1. //
  2. //
  3. // Tottenham/ManUnited

Assou-Ekotto, le sous-côté

Pendant que toute l’Europe du football frétille déjà à l’idée de voir Tottenham et Manchester United croiser le fer, Benoît Assou-Ekotto est égal à lui même. Calme, voire nonchalant pour certains, le latéral gauche des Spurs est aussi franc que talentueux.

43 8
La petite entreprise de Benoît Assou-Ekotto n’a connu la crise qu’une fois. C’était en 2007, quand une vilaine blessure au genou a failli briser le destin et la carrière de celui qui, « doué en sport » a « vite trouvé le filon pour orienter sa vie » . Cet accroc, qui a fait de la saison 2007-2008 du Franco-camerounais une saison quasi-blanche, a eu le mérite de faire grandir le joueur, et surtout l’homme. Le mythe du « ce qui ne tue pas rend plus fort » revu et corrigé, qui a fait du bon joueur Benoît Assou-Ekotto un excellent latéral gauche au franc-parler agréable, à la limite du troublant. Choqué après avoir flirté de près avec la mort footballistique à l’âge de 22 ans, l’ancien lensois a avoué à la BBC, par le biais d’une belle métaphore, avoir mûri grâce à cette expérience difficile : « Tu sais, quand j’étais jeune, je voulais une belle voiture pour que quand je passe dans la rue, on se dise, « ouais, ce type là, il a réussi. » Mais quand on te dit que tu ne vas peut-être plus jamais rejouer au football, tout devient différent. Aujourd’hui, j’ai mûri, je sais que ce n’est pas parce que ta voiture est cool que ta vie l’est » .

Benoît assis dans le métro

Aujourd’hui, Benoît Assou-Ekotto roule en Smart, parce que « c’est facile à conduire, facile à garer et que ça consomme peu » . Pourtant, sa vie est on ne peut plus cool. Si, pour ce natif d’Arras, le début de l’exil n’a pas été facile, la faute notamment, à une maîtrise relative de l’Anglais, le left-back des Spurs est aujourd’hui un Londoner intégré. Peut-être un peu trop, d’ailleurs. Car quand il n’est pas au volant de sa petite citadine pour se rendre à l’entraînement, Benoît prend le métro. Il est d’ailleurs « le seul joueur connu de Premier League à prendre l’Underground sans réfléchir » si l’on en croit un journaliste anglais de la BBC. Et comme le joueur de Tottenham ne fait pas les choses à moitié, il a même son Oyster Card, Pass Navigo de la capitale anglaise. Alors oui, quelques fois, on le reconnaît, mais il s’en fout, car il habite un peu sur une autre planète.

Une planète où le franc-parler est loi, située à des années lumières de la planète foot. Du coup, quand les pieds de Benoît Assou-Ekotto reprennent contact avec la terre, sa réalité en fâche certains. Dans un monde aussi aseptisé que celui du football, les prises de positions du Franco-camerounais en matière d’argent, notamment, sont parfois mal vues. Il faut dire que le joueur des Spurs n’y va pas par quatre chemins. « Oui, c’est juste un boulot, quand je jouais en France, tu sais, j’étais avec ma mère, mes potes, bref, j’étais chez moi. Pourquoi je serais venu en Angleterre, alors que je ne parlais pas un mot d’anglais, si ce n’était pas pour un simple boulot ? » confiait-il à la BBC. Sa théorie sur le métier de footballeur va d’ailleurs plus loin : « Moi, mon job, je le fais pour gagner de l’argent. Comme toutes les personnes sur terre. Je ne comprends pas ceux qui ne comprennent pas. Ce que les gens aiment, le footballeur l’aime aussi. Le footballeur aime l’argent » . CQFD.

« Je ne connais pas les autres joueurs »

Le décalage entre Benoît Assou-Ekotto et les autres footballeurs ne s’arrête pas au compte en banque. En effet, quand certains footeux, à peine rentrés chez eux, se cherchent un match à la télé, le latéral gauche lui, admet volontiers « ne pas regarder autre chose qu’un peu de football anglais » . L’intéressé avoue d’ailleurs ne pas connaître grand chose à la Premier League : « C’est pas que ça me saoule, mais tu vas me parler de l’arrière gauche de Liverpool ou d’Everton, je ne les connais pas. Je ne connais pas les autres joueurs. Dans deux semaines, je ne sais même pas contre qui on joue » . Une ignorance du calendrier et de ses adversaires qui n’empêchent pas l’ancien lensois d’exceller.

