Arsenal se refait la cerise

Marouane Chamakh titulaire, Arsenal a dû attendre l'entrée en jeu de Van Persie pour faire définitivement la diff' face à Stoke (3-1). Everton se rassure à Fulham (3-1).

Modififié
3 1
QPR / Chelsea : 1-0
Buteur : Helguson (10’sp) pour les Hoops

On peut avoir la complicité de l’arbitre pendant toute une rencontre (un pénalty et un carton rouge volé contre Chelsea), jouer comme des salopards, laisser un Drogba péter un plomb (tacle de sauvage, expulsé), et, malgré une supériorité numérique à 9 contre 11, passer la majorité de son temps à jouer le contre, mal en plus et gagner. Forcément le genre de match qui finit dans une ambiance détestable avec un homme en noir/jaune fluo à la gâchette facile (7 avertissements chez les Blues, 2 pour les Rangers) et des joueurs à cran. QPR ne sait pas trop s’il faut sourire. Mauvais mais vainqueurs, ils ont de nouveau vécu un épisode Taarabt, filant tout droit au vestiaire lorsque Warnock lui demande de rejoindre le banc de touche à l’heure de jeu.

Blackburn / Tottenham : 1-2
Buteurs : Formica (28’) pour les Rovers ; Van der Vaart (15’, 53’) pour les Spurs

Balle en l’air, Christopher Samba de la tête sur corner, Blackburn qui égalise, un classique de match volé des Rovers. Contre Bolton, ça marche et ça passe. Contre Tottenham c’est tout de suite un peu plus dur, surtout quand le match offre un duel du troisième type entre un Lennon virevoltant et un Gaël Givet… tel qu’on le connaît. Et surtout quand Van der Vaart décide d’user de son pied gauche à 20 mètres. Les Spurs n’ont pas été brillants, mais parfois, et heureusement, le talent suffit.

Arsenal / Stoke City : 3-1
Buteurs : Gervinho (27’), Van Persie (73’, 82’) pour les Gunners ; Crouch (34’) pour les Potters

L’Emirates a peut-être assisté aujourd’hui à l’enterrement de Marouane Chamakh, pour la première fois titulaire cette saison, Arsène faisant souffler la machine à buts Van Persie. Pendant près d’une heure, l’attaquant s’est battu avec lui-même, ses pieds, sa tête, sa confiance, officiellement en plein deuil. Il baissera définitivement la tête, quand vu du banc, il assiste à la double mise au point de son concurrent hollandais en un quart d’heure. Reste une interrogation à lever : avec Chamakh ou Park en doublures offensives, que deviendra cet Arsenal-là en cas de blessure, statistiquement très probable, de RVP ?

Fulham / Everton : 1-3
Buteurs : Ruiz pour les Cottagers (68’) pour les Cottagers ; Drenthe (2’), Saha (90’), Rodwell (92’) pour les Toffees

Torres ne sera plus seul dans le bêtisier de la saison anglaise. Bobby Zamora a depuis aujourd’hui gagné lui aussi sa carte de membre en viandant à la 89’ ce qu’on appelle un « immanquable » . Un raté d’autant plus cruel qu’Everton, dans le temps additionnel, a réussi à empocher une victoire méritée (un 3-0 en première période n’aurait pas été volé) qui fait du bien au moral après trois revers consécutifs.

Manchester United / Manchester City: 1-6
Buteurs: Fletcher (81’) pour les Red Devils ; Balotelli (22’, 60’), Agüero (69’), Dzeko (90’, 93), Silva (91’) pour les Citizens

Le compte-rendu

Liverpool / Norwich : 1-1
Buteurs : Bellamy (45+2’) pour les Reds ; Holt (59’) pour les Canaries

On savait que Norwich allait en emmerder plus d’un. Liverpool n’a pas dérogé à la règle et, en plus, n’a pas été verni (trois poteaux touchés). Parce que oui, Norwich s’est bien battu, a cherché à jouer autant qu’il pouvait mais n’a eu qu’une seule occasion et l’a plantée, grâce à une sortie aérienne bien foireuse de Reina. Peut-être pour se mettre au niveau du portier adverse, Ruddy, pas franchement serein tout au long de la rencontre mais décisif dans la dernière seconde lorsqu’il sort la claquette qui va bien sur une volée à dix mètres de Suarez. Les Reds perdent deux points et voient aujourd’hui le quatuor de tête s’éloigner, Newcastle, quatrième est déjà à 4 points.

