1. //
  2. // Demies
  3. // France-Allemagne

Arte, la franco-allemande qui n'aime pas le foot ?

Arte, la chaîne de télévision franco-allemande de service public, aurait sans doute été la mieux placée pour diffuser la demi-finale France-Allemagne de ce jeudi soir. Pourtant, il n'en est rien. D'ailleurs, la chaîne n'a jamais fait montre d'un véritable amour pour le ballon rond. Mais est-ce encore aussi flagrant que ça aujourd'hui ?

Modififié
362 18
Depuis près d'un mois maintenant, difficile d'allumer la télé sans être forcé de se farcir sa dose quotidienne de ballon rond. Le foot et la télévision sont unis par les liens sacrés de l'audimat, et tout le monde, à sa manière et avec ses moyens, tente de croquer une part du gâteau. Pourtant, alors que la France et l'Allemagne vont s'affronter en demi-finales de l'Euro, l'une des rares chaînes qui ne semble pas profiter de cet événement pour se payer sur la bête, c'est Arte. Chaîne franco-allemande de service public, Arte a vu le jour le 30 mai 1992 sur une idée du président français François Mitterrand et du chancelier allemand Helmut Kohl. Née de la volonté de créer « une chaîne culturelle franco-allemande, noyau d'une future télévision culturelle européenne » , Arte n'a pas failli à sa mission. Pourtant, s'il y a un domaine dans lequel celle-ci n'est pas hyper à l'aise, c'est bien le sport en général, et le football en particulier. Le rapport qu'entretient Arte avec le football n'est évidemment pas le même que Canal +, TF1 ou M6. Pourtant, à y regarder de plus près, les choses ne semblent plus aussi simples que ça aujourd'hui.

Arte l'intello vs sport populo ?


Arte s'est longtemps traîné une image de chaîne « intello » , presque hautaine, préférant la qualité du contenu à la course à l'audimat, quitte à perdre en route les esprits qui refusent de « se prendre la tête » . Partant de ce principe, on comprend pourquoi le foot, souvent jugé par les élites intellectuelles françaises comme étant un sport fort peu fréquentable et au public louche, n'y a pas toujours trouvé sa place. « Je pense que les choses sont en train de changer, d'ailleurs les études qualitatives nous le montrent, corrige Alain Le Diberder, directeur des programmes d'Arte. On a moins cette image de chaîne hautaine aujourd'hui. Et quand on regarde notre public, on se rend compte qu'en gros, on capte un peu tout le monde, même si c'est sur un laps de temps plus court que des chaînes comme TF1 ou M6. » Pour ce qui est du football, si elle n'a effectivement aucun droit de diffusion des matchs, il serait excessif de dire aujourd'hui que celui-ci y est persona non grata. Mieux, sans aucun lien financier avec le monde du ballon rond et des diffuseurs, celle-ci se retrouve avec les mains libres pour traiter le sujet de la manière qui lui semble la plus pertinente. « Ayant travaillé pour d'autres chaînes, poursuit Le Diberder, c'est vrai que les enjeux financiers du foot sont tels que dans pas mal de médias – bon, pas vous à So Foot –, on ne peut pas dire ce qu'on veut. Mais ce n'est pas non plus parce qu'on le peut qu'il faut dire n'importe quoi. » Ni forcément tout le temps tirer à boulets rouges sur la boule noir et blanc.


Le patron des programmes s'explique : « Comme on n'a pas de droits de retransmission, qu'on n'est pas en train de négocier avec l'UEFA, la FIFA et compagnie, et qu'en plus, on n'a pas de pubs et donc pas de sponsors, on peut y aller. Alors oui, on pourrait le faire, on pourrait dire "Nike, c'est des salauds, ils font travailler des petits enfants, à la FIFA ils sont pourris", etc etc. On le fait de temps en temps, mais notre but, c'est de se creuser la tête pour profiter de notre liberté, tout en n'étant pas anti-football. Par exemple, on a fait un truc pas mal sur le numérique, ça s'appelle Hors-Jeu, on a aussi un truc sur le foot et la politique, où l'on compare Merkel à Beckenbauer ou Hollande à Platini. Donc on fait des choses autour du foot, des choses indépendantes, et on essaye de ne pas être dans le crachat permanent. Disons qu'on accompagne l'Euro à notre manière. L'autre jour, on a diffusé Shaolin Soccer (rires) ! Et puis, de toute façon, on ne serait pas crédibles si on allait au secours du succès du foot, parce que ce n'est pas chez nous que les gens le regardent. Ce qui ne veut pas dire qu'on a un public anti-foot ou anti-sport. Alors évidemment, on fait plus de sujets sur le dopage que des trucs à la gloire d'Usain Bolt, mais on va aussi faire par exemple un très beau portrait de Nadia Comaneci... Le sport a sa place à l'antenne, mais à notre façon. »

