En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // WBA-Arsenal (1-1)

Arsenal termine mal l'année

Opposés à West Bromcich Albion, lanterne rouge de Premier League, les Gunners ont concédé un match nul décevant sur un penalty provoqué en toute fin de match. Les hommes de Wenger, sans envie ni énergie, ne méritaient pas mieux.

Modififié

WBA 1-1 Arsenal

Buts : Rodríguez (89e sp) pour WBA // Sánchez (83e) pour Arsenal


18 matchs. C'était le nombre de matchs consécutifs sans victoire en championnat pour West Bromwich Albion. La pire série de son histoire. Zéro. C'était le nombre de fois où Arsenal n'avait pas marqué au Hawthorns en Premier League. Alors, c'était sûr, les Gunners, sixièmes et sérieux postulants à la zone C1, allaient dévorer tout cru leur adversaires, derniers et sérieux postulants à la relégation. En fait, pas du tout. Si les outsiders du jour ont bien encaissé un pion, ils ont trouvé la force et le courage d'aller chercher un penalty à la 89e minute pour égaliser et éviter la défaite. Logique, d'une certaine manière, tant les Baggies ont fait preuve de motivation face à des visiteurs trop sûrs d'eux.

WBA, une lanterne sexy


Pour cette confrontation contre la lanterne rouge de Premier League, Wenger doit faire sans Özil et sans Giroud. Le trio Sánchez-Iwobi-Lacazette est donc aligné, mais cette association ne se montre pas énormément dangereuse. Foster, qui doit s'employer devant Iwobi, n'a pas forcément plus de boulot que Čech, son confrère rouge. Et au vu du football offensif déployé par West Bromwich, il est difficile de croire que la bande de Pardew représente actuellement le plus mauvais élève du royaume. Même s'ils gardent assez largement la balle (plus de 60% de possession), les Gunners sont loin d'avoir la vie facile. La preuve : les tirs cadrés sont très, très rares, et WBA remporte de nombreux duels. Pour ne rien arranger, Kolašinac se blesse et doit laisser sa place au jeune Maitland-Niles. Mais qui dispose donc de la clé nécessaire pour débloquer la rencontre ?

Un nul à oublier pour fêter le record de Wenger


En réalité, un seul bonhomme semble en mesure de régaler Londres : Sánchez. Moteur essentiel du favori de la partie, le Chilien est l'unique raison qui peut constituer la supériorité toute relative d'Arsenal. Mais puisque ses camarades ne se situent pas au même niveau, le score ne bouge pas. Pas aidés par leurs horribles relances défensives, les Gunners galèrent à se créer des situations intéressantes. Lacazette, par exemple, a trop peu d'espace pour pouvoir faire trembler les filets. Et lorsque l'attaquant en trouve enfin, Foster répond présent pour faire échouer la tentative. Mais qu'attend donc Wenger, qui fait entrer Mertesacker à la place d'un Koscielny boitillant, pour sortir du banc Walcott ou Welbeck ? Que WBA soit totalement cuit ? Pas la peine : sur un coup franc situé à l'entrée de la surface de réparation, Sánchez (forcément) ouvre le score sur une frappe déviée. Avant de voir Chambers toucher la sphère de la main de l'autre côté du terrain, provoquant un penalty transformé par Rodríguez. Raison pour laquelle l'entraîneur français doit se contraindre au partage des points pour son 811e match en Premier League. Un record qui restera dans les mémoires, au contraire de la partie en elle-même.


WBA (4-4-2) : Foster - Dawson, Hegazi, Evans, Gibbs - Phillips (McClean, 72e), Livermore, Barry, Brunt (Krychowiak, 72e) - Rodríguez, Robson-Kanu (Nyom, 74e). Entraîneur : Pardew.

Arsenal (3-4-3) : Čech - Koscielny (Mertesacker, 71e), Chambers, Mustafi - Bellerín, Xhaka, Wilshere, Kolašinac (Maitland-Niles, 37e) - Sánchez, Iwobi, Lacazette. Entraîneur : Wenger.



  • Résultats et classement de Premier League
    Retrouvez toute l'actualité de la Premier League

    Par Florian Cadu
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    jeudi 18 janvier 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04
    il y a 5 heures Coentrão casse le banc des remplaçants 6 Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée 4 Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    jeudi 18 janvier Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9 jeudi 18 janvier Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 27
    À lire ensuite
    Le Crystal résiste à City