Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Everton-Arsenal (0-2)

Arsenal relance la machine

Après une série à une victoire en huit matchs, les hommes de Wenger sont allés s'imposer à Everton (0-2). Le quatuor de devant est peut-être installé avec Alexis Sánchez, Özil, Welbeck et la pépite Iwobi.

Modififié

Everton 0-2 Arsenal

Buts : Welbeck (7e), Iwobi (41e) pour les Gunners

Dans un belle bataille aérienne, comme il en existe toujours à Goodison Park, Giroud ne fait qu'une bouchée de son duel avec Jagielka en fin de match pour tromper Robles de la tête à bout portant. But vite refusé au Français par l'arbitre. L'attaquant se prend la tête entre les mains. Il n'y avait pas urgence pour son club, mais un peu plus pour la situation du joueur appelé par Didier Deschamps. Car après une sale spirale, qui l'a vu se faire sortir de la Cup, de la Ligue des champions, alors que Tottenham et Leicester ont pris leurs distances en championnat, l'équipe de Wenger s'est refait la cerise et peut espérer un sans-faute jusqu'au mois de mai. Mais le onze des Gunners, qui semble parti pour durer, a quelque peu changé...

Trois nouveaux titulaires, deux buteurs


De nouveau défait à Barcelone en milieu de semaine, Arsenal se devait de relancer la machine à Everton pour ne pas finir la saison complètement en roue libre, alors que le club était quand même dans une série d'un seul succès, à Hull en Cup, sur les huit derniers matchs. Pour se faire, Wenger a fait des choix. Mertesacker, Giroud et Walcott, plutôt décevants ces dernières semaines, laissent leurs places à Gabriel, Iwobi et Welbeck. Aux trois nouveaux de saisir leur chance. Ce que l'attaquant formé à Manchester United comprend plutôt rapidement. Après avoir été le héros contre Leicester pour son retour, il note qu'il est facile de plonger dans le dos de la défense d'Everton. Bien servi par Özil, Alexis Sánchez se tord pour le servir en diagonale. L'Anglais saisit sa chance pour dribbler le goal et redresser dans le but vide. 1-0 pour Arsenal au bout de sept minutes. Maltraité à deux reprises dans la surface, Alexis Sánchez est privé d'un péno pour l'avoir réclamé avec un mauvais plongeon. Heureusement pour Arsenal, le break se fait avant la mi-temps. Un super service de Bellerín en profondeur pour Iwobi. Le neveu de Jay-Jay Okocha résiste à la charge du défenseur pour glisser sereinement entre les jambes du gardien. Comme s'il n'avait pas 19 ans...

Frayeur pour Ospina


À la pause, Roberto Martínez fait entrer John Stones. Le prodige anglais avait perdu sa place. Il entre pour tenter le tout pour le tout, avec une défense à trois. Mais si Arsenal commence à fatiguer, logique vu l'enchaînement des matchs, l'équipe parvient à gérer intelligemment. Plus trop d'appels devant ni de chevauchées, mais une gestion sans faille du cuir au milieu, avec un Elneny de plus en plus à l'aise dans le onze. Il faut dire qu'en face, Everton fait peine à voir : Jagielka, Barkley, Cleverley, Baines, des joueurs censés avoir une chance dans la sélection aux trois lions, ne devraient pas voir l'Euro 2016 en France ou alors pas pour faire grand-chose. Il y a juste le boucher stoppeur Funes Mori pour multiplier les petits coups derrière. Ce qui n'empêche quand même pas Arsenal de connaître un frisson : sur un centre dans la boîte, Lukaku se jette et envoie tout son poids sur la nuque d'Ospina. Alors que Čech est déjà blessé, le Colombien semble proche de la sortie sur civière. Mais il tient finalement sa place, et la rencontre peut se finir sans encombre.


  • Résultats et classement de la Premier League

    Par Romain Canuti
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 3 heures Le but exceptionnel d'un joueur de Portland en MLS 2 il y a 3 heures Fulham de retour en Premier League 19 Hier à 16:26 Platini non poursuivi, « un signe positif » pour Blatter 7
    Partenaires
    Tsugi Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom
    Hier à 09:09 Michel Platini non poursuivi par la justice suisse 20 vendredi 25 mai Le fair-play financier renforcé 20