1. //
  2. //
  3. // Watford-Bournemouth

Arter, le cœur et les larmes

D'un côté, il y a le pilier d'un groupe qui ne cesse d'impressionner en Premier League. De l'autre, il y a l'homme, bouleversé par le décès de sa fille en décembre dernier, qui ne voit désormais plus la vie de la même façon, mais qui continue de toujours taper plus haut, plus fort. Harry Arter est là, entre un volume de jeu énorme et des copies XXL, alors que le Bournemouth d'Eddie Howe sourit pleinement au plus haut niveau.

Modififié
Un bureau froid, un buste de Churchill, mais des traits de personnalité qui transpirent. De son propre aveu, Eddie Howe est un perfectionniste qui refuse d’apparaître comme un « dictateur » auprès de ses joueurs. L’homme sait simplement où il veut aller, vers quoi et connaît les contours de sa philosophie avec exactitude. « Ce dont mes joueurs n’ont pas envie, c’est que j’arrive un jour pour leur demander : "Qu’est-ce-que vous pensez les gars?" Je ne pense pas que c’est comme ça que ça marche. Je suis très dur sur ce que je veux. » Alors, il préfère coller ses dogmes sur les murs de sa pièce avec douze axes définis, dont un tiré de la légende américaine du basket John Wooden : « Make each day your masterpiece. »


C’est là, dans ce bureau, que Howe a façonné son Bournemouth, celui qu’il porte depuis huit ans – avec une coupure de neuf fois à Burnley – et qu’il a emmené en Premier League pour la première fois de son histoire. C’est là aussi qu’il reçoit ses joueurs, souvent, et qu’il a fait ses choix pour dessiner les contours et l’âme de son effectif. Comme lors de cette journée de l’été 2010 où, face à Eddie Howe, se trouve Harry Arter. Bournemouth vient juste de grimper en League One, et son coach n’a que trente-deux ans. Arter a alors été repéré à Woking, en Conference South, par l’assistant de Howe, Jason Tindall, et est convoqué par le boss des Cherries dans son bureau. « Cela ressemblait davantage à un entretien d’embauche, expliquera plus tard le milieu relayeur dans une interview donnée à l’Independent. Il m’a demandé ce que j’aimais, ce que je n’aimais pas, ma philosophie par rapport au football, jusqu’où j’étais prêt à aller. J’avais déjà le rêve de jouer en Premier League et je lui ai dit. Je me rappelle qu’il avait partagé la même vision et je pense qu’il m’a jugé sur ce premier rendez-vous. » Pour ne plus le lâcher.

Vidéo

Un soir, à Dean Court


L’image résume à elle seule la première saison dans l’élite de Bournemouth qui s’est terminée à la seizième de place devant une table où étaient posés les scalps de West Ham, de Chelsea ou encore de Manchester United. De ce match contre les Red Devils à Dean Court en décembre (2-1) reste l’essence du groupe de Howe. Ce jour-là, comme toujours, Harry Arter avait rassemblé ses gars autour de lui. Seul le message avait changé : « Écoutez, j’ai compris à quel point la vie pouvait être courte, ce qui est arrivé à mon petit bébé peut arriver à n’importe qui dans cette équipe, donc faites en sorte de tout donner aujourd’hui, car ces moments de football ne dureront pas éternellement, et ce que j’ai appris de cette expérience est que la vie peut s’arrêter à chaque seconde. »


Deux jours avant la rencontre, Rachel, sa femme, avait donné naissance à leur bébé, mort-né. « Cela a été la pire nuit de ma vie. Depuis ce jour, je ne sais pas comment Rachel, physiquement et émotionnellement, a pu affronter ça. Elle est restée là, toute la nuit, tout en sachant qu’elle allait donner naissance naturellement à un bébé qui n’était déjà plus en vie. Et pour elle, faire ça… c’est la plus grande marque de respect que j’ai reçu de quelqu’un dans toute ma vie. » Dans la foulée, Arter reçoit des marques de soutien de Martin O’Neill, de Roy Keane, de l’ensemble de ses coéquipiers. Le boss du recrutement des Cherries, Richard Hughes, l’un de ses amis les plus proches, Simon Francis, son meilleur ami et coéquipier, ou encore Charlie Daniels passent l’ensemble des journées avec lui, histoire d’effacer toute trace de l’arrivée d’un nouvel enfant dans la maison.

