Aston Villa ne veut plus de migrateurs

Modififié
1 1
Les longs trajets en voiture, c’est terminé.

Aston Villa a décidé de prendre de mesure, et de dire stop aux joueurs migrateurs. Des joueurs migrateurs ? Oui. Car comme on peut l’imaginer, de nombreux joueurs de l’équipe n’habitent pas à Birmingham. Ils habitent loin, souvent très loin.

Du coup, le coach, Alex McLeish, a estimé que ces joueurs là étaient « soumis à un niveau stress trop élevé » à cause des voyages. Ainsi, à partir des prochains contrats, prolongations de contrats ou nouveaux acquis, un article imposera aux joueurs de vivre à moins d’une heure de trajet du centre d’entraînement de Bodymoor Heath.

En réalité, tout ceci vient d’une lubie de l’entraîneur, qui avait déjà appliqué cette restriction lorsqu’il coachait les Glasgow Rangers, mais aussi l’autre club de la ville, Birmingham City. Un homme qui a déjà un bel avenir dans l’immobilier.
EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Oui je me souviens de Pirès qui habitait à Londres, comme la moitié de l'équipe du reste...

Courant en Angleterre, Michael Owen faisait des trajets de fou quand il jouait à Newcastle (en hélicoptère il me semble).
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Les émotions de Mourinho
1 1