1. //
  2. // 27e journée
  3. // Arsenal/Everton

Arsenal, pourquoi ça foire toujours en Ligue des champions ?

Pour la cinquième année de suite, Arsenal a perdu le match aller de son 8e de finale de Ligue des champions. Avant, les Gunners s'étaient fait détruire par le Barça, l'AC Milan et le Bayern Munich (deux fois). Là, c'est une équipe B de l'AS Monaco qui s'est amusée sur la pelouse de l'Emirates, mercredi soir (1-3). Bien sûr, une qualification est encore possible, mais l'équipe d'Arsène Wenger part de très loin. Comment Arsenal a-t-il fait pour tomber si bas et ne plus faire peur à personne à part ses propres fans ?

8 19

Des latéraux perdus


Face à Monaco, Gibbs et Bellerin n'ont jamais réussi à apporter le danger sur les côtés. Un comble quand, en face, Monaco alignait le jeune Touré (un match pro avant la rencontre) et Echiéjilié, la doublure de Kurzawa. Mais non, Arsenal a préféré se fracasser dans l'axe contre la montagne Abdennour-Wallace plutôt que de prendre la largeur. Au fond, les Gunners ne peuvent plus mettre en danger personne sans des latéraux de classe mondiale. Avant, Wenger avait du beau monde dans ce secteur : Ashley Cole, Gaël Clichy, Emmanuel Eboué, Lauren, Sagna, Dixon, Winterburn. Des mecs qui savaient défendre, mais aussi prendre leurs responsabilités une fois la ligne médiane franchie. Globalement, c'est toute la défense anglaise qui a failli face à Monaco. Depuis le départ de Sol Campbell, Arsenal n'a plus de vrai taulier défensif. Et quand vous présentez une arrière-garde aussi fragile et naïve, vous le payez cash. Sur les 5 derniers matchs aller des 8es de finale de C1, Arsenal a systématiquement été mené au bout d'une demi-heure de jeu…

Qui est le taulier ?


Aujourd'hui, qui est le patron de cette équipe ? Où sont passés les aboyeurs, Keown, Adams, Vieira, Parlour, Gilberto Silva ou autres tauliers qui tenaient l'équipe quand celle-ci tanguait. Face à Monaco, Arsenal n'a même pas réagi une fois mené au score. Encore moins à 2-0. Non, les Gunners n'ont semblé réagir qu'après le but d'Oxlade-Chamberlain. Et encore, l'équipe a trouvé le moyen d'en prendre un dans la foulée. Aujourd'hui, Arsenal n'a rien d'une équipe anglaise, elle n'aime pas le combat ni le défi physique. Elle n'est que dans la réaction permanente et ne sait pas quoi faire quand elle ne trouve pas les ficelles très vite dans un match. Mercredi, Santi Cazorla et Francis Coquelin étaient là pour gêner la densité physique de Monaco au milieu. En face, les joueurs de la Principauté se sont amusés de cette absence d'opposition physique, tout en faisant ce qu'il fallait face à une équipe sans repère, sans patron et surtout sans mec capable de mettre le pied quand il le fallait. Qui pour faire une faute tactique à 30 mètres pour se laisser du temps ? Qui pour rameuter les troupes ? Qui pour joueur le méchant de service ? On regarde l'effectif, et un seul nom sort du lot : Mathieu Flamini. C'est trop peu.

Des grands joueurs de petits matchs


Sur FIFA Ultima Team, quand vous tirez Mesut Özil et Alexis Sánchez dans un pack or, vous sortez les mouchoirs. Özil, champion du monde, joueur frisson. Alexis, pitbull et joueur frisson également. Face à ces deux machines - 86 millions d'euros de transfert - Touré, Wallace et Echiéjilé devaient se faire fendre dans la longueur du bassin. Que dalle. Sánchez s'est cassé les dents dans l'entonnoir monégasque, et Özil n'est jamais rentré dans son match. Ce n'est pas la première fois, d'ailleurs, que l'Allemand se rate dans un grand match européen. Des noms qui se planquent quand le peuple a besoin d'eux, les Gunners commencent à être habitués. Même le génial Robin van Persie avait cette réputation de se rater dans les grandes soirées européennes. Incroyable pour une équipe qui a vu passer Henry, Bergkamp, Pirès, Ljungberg et autres clutch players. Cette absence de joueur de grands rendez-vous pénalise le club depuis plus de 5 ans. 5 ans qu'Arsenal se fait sortir en huitième de finale de la Ligue des champions. Tout sauf un hasard.

