Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Hull City/Arsenal (1-3)

Arsenal poursuit sa belle série

Séduisant et réaliste, Arsenal n'a eu aucun mal à disposer du mal classé Hull City (1-3) en clôture de la 35e journée de Premier League. Invaincus depuis maintenant dix matchs et avec toujours une rencontre en retard à disputer, les Gunners reviennent à hauteur de Manchester City. Avec seulement un point d'avance sur le premier relégable, les Tigers n'ont, eux, pas fini leur opération maintien.

Modififié

Hull City - Arsenal
(1-3)

S. Quinn (56') pour Hull City , A. Sánchez (28'), A. Ramsey (32'), A. Sánchez (45') pour Arsenal.


Il y a quelques semaines, tous les observateurs avisés de la Premier League prédisaient une fin de saison funeste à Hull City. Le boss des Tigers, Steve Bruce, avait même clamé qu'il faudrait de « crazy results » pour espérer le maintien. Comprenez, des résultats insensés, défiant toute logique. Il y a bien eu une parenthèse enchantée avec des succès obtenus contre Crystal Palace et Arsenal, mais elle est déjà révolue. Et en toute logique. Car face à Arsenal, irrésistible depuis quelques semaines (8 succès lors des 9 derniers matchs de championnat avant cette rencontre), Hull n'a rien pu faire. Portés notamment par Sànchez et Özil, les Gunners ont récité leur partition à merveille. Pour le plus grand plaisir d'Arsène Wenger qui sent bien désormais qu'une place qualificative pour la Champions League lui tend les bras.

Sànchez-Özil-Ramsey, la douce harmonie


Comme dans chaque duel opposant un poids lourd du Royaume et une formation luttant pour sa survie dans l'élite, le scénario est écrit d'avance. D'entrée de match, Arsenal met le pied sur le cuir et fait dans le classique. Redoublements de passes courtes, décalages créés et combinaisons dans les petites espaces savamment orchestrées. Sánchez et Özil étalent notamment leurs qualités, mais se retrouvent confrontés au bloc compact de Hull, organisé en 5-3-2. Les Gunners, séduisants mais pas récompensés, vont bénéficier d'un coup de pied arrêté pour débloquer la partie. Déjà bien en jambes après une frappe tendue (13e), Sànchez met sur orbite les siens grâce à un coup franc dévié par Dawson (28e). Le Chilien, très en verve ce soir sur la pelouse du KC Stadium et qui fait honneur à son sobriquet de « Duracell » , ne s'arrête pas là. Et soigne sa première période en claquant un doublé juste avant la mi-temps sur une offrande déposée par Ramsey (45e+1).

Entre-temps, la formation londonienne avait déjà clairement raffermi sa domination par l'intermédiaire du milieu gallois, à la conclusion d'une délicieuse ouverture de Cazorla, seulement cinq minutes à la suite de l'ouverture du score de Sànchez. Pris à la gorge, les Tigers subissent et n'ont que peu d'opportunités de se mettre en évidence. La tête lointaine de Quinn (20e) et la tentative avortée des quarante mètres de N'Doye (21e) soulignent ainsi leurs insuffisances offensives. Indulgent, l'arbitre Lee Mason siffle la pause, mettant un terme ponctuellement aux supplices des hommes de Steve Bruce. En patron qui tient son rang, Arsenal a déjà éteint ne serait-ce qu'un dernier semblant de suspense.

Quinn, le feu de paille


Hormis le remplacement de Livermore averti pour Meyler, le second acte démarre sur le même tempo que le premier. Les Londoniens ont la possession, tandis que les locaux choisissent toujours d'évoluer volontairement bas et de profiter d'une éventuelle bévue adverse. C'est justement sur une perte de balle de Coquelin qu'Elmohamady va être servi côté droit avant de déposer un caviar sur la tête de Quinn (56e, 1-3). Une réduction du score toutefois quelque peu litigieuse puisque, sur l'action, Meyler se permet de découper Koscielny. Justice est faite quelques minutes plus tard pour le Frenchy qui, au sortir d'un duel, lui met involontairement le visage en sang. Galvanisés par leur but, les Tigers inquiètent dans la foulée une nouvelle fois Ospina sur une tête de McShane (60e). Trop peu pour bousculer les solides certitudes d'Arsenal, qui ne panique pas et continue de déployer de séduisantes séquences offensives. Wilshere, entré en jeu à la place de Ramsey, s'invite à la fête. Sa patte conjuguée à celle soyeuse d'Özil offre de jolies combinaisons. Et c'est au terme de l'une d'elles que Cazorla oblige Harper à s'employer à deux reprises (75e et 84e). Moins fringant qu'en première période, Sànchez sera tout proche de signer un hat-trick et d'alourdir le score à cinq minutes. Mais qu'importe, le résultat était déjà assez probant. Arrivés conquérants, Steve Bruce et ses hommes n'ont finalement pu que constater que les miracles ne peuvent se produire face à de tels Gunners.

⇒ Résultats et classement de Premier League

Par Romain Duchâteau
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall
jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25