1. // F Cup
  2. // Sunderland/Arsenal

Arteta cœur à vif

Fin août 2011, on promettait l’enfer à Arsenal. Des joueurs majeurs partis, une humiliation historique reçue à Old Trafford, la saison s’annonçait longue et morose pour une équipe et un projet sur le déclin. Si mi-février, les Gunners d’Arsène Wenger ont redressé la barre et sont encore dans le course à la qualification en Champions League, ils le doivent au talent de Robin Van Persie, certes, mais aussi à l’abattage au milieu de Mikel Arteta, nouveau taulier de l’entrejeu londonien. Zoom sur un joueur qui a passé sa vie dans l’ombre de Xavi, Iniesta et Fabregas, mais qui, en remplaçant ce dernier à Arsenal, a enfin trouvé un défi à sa mesure.

La carrière de Mikel Arteta n’est pas à un paradoxe près. Né à San Sebastian, Basque, Mikel est formé à la Masia, chez le voisin catalan. Récupérateur-relayeur destiné à se régaler en Liga, il ne s’est jamais imposé dans un club espagnol et s’est construit en Ecosse et en Angleterre, dans des championnats au jeu plus rugueux et direct. Titulaire chez les U16, U17, U19, capitaine chez les Espoirs espagnols, il n’a jamais connu la moindre sélection avec la Roja. Bloqué à ses débuts à Barcelone par les Xavi, Iniesta et consorts, il a finalement du attendre ses 29 ans pour avoir sa chance dans un grand club européen, à Arsenal, dans une école de jeu finalement très proche de celle où il a grandi et pour remplacer son sosie, Fabregas, retourné lui s’exprimer dans la maison mère.

Luis Fernandez comme premier mentor

Mikel Arteta doit son début de carrière à Luis Fernandez et au PSG, où prêté en janvier 2001, à 19 ans tout juste, il a débuté au plus haut niveau et touché à la Champions League alors qu’il n’était qu’un membre du centre de formation du Barça en quête de temps de jeu, avec Pepé Reina comme compagnon de chambre et Luis Garcia pas très loin: « Devant moi au Barça, il y avait Xavi, Guardiola et Iniesta qui faisait ses débuts. J’ai décidé d’aller au Paris-Saint-Germain pour avoir une première expérience professionnelle. J’ai pu jouer la Champions League et j’ai eu la chance d’évoluer avec des grands joueurs. Ça a lancé ma carrière. A Paris, j'ai aussi eu la chance de rencontrer Luis Fernandez. Il s'est comporté comme un père avec moi. J'avais presque 18 ans et avec cet entourage, il faut murir et vite". Devant la défense, Arteta devient vite la plaque tournante d’un club qui ne tourne pas très rond, il fluidifie un jeu parisien foutraque et sans identité et fait partie des quatre nominés pour le titre de meilleur joueur de Ligue 1. Avec lui, entre deux saisons pourries, le PSG termine 4ème.

Pote d’enfance de Xabi Alonso

Des bons souvenirs, Mikel Arteta en a laissé partout où il est passé. Sauf peut-être à la Real Sociedad, son seul échec. Après deux années aux Rangers, un triplé championnat-coupe d’Écosse-coupe de la Ligue en 2003 et le cœur des supporters une nouvelle fois conquis, le joueur, qui s’est endurci en Ecosse, rêve de sélection et rentre chez lui, à San Sebastian avec un défi de taille, remplacer Xabi Alonso, son pote d’enfance, parti chez les Reds de Liverpool. Les deux, vivant dans le même quartier, à côté de la Playa de la Concha au cœur de la ville, ont joué ensemble chez les jeunes au Antiguoko KE et rêvaient alors de former le milieu de terrain de la Real Sociedad. Ils ne feront que se croiser, avant de se retrouver sur les bords de la Mersey. Car rarement titulaire, pas dans les plans de José Maria Amorrortu, le coach de l’époque, l’expérience tourne court avec son club de cœur, et Mikel Arteta est donc prêté à Everton dès que l’opportunité se présente, pour un mariage de six ans et demi avec les Toffees.

Une légende à Everton

Désireux de s’intégrer, il comprend alors vite les enjeux et évite de trop trainer avec son compère: "Quand je suis arrivé à Everton en prêt, je n'ai pas souhaité passer trop de temps avec Xabi parce que j'essayais de signer un contrat à Everton et j'ai compris la rivalité entre les clubs". Deux saisons durant, il est élu meilleur joueur du club par les fans. En 2006-2007, il est élu meilleur milieu de terrain de Premier League par le public de Sky Sports. Devant Christiano Ronaldo. Excusez du peu. En février 2009, Arteta se blesse gravement contre Newcastle, un ligament est touché et l’empêche d’honorer sa première invitation dans le squad de la sélection espagnole.