Endurant, solide, rapide et efficace, Assou-Ekotto enchaîne les saisons majuscules depuis qu’il en a terminé avec ses problèmes au genou. Et s’il y a bien un joueur qu’il connaît dans son championnat, celui-ci s’appelle Gareth Bale, avec qui il forme la gauche caviar de Tottenham. L’arrière gauche a d’ailleurs sa petite idée sur le pourquoi d’une entente aussi parfaite entre lui et son compère gallois, et l’a confiée à la BBC: « Je pense qu’il sait comment il doit jouer avec moi, car il a commencé par jouer à mon poste. Il sait que j’ai besoin d’aide, il sait comment m’aider à défendre. C’est facile de jouer avec lui. On est bien tous les deux » . Le côté droit de Manchester United est prévenu. Ca n’a beau être qu’un job, Benoît Assou-Ekotto aime le travail bien fait.

Par Swann Borsellino

Tous propos recueillis par NP, dans le So Foot n°80, sauf mentionnés.


Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Je l'adore celui-là ! Le footeux ET l'homme.
Il assume ce qu'il pense, ce qu'il est et ce qu'il dit. C'est très rare de nos jours (et pas seulement pour les sportifs d'ailleurs).

Bon maintenant, les éternels aigris vont venir râler sur le fait qu'il raconte n'importe quoi alors qu'il gagne l'équivalent de carrières en 6 mois mais tant pis pour eux. Qu'ils deviennent pros si ils sont trop fâchés...
Il est assez atypique ce mec quand même !
Je l'aime bien, mais défensivement il est parfois trop léger.
Enfin une sacrée personnalité, ça nous change !
euh sofoot, faudrait voir p'être à pas nous en faire un mec atypique parce qu'il prend le metro et "fait le boulot"..non parce qu'à ce compte là, j'en connais un paquet de mecs comme ça.c'est un latéral "anglais" hein! oui c'est propre, mais pas vraiment technique, ça frappe pas au but ,et ça donne pas de passes déz'.Malheuresement pour lui, il joue pas à l'emirates (donc pas d'EDF). à part 2-3 nostalgiques de Sikora et des potes de collège, y doit pas être dans les high-list du flocage. en revanche niveau capilaire suis plutôt fan.
Abesses tu connais beaucoup de joueurs de PL qui prennent le métro pour aller à l'entraînement? Vas-y balance ta liste.

Personnage atypique c'est clair et net et ça fait du bien!!
Dionisio II di Siracusa Niveau : District
Celui là il joue dans une tres bonne équipe.

C'est un travailleur de l'ombre

Dommage pour les Bleus
JaphetNdoram Niveau : District
@ abbesses : "pas d'Emirates, pas d'EDF". S'il ne joue pas avec les Bleus, c'est surtout parce qu'il est Camerounais.

Sinon il marque quand même de temps en temps.
Contre Everton http://www.soccerclips.net/videos/totte … sou-ekotto

Ses deux buts c'est le 11 janvier et le 11 février. Patience le 11 mars c'est pour bientôt.
James Patt Hagël Niveau : CFA2
pas vraiment technique???? Putain j'sais pas c'qu'il te faut! Je le trouve vraiment excellent perso. Il va à 2000, il combine vraiment bien avec Bale mais aussi avec tout ses milieux, il se replie bien, efficace en un contre un, tres efficace mm. Quelques rares errances au marquage individuel, plus sur les centres en jeu que sur les corners d'ailleurs, mais a sa décharge, la charnière centrale de tottenham change sans arret.
il est né à Arras, terre de Robespierre.. j'crois que le choix du Cameroun est tout indiqué quand on lit ses déclas..il avait surement le crépi d'la maison à refaire et pouvait pas attendre une convoc' à Clairefontaine.ensuite si vous considérez que c'est un sérial buteur qui a un Jay jay dans chaque jambe libre à vous...mais j'vous suis pas!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
43 8