1. //
  2. // 38e journée

Atlético et Valence en C1, Almería et Eibar sortent la tête haute

Barça champion, Real dauphin. Clairement ce week-end, l'intérêt en Liga n'était pas le haut du classement, mais bien tout le reste. De partout, il y a eu des matchs à rebondissement. Bilan final : Valence reste à la 4e place, Séville à la 5e, Eibar et Almería rejoignent Cordoue en Liga Adelante.

Modififié
6 9

Levante 0-0 Elche


C'est bien de se sauver avant la dernière journée, mais c'est juste un peu chiant pour les supporters. Entre le 13e et le 14e, il ne s'est pas passé grand-chose. Levante a globalement dominé les débats. Elche a essayé de rivaliser. Il y a eu quelques incursions dangereuses, pas mal de tricotages dans la surface, des gardiens hasardeux, quelques frappes de loin et puis un penalty généreux pour Elche à la 67e minute. Mais il faut croire que les deux équipes n'avaient pas envie de se fâcher aujourd'hui puisque Aaron le tire en plein milieu sur le gardien. Bref, Levante et Elche se quittent exactement comme elles se sont rencontrées : toujours en Liga, libres et en vacances.

Athletic Bilbao 4-0 Villarreal

Buts : Aduriz (25e) et (60e), Iraola (28e), Beñat (36e) pour l'Athletic

C'est ce qu'on appelle une rouste. Les deux équipes, voisines au classement, avaient ce soir deux niveaux d'écart. Jamais le sous-marin jaune n'a semblé pouvoir sortir la tête de l'eau et le score en est la plus belle preuve. Malgré tout, les deux équipes sont en Ligue Europa. Une bonne nouvelle, bien rassurante, avant la finale de Coupe du Roi pour Bilbao. Villarreal, de son côté, avait assurément besoin de vacances.

Grenade 0-0 Atlético Madrid


Avant le match, les deux équipes auraient signé pour un bon vieux match nul 0–0. Avec ce résultat, Grenade avait de grandes chances de se sauver, l'Atlético de rester troisième. Et clairement les deux équipes ne se sont pas foulées pour en faire plus. Avec le match nul du Depor, la défaite d'Almería, Grenade se maintient. L'Atlético reste devant Valence qui a été neutralisé sur le terrain d'Almería. Les bons comptes font les bons amis.

Rayo Vallecano 2-4 Real Sociedad

Buts : Bueno (42e), Morcillo (64e) pour le Rayo / Vela (19e), Castro (21e), Agirretxe (73e), Elustondo (75e) pour la Real Sociedad

Rien à jouer dans ce match et pourtant les deux équipes ont livré une énorme performance. La Sociedad a pris l'avantage grâce à deux pépites de Vela. Surtout sa seconde réalisation. Une reprise de volée du gauche parfaitement maîtrisée. À ne pas louper. Le Rayo est revenu au score à force de pousser, mais a complètement craqué dans le dernier quart d'heure. Pas d'enjeu, mais du beau jeu. Un joli spectacle de fin d'année.

Eibar 3-0 Córdoba

Buts : Mikel Arruabarrena (6e), Raúl Navas (11e), Ander Capa (34e) pour Eibar

Pas de chance pour Eibar. Malgré leur belle victoire ce soir, ils descendent. Un succès qui s'est décidé sur coup de pied arrêté. Un coup franc au second poteau, une remise de volée et la tête rageuse d'Arruabarrena à bout portant dès la 6e minute. Les Basques enfoncent le clou ensuite sur corner grâce à un gros coup de casque de Raúl Navas. Et ils finissent le boulot grâce à Capa à la 34e minute. Les supporters y croyaient. Jusqu'à l'égalisation du Depor. Cruel

Celta Vigo 3-2 Espanyol

Buts : Hugo Mallo (38e), Cabral (58e), Nolito (76e) pour le Celta / Sergio García (23e), Stuani (48e) pour l'Espanyol

Même dans le ventre mou du classement, alors qu'on n'y joue plus rien, on a eu le droit à des matchs de folie. C'est d'ailleurs certainement la principale raison de ces matchs débridés. Stuani a ouvert le score sur penalty. Mallo a remis les deux équipes à égalité. Stuani, encore lui, a redonné l'avantage. Avant de se faire rejoindre par Cabral et de lâcher prise après le break de Nolito. Heureusement qu'il n'y avait pas d'enjeu.

