Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir de la 26e journée

Arsenal profite, Silva l'indispensable

Chelsea cale, Tottenham aussi, tandis que Manchester United et Southampton s'inclinent. Ajoutons à cela une belle manita de Manchester City face à Newcastle, et l'on obtient un week-end plein de surprises en Premier League.

Modififié

  • L'équipe de la journée : Arsenal


    Si la performance d'Arsenal n'a pas été la plus flamboyante de la saison, ni même de la journée, ce sont bien les Gunners qui peuvent avoir le sourire à l'issue de cette 26e journée de championnat. Grâce à un penalty de Cazorla en début de partie, et un but de renard de Giroud, les hommes de Wenger se sont imposés chez le voisin Crystal Palace (1-2), tout en profitant des défaites de Manchester United, de Southampton et du nul de Tottenham pour s'emparer de la troisième place. Cerise sur le gâteau, Wenger a pu aligner pour la première fois seulement son quatuor Sánchez-Özil-Welbeck-Giroud. Et tant pis s'il a fallu serrer les fesses en fin de rencontre.


    Le joueur de la journée : David Silva


    Depuis le début de saison, nombreux sont les observateurs à évoquer Sergio Agüero et Yaya Touré lorsqu'il s'agit de nommer les éléments indispensables du collectif de Manchester City. Rarement sous les feux des projecteurs, en comparaison avec ses deux coéquipiers, David Silva a confirmé ce week-end ses superbes prestations depuis le Boxing Day, et a prouvé à quel point lui aussi était un rouage essentiel de la machine offensive des Citizens. Auteur d'une passe décisive laser à destination de Džeko pour le deuxième but des hommes de Pellegrini, le petit meneur y est ensuite allé de son doublé pour parachever une performance exquise. Comment dit-on « marcher sur l'eau » en espagnol, déjà ?


    Le but de la journée : Coutinho


    Andrea Pirlo, Francesco Totti... en Italie, la frappe de loin était à l'honneur ce week-end. Également passé par la Botte avant de débarquer à Liverpool, le numéro 10 des Reds a lui aussi tenu à apporter sa pierre à l'édifice dès la troisième minute de la rencontre face à Southampton. À 30 mètres des cages, le meneur brésilien décoche une lourde frappe qui vient heurter la barre de Forster, avant de rebondir derrière la ligne, histoire de parfaitement lancer les siens, avant que Sterling n'inscrive le deuxième but. En plus, cela permet aux Reds de battre un concurrent direct pour la course à la Ligue des champions. Un bijou de valeur, donc.


    La déclaration de la journée : « Aujourd'hui, je trouve qu'on a bien joué. On a juste oublié de marquer. »


    Louis van Gaal avait du mal à cacher sa déception, au sortir de la défaite de Manchester United face à Swansea. Il faut dire que les Red Devils ont dominé le match, tirant plus de fois au but que leur adversaire, et touchant même le poteau par l'intérmédiaire de Van Persie. Mais, en manque de réalisme, les Mancuniens se sont une nouvelle fois montrés trop fébriles en défense, et ont finalement craqué à vingt minutes du terme, sur une lourde frappe de Shelvey, détournée par Gomis. Un coup d'arrêt pour les Mancuniens, qui n'avaient perdu qu'une fois sur les quinze derniers matchs, et une victoire historique pour les Swans, puisque c'est la première fois qu'ils s'imposent face aux Red Devils à l'aller et au retour lors d'une même saison.


    L'analyse définitive : Tottenham est renversant


    Certains supporters de Tottenham n'ont, semble-t-il, pas encore apprivoisé les nouvelles habitudes de leur équipe. Menés 0-2 face à West Ham, les Spurs ont attendu la 81e minute pour réduire le score, avant d'égaliser à la 95e et 57 secondes, grâce à un penalty de l'inarrêtable Harry Kane, alors que certains avaient déjà quitté White Hart Lane. Un coup de chance ? Pas vraiment. Cette saison, les Spurs ont déjà récolté 13 points grâce à des buts inscrits dans les cinq dernières minutes, et glané 15 points sur des rencontres où ils étaient initialement menés. Une question demeure, cependant : est-il enfin temps de parler de « Poche time » ?


    Vous avez raté Everton/Leicester et vous n'auriez pas dû


    Les journées se suivent et se ressemblent, cette saison, pour Roberto Martínez. Méconnaissables par rapport à l'équipe qui avait enchanté les spectateurs la saison passée, les Toffees ont une nouvelle fois déçu à domicile, face à la lanterne rouge. Pourtant, le match a été animé. Malgré l'ouverture du score de Naismith à l'heure de jeu, les pensionnaires de Goodison Park ont vu les visiteurs revenir au score, puis inscrire un second pion en profitant de deux fautes de main grossières de Tim Howard. Si Everton prend finalement un point grâce à un CSC de Matthew Upson, les regrets seront pour eux.


    La polémique autour de la théière : Atkinson s'est-il montré incompétent ?


    - « Si quelqu'un, à la maison, n'a pas regardé les matchs et veut savoir ce qu'il s'est passé, au lieu de regarder l'écran pendant 90 minutes, il peut regarder quatre moments : la 30e, la 33e, la 43e et la 69e minute. » Sans le nommer, José Mourinho était furieux contre Martin Atkinson au sortir du match nul concédé à domicile par les Blues face à Burnley (1-1). En cause, une première charge de Barnes sur Ivanović, restée impunie à la 30e minute, une main de Kightly dans sa surface trois minutes plus tard, puis une charge de Shackell sur Diego Costa, avant que Barnes n'effectue un tacle assassin sur Matić, à la 69e. Un geste au cœur de toutes les attentions. En effet, alors qu'il aurait pu avoir la jambe cassée, le Serbe a écopé d'un carton rouge, le privant de la finale de League Cup le week-end prochain, ainsi que des rencontres face à West Ham et Southampton, tandis que son adversaire s'en est sorti sans même un avertissement. Si la FA a confirmé qu'elle n'allait pas ouvrir d'enquête à l'encontre de Barnes, Chelsea a de son côté fait appel de la sanction de Matić. Interrogé par la BBC, l'ancien arbitre international et chef des arbitres britanniques, Keith Hackett, a, de son côté, fustigé la performance de son collègue : « C'est une des pires performances qu'il m'ait été donné de voir » , avant d'ironiser : « Envoyez Martin dans un hôtel quelque part, comme Liverpool l'a fait avec Raheem Sterling. » L'humour anglais.


    La stat inutile : 5


    Pour la première fois depuis 1985, Liverpool n'a pas encaissé de but durant cinq matchs consécutifs à l'extérieur en championnat.


    What else ?


    - C'est la première fois que Samir Nasri réussit à marquer deux fois de suite en Premier League sous les couleurs de Manchester City.
    - Joey Barton, qui a écopé d'un carton rouge ce week-end, a désormais pris huit cartons sur ses huit dernières apparitions en Premier League.
    - Southampton est la seule équipe à ne pas avoir concédé de penalty cette saison.

    ⇒ Résultats et classement de Premier League

    Par Paul Piquard
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié



    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE