1. //
  2. // Zénith Saint-Pétersbourg

Arshavin était proche de la dépression

Modififié
1 43
De retour à ses premières amours au Zénith Saint-Pétersbourg, Andreï Arshavin va pouvoir se relancer après une aventure anglaise très mitigée. Auteur de seulement sept apparitions en Premier League la saison dernière avec Arsenal, le Russe a confié son mal-être à Sport Express.

« Je ne regrette rien, mais je devais partir. C'était une punition d'être assis sur le banc. S'entraîner tout en sachant que vous ne jouerez pas, c'est très difficile psychologiquement. J'ai presque souffert de dépression, mais ça n'a pas été le cas parce que je suis fort mentalement. »

Dommage qu'il n'ait pas su être aussi fort sur les pelouses anglaises.
FG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Note : 9
la vodka t'a aidé mon ami, dis-le nous ;)
Plutôt des pressions que la dépression pour lui.
ElBuitre07 Niveau : DHR
Vu sous cet angle ça me dirait bien d'être dépressif, jouer au foot toute la journée et avoir les meilleures places pour regarder de bons matchs de PL le week-end..
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
1 43