Vidéo

Harry Arter décroche ensuite son téléphone, discute avec Eddie Howe et va le voir dans son bureau le vendredi. Il pleure, ne sait pas trop où se mettre, refuse le contact visuel avec son entraîneur, mais veut s’entraîner et se rendre disponible le lendemain pour le match contre United. Howe le titularisera, Bournemouth s’imposera et Arter sera élu homme d’un match au cours duquel on verra le milieu des Cherries fondre en larmes dans les bras de son coach lors d’un soin. « Je ne sais toujours pas comment j’ai pu jouer ce match. Mais, après, j’ai craqué. Andy, l’aumônier, était venu dire quelques mots, et moi, je ne pouvais regarder personne dans les yeux. Je suis certain que certains pleuraient aussi dans le vestiaire. Mais ce discours a été très touchant et j’ai senti que tout le monde était avec moi. »

À l’image de Junior Stanislas, auteur du premier but contre United et qui embrassera le brassard noir porté en se dirigeant vers Arter. « Harry a toujours montré un gros caractère, se souvient Yann Kermorgant, qui a quitté Bournemouth en janvier dernier pour rejoindre Reading. Il a toujours eu une place à part, une relation particulière avec l’entraîneur qui le considérait comme un fils et il était l’un des premiers couchés sur la feuille de match. Et sur le terrain, c’était un leader formidable, avec un gros volume de jeu, qui était très proche des autres cadres. »

Vidéo

L’Irlande et l’avenir


Longtemps, Harry Arter a pourtant galéré avant de porter définitivement la lumière dans la formidable aventure humaine de Bournemouth. Il a aussi longtemps vu le foot pro à travers les performances de son beau-frère, le classieux Scott Parker, avant de toucher à son rêve, de la Premier League à une première sélection nationale avec l’Irlande en juin 2015 contre l’Angleterre avant d’être élu homme du match contre les Pays-Bas (1-1) en mai dernier. Arter aurait dû être en France cet été pour l’Euro, mais s’est blessé dans les derniers jours de la préparation avant de déclarer forfait. Car au-delà du caractère, Bournemouth a surtout enfanté d’un travailleur de l’ombre, de fond, techniquement supérieur à la moyenne et capable de jouer avec les deux pieds comme son excellente performance contre Everton (1-0) samedi dernier l’a rappelé.


Il est l’âme de Bournemouth depuis le départ de Tommy Elphick à Aston Villa cet été, et ce, à un moment où le club peut enfin dépenser et ne plus bricoler. Eddie Howe a vu débarquer Wilshere en prêt, Jordon Ibe, le jeune Lewis Cook, et l’espoir français Lys Mousset. Des renforts sans tout bousculer en pensant à l’avenir d’un Bournemouth qui gratte encore de belles copies cette saison, alors que Howe vient de repousser de nouvelles avances de la FA pour prendre la succession de Sam Allardyce à la tête de la sélection. Et Harry cavale toujours, la tête haute.

Par Maxime Brigand Propos de Harry Arter et de Eddie Howe tirés du Guardian, ceux de Kermorgant recueillis par MB.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

En tout cas, il n'a pas l'air bouché.
il y a 4 heures La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) il y a 5 heures Une remontée historique des Seattle Sounders 18
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 18:38 Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) Hier à 16:30 La petite gourmandise de Callejón 3 Hier à 11:44 Un but barcelonesque en D4 argentine 10
mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14 dimanche 2 juillet Blatter : « J'aurais dû m'arrêter plus tôt » 16 dimanche 2 juillet Dybala marque un coup franc improbable 8 samedi 1er juillet Infantino reconnaît des failles dans l'arbitrage vidéo 17 samedi 1er juillet Ronaldinho humilie Blomqvist lors d'un match de charité 26 vendredi 30 juin Bientôt un plafond de salaire pour les clubs ? 41 vendredi 30 juin Percuté par un scooter, il rattrape le chauffard grâce à ses coéquipiers 18 vendredi 30 juin Mariano Díaz s'engage avec Lyon 47