Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 4e journée
  3. // Newcastle/Arsenal (0-1)

Arsenal tape Newcastle dans la douleur

En déplacement sur la pelouse de Newcastle, Arsenal est parvenu à assurer le minimum : une victoire 1-0. Rien de bien rassurant, mais trois points quand même.

Modififié

Newcastle 0 - 1 Arsenal

But : Coloccini (52e, CSC) pour les Gunners

À cinq mètres de lui, le but est grand ouvert. Sur cette frappe d'Alexis repoussée par Tim Krul, Théo Walcott n'a plus qu'à pousser le ballon dans le but vide. Pourtant, aussi fou que cela puisse paraître, l'international anglais envoie sa tentative dans les travées de St James' Park, sous les rires moqueurs des supporters adverses. Préféré à Olivier Giroud au coup d'envoi, Walcott n'aura donc pas vraiment marqué de points ce samedi après-midi. De quoi réjouir l'ancien Montpelliérain, sûrement, mais pas Arsène Wenger qui n'a pas fini de s'arracher les cheveux sur le poste d'attaquant. Et pour ne rien arranger, les Gunners, en supériorité numérique, ont dû attendre un but de Coloccini contre son camp pour faire la différence.

Mitrović voit rouge, Walcott voit trouble


Auteurs d'un « début de saison très moyen » , comme l'a avoué Arsène Wenger en conférence de presse, les Gunners se doivent de faire un résultat sur la pelouse de Newcastle pour ne pas, déjà, perdre le contact avec les équipes de tête. Conscients de la situation, les Canonniers se montrent les plus entreprenants dans ce début de rencontre, à l'image d'un Théo Walcott qui oblige rapidement Tim Krul à sortir la première parade du match (9e). Dans une partie aux duels très disputés, Mitrović, qui n'a jusqu'alors rien fait du match, paie un excès d'engagement en forme de semelle sur Coquelin : carton rouge. Quinze minutes de jeu, et voilà que les choses se compliquent considérablement pour les Magpies. Mais malgré sa supériorité numérique, Arsenal ne parvient pas à faire la différence, enchaînant les maladresses comme cet énorme raté de Walcott à cinq mètres des buts, suite à un ballon mal repoussé par Krul (32e). 0-0 à la mi-temps, les Gunners vont devoir passer la seconde s'ils veulent ramener quelque chose de St James' Park.

Un CSC et c'est tout


Face à des Magpies diminués, les Canonniers reviennent fort dans cette seconde période, comme pour plier rapidement une affaire qui ne peut pas leur échapper. Les offensives londoniennes se multiplient, et la délivrance finit par arriver suite à une frappe d'Oxlade-Chamberlain contrée dans ses propres filets par le malheureux Coloccini (52e). Libérés par cette ouverture du score, les hommes de Wenger tentent d'enchaîner et Alexis oblige Krul à repousser une nouvelle fois le danger (58e). La fin de match perd en intensité, entre des Magpies affaiblis qui ont du mal à faire les efforts, et des Gunners ne souhaitant pas mettre en péril leur court avantage. Les minutes défilent, plus rien ne se passe. Arsenal tient le coup jusqu'à la fin, conservant un court mais très précieux succès. Et si la prestation des Gunners n'était pas particulièrement reluisante, elle aura au moins eu le mérite d'être efficace.

Par Gaspard Manet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Podcast Football Recall Épisode 33: Le feu d'artifice belge, les Bleus s'ennuient et les scandales anglais Podcast Football Recall Épisode 32 : La France gagne 11-0, le miracle suisse et notre interview de Thomas Meunier