En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir de la 31e journée

Arsenal s'éclate, Defoe abat Newcastle

Man City dit au revoir à sa couronne, Chelsea continue sa marche, Arsenal éclate Liverpool et Manchester United confirme. En bas du classement, les relégables ont décidé de lancer leur sprint final. Et ça promet.

L'équipe de la journée : Arsenal


Que se passerait-il si Arsenal décidait de jouer une saison entière comme en fin de saison ? Chaque année, c'est la même rengaine. Les Gunners sont cet élève bourré de qualités, qui n'en fout pas une jusqu'à ce que l'alarme sonne au troisième trimestre pour aller choper une place dans les quatre premiers. Nouvelle démonstration ce week-end, où les hommes de Wenger ont mis quarante-cinq minutes à faire voler en éclats une équipe de Liverpool sûrement marquée par sa défaite face à l'ennemi mancunien, et par la trêve internationale. Bellerin d'abord, puis un superbe coup franc d'Özil avant un petit bijou de Sánchez. Si les Gunners ont encaissé un penalty suite à une erreur de Bellerin, Giroud est allé enfoncer un peu plus les Reds d'un autre but sublime, son septième sur les six dernières journées de championnat. Et ça fait 7 victoires de suite pour Arsenal, la treizième sur les seize derniers matchs de Premier League. Le soleil brille sur le nord de Londres.

Le joueur de la journée : Jermain Defoe


Auteur de performances poussives ces derniers temps, à l'image de Sunderland, qu'il a rejoint cet hiver, Jermain Defoe s'est réconcilié avec ses nouveaux supporters ce week-end. Et de quelle manière ! On joue les arrêts de jeu de la première mi-temps du derby face à Newcastle lorsque l'international anglais profite d'une remise de la tête de Fletcher pour envoyer une sublime reprise de volée, du gauche, nettoyer la lucarne de Tim Krul. Un but qui offre une victoire précieuse (1-0) à son club dans la lutte pour le maintien. Un but qui permet surtout à Sunderland de gagner son quatrième derby consécutif face à Newcastle, une première dans l'histoire. Costaud.

Le but de la journée : Charlie Adam


Sánchez, Giroud, Gomis, Zamora, Defoe, Rooney... Il faut croire que tous les attaquants s'étaient passé le mot ce week-end pour inscrire au moins un but d'anthologie. Ok, sauf qu'à ce petit jeu-là, c'est un milieu de terrain qui a tué le game. L'arbitre n'est pas loin de siffler la mi-temps de Chelsea-Stoke City lorsque Charlie Adam, voyant Courtois légèrement avancé, tente une frappe folle de 60 mètres (!) qui vient trouer les filets du gardien belge. Si Stoke repart finalement de Stamford Bridge avec une défaite (2-1), l'ancien de Liverpool pourra se consoler en se disant qu'il s'est offert une place dans les livres d'histoire.

La déclaration de la journée


« Le problème aujourd'hui est que les joueurs font attention à ce qu'il se dit sur les réseaux sociaux, dans les médias, et ils se disent : "Le job est fait !" Mais ce n'est pas le cas. C'est un championnat impitoyable. Tans que la ligne d'arrivée n'a pas été franchie, vous ne pouvez rien prendre pour acquis. »

Après la déroute de West Bromwich Albion face à QPR (1-4), Tony Pulis s'est montré très mécontent à l'égard de la performance désastreuse de ses joueurs, qu'il n'a pas hésité à remettre en place, à sa manière. Il faut dire que face aux Londoniens, qui restaient sur une victoire et dix défaites lors des onze derniers matchs, les pensionnaires des Hawthorns ont complètement pris l'eau lors des quarante-cinq premières minutes, en encaissant trois buts. Malgré la réduction du score d'Anichebe, les Baggies ont vu Mulumbu se faire exclure avant d'encaisser un but de Joey Barton. De quoi faire la gueule.

L'analyse définitive : La lutte pour le maintien est lancée


Le week-end de Pâques a été logiquement marqué par la résurrection de plusieurs clubs de bas de tableau. Outre la superbe victoire de QPR, et le derby victorieux pour Sunderland, Burnley a accroché Tottenham à domicile (0-0), tandis que, surprise, Leicester s'est offert sa première victoire depuis le 10 janvier dernier en battant West Ham (2-1) dans les derniers instants de la rencontre. En prenant en compte la défaite de Liverpool et le nul des Spurs, et l'écart de sept points entre Manchester City, quatrième, et les Reds, la lutte pour le maintien est désormais le plus gros feuilleton de cette fin de championnat. D'autant que désormais, en excluant un Leicester à la traîne, cinq clubs se tiennent en quatre points. De quoi assurer un suspense haletant, et une fin de championnat prometteuse. Messieurs, faites vos jeux !

Vous avez raté Swansea-Hull City et vous n'auriez pas dû


Ne nous mentons pas, ce Swansea-Hull City (3-1) n'avait rien de l'affiche la plus prometteuse de cette 31e journée de Premier League. Pourtant, un homme bien connu des Français a décidé d'éclairer la rencontre. Après l'ouverture du score de Ki, Bafé Gomis a ainsi d'abord claqué un ciseau à bout portant, avant d'inscrire un doublé d'un magnifique ballon piqué tout en maîtrise en fin de partie. Et de ressortir la célébration « panthère » pour faire rugir de plaisir le public gallois.

La polémique autour de la théière : Pellegrini a-t-il grillé son dernier joker ?


- Un gros coup de tonnerre. En clôture de la 31e journée de Premier League, Manchester City s'est incliné (2-1) à Selhurst Park. Sa troisième défaite à l'extérieur consécutive après celles à Anfield, puis sur la pelouse de Burnley. Critiqué depuis l'élimination des siens en Ligue des champions face à Barcelone, Manuel Pellegrini se retrouve désormais sur un siège éjectable. Très séduisante par moments l'an passé dans le jeu collectif développé par ses éléments offensifs, son équipe offre depuis les fêtes un tout autre visage. Peu rassurants derrière, à l'image de Mangala, Demichelis ou même Kompany en perte de repères, les Citizens semblent désormais constamment vouloir compter sur Agüero, muet depuis plus de 500 minutes, ou Touré pour faire la différence. Le derby à Old Trafford du week-end prochain pourrait peser encore plus lourd que prévu.

La stat inutile : 10


Comme le nombre de passes décisives délivrées par Ángel Di María cette saison en Premier League, étant seulement le deuxième joueur, après Fabrégas, à atteindre ce chiffre. Vous avez dit flop ?

What else ?


- À 21 ans et 251 jours, Harry Kane est devenu le plus jeune joueur à porter le brassard de capitaine en Premier League cette saison.
- Chelsea est devenu la deuxième équipe, après Liverpool (102), à avoir inscrit 100 penaltys en Premier League.
- C'est la première fois depuis 1994 et un match face à Southampton que Liverpool était mené de trois buts à la mi-temps.



Par Paul Piquard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Hier à 18:30 La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 34
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
dimanche 14 janvier Le low-kick fou de Tony Chapron 165