En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Amical
  3. // Danemark/France (1-2)
  4. // Notes

Art Martial

Plus vite, plus haut, plus fort. À 19 ans, Anthony Martial va plus vite que la hype qui l'entoure. Auteur d'une prestation remarquée, l'homme qui vaut entre 50 et 80 millions d'euros continue sa route.

Modififié

Danemark

Schmeichel (3) : La preuve vivante que le talent saute une génération.

Jacbosen (3) : Il a grosso modo l'âge du PSG, joue au Roudourou une semaine sur deux et devait s'occuper d'Anthony Martial. Le pauvre.

Kjær (4) : L'ancien Lillois n'a pas su résister à l'abordage des Bleus en début de match avant de prendre la vague Anthony Martial en pleine gueule. Kjær de pirate. Remplacé par Sviatchenko, un patronyme à jouer chez les Nashville Predators en NHL et capable de nettoyer les lucarnes d'un coup de crosse.

Agger (5) : Le « Dagger  » a essayé de colmater les brèches comme il pouvait. Rustine, faute tactique, tirage de maillot, placement. Remplacé par Verstergaard à toi.

Durmisi (5) : Son compte Instagram devrait d'ici peu envoyer du filtre sur le premier but de Giroud sur lequel il était un touriste attentif.

Poulsen (3) : Jakob a joué à Monaco en Ligue 2 et s'est même entraîné avec Falcao et James à la Turbie. Du côté de la Principauté, on préfère oublier. Remplacé par Pierre-Emile Højbjerg (5), tellement apprécié de Football Manager malgré un double prénom frôlant le hors-jeu. Miles Jacobson a encore vu juste.

Kvist (4) : Entre vous et nous, c'est une histoire de goût.

Krohn-Dehli (4) : Mi-dieu dans Conan le Barbare, mi-ville indienne, le milieu est une partouze spirituelle à lui tout seul. Pas étonnant que son football soit parfois ailleurs. Remplacé par Jorgensen.

Eriksen (5) : Un mec formé à l'Ajax a forcément la moyenne. Même quand il ne fait rien et qu'il doit donner des ballons à un attaquant du TFC. Remplacé par un Poulsen KKC Henrik Larsson.

Bendtner (5) : Lord Bendtner est né du mauvais côté de Copenhague. Un pont plus loin, il aurait été suédois. Un pont trop loin.

Braithwaite (4) : Faites entrer Fabrice Éboué. Remplacé dans le box des accusés par Sisto. Présumé innocent depuis le départ de son père, Oscar, de la Star Academy.

France

Mandanda (6) : Une parade sur Bendtner, une sortie géniale dans les pieds de Poulsen, le gardien olympien a fait un décrassage efficace jusqu'à la mine de Sviatchenko dans sa lunette.

Jallet (6) : Monsieur Propre. Ou Monsieur Net pour nos amis québecois.

Varane (6) : Première classe, classe mannequin, le flow de Neg'Marrons, le charme de Cachou. Remplacé par Zouma (6), prénom Kurt. Comme Snake Plissken.

Mangala (5,5) : Quand tu sors en boîte avec ta meilleure copine Fanny, 1,76m, 56 kilos, des seins fermes, un cul moelleux et des mollets parfaits, tu passes inaperçue. Même quand les mecs sont bourrés et en chien. En revanche, tu rentres gratis. Forcément.

Digne (6) : Certains vont en cure à Merano, Digne, lui, est parti en Erasmus à la Roma. Visiblement, ça marche. Encouragements. Il faudra bosser les alignements défensifs au second trimestre.

Schneiderlin (6) : L'Allemagne n'a pas eu l'Alsace et la Lorraine. Tant mieux.

Sissoko (6) : On l'a vu faire des feintes de corps, des bons choix, des percées. Bluffant.

Matuidi (6) : Terminer capitaine de l'équipe de France quand on vit en déséquilibre permanent sur un terrain de football, c'est à la limite du miracle. Depuis trois ans, Blaise est un miracle permanent.

Griezmann (6) : Tout ce qu'il fait est soyeux. Il pourra séduire ta femme devant toi que tu trouverais ça classe et lui dirais « merci » . Remplacé par Valbuena.

Giroud (7,5) : On le disait dans le dur, le Gunner l'a mise deux fois au fond en 120 secondes. Il n'avait plus été aussi efficace depuis Celia Kay. Remplacé par Lacazette.

Martial (7) : Une passe dé, des déviations frôlant l'insolence, un jeu de corps digne de Dirty Dancing, une note vitesse gonflée à « 99 » , en flèche rouge alors qu'il donne l'impression de sortir de la sieste. À 19 ans, « Toto » est déjà un héros. Remplacé par Cabaye. Au fond du jardin.

Le compte-rendu du match

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9 vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4 vendredi 19 janvier Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3