Un an plus tard, avec aucune sélection avec la Roja au compteur, et la double-nationalité en poche, des bruits l’envoient même vers la sélection anglaise que ses sélections chez les jeunes espagnols empêcheront de connaître. Car le joueur a des envies de joutes internationales et sent qu’il a les épaules pour voir plus haut. Mais dans un club où il est le taulier et où tout le monde l’adore, il décide, à l’été 2010, de prolonger pour cinq saisons. "J’aurai pu partir jouer la Champions League ailleurs, ou dans un club avec beaucoup de stars, mais je mesure vraiment ce que j’ai içi. C’est énorme. Je suis à un moment de ma carrière où je veux gagner des titres et je veux jouer l’Europe mais ce que j’ai içi est incroyable" déclare-t-il à l’époque. A ce moment-là, Arteta change son braquet et se dit qu’à défaut d’être international, à défaut de réussir chez lui, il peut devenir un joueur qui marque l’histoire d’un club qui ne l’oubliera jamais. Et c’est déjà pas mal.

Le toque dans les veines

Néanmoins, Everton reste un club middle-class et quand l’opportunité se présente de remplacer Cesc Fabregas à la fin de l’été 2011, elle est presque impossible à refuser pour un joueur qui rêve depuis longtemps de briller à l’échelon supérieur. Moins polyvalent, moins tueur que Fabregas à l’approche du but, Arteta n’en reste pas moins un box to box player de premier plan, capable de sortir une saison à 9 buts, 12 passes décisives (en 2006-2007) et destiné génétiquement à s’épanouir dans le toque d’Arsène Wenger, dont les préceptes de jeu sont finalement très proches de ceux inculqués à la Masia. Conservation, circulation, Mikel n’entre pas en terre inconnue à Arsenal : "Je connais la philosophie d'Arsenal, qui a la réputation de posséder souvent le ballon et de le faire circuler. C'est le type de jeu que j'aime".

Sur le papier, ça devait marcher, sur le terrain, ça a collé. Wenger confirme la donne : "C'est vraiment un joueur au profil entre Song et Ramsey ou Rosicky et cela nous donne de la continuité. Mikel est le joueur qui peut conserver la balle quand on en a besoin". Alors certes, dans l’entrejeu londonien, la place était laissée vacante mais le pari n’était pas gagné d’avance. Lorsqu’il débarque à la fin de l’été dernier, la sinistrose gagne l’Emirates et plus personne ne croit en la réussite des Gunners. Six mois plus tard, Arsenal est toujours dans le coup, et le club réalise ni plus, ni moins qu’une saison identique aux précédentes, avec une place dans le Big four, et une qualification en huitième de Champions League - avec une défait 4/0 à Milan lors de la phase aller -. Arteta, titulaire indiscutable, n’a pas attendu pour devenir incontournable.

Par Antoine Mestres
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article

"les Gunners d’Arsène Wenger ont redressé la barre et sont encore dans le course à la qualification en Champions League"

Ouais, ils vont sortir la manita à l'Emirates, c'est évident.
C'est un très bon joueur mais franchement le comparer à Fabregas c'set limite insultant ...
Il est bon, mais je reste sur ma fin. Dans les grandes rencontres il est trop discret, il est pas assez décisif. A part faire des passes latéral pendant 90 minute, je trouve qu'il apporte peut. Et puis il ne fut pas oublier les blessures de Diaby et Wilshere qui lorsqu'ils sont en forme, sont titulaires indiscutables.
Luis un mentor?? suis curieux de savoir ce qu'il a pu lui dire..mais qu'elle avait d'la gueule cette équipe PSG kaïra! surement une des plus belles que Paris ait jamais eue.. dommage que l'entraineur fut Fernandez..
Vous aimez énormément faire des titres d'articles a base de titres de films/séries et de nom de joueurs ces temps-ci.
Sofoot Lose.
Arteta tout de même bien en dessous de mes attentes. PAs assez décisif ni tranchant, mais je l'accorde, un gros abattage. Mais un monde d'écart avec notre Fabulous Fab'. Peut-être, avec le temps... En tout cas on doit batir le milieu de terrain l'an prochain avec lui, Wilshere et Song, et dire adieux aux brêles Rosicky, Diaby style.
m.bodmer2169 Niveau : Loisir
Merci infiniment So foot pour ce papier sur un joueur de très grand classe, pour moi l'égal de Fabregas et dans la veine de Xavi. In croyablement sous-coté par la communauté de footeux(ix). Terrible qu'il soit boycotté en sélection.
Seeper a du mal donc je l'éclaire. Quand on parle de qualif en CL, on parle des 4 premières places et là ils sont encore dans le coup. On relit avant de se ridiculiser.
feodalorer Niveau : DHR
Joueur de merde, incapable de construire
à virer comme tous les milieux d'Arsenal saud Song et encore
thatboy

+1, Seeper, t'es un champion!
Hier à 09:24 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
Hier à 13:48 Nantes, la mascotte et le plagiat 25
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 11:48 Brian Fernández arrive à Metz 7
jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 13 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport)
À lire ensuite
Le Zenit enrhume Benfica