Arsène Wenger, usé par le pouvoir


Wenger s'est-il trompé, ou ses joueurs n'ont-ils pas appliqué ses consignes ? Peu importe la réponse à cette question, elle place le manager d'Arsenal dans une délicate situation. Au club de 1996, Wenger a tout connu à Londres. Tout sauf un succès en C1, même s'il a disputé la finale de 2006. D'ailleurs, depuis cette folie, les Gunners n'ont dépassé qu'une seule fois le stade des quarts de finale. Arsenal, encore un grand d'Europe ? La question peut se poser. Arsène Wenger est-il d'ailleurs capable de (re)mobiliser ses troupes et de faire à nouveau peur tactiquement. Quelle est la dernière grosse performance anglaise sur un match aller-retour en C1 ? La Roma en 8e de 2009 (1-0, 0-1, 7-6 TAB) ? Mouais, plutôt le 8e de finale de 2008 où l'AC Milan de Carlo Ancelotti prend la porte (2-0, 0-0). C'était il y a sept ans… une éternité. Le match retour au Louis-II permettra d'apporter un éclairage sur l'aura de Wenger, surtout si Arsenal se sort de ce traquenard. Une chose est sûre, Arsène Wenger n'est plus intouchable dans sa maison. Pendant longtemps, on a demandé à l'Alsacien de dépenser l'argent que le nouveau stade générait. Il l'a fait - Özil, Sánchez, Chambers, Cazorla - sans pour autant regarnir l'étagère à trophées (deux titres en neuf ans, une FA Cup, l'an dernier, et le dernier Charity Shield). Finalement, l'histoire est cruelle. Monaco, le club qui a lancé Wenger sur la scène européenne, sera peut-être celui qui va le défaire.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Judas Maccabeus son of Mattathias Niveau : Loisir
“We were considering him (Ruud van Nistelrooy) and Francis Jeffers and, in the end, we went for Jeffers.”
- Arsene wenger.
Judas Maccabeus son of Mattathias Niveau : Loisir
Wenger on Diaby: "He is on the brink of returning to training. he's fully fit he'll have a new deal"
Tout simplement parce qu'ils n'ont pas le niveau ! Vu leur effectif, ça ne vaut pas mieux qu'un Top 16...
Euh… Mathieu, c'est quoi une grosse perf? Gagner la compét ça compte pas? Non je dis ça car j'ai le vague souvenir d'une victoire de Chelsea en 2012. C'était il y a 3 ans, une éternité.
"Du beau monde dans le secteur" et citer Sagna… Envie de chialer tiens… Mais peut-être parlait-on de sa femme
Cet article est un condensé de lieux communs, ceux qu'on entend typiquement et régulièrement depuis des années maintenant à propos d'arsenal. On s'attend à mieux d'un article sofoot, ici on croirait lire goal.com ou le daily mail. Un club qui est en 8e de finales de CL depuis si longtemps est un grand d'Europe, ça paraît évident. Dommage parce qu effectivement on peut se demander pourquoi Arsenal n'y arrive plus en 8e, mais l'article ne dit pas grand chose...
Ronahldoignon Niveau : CFA
J'ai toujours un peu de mal quand on dit qu'Arsenal s'est fait détruire par le Barça.
Alors je ne parle évidemment pas de ce match où Messi avait tutoyé le divin pendant 90 min en 2010, mais bien de l'année d'après et ce carton rouge absolument improbable sur RVP alors même que les gunners étaient en train de se qualifier au Camp Nou.
Si en 2011 Arsenal ne se fait pas voler et sort le grand Barca de Messi et Guardiola je pense que l'analyse serait différente. Surtout que justement tactiquement Wenger avait réussi un gros coup contre Guardiola.

Donc je pense qu'il faut relativiser.
Ce match contre Monaco est absolument impardonnable, mais j'aimerais juste attendre encore 1 ou 2 ans pour voir avec les grosses rentrées d'argent et donc un effectif plus complet si Wenger est définitivement à côté de ses pompes ou si il a encore l'étoffe pour entraîner un grand club.

Après on sait bien qu'en foot le temps est une denrée rare ...
United310 Niveau : DHR
Message posté par chguy
Euh… Mathieu, c'est quoi une grosse perf? Gagner la compét ça compte pas? Non je dis ça car j'ai le vague souvenir d'une victoire de Chelsea en 2012. C'était il y a 3 ans, une éternité.


