Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Arsenal-Sunderland (3-1)

Arsenal retrouve le podium, Özil régale

Bousculé pendant toute une mi-temps, Arsenal s'est finalement imposé face à Sunderland (3-1) à quatre jours d'une rencontre décisive sur la pelouse du Pirée. Les Gunners retrouvent le podium.

Modififié

Arsenal FC 3-1 Sunderland FC

Buts : Campbell (33e), Giroud (63e) et Ramsey (90e) pour Arsenal // Giroud CSC (45e) pour Sunderland

L'occasion était trop belle et, pendant toute la semaine, Arsène Wenger avait été clair. La priorité pour Arsenal est le championnat avant de penser à ses rêves européens. Un déplacement au Pirée, mercredi, qui semble si loin et si proche à la fois pour un club qui ne cesse de compter ses blessés à l'heure d'attaquer un virage décisif dans la course au titre. Car si l'on ne gagne pas forcément un championnat d'Angleterre pendant les fêtes, on peut le perdre très facilement. Dans le doute après deux matchs sans victoire et alors que Manchester City s'est incliné en début d'après-midi sur la pelouse de Stoke, Arsenal s'est rassuré avec une victoire difficile contre Sunderland (3-1). De quoi parader sur le podium. Pendant une semaine, au moins.

La grande muraille d'Allardyce


Et pourtant, rien n'a été simple pour les Londoniens. Face à son ennemi initime Sam Allardyce, Arsène Wenger a longtemps peiné à trouver la solution pour percer la muraille mise en place par le coach des Black Cats : un 5-4-1 avec trois défenseurs axiaux qui ont pendant toute la première période tenu Olivier Giroud dans sa muselière. Privé de ses nombreux génies, Arsenal a galéré dans la construction et les décalages au point de s'exposer en contre, notamment face à la vitesse de Duncan Watmore et l'intelligence de jeu de Yann M'Vila, de nouveau titulaire aujourd'hui et très costaud en première mi-temps. Bien tenaillé, Özil s'est longtemps montré discret avant de sortir de sa camisole. Le tout, en servant sur un plateau Joel Campbell, buteur à la demi-heure de jeu.

Reste que Sunderland, bien que dominé, a le pied sur le ballon et se montre dangereux à plusieurs reprises, notamment grâce à Steven Fletcher qui pousse Petr Čech à se détendre. Les hommes d'Allardyce sont insouciants et osent beaucoup en cantonnant les latéraux des Gunners dans leur travail défensif. Bien en place pendant tout le match, Laurent Koscielny va finalement redonner espoir à Sunderland juste avant la mi-temps en offrant un coup franc en coin de la surface. Un poison de ballon qui va pousser Olivier Giroud à marquer contre son camp face à un Petr Čech qui passe une nouvelle fois à côté de sa course au record de clean sheet.

Le Magicien d'Özil


Reste que l'égalisation de Sunderland va finalement réveiller Arsenal, jusqu'ici largement décevant dans son utilisation du ballon. Campbell et Oxlade-Chamberlain permutent et offrent à l'attaque des Gunners une liberté plus importante. Ola Toivonen, placé à la récupération de Sunderland aux côtés de M'Vila, accuse le coup et laisse davantage de place à un magicien réveillé. Mesut Özil, déjà décisif sur le premier but, distribue et retrouve son costume de chef d'orchestre. Un rôle assumé à l'heure de jeu en décalant Aaron Ramsey qui n'a plus qu'à déposer le ballon sur la tête d'un Giroud revanchard. Arsenal vient de prendre l'avantage et de mettre un demi-pied sur le podium. Avec le sourire, enfin.

Si Arsenal croque de nombreuses occasions lors de la dernière demi-heure et que la fin de match est longue, très longue, l'essentiel est assuré avec trois points ponctué par un dernier but d'Aaron Ramsey dans les arrêts de jeu (3-1). Même si les Gunners se sont fait peur, Arsène peut ajuster son costume. C'est en patron que son onze amputé retrouve cet après-midi le podium après la défaite de City. Au point de voir Wenger se lever de son banc et courir en mocassins devant un Allardyce la gueule dans son fauteuil rouge. Arsenal est relevé.

Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Tsugi Podcast Football Recall Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
il y a 13 heures Tex est en Russie pour la Coupe du monde ! (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 28: L'Angleterre encore à la peine, la diète de Fekir et des « blagues » japonaises Hier à 16:59 Froger vers l’USM Alger Hier à 12:15 Un supporter mexicain fait sa demande en mariage après la victoire 9 Podcast Football Recall Épisode 27 : Neymar boit la tasse, l'Allemagne KO et Thauvin à terre