En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 21e journée
  3. // Arsenal/Stoke (3-0)

Arsenal marche sur Stoke

Battu par Southampton lors de la dernière journée et par Stoke au match aller, Arsenal s'est vengé ce dimanche. Emmenés une nouvelle fois par un Sánchez étincelant, les Gunners remontent à la 5e place et se rapprochent inexorablement du quatuor de tête.

Modififié

Arsenal - Stoke City
(3-0)

L. Koscielny (6'), A. Sánchez (33'), A. Sánchez (49') pour Arsenal


Arsenal n'a pas pris le temps de douter. En à peine 6 minutes, les Gunners prennent la cage de Begović d'assaut. C'est d'abord Alexis Sánchez qui vient alerter le gardien bosnien. Sans réussite. Puis, une poignée de secondes plus tard, c'est au tour de Rosický de venir tester sa résistance, sans parvenir à le tromper. Le corner qui suit est déjà l'action de trop pour les Potters. Mal tiré puis mal dégagé, le ballon atterrit dans les pied de Koscielny qui le rend à Alexis Sánchez qui venait de botter le coup de pied de coin. Le Chilien ne se précipite pas pour remettre la balle dans la boîte et attend que le défenseur français se replace dans la surface adverse. Dans le bon timing, l'ancien du Barça envoie un ballon téléguidé sur la tête de Koscielny qui a semé son adversaire direct et qui se retrouve seul aux 5 mètres 50. L'ancien Lorientais n'a plus qu'à catapulter le cuir dans la cage d'un Begović impuissant. Grâce à cette grosse entame, les hommes d'Arsène Wenger se sont tout de suite mis à l'abri et peuvent maintenant se concentrer sur le jeu et essayer de noyer une équipe de Stoke qui a déjà la tête sous l'eau.

Du jeu et des coups


À l'image des premières minutes, le premier acte est une attaque-défense sans réel suspense. Arsenal assiège la cage des visiteurs qui peinent à exister. De l'autre côté, Ospina, qui remplace un Szczęsny en plein doute, n'a strictement rien à faire. Après les premières interventions devant Sánchez et Rosický, le but de Koscielny, c'est Giroud qui n'est pas loin de marquer. Incapable de produire quoi que ce soit avec le ballon, Stoke se met à durcir son jeu. S'installe alors une atmosphère assez bizarre. De part et d'autre du terrain, tous les duels donnent lieu à des échanges d'amabilité entre les joueurs. Debuchy en sera la première victime. Alors que le ballon sort tranquillement en sortie du but, Arnautović vient pousser inutilement et de manière stupide le latéral français qui retombe mal sur son épaule et est contraint de laisser sa place, remplacé par Bellerin. Finalement, tandis que les deux équipes en oublient de jouer, Alexis Sánchez sort une action individuelle de grande classe pour doubler la mise. Le Chilien récupère le ballon sur son côté gauche et pénètre dans la surface après un relais avec Rosický et parvient à enchaîner une frappe décroisée au premier poteau qui trompe Begović. Les Gunners ont fait le break sous l'impulsion, une nouvelle fois, d'un Sánchez virevoltant.

Sánchez, encore et toujours


Sous les yeux de Pirès et Henry, massés en tribune, Arsenal continue de dérouler en seconde période. Sans forcer, les locaux ont pris la mesure de leur adversaire et enfoncent le clou dès la reprise. Encore une fois, c'est Sánchez qui se montre décisif et vient marquer sur un coup franc pas franchement puissant mais malicieux. Le cuir traverse le mur et finit entre le poteau et les gants balbutiants de Begović qui ne parvient pas à s'en saisir. 3-0. Le transfuge de Catalogne a participé à tous les buts de la rencontre et prouve qu'il est bien plus efficace quand il évolue sur le côté qu'à la pointe de l'attaque. Avec son doublé et sa passe décisive, il porte son total à 12 buts et 7 caviars en championnat. Le double-double n'est plus très loin et paraît inévitable pour le Chilien. Pour ce qui est du reste de la rencontre, Arsenal gère tranquillement. Stoke tente, lui, épisodiquement de porter le danger sur la cage d'Ospina, sans jamais être réellement dangereux. Un but logiquement refusé pour hors-jeu pour Cameron et un un-contre-un manqué par Walcott sont les faits marquants d'une fin de rencontre un poil soporifique. La victoire en poche, Olivier Giroud et ses copains repassent devant Tottenham et grimpent à la 5e place. C'est donc avec les places qualificatives pour la Ligue des champions en ligne de mire que les Gunners se déplaceront à Manchester City le week-end prochain, pour un match déjà crucial.

⇒ Résultats et classement de Premier League

Par Jean-Guillaume Bayard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9 vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4 vendredi 19 janvier Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
À lire ensuite
Le roi De Gea