1. //
  2. //
  3. // Ath. Bilbao-Atl. Madrid

Athletic et Atlético, destins brisés par Franco

Rejeton de l’Athletic Bilbao, l’Atlético de Madrid a, une fois la guerre civile remportée par Franco, pris un tout autre chemin que son géniteur basque. Une triste période qui a conditionné l’histoire de ces deux faux frères aux rayures rojiblancas.

Modififié
Lorsque l’Atlético de Madrid se rend au Pays basque, San Mamés s’est fait une spécialité de le recevoir par des huées et des quolibets. Plus qu’une rivalité, cette inimitié de l’aficion des Leones met en exergue les différences et rivalités historiques entre ces deux clubs, respectivement troisième et quatrième armoires à trophées d’Espagne. Pour rappel, lorsque les Colchoneros sortent de terre, leurs créateurs proviennent de la capitale basque, où un groupe d’étudiants exilés à Madrid décide, au printemps 1903, de créer une succursale du plus grand club outre-Pyrénées de l'époque. L’Athletic Club de Bilbao concède alors une partie de son blase pour officialiser la fondation de l’Athletic Club de Madrid, son faux frère castillan. Ce lien de parenté, pourtant, va irrémédiablement se distendre avec le début de la guerre civile en 1936. Sa fin, trois ans plus tard, laisse même place à un puissant antagonisme entre les deux liquettes rojiblancas les plus fameuses du Royaume d’Espagne. Retour sur ces premières années de franquisme qui transforment profondément ces deux institutions.

Quiroga : « La dictature présentait le "Basque" comme le caractère espagnol original »


« De son origine durant la guerre civile espagnole jusqu’à la mort de Franco en 1975, le régime militaire fait la promotion d’une narration nationaliste associée au football, qui permet alors d’augmenter l’identification des Espagnols à la dictature. » Par ces paroles, Alejandro Quiroga, professeur émérite d’histoire de l’université de Newcastle, ouvre son livre intitulé European History Quaterly. Un récit passionnant, qui revient sur les liens indéfectibles entre la dictature militaire et le ballon rond, qui explique tous les soubresauts et les complexités qui accompagnent la Liga durant ces quelques décennies. Car contrairement à ce que la légende raconte, l’Athletic Bilbao est le club le plus populaire auprès des militants franquistes. Porque ? Dans cette nouvelle Espagne qui dit adieu à sa république, les Leones conservent leur couronne de meilleur club du pays. Avec un jeu considéré comme rugueux, viril et rustre, il accompagne parfaitement les caractéristiques d’une Roja dont il est le plus gros pourvoyeur. « La dictature présentait le "Basque" comme le caractère espagnol original » , précise Alejandro Quiroga.


De fait, même la politique de recrutement 100% Euskadi prônée depuis sa naissance par l’Athletic ne heurte pas les sensibilités ultra-nationalistes de l’administration franquiste. C’est qu’intimement lié à une frange du Pays basque, le franquisme voit d’un bon œil le vieux carlisme présent dans la région et voit en l’Athletic « l’incarnation des valeurs hispaniques masculines : la virilité, l’impulsion et la fureur » . Un triptyque que personnifient sur les prés les Leones, a contrario de leur blase qui renvoie à la perfide Albion et ses marins qui créèrent, en 1898, le club. Si bien que l’une des premières mesures du secrétaire d’État aux Sports de Franco est d’émettre un décret interdisant au fanion espagnol de porter des noms évoquant une puissance étrangère. Tout comme le Sporting Gijón devient le Deportivo Gijón, l’Athletic devient alors l’Atlético de Bilbao, au grand désespoir de ses aficionados. Ce virage, les Matelassiers de Madrid le prennent également à contre-cœur, à la différence près qu’aux lendemains de la guerre civile, leur institution est sur le point de disparaître de la carte footballistique du pays.

De la disparition au couronnement, l’Atlético devient Aviacion


Alors que son stade du Metropolitano est aux deux tiers détruit, que son effectif ne compte plus que quelques joueurs après les nombreux morts de la guerre, l’Atlético est une proie facile pour les vautours de la dictature. Ainsi, pour rester en vie, les dirigeants colchoneros choisissent l’assistance respiratoire offerte par les militaires : en contrepartie de partager son histoire et son maillot rojiblanco, l’Atléti accepte de se jumeler avec l’Aviacion Nacional, club de l’armée. Cette union forcée permet aux Rojiblancos de rester parmi les grands d’Espagne, mais lui coûte une partie de son âme. 1939 apparaît alors comme la date charnière de l’histoire contemporaine des Rojiblancos : appelés à disputer un match de barrage face à l’Osasuna, pour savoir lequel des deux clubs continuerait à jouer en Primera, ils s’imposent face aux Navarrais et deviennent la grande place forte de la Liga. Car oui, dans la décennie des années 40, l’Atlético Aviacion, qui retrouve son nom originel en 1947, arrache quatre Liga et s’impose comme le principal concurrent des Leones basques. Depuis, les relations entre les deux clubs n’ont plus jamais été amicales.