Je pense qu'il parlait juste d'Arsenal ;)
Message posté par Ronahldoignon
J'ai toujours un peu de mal quand on dit qu'Arsenal s'est fait détruire par le Barça.
Alors je ne parle évidemment pas de ce match où Messi avait tutoyé le divin pendant 90 min en 2010, mais bien de l'année d'après et ce carton rouge absolument improbable sur RVP alors même que les gunners étaient en train de se qualifier au Camp Nou.
Si en 2011 Arsenal ne se fait pas voler et sort le grand Barca de Messi et Guardiola je pense que l'analyse serait différente. Surtout que justement tactiquement Wenger avait réussi un gros coup contre Guardiola.

Donc je pense qu'il faut relativiser.
Ce match contre Monaco est absolument impardonnable, mais j'aimerais juste attendre encore 1 ou 2 ans pour voir avec les grosses rentrées d'argent et donc un effectif plus complet si Wenger est définitivement à côté de ses pompes ou si il a encore l'étoffe pour entraîner un grand club.

Après on sait bien qu'en foot le temps est une denrée rare ...


C'était l'époque où Barcelone était sur un nuage arbitral, Robin ou Arsène auraient dû y penser :D
Un deuxième jaune pour avoir continué son action après le sifflet j'en ai jamais vu ailleurs.
Alain Proviste Niveau : Ligue 2
Message posté par chguy
Euh… Mathieu, c'est quoi une grosse perf? Gagner la compét ça compte pas? Non je dis ça car j'ai le vague souvenir d'une victoire de Chelsea en 2012. C'était il y a 3 ans, une éternité.


C'est pas très clair car son "dernière grosse perf anglaise" porte à confusion mais je pense qu'il parle uniquement d'Arsenal.
Note : 1
Message posté par badaboum
Un club qui est en 8e de finales de CL depuis si longtemps est un grand d'Europe, ça paraît évident.


Le but c'est de gagner, pas de participer
Message posté par tiga


C'était l'époque où Barcelone était sur un nuage arbitral, Robin ou Arsène auraient dû y penser :D
Un deuxième jaune pour avoir continué son action après le sifflet j'en ai jamais vu ailleurs.


Plutôt immunité arbitrale pour le Barça
Note : 1
"Des grands joueurs de petits matchs
Cette absence de joueur de grands rendez-vous pénalise le club depuis plus de 5 ans. 5 ans qu'Arsenal se fait sortir en huitième de finale de la Ligue des champions. Tout sauf un hasard"

Content de voir que ce constat que je fais depuis des plombes, et pour lequel je me suis fait réguièrement taxer d'être anti-arsenal, est enfin devenu clair aux yeux de la majorité des gens.

La vérité avance doucement, mais elle avance, et ce malgré l'obscurantisme de certains.
Go_Scousers Niveau : CFA
Message posté par Lothaire


Le but c'est de gagner, pas de participer


Faut être un peu brute pour ne considérer que les gagnants, surtout quand il n'y en a qu'un. C'est bien de penser au vainqueur, mais on peut aussi se souvenir des autres. Parce que sinon, tu veux dire que l'ensemble des clubs qui ne gagnent pas la LDC sont des sous-merdes ? La LDC se joue entre 4 club depuis au moins 5 ans (Chelsea, Barcelone, Real et Munich), alors ça veut dire que ManU (non qualifié cet année encore), Paris, la l'Atlético sont pas des grands d'Europe ?

Pour info, rappel moi le dernier titre européen de l'Atlético ou de Paris ?
Note : 2
Message posté par Go_Scousers


Faut être un peu brute pour ne considérer que les gagnants, surtout quand il n'y en a qu'un. C'est bien de penser au vainqueur, mais on peut aussi se souvenir des autres. Parce que sinon, tu veux dire que l'ensemble des clubs qui ne gagnent pas la LDC sont des sous-merdes ? La LDC se joue entre 4 club depuis au moins 5 ans (Chelsea, Barcelone, Real et Munich), alors ça veut dire que ManU (non qualifié cet année encore), Paris, la l'Atlético sont pas des grands d'Europe ?

Pour info, rappel moi le dernier titre européen de l'Atlético ou de Paris ?



