1. //
  2. //
  3. // Arsenal-Swansea (1-2)

Arsenal subit le chant des Cygnes

Après avoir ouvert le score, Arsenal s'est incliné face à Swansea (1-2), 16e de Premier League. En manque de talents, les Gunners peuvent faire une croix définitive sur le titre.

Modififié
403 68

Arsenal 1-2 Swansea

Buts : Campbell (15e) pour Arsenal // Routledge (33e) et Williams (75e) pour Swansea

Dix matchs, toutes compétitions confondues. Près de deux mois. Voilà dix rencontres, dont sept de Premier League, qu'Oliver Giroud n'a plus marqué. Bien sûr, il serait bien facile d'expliquer le retard d'Arsenal sur la première place par les performances du Français. Mais en voyant ces statistiques, on ne peut s'empêcher de repenser aux paroles de Thierry Henry en début de saison, qui pointait l'absence d'un attaquant de classe mondiale chez les Gunners si ceux-ci voulaient croire au titre. Une nouvelle fois, Giroud n'a pas été catastrophique contre Swansea. Mais il n'a pas non plus eu cet éclair de génie qui fait gagner une équipe, ce geste qui sépare les « bons » des « grands » joueurs. Et le vrai problème, c'est qu'aucun de ses partenaires ne fait partie de cette dernière catégorie. Sinon, comment expliquer cette nouvelle contre-performance face à une team qui joue le maintien ? Trois montants (un pour Giroud, deux pour Sánchez), deux buts encaissés, une défaite face aux Swans, séduisants mais largement prenables, à la maison qui plus est : voilà qui éloigne définitivement Arsenal du trophée convoité depuis si longtemps. Avec cette victoire, son adversaire est à six unités de la zone de relégation.

Arsenal, postulant au titre ou à la C1 ?


Wenger mécontent de la défaite face à United, trois changements sont opérés par le Français : Giroud revient, Campbell prend le couloir et Mertesacker remplace Koscielny. En face, Guidolin, absent pour raison médicale, a tout modifié, avec notamment le retour de Gomis et l'absence de Sigurðsson. Après quelques minutes nécessaires pour se mettre en route, les Gunners prennent le jeu à leur compte. Le premier avertissement est signé Sánchez, qui tape le poteau. Comme Giroud d'ailleurs. Ce n'est que partie remise pour les Londoniens, qui ouvrent le score un peu à l'arrache, grâce à Campbell, servi par le Chilien. Le troisième pion de l'attaquant de 23 ans cette saison en Premier League, le deuxième contre Swansea. Croyant avoir fait le plus dur, Arsenal se la joue tranquille. Voire facile. Sauf que c'est oublier leur charnière centrale, qui n'est pas plus rapide qu'un escargot en fin de vie. Les Swans profitent également du mauvais alignement récurrent de la défense rouge pour égaliser, par Routledge. Et qu'on n'évoque pas l'excuse de la faute subie par Özil au départ de l'action pour justifier ce but évitable. Les Swans ont beau jouer leur peau en Premier League, les potes d'Ayew gambadent de manière relâchée. Quant à Arsenal... On comprend pourquoi le titre n'est qu'un vague mirage pour les supporters. Surtout quand l'équipe est privée de Koscielny.

Bien loin de la réussite du champion


Plus solide en défense, Swansea offre peu d'espace aux locaux, qui ne savent pas trop quoi faire de la quille. Les tirs sont rares, les actions dangereuses encore plus, et Özil se demande comment faire la différence. En une heure, les hommes de Wenger n'ont ainsi cadré que deux fois... Il faut quand même noter qu'Arsenal manque de bol, en expédiant un nouveau ballon sur la transversale. Mais vu que ce n'est pas son soir, l'équipe hôte encaisse un deuxième but par Williams. Et les entrées de Welbeck ou de Walcott ne changeront rien. Il était écrit qu'Arsenal ne gagnerait pas ce soir. Pas si étonnant, quand on compte sur des joueurs incapables de faire basculer le destin.

  • Résultats et classement de Premier League
    Retrouvez toute l'actualité de la Premier League

    Par Florian Cadu
  • Modifié

    Dans cet article

    read my mind Niveau : National
    Note : -3
    LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL!
    Note : 1
    Le plus long running gag de l'hitoire du foot! Le pire c'est que c'est drole a chaque fois!
    Faute sur le premier but de Swansea, Hors-jeu sur le deuxième, 3 poteaux. Qu'est ce que tu veux faire.
    Vu le calendrier de Tottenham on va finir Vice-champion derrière Leicester j'en peux plus de ce club ...
    Anfield_Road Niveau : Ligue 1
    Note : 1
    Arsenal c'est comme l'écureuil de l'Âge de Glace, ils s'approchent toujours un peu plus de leur but, et quand ils croient y arriver, il s'envole.


    Non mais j'en peux juste plus de ces mecs qui connaissent rien à l'histoire du foot. Avant l'ère Wenger Arsenal était l'un des clubs les plus détestés d'Angleterre parce qu'ils gagnaient des titres dégueulasses. Pendant l'ère Wenger ils se sont gavés de titres. Hormis le Barça, le Real et le Bayern cite-moi un club qui a pas fait 10 ans de disette ?

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    403 68