Hors-Jeu, Canto et Virage Nord


L'excellente web-série Hors-jeu n'est pas la seule façon qu'a eue Arte ces dernières années de parler du monde du ballon rond et de tout ce qui gravite autour. La série de documentaires Les Rebelles du foot, réalisée par Gilles Pérez et Gilles Roy et dont la figure de proue n'est autre que le King Éric Cantona en personne, est une preuve supplémentaire que la chaîne aux programmes loufoques , voire délirants une fois passé minuit, n'est pas engagée dans une politique de snobisme vis-à-vis du foot. « Déjà, Cantona, c'est un personnage pour nous, quoi !, se marre Le Diberder. Et à côté de cette série, il y a un truc qu'on a voulu monter, mais qu'on n'a pas encore réussi à mener à bien, c'était sur Sócrates, la politique et le foot au Brésil. » Alors oui, c'est sûr qu'Arte est à des années-lumière du duo (comique ?) d'imitateurs de M6, ou des interrogations autour du bras de Paul Pogba.


Il n'empêche, penser qu'Arte ait une peur viscérale du foot serait aller dans la mauvaise direction. Au contraire, il lui arrive même de se lancer dans des entreprises risquées. C'est le cas de la mini-série Virage-Nord, qui se déroule dans une petite ville ouvrière du Nord qui ne vit que pour le football, et mêle à la fois le thème du foot à celui du polar. « Bon, pour être tout à fait franc, ça n'a pas très bien marché. Ce n'était peut-être pas assez léger, réfléchit le directeur de la programmation. Le risque avec les séries courtes comme celle-là, c'est que, pour des questions de concurrence, si vous vous plantez le premier jeudi, après les gens ne reviennent plus. Mais on va refaire des trucs comme ça. C'est typiquement le genre de choses qu'on peut se permettre de faire, on est plutôt crédibles là-dedans. »

Blatter, Yolande Moreau et idée à la con


La politique de la chaîne en matière de foot est claire : l'originalité. C'est aller traiter un sujet sous un angle que personne n'a encore imaginé : « Chez nous, l'un des critères d'acceptation d'une idée, d'un projet, au-delà du fait qu'il doive parler à la fois au public français et allemand, c'est de ne pas se répéter. Un truc sur la FIFA, bon... On ne va pas dire 50 fois que Blatter ceci, Blatter cela... Les investigations sont souvent répétitives finalement. Donc voilà, la question c'est : "Qu'est-ce qu'on apporte de nouveau comme regard sur le foot ?" Car notre public, quand il vient sur Arte, c'est pour quelque chose de précis. Il vient ici parce qu'il veut une mise en contexte, il veut quelque chose qu'il ne trouvera pas ailleurs et donc, sur le thème du foot, c'est plus difficile. » Encore faut-il recevoir les propositions qui font mouche. Ce n'est pas, à écouter Alain Le Diberder, le problème central. « Pour des sujets comme ça, qui ne sont pas au cœur de notre métier, on reçoit des choses très ouvertes. En venant nous voir, les gens savent qu'on fait des bizarreries, comme par exemple Yolande Moreau qui a carte blanche pour couvrir la jungle à Calais. Donc les gens se disent : "Tiens, j'ai une idée un peu à la con, Arte c'est un endroit où on les accepte." »


Le foot n'est donc pas un pestiféré chez Arte, et l'Euro est un événement festif tout a fait respecté : « L'Euro, au-delà des débuts ratés avec les hooligans, ça reste quand même un heureux Euro. Ce sont des scènes de liesse, de la fête, et tout ça, ça fait partie de la culture, comme les foules qui se pressent au Hellfest ou à Avignon. Elles ressemblent aux supporters qui sympathisent dans les villes de France. Les accolades, les apéros entre fans adverses, c'est aussi de la culture, et pour nous, le foot, c'est effectivement, plus encore que les autres sports, une clé de lecture ou une espèce de métaphore de nos sociétés. » D'ailleurs, à l'occasion de la demi-finale France-Allemagne, les employés de la chaîne qui sont basés à Strasbourg (50% de Français et 50% d'Allemands) vont pouvoir assister à ce choc des Titans tous ensemble, devant un écran géant, tout en partageant quelques saucisses arrosées de bière. « J'y serai, bien évidemment, se réjouit Le Diberder. Tout ça se déroule dans une très bonne ambiance. Mais ce qui est drôle, c'est que les gens se retiennent un peu parce qu'au moment des buts, tout d'un coup, l'amitié franco-allemande en prend un coup !(rires) »

Par Aymeric Le Gall
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Laslandes Of The Dead Niveau : Loisir
Meilleure chaîne TV du monde
Ils ont diffusé un docu sur la Fifa il y a quelques mois de ça qui était vraiment pas mal.
Reprenant en partie les éléments des articles publiés dans sofoot.
el gregom Niveau : DHR
Et c'est sur Arte que j'ai vu il y a qques années un super documentaire sur l'épopée allemande de 54 que j'aimerais bien revoir.
Denoueix-touch Niveau : DHR
Arte ou le paradoxe c'est 80% de véritablement bon programme tv, que ce soit la programmation des films (pas que des trucs sous titré bulgare), les docus, etc...
Qui donnent une vision du monde véritablement nuancé.

Mais les 20% qui reste et malheureusement ceux aux heures les plus regardées c'est peut être la pire chaîne de "propagande" de tout le PAF avec une vision très compatible avec la vision de la commission européenne donc la vision actuelle allemande de l'Europe (normale pour une chaîne franco allemande), ne pas oublier que la chaîne à pour chef de son conseil de surveillance un certain BHL ce qui implique anti gauche radicale, faussement anti extrême droite qui va avec un anti racisme de façade mais un vrai neocolonialisme en fond, très atlantiste, un pro libéralisme échevelé (voir les chroniques du 28 minutes on se croirait chez Brunet des qu'on parle éco ou société).

Aussi cette chaîne véhicule une vision étrange de l'Allemagne parfois critiquée (politique eco, pauvreté etc...) mais plus souvent mise sur un piédestal voir même parfois frôlant le révisionnisme sur certain documentaires, comme si la chaîne avait pour but de nous vendre l'Allemagne, il faut savoir que les allemands comme à leurs habituées ne se soucient guère de ce qui se passe hors de leur horizon mental et arte est regardé en écrasante majorité par des français ou la chaîne à une veritable place dans l'univers télévisuel des français, un peu comme le couple franco allemand qui n'existe que dans le regards des français.

Pour redevenir sur le foot c'est peut être l'un des rares traits franco français de la chaîne c'est à dire un certain dédain du sport spectacle.
Jean-Nourdine Niveau : District
Très snobé par le petit peuple alors que c'est un vrai bijou cette chaîne.
Message posté par Laslandes Of The Dead
Meilleure chaîne TV du monde


Et cartoon network
Message posté par Laslandes Of The Dead
Meilleure chaîne TV du monde


Et cartoon network
Sidney ★ Niveau : CFA2
Sus aux clichés. Arte est certes orientée vers la culture, mais ses programmes ont le mérite d'être à la fois consistants, accessibles à tous et très diversifiés, c'est d'ailleurs la marque de fabrique de cette chaîne.

Et les séries télévisées qu'elle diffuse (Top of the lake, Borgen...) sont généralement mortelles.
kim jung kill Niveau : CFA
 //  18:12  //  Supporter du Chili
Lol c'est vrai j'était tomber sur Shaolin soccer l'autre jour,l'un des meilleurs reportage de foot que j'ai vue sur arte était "l'autre finale" , un match entre les 2 pires équipes du monde, le Bouthan contre une île des caraîbes.
Sinon ses derniers temps, arte diffuse des superbes séries, real humans, occuped etc ....
j adore Arte, et le foot n a rien à y faire.
il y a tellement de choses en dehors du foot !!!
mais bon si ça les amuse ...
El Puerro Niveau : CFA2
J'aime bien cette chaine de temps en temps. Il y a de la qualité, c'est sûr.

Pour le foot, dernièrement j'ai vu ce doc très intéressant sur leur replay:

1974 - QUAND LA STASI SE MÊLE DE FOOT

"L'un des épisodes les plus passionnants dans l'histoire des relations interallemandes a sans nul doute été le match de Coupe du monde de football de 1974, qui vit s'affronter les joueurs de la RFA et de la RDA."

Je tenais à vous en faire part car je supporte encore la STASI. Quelle belle époque quand même.
Il faut rappeler également qu'elle est la seule chaine française à avoir cru quasiment dès le début en Breaking Bad. Même si elle n'en a pas été vraiment récompensée.
Kim Jong-Un : fan de CJP Niveau : CFA2
Je verrais bien le France AAllemagne commenté par Stéphane Bern sur Arte. Je pense que ca serait marrant ...
SuperVictor==3 Niveau : DHR
Message posté par Denoueix-touch
Arte ou le paradoxe c'est 80% de véritablement bon programme tv, que ce soit la programmation des films (pas que des trucs sous titré bulgare), les docus, etc...
Qui donnent une vision du monde véritablement nuancé.

Mais les 20% qui reste et malheureusement ceux aux heures les plus regardées c'est peut être la pire chaîne de "propagande" de tout le PAF avec une vision très compatible avec la vision de la commission européenne donc la vision actuelle allemande de l'Europe (normale pour une chaîne franco allemande), ne pas oublier que la chaîne à pour chef de son conseil de surveillance un certain BHL ce qui implique anti gauche radicale, faussement anti extrême droite qui va avec un anti racisme de façade mais un vrai neocolonialisme en fond, très atlantiste, un pro libéralisme échevelé (voir les chroniques du 28 minutes on se croirait chez Brunet des qu'on parle éco ou société).