Rappel moi combien de fois l'Atletico a participé à la C1 ? 3 fois sur les 20 dernières années. Et avant ça c'était la finale de 74. Pendant ce temps ils ont remporté 2 fois la C3 (2010 et 2012 puisque tu as la mémoire courte). Ils ont déjà un palmarès plus important qu'Arsenal. Accumuler les 1/8ème ne fait pas de toi un grand club, une saison dure 1 an, 1 match dure 90 minutes, c'est sur cette unité de temps qu'on évalue une grande équipe. Multiplier les performances moyennes tous les ans ne constitue pas une bonne performance globale.
Tu arrives au sommet de la montagne et parfois tu te retrouve au pied, comme United. D'autres sont simplement installé à mi chemin.
Message posté par Lothaire


Le but c'est de gagner, pas de participer


Badaboum a le discours du supporter désabusé qui essaye de se raccrocher à ce qu'il peut. A ce moment la Schalke par exemple est un grand club aussi.
Tous les problèmes d'Arsenal ont été résumés en une rencontre.
Il n'y a pas de leader expérimenté pour motiver les joueurs, pour recadrer quand çà ne va pas.
Trop d'inattentions, de mauvaises initiatives, la défense ne joue pas en harmonie avec le milieu de terrain.
Il n'y a pas d'équilibre entre l'attaque et la défense, il n'y a qu'a voir la différence dans l'investissement fait par le club: le gros de l'argent est parti devant, à l'arrière on a fait avec ce qu'il restait.
Et bon forcément quand on a déjà pas de grands joueurs à la base en défense, il y a tout intérêt à ce que le ballon ne quitte pas le demi terrain adverse,ce qui est impossible contre des équipes qui savent presser ou tout simplement jouer le contre.

Peut être qu'individuellement, avec un joueur expérimenté à leur côté pour les guider, ces défenseurs peuvent être corrects, mais là mis ensemble, c'est une catastrophe.
Depuis Campbell,c'est le désert en matière de joueur de classe mondiale à l'arrière. Comme je l'avais dit dans un com précédent, il pourrait rejouer aujourd'hui en costume/mocassins sans s'entraîner de la saison qu'il les surclasserait tous dans tous les domaines.
Pour les latéraux, c'est peut être une question de temps avant qu'ils ne deviennent bien meilleurs,mais j'ai des doutes.

Il leur manque trop de joueurs de talent derrière et à la récupération pour être enfin performants dans la durée, devant çà peut encore fonctionner, mais à condition d'avoir une garantie solide.
AlaCantonna2 Niveau : District
Mais qu'est ce qu'il est agaçant ce culte de la victoire à tout prix!!
Comme ci dans le foot seul la victoire est belle? comme ci la victoire était tout le temps mérité aussi? Comme ci les meilleurs joueurs au monde étaient toujours les plus chers ou celui qui la pousse au fond? ...
Pour moi, c'est simplement un déni de football!
Il y a des perdants tellement plus beau, voir meilleurs que certains gagnants... (remember finale Om / Etoile rouge avec un refus de jeux total!!)
De la même manière,
Les statistiques polluent autant le foot que 10 passements de jambes pourrissent un beau crochet, bien dans le tempo...
Les statistiques sont pour ceux qui analysent, qui font l'audit de je ne sais pas quoi, qui jugent, tirent des conclusions... qu'on besoin de se rassurer pour affirmer qqch...
mais pas pour les supporter, les footeux qui aiment le jeux ... c'est un sport injuste, immoral, romantique, avec une part de chance assez importante, de créativité, d'exploitation des erreurs ... arrêter de tout vouloir mettre en boite avec des chiffres!!
Quelle est la différence entre un poteau rentrant ou sortant sur une frappe de 20m... 1/10ème de mini-mètre sur la surface du pied quand le joueur la frappe...
Tous les ans les mêmes articles sur cette équipe incapable de réussir quelque chose dans les grands rendez vous... Arsenal est il encore un grand d'europe? Arsenal fait il encore peur?
Il apparait évident que même les investissements conséquents de ces dernières années ne seront pas une réussite tant que l'équipe ne sera pas plus équilibré.
Offenssivement oui c'est beau, mais derrière? Et encore Ospinna est un bol d'air. Mais la défense??? Aucune équipe à ce niveau ne peut prétendre remporter un titre, surout dans un championnat aussi relevé, avec une défense aussi faible.
Et pour le milieu c'est pareil, Coquelin a fait trois bons matchs et tout le monde s'extasie, mais ça fait des années que cette équipe joue sans récupérateur digne de ce nom... Flamini? La blague!
Et puis les gros espoirs ne confirment pas entre blessures et déception : Wilshere, Walcott, Ramsey...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
8 19