En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir de la 6e journée

Arsenal voit rouge, Martial voit double

West Ham qui fait tomber Manchester City, Diego Costa qui fait disjoncter Arsenal, et Newcastle qui fonce tout droit vers une crise.

L'équipe de la journée : West Ham

L'Emirates Stadium, Anfield et maintenant l'Etihad Stadium. West Ham a un appétit d'ogre et n'en finit plus de manger du gros. Après avoir croqué Arsenal en amuse-bouche, dégusté Liverpool à l'apéro, les Hammers sont venus à bout d'un sacré morceau en plat principal, Manchester City. Et pour ce faire, les hommes de Slaven Bilić ont mis leurs tripes sur la table. Une victoire au courage obtenue notamment grâce à Victor Moses et Diafra Sakho, buteurs, et Winston Reid, infranchissable en défense centrale. Asphyxiés par des Citizens ultra dominateurs (72% de possession de balle, 27 tirs au but), les Londoniens ont passé leur seconde mi-temps à dégager le ballon le plus loin possible quand celui-ci revenait automatiquement vers les cages d'Adrian. Avec ce succès, Dimitri Payet et sa bande mettent fin à la belle série de onze victoires consécutives de City. Mais surtout, ils en profitent pour grimper à la troisième place du classement, à trois points de leur victime.

Le joueur de la journée : Diego Costa

Une seule frappe cadrée et aucune occasion franche. Techniquement, Diego Costa a réalisé une prestation bien pauvre face à Arsenal samedi. Et pourtant, l'international espagnol a gagné le match à lui tout seul sur sa meilleure action de la rencontre. Un enchaînement plein de vice et de malice. Une main dans la face de Koscielny, un coup de tête sur le défenseur français et quelques mots dans la langue de Camões susurrés à l'oreille de Gabriel Paulista. Il n'en faut pas plus pour faire disjoncter le défenseur brésilien, et toute son équipe avec. Paulista sort du terrain et les Gunners du match. Kurt Zouma et Eden Hazard n'ont plus qu'à achever le travail. Et Diego Costa de sortir sous une ovation de Stamford Bridge et les éloges de José Mourinho. Les chiens n'entraînent pas des chats.

Le but de la journée : Matt Ritchie

Le golazo de cette sixième journée vient d'ailleurs. Ou presque. À vrai dire, il vient de Bournemouth, station balnéaire du Sud de l'Angleterre avec son Pier, son club de foot et son ailier Matt Ritchie. En pleine confiance à l'image de son équipe, Ritchie ne s'est pas posé de question lorsque Yann M'Vila a dégagé un corner dans l'axe, à l'entrée de la surface. Un amorti poitrine et une splendide volée du gauche dans la lucarne de Sunderland. Tout en équilibre. Les Cherries signent leur deuxième victoire de la saison et enfoncent des Black Cats de gouttière.

La déclaration de la journée

« Cela fait plus de quinze fois que je rencontre Arsenal, et ils ont toujours pleuré. La seule fois où ils ne l'ont pas fait, c'est quand ils ont gagné. »

José Mourinho in Mourinho vs Wenger, Tome 3, acte VIII, scène 79.

L'analyse définitive : Newcastle touche déjà le fond

Newcastle vit un début de saison fait de défaites et de faux espoirs. Lorsqu'à la 62e minute de jeu face à Watford, Moussa Sissoko et Daryl Janmaat ont combiné et que le Néerlandais a réduit le score (le premier but des Magpies en championnat depuis... 464 minutes), St James' Park y a cru jusqu'au bout. En vain. Un peu comme lorsque les fans des Magpies ont vu débarquer cet été Georginio Wijnaldum, meilleur joueur d'Eredivisie, Aleksandar Mitrović, meilleur buteur du championnat belge, accompagnés de Chancel Mbemba et Florian Thauvin. Un recrutement beaucoup moins Ligue 1, mais franchement pas plus efficace. Relégable, Newcastle n'a toujours pas remporté la moindre rencontre en Premier League et Steve McClaren réclame déjà du temps et de la patience. Mauvais signe.

Vous avez raté Stoke-Leicester et vous n'auriez pas dû

Comme à l'époque de la cour de récré et des matchs entre « grands » et « petits » , Leicester a décidé de laisser deux longueurs d'avance à ses adversaires. « Parce que sinon c'est trop facile » , disaient les CM2. Face à Aston Villa déjà, les Foxes avaient attendu l'heure de jeu pour se mettre au travail et renverser le match. Rebelote samedi à Stoke. Menés 2-0 au bout de vingt minutes de jeu après des réalisations de Bojan, dont c'était la première titularisation depuis janvier, et Jonathan Walters, les hommes de Claudio Ranieri se sont repris après la pause. Riyad Mahrez, encore et toujours lui, a d'abord réduit le score sur penalty. Avant que James Vardy, sur une déviation de l'Algérien désormais impliqué sur huit buts de son équipe, arrache le nul à vingt minutes du terme. Leicester est la seule équipe invaincue du championnat. Rusé comme un renard.

La polémique autour de la théière : Mais au fait, faut-il aimer ou détester Diego Costa ?

D'un côté, il y a ceux, comme Arsène Wenger, qui abhorrent le comportement de l'Espagnol et exigent la convocation d'une commission exceptionnelle pour se pencher une bonne fois pour toutes sur le cas Diego Costa. Et de l'autre, ceux, comme José Mourinho, qui louent le fighting spirit, la passion du combat et la ruse guerrière du Brésilien de naissance. Et ce, à l'heure où le monde de l'ovalie et ses acteurs sont à l'honneur. Diego Costa divise, Diego Costa fait parler, mais en attendant, Diego Costa fait gagner, à sa manière. Après tout, tous les coups sont permis, surtout ceux que Mike Dean ne voit pas.

La stat inutile

4. Comme le nombre de frappes tentées par Anthony Martial en Premier League. Dont trois qui font mouche donc.

What else ?

Première titularisation et premier but pour Saido Berahino depuis son bras de fer avec les dirigeants de West Bromwich.
Daniel Sturridge est de retour. Pas Liverpool qui laisse échapper deux nouveaux points face à Norwich (1-1).

Aucune équipe n'a reçu plus de cartons rouges en Premier League qu'Arsenal (79 biscottes). Il est là, le deuxième trophée de la saison des Gunners.
Steve McClaren a signé son dixième match sans victoire en championnat. Six avec Newcastle, quatre avec Middlesbrough.
21 dégagements et 4 interceptions pour le Néo-Zélandais Winston Reid face à Manchester City. Un mur.

⇒ Résultats et classement de Premier League

Par Thomas Porlon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


jeudi 18 janvier 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée 1
Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
jeudi 18 janvier Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9 jeudi 18 janvier Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 27 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 jeudi 18 janvier Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17