En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 16e journée
  3. // Arsenal/Newcastle (4-1)

Arsenal trouve son système et (presque) sa place

En s'imposant avec la manière contre Newcastle (4-1) après avoir gagné Southampton, Arsenal écarte les outsiders pour retrouver progressivement son strapontin.

Modififié

Arsenal - Newcastle
(4-1)

O. Giroud (15'), Santi Cazorla (54'), O. Giroud (58'), Santi Cazorla (89') pour Arsenal , Ayoze Pérez (63') pour Newcastle United.


On attendait un sursaut, Arsenal a donc sursauté quatre fois. Quatre buts, deux d'Olivier Giroud, deux de Santi Cazorla, et voilà Newcastle à terre, et les Gunners qui reprennent leur marche en avant, une semaine après la cinglante défaite à Stoke. Arsène Wenger ne le dira pas publiquement, mais après ce net succès, il serait bien du genre à lâcher un bon : « Je vous l'avais dit qu'il ne fallait pas s'inquiéter ! » Avant le Boxing Day, les Gunners reviennent donc à deux points de la quatrième place. Et au contraire de Liverpool et Tottenham, ils devraient retrouver les sommets du classement, car ils ont enfin leur équipe. Bons, à l'exception d'un Debuchy positionné en défense centrale pour l'instant, mais ça, ce n'est qu'un détail. Parce qu'avec un Giroud enfin à 100%, Wenger peut aligner sa formation avec trois attaquants dans un 4-3-3 qui devient carrément un 4-1-4-1 : derrière Giroud en pointe et devant Flamini en sentinelle, se trouve une ligne fort séduisante avec Welbeck-Oxlade-Chamberlain-Cazorla-Alexis Sánchez.

Domination outrageuse des Gunners


En face, Newcastle a beau exposer ses hommes en forme, Cissé, Colback, Ayoze Pérez et Janmaat, l'absence pour suspension de Moussa Sissoko se fait trop sentir en début de match. Les locaux attaquent à tout va et font du camp de réparation adverse leur terrain de jeu préféré. Vu la technique des ouailles de Wenger, c'est extrêmement difficile pour les Magpies qui voient même le débutant Bellerin tenter un grand pont pour ponctuer un rush. Logiquement, Giroud ouvre le score au quart d'heure de jeu, après un véritable saut à la Blake Griffin pour propulser un centre d'Alexis Sánchez au fond des filets. Dans la minute, les Gunners pensent doubler le score avec une incursion de Welbeck qui finit dans le petit filet opposé, mais l'arbitre croit voir une charge de l'avant-centre sur Dummett. L'international anglais est aussi à la finition d'une superbe séquence de passes des siens. Alexis le sert avec un lob astucieux, mais la reprise manque de précision. Dans cette première période, Arsenal a aussi à son actif une barre transversale trouvée par Mertesacker de la tête sur corner et un coup franc sifflé par l'arbitre pour une faute sur Sánchez à l'intérieur de la surface. Et tout aurait pu être foutu en l'air par une tentative de braquage sur coup franc des hommes de Pardew, mais dans un cafouillage, à deux mètres du but, Papiss Cissé tire sur Szczęsny.

Sánchez intenable, Giroud en esthète


En seconde, les Londoniens doivent faire avec le laxisme de l'arbitre, qui décide de laisser Colback pousser la ressemblance avec Paul Scholes avec les petites fautes dans l'entrejeu en toute impunité, mais aussi avec les mauvais choix dans le jeu de Santi Cazorla. L'ancien de Villarreal et Málaga se rattrape au bout de 10 minutes avec un joli but. Sur une énième percée de Sánchez, le petit Espagnol prend le relais, sautant par-dessus le tacle de Coloccini pour envoyer un petit piqué dans le filet opposé lorsque le goal vient à sa rencontre. Comme si ça ne suffisait pas, Giroud passe au doublé, et pas de n'importe quelle manière. Sur un centre fort de Bellerin, il envoie son extérieur du pied pour trouver l'arête des cages, puis le but. Newcastle a une fierté et ne laisse pas les supporters de l'Emirates envisager la fessée avec un but à la 63e. Une bonne tête d'Ayoze Pérez, sur un coup franc de Colback. Newcastle tente d'exister avec Cabella, qui rentre une passe à l'aveugle pour le plaisir. Arsenal se contente de contres et pousse à 4-1 avec une panenka de Cazorla. Wenger et son staff gagnent aussi deux-trois certitudes : Bellerin est très intéressant à droite et va permettre à Chambers de faire son trou dans l'axe, où Debuchy fait très correctement le job. Podolski est, lui, toujours aussi léger avec ce maillot. Il faudra le remplacer au mercato. Maintenant qu'Arsenal s'est trouvé avec ce système à trois attaquants...

⇒ Résultats et classement de Premier League

Par Romain Canuti
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 23:00 L2 : Les résultats de la 21e journée 4
Hier à 15:55 L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 Hier à 13:45 Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 33 Hier à 11:55 Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 84
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
lundi 15 janvier La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40