Par Robin Delorme
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Ce commentaire a été modifié.
On écrit pas "Athletic", mais "Atletico"
Ou pas "Athletico", mais "Atletic"....

Roh, et puis merde.
Si même les journalistes se mettent à écrire "Athletico", on va pas s'en sortir..
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Au pire on appelle l'Atletico Madrid US Madrid et l'Athletic Bilbao AS Bilbao et plus personne ne se trompera.
2 réponses à ce commentaire.
Puis viendra la tornade blanche du Real Madrid avec le président Santiago Bernabeu et la signature en 1953 de Di Stefano (seulement 2 ligas avant sa signature).
A noter aussi que l'Athletic Bilbao reprendra son nom initial après la mort de Franco.
1 réponse à ce commentaire.
Ils aimeraient bien, mais Bilbao n'est pas la capitale du Pays Basque, la capitale historique est Pampelune.
Aussi, le recrutement bilbayen n'est pas un recrutement 100% Euskadi, tout le Pays Basque étant utilisé (voire plus).

La rigueur! c'est la rigueur qui différencie les propos d'un connaisseur aux propos du poivrot du PMU
lilisushi Niveau : DHR
La rigueur en effet (btw : la capitale du pays basque est vitoria-gazteiz)
Non Vitoria-GaSteiz est la capitale administrative de la Communauté Autonome Basque, c'est-à-dire de la communauté qui regroupe trois des sept provinces du Pays Basque
"Hisotrique" a t-il dit. La Navarre fut le premier état basque fondée par des tribus vascones en froid avec les Carolingiens entre autre. Pampelune étant alors la ville a plus forte population basque, fut déclarée capitale.
el.maestro Niveau : CFA
Techniquement (politiquement même on pourrait dire) la Navarre est une communeauté autonome à part entière (tout comme le pays basque), dont la capitale est Pampelune.

Et effectivement comme souligné plus haut, la capitale du Pays basque est Vitoria. Bilbao pourrait plutôt être qualifié de "capitale culturelle" si on veut
La communauté autonome basque ne représente pas le Pays Basque en entier, comme je l'ai dit plus haut, la CAV (Comunidad autonoma vasca) se compose que de trois des sept provinces et a effectivement pour capitale Vitoria-Gasteiz. Même si la Navarre est une communauté autonome distincte, il n'empêche qu'elle fait partie du Pays Basque, il n'y a qu'à voir la couleur politique du gouvernement autonome.
par contre la "réunification" des 2 communautés en une seule n'est pas pour demain, le sud de la communauté forale n'étant pas très chaude à cette idée...
Clive Bissel Niveau : DHR
Très souvent, les Navarrais ne se considèrent pas comme basques. Leur identité navarraise leur suffit.
Si traditionnellement, il existe une variété de basque parlée en Navarre, celle-ci n'est quasiment plus transmise et usitée.

Ce comportement linguistique tranche avec qui ce passe au Pays Basque (espagnol).

L'histoire politique du 20e siècle n'est, par ailleurs, pas la même. D'où l'existence de deux Communautés Autonomes distinctes.
7 réponses à ce commentaire.
Pepèrearnaud Niveau : Ligue 1
C'est pas donné, les gars, ce sujet là. Certes, il faut s'y reconnaître pour s'y connaître "vraiment" mais, j'insiste, c'est pas cadeau avec "juste" un billet sur le site. Il faut saluer "l'intention" de l'auteur de faire qque chose différent. Et puis, grosso modo, ce qu'il veut signaler ça se véhicule dans le fond.
Rado & milinko Niveau : DHR
Petite rectification: durant les années 40 l'atleti n'a pas gagné 4 liga, mais deux: en 40 et 41.
Funky_samurai Niveau : CFA2
article brouillon et dure à comprendre. On ne sait jamais trop à quel moment il parle de quel club ... préciser "les basques" ou "les castillans" n'aurait pas été de trop !
vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
Hier à 19:18 Le bonbon de Malcom 11 Hier à 18:18 Le lob fou de Fekir 26
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 13:53 Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 10 Hier à 11:59 Les ultras allemands répondent à la DFB 13 Hier à 10:07 Trezeguet bouscule Beşiktaş 22
vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 14 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30