Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Arsenal-Tottenham (2-0)

Arsenal reprend le nord de Londres

Dominateurs en première période, les Gunners sont parvenus à faire la différence en inscrivant deux buts juste avant la mi-temps par l’intermédiaire de Mustafi et Sánchez. De quoi s’asseoir dans le fauteuil de patron du nord de Londres et revenir à un point du podium. Un beau samedi, en somme.

Modififié

Arsenal 2-0 Tottenham

Buts : Mustafi (36e), Sánchez (41e) pour Arsenal

Manchester United met un coup de pioche à Newcastle

Tout va très vite dans le football. Difficile de faire phrase plus bateau quand on parle de ballon rond. Mais difficile de faire plus véridique également. Le derby entre Arsenal et Tottenham l’a encore prouvé. Sauvé par le poteau puis par un réflexe de Čech peu après la demi-heure de jeu, les Gunners ouvrent le score une minute plus tard sur un beau coup de casque de Mustafi. Et font le break cinq minutes après grâce à Sánchez. Des détails, des centimètres, voilà à quoi se joue un match. Et voilà comment il se gagne. Une belle opération pour Arsenal, qui empoche une victoire loin d’être volée pour se rapprocher un peu plus du trio de tête.

Arsenal plie l'affaire en cinq minutes


« Un derby ne se joue pas, il se gagne. » Toutefois, celui qui oppose les deux frères ennemis du nord de Londres, ce samedi après-midi, aurait tendance à nous prouver que, surtout, il ne se perd pas. Regroupées, les deux formations livrent un duel où les espaces sont minimes et les occasions, forcément, limitées. Malgré tout, dans cette bataille tactique, ce sont bien les Gunners qui parviennent à tirer leur épingle du jeu. Une domination stérile qui laisse le champ libre au fameux but contre le cours du jeu. Une théorie que tente d’appliquer Eriksen, mais la frappe du Danois vient s’écraser sur le poteau extérieur de Čech qui, dans la foulée, doit également capter une tête de Kane. Coup de chaud à l’Emirates, donc. Et réaction immédiate. À la suite d’un coup franc plus que généreux, Özil dépose le ballon sur la tête de Mustafi, qui choisit le meilleur des moments pour inscrire son premier but de la saison. Arsenal vire en tête et s’empresse même de faire le break cinq minutes plus tard. Bien lancé dans la surface, Lacazette sert idéalement Sánchez qui a tout le loisir de contrôler dans les six mètres avant de fusiller Lloris à bout portant. Tête haute, c’est bien en patrons que les Gunners rentrent aux vestiaires.

Les canonniers ne cèdent pas


Invaincus face à l'ennemi depuis le 23 septembre 2015 (1-2 à White Hart Lane en League Cup), les Spurs ont bien l’intention de le rester. Sauf qu’avec deux buts de retard, la tâche s’annonce compliquée. Surtout lorsque les faits de jeu ne sont pas à leur avantage, comme cette faute de Kolašinac sur Kane dans la surface non sifflée par Mister Dean. Désormais privés de ballon, les locaux se contentent de défendre et de repousser les assauts des visiteurs. En attendant la moindre faille pour contrer. Et porter le coup de grâce. Sánchez n’est d’ailleurs pas loin de l’avoir au bout du pied, mais la frappe du Chilien est repoussée par une belle détente de Lloris. Les portiers ont décidément l’occasion de briller cet après-midi et, à dix minutes du terme de la rencontre, c’est au tour de Petr Čech d’envoyer une formidable parade pour repousser une tête de Dier. Face à la domination de Tottenham, la défense d’Arsenal plie, mais ne rompt pas. Et au coup de sifflet de final, Wenger et ses soldats peuvent exulter : le derby est à eux, et le podium de Premier League, lui, pointe à l'horizon.

Arsenal (3-4-3) : Čech - Koscielny, Mustafi, Monreal - Bellerín, Ramsey, Xhaka, Kolašinac - Özil (Iwobi (84e), Alexis, Lacazette (Coquelin, 73e)

Tottenham (3-5-2) : Lloris - Vertonghen, Dier, Sánchez - Davies, Eriksen, Dembélé (Winks, 62e), Sissoko, Trippier - Kane (Llorente 75e), Alli (Son, 75e)


  • Résultats et classement de Premier League
    Retrouvez toute l'actualité de la Premier League



    Par Gaspard Manet
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Partenaires
    Olive & Tom Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi