1. //
  2. // 19e journée
  3. // Atlético Madrid/FC Barcelone (0-0)

Atlético et Barça se quittent bons ennemis

Malgré un score nul et vierge (0-0), Atlético et Barça ont fait le show dans un Vicente-Calderón qui avait tout d'une poudrière. Les deux co-leaders se sont neutralisés et promettent une seconde partie de saison haletante.

Modififié
4 16

Atlético Madrid - Barça
(-1--1)


De l'intensité, de la qualité technique, de la rigueur tactique, un public de fous furieux… Ce choc entre les deux mastodontes de cette Liga a tenu toutes ses promesses. Mis à part la plus importante, accoucher d'un vainqueur. Sans but mais pas sans charme, cet Atlético de Madrid-FC Barcelone aura au moins déchainé les passions et livré un enseignement précieux : les Colchoneros sont ouvertement candidats au titre suprême. Côté barcelonais, ce score nul et vierge n'est en rien une contre-performance. Dans un Vicente-Calderón qui n'avait connu que la victoire depuis le début de saison, ce point du nul sonne comme une demi-victoire. Sans Messi, ni Neymar, dans le XI titulaire, les Blaugrana ont attendu l'entrée des deux hommes pour tenter d'arracher la victoire. Un Courtois des grands soirs et, surtout, une arrière-garde infranchissable ont contrarié leur plan.

Bombes agricoles et guerre des nerfs

Des fumigènes, des bombes agricoles, la police montée, du rouge et du blanc. Surtout du rouge et du blanc : les abords du Vicente-Calderón sentent la poudre. Chauffés par cette ambiance et 58 000 aficionados au taquet, les Colchoneros entament ce Clásico-bis avec une seule idée en tête : rentrer dans le lard des Blaugrana. Et ça marche. Entre un gros travail d'Arda Turan sur Jordi Alba (3e) et une frappe vicieuse mais mollassonne de Diego Costa (4e), les soldats du Cholo dominent les dix premières minutes. Malmené, le Barça plie, mais ne rompt pas avant de progressivement mettre le pied sur le ballon. Commence alors une guerre tactique entre un FCB à la possession stérile et un Atlético parfaitement en place. Un scénario qui sied aux Colchoneros qui tentent d'exploiter à fond chaque récupération. Problème, ce Barça sans Messi ni Neymar ne lâche que peu de ballons. Les Matelassiers s'en remettent alors à leur recette maison : les coups de pied arrêtés. Après une ouverture de Koke pour Diego Costa bien couverte par Piqué, une série de corners met la pression sur Víctor Valdés. Sur le troisième essai, il ne manque à Diego Costa que quelques centimètres pour couper une déviation de Miranda au premier poteau (27e). Un coup de chaud qui va faire ressortir le Barça. Mais, trop lent, il ne trouve pas la faille dans la nasse madrilène. Haché, le match ne livre que peu d'occasions et se tend. Chaque coup de sifflet de l'arbitre est couvert par une nuée de sifflets qui descendent des tribunes. C'est finalement M. Mateu Lahoz qui a le dernier mot, puisqu'il renvoie les 22 acteurs aux vestiaires.

Tout sauf nul

Pour que ce choc prenne tout son sens, ne manquait que lui : Messi. Avec un Iniesta pas épargné par les taquets, le Tata décide d'envoyer sa Pulga au front. Une entrée qui va inquiéter l'arrière-garde des locaux. Rien que par sa présence, Léo Messi accapare l'attention des joueurs axiaux. Le Vicente-Calderón sent alors que ce match va se jouer sur un exploit, individuel ou collectif. Ce que réussit Arda Turan en perforant le milieu barcelonais. Bien lancé par le Turc, Diego Costa décroise trop sa frappe d'un mètre. Une frayeur qui pousse Tata Martino à sortir Neymar du banc à la place d'Alexis, invisible pendant une heure. La fin de match approchant, les occasions se succèdent. Arda, en chaleur, envoie sa volée dans les bras de Valdés (76e). Messi, lui, n'appuie pas assez son coup de tête (68e), puis profite d'une perte de balle madrilène pour envoyer Courtois à la parade (80e). Le KO est proche, mais l'ouverture du score se fait toujours attendre. À coups de coaching, Diego Simeone fait successivement entrer Raúl García et Cristian Rodríguez. À fond, le public de l'Atlético s'égosille jusqu'à la dernière seconde du temps additionnel. En vain, ce combat tactique ne connaîtra pas son vainqueur.

