Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir de la 23e journée

Arsenal vole, Walters voit triple

Arsenal explose Aston Villa, Liverpool et Manchester United l'emportent, Manchester City et Chelsea s'annulent. Ailleurs, Southampton perd du terrain, et Newcastle s'impose enfin sous le règne de Carver.

  • L'équipe de la journée : Arsenal


    Arsenal va mieux en ce début d'année 2015, beaucoup mieux même. Ce week-end, les Gunners ont bonifié leur victoire obtenue à l'Etihad Stadium lors de la dernière journée en atomisant une équipe d'Aston Villa toujours aussi limitée (5-0). Au-delà du score très lourd, les hommes d'Arsène Wenger ont impressionné dans le jeu. Surtout, le manager alsacien peut désormais avoir des certitudes dans plusieurs compartiments du jeu. Dans les cages déjà, où s'il n'a été que très peu sollicité, David Ospina s'est montré rassurant. Au milieu, où la révélation Coquelin a encore abattu un gros travail dans la récupération. Et enfin les retours d'Özil, auteur d'un but et d'une déviation délicieuse, de Walcott, et de Giroud, qui ont tous les trois formés un quatuor redoutable avec un Cazorla toujours plus impressionnant. Bref, une après-midi idéale, en attendant le retour de Sánchez, et un avenir plein de promesses.

  • Le joueur de la journée : Jonathan Walters


    Un coup du chapeau parfait. Ce week-end, rien ne résistait à Jonathan Walters, et surtout pas la défense de QPR. Sur un nuage, l'international irlandais de Stoke City a d'abord ouvert la marque du droit, à la 20e minute, avant de doubler la mise un quart d'heure plus tard, du gauche cette fois. Et si Niko Kranjčar réduit la marque quelques minutes plus tard, Walters prend définitivement les choses en main dans les arrêts de jeu, en marquant son troisième pion de l'après-midi, de la tête cette fois. Patron.

  • Le but de la journée : Jonjo Shelvey


    Bien sûr, les passes décisives d'Özil ou de Coutinho ont été à l'origine de superbes buts. Mais le bijou du week-end vient du pied droit de Jonjo Shelvey, qui s'est débrouillé pour offrir, d'une superbe frappe lointaine, les trois points à Swansea face à Southampton, dans un match que l'on annonçait perdu d'avance au regard de la forme respective des deux équipes ces dernières semaines. Un bijou précédé d'une autre lourde frappe sur le montant, et un Shelvey qui confirme les qualités entrevues à Liverpool et l'an dernier, où il avait terminé la saison avec 6 buts et 7 passes décisives pour sa première saison chez les Swans, malgré les menaces d'Harry Potter.

  • La déclaration de la journée


    « C'est un sentiment incroyable d'être de retour et d'aider l'équipe à prendre les 3 points. » Cette phrase, les supporters de Liverpool l'attendaient depuis le 31 août, date de la dernière apparition de Daniel Sturridge en Premier League. Depuis, l'international anglais avait loupé 19 journées sur blessure. Et pour son retour, l'attaquant n'a pas failli puisqu'il ne lui a fallu que 12 minutes pour retrouver le chemin des filets, parfaitement servi par Coutinho, excellent et double passeur décisif face à West Ham (2-0). Cela valait bien la désormais classique célébration « vague » .

  • L'analyse définitive : Si Chelsea peut perdre des points, c'est maintenant


    Certains parleront de match à ne pas perdre parfaitement maîtrisé tactiquement. Mais face à Manchester City, samedi à Stamford Bridge, l'équipe de José Mourinho n'a pas convaincu. Lors du second acte, on a même retrouvé l'équipe qui était autrefois qualifiée de Boring Chelsea, avec une défense compacte qui laisse la possession et les prises de risques offensives à l'adversaire. Surtout, on a eu la confirmation que sans Cesc Fàbregas, le milieu de terrain présente un tout autre visage, et perd énormément en potentiel créatif. Et si Rémy a marqué, il a également manqué le harcèlement constant et les appels tranchants de Diego Costa dans la surface. Bref, en l'absence de ses deux tauliers, ce Chelsea-là semble prenable dans un mauvais jour. Aux autres équipes d'en profiter.

  • Vous avez raté Hull City/Newcastle et vous n'auriez pas dû


    - Il y avait plus alléchant comme affiche que ce déplacement des Magpies au KC Stadium. Pourtant, la rencontre, agréable à suivre, a été marquée par trois très jolis buts. On commence par Rémy Cabella, pour son premier pion en Premier League, d'une frappe placée du gauche à l'entrée de la surface. Un missile de Sammy Ameobi, frère de Shola, pour doubler la marque, avant que Yoan Gouffran ne finisse le travail avec un rush solitaire et une frappe contrée, offrant sa première victoire en tant qu'entraîneur à John Carver.

  • La polémique autour de la théière : Les Blues ont-ils été floués ?


    Fait rare, José Mourinho a boudé la conférence de presse d'après-match. Une absence qu'il devra d'ailleurs payer de sa poche, puisque la Fédération oblige les coachs à se plier à cette obligation sous peine d'amende. Mais pourquoi l'entraîneur portugais a-t-il séché son exercice favori ? Selon les médias britanniques, le Mou n'aurait pas apprécié que l'arbitre ne sanctionne pas une main de Demichelis dans sa surface à la 43e, action qui amène le contre égalisateur des Citizens. Bref, le Happy One, ce n'est pas tous les jours.

  • La stat inutile : 11


    Comme le nombre de buts inscrits par Aston Villa cette saison en championnat. Aucune équipe dans l'histoire n'a fait pire après 23 journées.

  • What else ?


    - Harry Kane est le premier joueur évoluant en Premier League à inscrire 20 buts, toutes compétitions confondues, cette saison.
    - Chelsea, qui a tiré seulement trois fois au but face à Manchester City, n'avait pas connu de total plus faible depuis la saison 2003-2004.
    - En neuf titularisations, Falcao a inscrit 4 buts et délivré 3 passes décisives. Pas mal, pour un flop.


    Par Paul Piquard
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


  • Hier à 15:52 Usain Bolt pourrait jouer en Australie 16
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom
    À lire ensuite
    Gayà, de haut en bas