être dans l'obligation d'être plus constant en championnat avec leur première place, ça me semble compliqué...
Frenchies Niveau : CFA
Sérieux puis les nuts au tirage, ça va aller 2 secondes !!

déjà que sur "l'aire Perez" c'est limite louche hein ...
(ah mais j'ai tord, le foot business c'est le monde des bisounours okay)

bien que là, ils sont dans un schéma absurde
(ce 3-3 contre les polonais qui en prennent 5 à l'aller puis 8 contre dortmund >> SANS DECONNER wtf!)

>>> Je la vois venir gros comme une maison ...
ils vont finir deuxième et vont tirer ... LEICESTER !!!

tu vas voir !!!
Zizou et la chatte, acte 2
Ronniesheva Niveau : CFA
Note : -1
c'est vrai que le real est le roi des tirages faciles... y a de quoi être vraiment suspect...
3 réponses à ce commentaire.
Ce commentaire a été modifié.
Ce club n'est pas le Real ou le Barça.

Si on attend d'eux que chaque année qu'ils reproduisent la période exceptionnelle qu'ils ont connu, c'est pas possible.

Faut voir sur le long terme, jusqu'à maintenant l'Atletico est en train de s'installer à un niveau qu'il y a quelques années n'était pas le sien.

Dans une ou deux saisons, ils s'en retourneront et feront un bilan hyper positif.

Cinq années, c'est une bonne période pour voir un peu ce que donne un club et sa dynamique.
"Justement, la compétition européenne arrive comme un bol d’air frais pour ces Colchoneros en plein questionnement existentiel."

Je ne sais pas si il faut trop s'enthousiasmer, de battre 2 fois Rostov par un but d'écart, et le PSV une fois...
Je n'ai pas pu voir les matchs vu que le Bayern jouait en même temps, mais des résumés, ça semblait pas si simple (si un supporter peut infirmer ou confirmer mon propos).

Reste la première place, les 4 victoires, et le résultat contre le Bayern (dans un match serré, et perso j'ai encore du mal à situer le niveau du Bayern cette année, avec leur manques parfois conséquents de créativité, et de réalisme).

Enfin voilà, la question que je pose, c'est faut il s'arrêter au 12 points, ou regarder le contenu des matchs? (qui du moins sur les résumés ne semblait pas si brillant que ça mais je peux me tromper) (bien évidemment en tenant compte des éventuelles rotations d'effectifs).
Contre le PSV à l'aller, c'était chaud, vraiment. Le match le plus dur jusqu'à maintenant, c'était contre ce PSV, qui aurait pu (dû) bénéficier d'un péno et a malmené la défense.

Rostov, c'était une cimenterie. Les mecs ont blindé pendant 90min quasiment à chaque fois et faisaient grosses fautes sur grosses fautes au milieu de terrain pour casser le rythme. Donc des victoires un peu au couteau mais qui comptent finalement.

L'an passé, il n'y a que contre Galatasaray et Astana que l'Atlético avait gagné par plus d'un but d'écart.


Ce qui est un peu contradictoire avec la politique ultra offensive de cette année et les gadins collés en championnat.

Un des matchs références de l'Atléti cette année, c'est celui contre le Bayern à mon sens, avec une très bonne défense et un nombre d'occases créées importants en même temps.
Ce commentaire a été modifié.
Pour rebondir sur ton autre poste concernant la débauche d'énergie... à noter que pour le match contre le Bayern, ils ont courus 8 km de plus (bon la moyenne du Bayern était basse), j'étais assez surpris de voir un tel engagement à ce moment de la saison.... (leur moyenne 116 kmm c'est celle des tops matchs, très animés).

Bon j'ai pas idée de combien court à chaque match l'Atletico, mais est ce possible que Simeone les ait amenés à un pic de forme pour ce match (quitte à devoir récupérer un peu derrière)?



D'ailleurs je suis surpis qu'on ne voie pas encore chez l'Atletico ce qu'on a vu chez le Dortmund de Klopp: une baisse de régime net une saison... qui chez Dortmund me semblait lié à l'exigence physique des deux ou trois saisons précédentes.
L'Atléti court énormément à chaque match, parce que Simeone à son idée bien précise de ce que doit être le bloc-équipe. Et tout le monde doit coulisser en même temps pour que le bloc soit vivant. Du coup, les joueurs sont toujours en mouvement...

Cette baisse de régime arrivera tôt ou tard. La profondeur de banc est tout juste correcte cette année, et le manque de joueurs au milieu de terrain sera forcément préjudiciable à un moment ou à un autre.

Je trouve que dans un onze de départ, devoir sacrifier Koke ou Saul c'est pas loin d'être criminel !
el.maestro Niveau : DHR
Concernant la fraîcheur je trouve que tu soulignes un point essentiel sur un com plus haut: simeone fait peu tourner, surtout au milieu, et son système est hyper exigeant physiquement. J'irai même plus loin en disant que ça fait depuis le début de saison dernière qu'il y a peu de rotation à l'atleti. L'an dernier les mecs ont néanmoins réussi à être frais comme des gardons en 2e partie de saison, nous verrons cette année s'ils y arrivent également. Si tel est le cas ils auront une vraie belle carte à jouer en C1 (compétition dans laquelle je les sens plus à même de triompher qu'en championnat, et ce depuis le début d'année).
el.maestro Niveau : DHR
Mon com s'adresse à MetekoO
Frenchies Niveau : CFA
PeP avec son grand barca,
avait exactement la même intention de "bloc équipe"
MAIS avec la balle y compris!!!!

le barca récupérait super haut (ce qui dans les pieds d'iniesta et messi se transforme en danger permanent) car le pressing était dingue !!

Et lors de je sais plus quelle démonstration du barca, je me souviens très bien de coach courbis qui après le match (alors qu'on était TOUS focus sur la qualité offensive, la violence de Léo et Andrès) ... en tacticien, avait souligner avant tout > la "méthode" défensive (avec un Busquets au sommet) parfaite du barca !

ET le barca a connu un gros coups de mou en 2010 justement !!
ainsi qu'en 2013 quelque part ...

sur le long terme, vaut peut être mieux que ce soit le ballon plus que les joueurs ... qui court ^^
John Fitzgerald Wilis Niveau : District
Contre le barça au retour il gagne 2 à 0
7 réponses à ce commentaire.
Il leur manque surtout les quatre points initiaux perdus contre deux promus.

Et c'est clairement quand ils se sont parfaitement renforcés que l'Atleti coince en Liga. Je suis d'accord que la débauche d'énergie et la farta nécessaire de la méthode Cholo laisse des traces, mais je pense que c'est plus du à la mutation de leur jeu, à un jeu plus basé sur la possession. Car il y a le noyau dur (Godin, Koke, Gabi, Luis, Juanfran) mais le renouvellement se fait naturellement.

Je m'attendais à voir un peu plus Gaitan, qui paye aussi je pense l'explosion de Carrasco.

Il est je pense encore tôt pour enterrer les Colchoneros, et je reste persuadé qu'ils seront en mission en LDC. Bonne chance pour les sortir.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
1k 7