Par Pablo Garcia-Fons et Robin Delorme, au Vicente-Calderón
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Pas d'accord. Dans la lignée des Supercopa, match chaud mais sans folie, à part le slalom d'Arda au début et l'action de la tête de Messi (il aurait dû marquer) et franchement, 75% du match s'est transformé en bataille au milieu et en taquet à tout va (Iniesta a pris cher d'ailleurs, mais pas surprenant de la part d'une équipe composée quasi entièrement de bouchers). Supposition, ils voulaient le nul tous les deux.
Ronaldo McDonald's Niveau : CFA2
Une Liga intéressante, première depuis ...
On en revient quand même au " probleme " initial : trop chercher Messi . L'ayant plus revu ces 2 derniers mois j'ai trouvé ça encore plus flagrant, sur certaines actions ( surtout le dernier debordement de Dani ) , c'est vraiment tiré par les cheveux ..
Ce match pourri, l'atlético en mode pelleteuse comme d'hab contre les gros, ça attend un bon corner une un bon contre dans le match et derrière ça bétonne en mode 3 lignes défensives en n'oubliant pas de casser du Iniesta... Et le barça toujours enfermé dans son style handball, bref bcp d'attente pour un match qui n'en valait pas la peine. Par contre Neymar casse du rein, et même si j'apprécie pas le barça c'est du joga bonito, il est bon faut juste qu'il arrête de glisser sur des peaux de bananes.
RonHarrisJr Niveau : Loisir
tin le geste jallesque de juanfran.
Message posté par vale
Pas d'accord. Dans la lignée des Supercopa, match chaud mais sans folie, à part le slalom d'Arda au début et l'action de la tête de Messi (il aurait dû marquer) et franchement, 75% du match s'est transformé en bataille au milieu et en taquet à tout va (Iniesta a pris cher d'ailleurs, mais pas surprenant de la part d'une équipe composée quasi entièrement de bouchers). Supposition, ils voulaient le nul tous les deux.


Assez d'accord avec toi.
Et en plus, Opiate. Alors je clique sur +
Le Show ??? Comment peut-on qualifier cette purge de show ?! Emprunté techniquement au point que même la moitié des interventions défensives était dégueu, c'était franchement très décevant... les seuls satisfactions : Turan et l'ambiance.
la pelouse digne d´un stade de ligue 1 aussi..
Note : -2
AUPA ATLÉTI !!!
GaletteSaucisse Niveau : District
Message posté par Rhabcp
On en revient quand même au " probleme " initial : trop chercher Messi . L'ayant plus revu ces 2 derniers mois j'ai trouvé ça encore plus flagrant, sur certaines actions ( surtout le dernier debordement de Dani ) , c'est vraiment tiré par les cheveux ..


On a vu le même match, parce que avant qu'il rentre offensivement le Barca s'était le néant... Dès qu'il est arrivé ça a dynamité le jeu! Sinan globalement le match était animé mais ça manquait un peu de folie, et l'athletico est un collectif bien soudé je les avais pas vu cette année mais je pense qu'ils peuvent tenir la route pour titiller les cadors d'ici la fin de saison.
sagnarienàvoir Niveau : DHR
Pour la comparaison Dortmund/Atlético de cette aprem, les sorties de balle de l'Atlético ont quand même franchement pas la même gueule que celles des allemands.

C'est peut-être le 442 qui fait ça, mais c'est beaucoup moins propre..
Johanromabatimessi Niveau : Loisir
Arrêter de nous vendre du rêve. Ce match a été une purge une fois de plus entre ces deux équipes. Un autobus face a une équipe de hand sans aucune profondeur de jeu.
Castelejo24 Niveau : CFA2
La seule éclaircie de ce match à chier : Turan, du début à la fin
Quand je pense que ce match était présenté comme le choc des titans, tu parles d'une purge au final ...
leopold-saroyan Niveau : Ligue 1
Note : 4
Par contre l'encerclement de l'arbitre par certains joueurs pour réclamer un carton c'est juste insupportable. T'as envie de foutre des baffes à gogo !
le metch est en rediff en ce moment sur un stream de bein sport.
c'est insupportable l'arbitre est vraiment en faveur du barça sans parler du commentateur Bein.Juste pour ca "allez l athletico"
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
4 16