Newcastle / Wigan : 1-0
Buteur : Cabaye (81’) pour les Magpies

Pas grand chose de beau dans ce match plutôt décevant des Magpies à St James Park. On aurait pu espérer une embellie avec la rentrée en seconde période d’Hatem Ben Arfa. Seulement HBA, même avec des bonnes intentions, même en apportant plus de percussion à l’équipe de Pardew, a encore besoin de plus de rythme pour être réellement décisif et faire les bons choix. Jusqu’à dix minutes du terme de la rencontre, notre amour de l’esthétique n’avait en fait été comblé que par les cotons dans les narines ensanglantées de Steven Taylor. Puis, sur un des seuls centres potables du match, Marveaux au deuxième poteau, tout juste entré en jeu, offrait à Cabaye une passe en retrait nickel. A l’image du but de Milner à Blackburn la semaine dernière, l’ancien Lillois ouvrait le pied pour aller chercher la hauteur du petit filet d’Al-Habsi. Ou comment sauver un match et faire de Newcastle une équipe toujours invaincue, collée aux basques de Chelsea et Man United.

Wolverhampton / Swansea : 2-2
Buteurs : Doyle (84’), O’Hara (86’) pour les Wolves ; Graham (23’), Allen (35’) pour les Swans

Swansea a eu l’occasion d’effacer le vilain zéro pointé de son tableau de marche en déplacement, en menant de deux buts jusqu’à la 84ème minute. Les Wolves ont été nuls durant toute la rencontre, devant comme derrière (dégagement complètement faisandé version kung-fu de Roger Johnson sur l’ouverture du score de Graham, superbe), laissant un Molineux très chafouin. Puis, sans trop comprendre pourquoi, en deux minutes, Kevin Doyle se réveille deux fois: la première pour réduire la marque en furet à deux mètres de la cage de Vorm et la deuxième fois pour servir un caviar en retrait à O’Hara. 2-2 volé des Wolves. Mick McCarthy n’en reste pas moins en sursis.

Bolton / Sunderland : 0-2
Buteurs : Sessegnon (82’), Bendtner (90’) pour les Black Cats

C’est bien simple. Bolton, à domicile, c’est aujourd’hui 0 point en 5 rencontres. Une sacrée performance qu’Owen Coyle aurait sans doute aimé s’éviter. Au terme d’une rencontre d’un ennui terrible, Stéphane Sessegnon, quand même plus à l’aise quand il n’est pas attaquant de pointe comme contre Arsenal, ouvrait le score sur un corner, mais évidemment pas de la tête. L’ancien du PSG remettait le couvert avant les arrêts de jeu mais dans le costume du passeur décisif cette fois-ci, pour Bendtner.

Aston Villa / West Brom : 1-2
Buteurs : Bent (23’, sp) pour les Villans ; Olsson (45’), Scharner (57’) pour les Baggies

Bataille du West Midlands gagnée par West Bromwich. Une première depuis 1982. Villa s’est montré bien fade, à l’exception d’un tacle de boucher de Hutton sur Shane Long, heureusement toujours sur ses deux jambes ce samedi soir. Oui, les Villans ont bien mené, mais ont seulement profité d’une incompréhension entre Reid et Foster, ce dernier faisant tomber Agbonlahor dans sa surface, qui avait senti le bon coup. Point barre. L’expulsion ultra-sévère de Herd dès la 35è minute (cet arbitre Phil Dowd est quand même mec étrange), n’a évidemment pas aidé, même si West Brom, malgré le péno de Bent, tenait déjà bien la rencontre à onze contre onze. Les Baggies sont revenus sur deux corners de Brunt et auraient pu alourdir la note si Odemwingie avait été plus adroit en fin de match.


Par Ronan Boscher
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
L'Udinese prend le pouvoir
3 1