Almería 2-3 Valence

Buts : Partey (9e), Soriano (37e) pour Almería / Otamendi (28e), Feghouli (45e), Paco Alcácer (80e) pour Valence

80e minute de jeu. Paco Alcácer rate un peu son contrôle, mais le ballon est toujours devant lui. Il est désormais seul face à Ruben. Il ne tremble pas. Du pied droit, il place une frappe croisée imparable. C'est ce qui s'appelle saisir sa chance quand elle passe. Car c'est à ce moment précis que tout s'est joué pour Valence et Almería. À dix minutes de la fin de la saison. Car ce soir, c'était mission maintien pour Almería et C1 pour Valence. Et avec cette réalisation, Paco Alcácer envoie Almería en Liga Adelante et maintient son équipe à la quatrième place, qualificative pour la C1. Pourtant, Almería avait mené par deux fois en première mi-temps, mais ils se sont fait remonter par manque de rigueur. C'est cruel, mais ils ont vraiment tout donné. Pas de regret.

Málaga 2-3 Séville

Buts : Javi Guerra (67e) et (90e) pour Málaga / Reyes (52e), Banega (55e), Aleix Vidal (62e) pour Séville

Il a suffi de deux minutes à Séville pour mettre Málaga à terre dans ce derby d'Andalousie. Une première fois grâce à la malice de l'insubmersible José Antonio Reyes. Une deuxième fois grâce à la classe d'Éver Banega. Une magnifique frappe enveloppée dans la lucarne. Vidal a fait le break à l'heure de jeu. Séville attendait le faux pas de Valence pour espérer la Ligue des champions, mais malheureusement il n'a pas eu lieu. Alors ils se sont relâchés dans la dernière demi-heure, permettant à Guerra d'inscrire un doublé. Ils auront une autre et ultime chance de se qualifier pour la C1, mercredi en finale contre le Dnipro.

Le compte-rendu de Barcelone/La Corogne ici

⇒ Résultats et classement de Liga

Par Ugo Bocchi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Note : 2
"L'Atlético reste devant Valence qui a été neutralisé sur le terrain d'Almería".

Faudrait se relire hein!

C'est dur à dire, mais dans le jeu, c'est limite si l'Atleti ne mérite pas sa place dans les premiers par rapport à Valence et Séville.
pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
grenade -atletico j'ai pas vu le match mais ça pue l'arrangement non?
Le nul arrangeait tout le monde et il n'y avait rien a gratter en gagnant...
Message posté par HALAMADRID93
Belle équipe de rats, le FC Séville, qu'ils restent dans leur compétition adorée.


Tu nous avais manqué toi.
Tu leur reproches quoi? C'est une équipe qui a envoyé plus de jeu que l'Atleti, voire le Real sur certaines périodes.

Ta haine des Espagnols n'a d'égal que ton amour des Hollandais.
pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
Note : 1
Bah moi perso il m'a pas tant manqué que ça en fin de compte.
Message posté par pierre ménès 2.0
grenade -atletico j'ai pas vu le match mais ça pue l'arrangement non?
Le nul arrangeait tout le monde et il n'y avait rien a gratter en gagnant...



Vraiment cruel pour Eibar qui n'a pas démérité jusqu'au bout et qui est condamné par l'inconsistence du Barça (qui se fait rattraper de 2-0 à 2-2 alors qu'il ont plutôt enchainé les manitas contre les équipe de bas de tableau cette saison, surtout à domicile) et de cette parodie de match entre Grenade et l'Atletico : les deux équipes ont fait patiemment circuler la balle en attente que le chronomètre défile ; seulement 4 frappes en tout dont une seule cadrée ...

Le club reste l'un des mieux géré d'Espagne sur le plan financier mais la vente d'Albentosa à Derby au mercato a vraiment cassé la dynamique de l'équipe qui reposait essentiellement sur son assise défensive.

J'espère qu'on reviendra l'an prochain, c'était quand même sympa de voir les grands d'Espagne dans le stade champêtre d'Ipurua
Content pour le Depor malgré tout, mais c'est vrai que c'est dur pour Eibar qui a réalisé une jolie saison.

Sinon ça envoie quand même du niveau l'espagne, franchement tu prends les 6-7 premiers clubs, c'est toutes des équipes qui ont leur mot à dire en Europe.

Un peu déçu que Séville ne soit pas CL, ils ont vraiment une super équipe.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
6 9