Aussi cette chaîne véhicule une vision étrange de l'Allemagne parfois critiquée (politique eco, pauvreté etc...) mais plus souvent mise sur un piédestal voir même parfois frôlant le révisionnisme sur certain documentaires, comme si la chaîne avait pour but de nous vendre l'Allemagne, il faut savoir que les allemands comme à leurs habituées ne se soucient guère de ce qui se passe hors de leur horizon mental et arte est regardé en écrasante majorité par des français ou la chaîne à une veritable place dans l'univers télévisuel des français, un peu comme le couple franco allemand qui n'existe que dans le regards des français.

Pour redevenir sur le foot c'est peut être l'un des rares traits franco français de la chaîne c'est à dire un certain dédain du sport spectacle.


"On se croirait chez Brunet", comparer avec ce qui se fait de pire dans l'audiovisuel français c'est un peu raide!

A propos de BHL, je ne savais pas. C'est fâcheux que ce connard atlantiste occupe cette fonction, pourtant je ne suis pas forcément d'accord avec toutes tes conclusions néanmoins admissibles; germanophilie entendue, le pro-libéralisme de 28mn ne m'apparaît pas aussi évident...

Reste que c'est sans doute la seule chaîne qui mérite qu'on y passe un moment (une prog. ciné inégalable en gratuit).

(Ce système de notation est d'un con...)
SuperVictor==3 Niveau : DHR
Message posté par SuperVictor==3
"On se croirait chez Brunet", comparer avec ce qui se fait de pire dans l'audiovisuel français c'est un peu raide!

A propos de BHL, je ne savais pas. C'est fâcheux que ce connard atlantiste occupe cette fonction, pourtant je ne suis pas forcément d'accord avec toutes tes conclusions néanmoins admissibles; germanophilie entendue, le pro-libéralisme de 28mn ne m'apparaît pas aussi évident...

Reste que c'est sans doute la seule chaîne qui mérite qu'on y passe un moment (une prog. ciné inégalable en gratuit).

(Ce système de notation est d'un con...)


En cette soirée de confrontation franco-allemande, je repense à un docu édifiant difffusé récemment (notamment pour les commentaires d'historiens selon leurs nationalités respectives ) "le long chemin vers la réconciliation".
Bravo à tous les commentaires! Heureusement qu'il y a Arte dans le paysage tv.... Quant au Foot, c'est tf1, c'est comme ça, notre côté réac qui ressort!! Quand j'étais ado (années punk) on se serait fait lapider plutôt que d'avouer qu'on aimait le foot! Venir à l'école en survêt, c'était le summum de la honte! Merci à So-Foot de faire le pont entre deux univers... Ça soigne ma schyzophrénie!
Message posté par Denoueix-touch
Arte ou le paradoxe c'est 80% de véritablement bon programme tv, que ce soit la programmation des films (pas que des trucs sous titré bulgare), les docus, etc...
Qui donnent une vision du monde véritablement nuancé.

Mais les 20% qui reste et malheureusement ceux aux heures les plus regardées c'est peut être la pire chaîne de "propagande" de tout le PAF avec une vision très compatible avec la vision de la commission européenne donc la vision actuelle allemande de l'Europe (normale pour une chaîne franco allemande), ne pas oublier que la chaîne à pour chef de son conseil de surveillance un certain BHL ce qui implique anti gauche radicale, faussement anti extrême droite qui va avec un anti racisme de façade mais un vrai neocolonialisme en fond, très atlantiste, un pro libéralisme échevelé (voir les chroniques du 28 minutes on se croirait chez Brunet des qu'on parle éco ou société).

Aussi cette chaîne véhicule une vision étrange de l'Allemagne parfois critiquée (politique eco, pauvreté etc...) mais plus souvent mise sur un piédestal voir même parfois frôlant le révisionnisme sur certain documentaires, comme si la chaîne avait pour but de nous vendre l'Allemagne, il faut savoir que les allemands comme à leurs habituées ne se soucient guère de ce qui se passe hors de leur horizon mental et arte est regardé en écrasante majorité par des français ou la chaîne à une veritable place dans l'univers télévisuel des français, un peu comme le couple franco allemand qui n'existe que dans le regards des français.

Pour redevenir sur le foot c'est peut être l'un des rares traits franco français de la chaîne c'est à dire un certain dédain du sport spectacle.


-4 à ce commentaire?

Tout y est des plus juste et même vérifiable pourtant, c'est affligeant..
Le léchâge de burnes de Sofoot par le directeur des programmes d'Arte eut gagné à être contextualisé comme suit : Arte et Society sont partenaires..
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Dépasser les passés
362 18