1. //
  2. // 20e journée
  3. // Arsenal/Cardiff (2-0)

Arsenal force son destin

Longtemps sans idées, Arsenal s'est finalement imposé à domicile face à Cardiff avec une équipe fortement remaniée (2-0). De quoi retrouver son fauteuil de leader et envisager la suite avec sérénité.

Modififié
4 23

Arsenal - Cardiff City
(2-0)
N. Bendtner (87'), T. Walcott (92') pour Arsenal

Pressé par la victoire de Manchester City à Swansea (3-2), Arsenal devait absolument s'imposer à domicile contre la modeste équipe de Cardiff City afin de regagner son trône. Rien d'insurmontable a priori pour les Gunners, pourtant privés de Mesut Özil, Aaron Ramsey et Olivier Giroud, remplacé en pointe par Lucas Podolski. Auteur de seulement 4 succès depuis le début de saison, et d'une seule victoire à l'extérieur, Cardiff et son modeste 16e rang au classement n'avaient pas de quoi faire trembler une équipe d'Arsenal même fortement remaniée, qui évoluait d'entrée avec trois Français : Koscielny, Flamini et Sagna.

Boring Arsenal

L'absence combinée de plusieurs joueurs majeurs se fait néanmoins rapidement sentir sur la pelouse de l'Emirates. Le début de match est en effet particulièrement timide et manque cruellement de rythme. Tandis que Cardiff excelle pour redoubler les passes dans son camp, et perdre la balle la ligne médiane à peine franchie, Arsenal évolue trop bas et ne semble pas intéressé par l'idée de presser. Nonchalamment occupés à buter sur une défense bien regroupée, les Gunners, sans idées, s'en remettent aux accélérations de Jack Wilshere, qui aurait pu obtenir un pénalty (25e). C'est finalement Cardiff qui se procure la plus belle occasion de cette première mi-temps : Jordon Mutch, parti en contre, accélère côté gauche, prend le meilleur sur Koscielny, mais frappe sur un Szczęsny vigilant (28e). À peine de quoi réveiller Arsenal, qui envoie par l'intermédiaire de Théo Walcott, bien servi par Cazorla, une frappe dans le petit filet (31e). Pour le spectacle, on repassera, tandis que quelques sifflets se font entendre ici et là.

Réaction tardive

La seconde période débute sur de meilleures bases. Arsène Wenger a visiblement fait comprendre à ses hommes que ce match n'était pas amical. L'ensemble reste cependant trop imprécis pour faire la différence face à des Gallois solides, qui croient en l'exploit, tandis que la frustration gagne progressivement les travées. Il faut encore compter sur Wilshere pour inquiéter Marshall, mais la frappe du jeune Anglais heurte la transversale (64e). Par deux fois parfaitement démarqué sur corner, Per Mertesacker envoie une tête puissante juste à côté (67e) avant de lui aussi toucher les montants deux minutes après (69e). Toujours pas satisfait, Wenger procède à quelques changements : invisible tout au long de la partie, Podolski cède sa place à Bendtner, tandis que Rosický remplace Flamini (64e). Rien ne change cependant, tandis que les occasions défilent, mais que la réussite fuit les différentes tentatives londoniennes, comme cette frappe de Cazorla bien captée par le portier écossais (72e), ou ce coup franc de Walcott un peu trop enlevé (75e). On se dit qu'Arsenal va longtemps regretter le fait de n'avoir joué qu'une mi-temps, mais le destin des Gunners bascule finalement quand tout semble perdu. Il reste quelques minutes à jouer quand Bendtner, le pestiféré, offre les trois points de la victoire à son club, en fusillant du droit Marshall, qui venait de repousser une tête de Sagna (88e). L'Emirates explose et savoure dans la foulée une dernière réalisation de Théo Walcott, magnifiquement décalé en une touche par Wilshere, qui trompe le gardien d'un joli ballon piqué (91e). Que ce fut dur pour Arsenal, finalement miraculé : mais ne dit-on pas souvent que plus c'est long, plus c'est bon ?

Par Christophe Gleizes
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Franchement je pige jamais pq Arsène arrive pas à motiver ses troupes avant la 75e contre les petites équipes. Le suspense c'est sympa, mais de temps en temps faudrait tuer le match avant la 60e! A part ça, merci Nicklas!
Putain, à un moment il y a eu une pub sur les panneaux : "Loyalty lasts longer than a lifetime : your stone at the Emirates Stadium" ou un truc comme ça.
Qu'est-ce que c'est beau le foot business, quand même...
Bonne année !
Bonne fin de deuxième mi-temps, c'était compliqué de se lancer dans ce match.
Jack Wilshere a réalisé un bon match, l'entrée de Rosicky a fait du bien en seconde période. Ca manque de tentative de loin, on a l'impression que les joueurs cherchent à rentrer dans le but. On sent les joueurs d'arsenal un peu cuit, ca passe ce soir mais c'est vrai que sans Özil et Ramsey, c'est un peu plus compliqué de se montrer dangereux.

Pour ceux qui le souhaitent, petit article sur Aaron Ramsey et Arsenal ici : http://heya.fr/radio-biere-foot/footbal … du-declic/ Merci ;)
Ballon d' or-mones Niveau : DHR
Messi : 0 Goal in 2014
Cristiano : 0 Goal in 2014
Nicklas Bendtner : 1 Goal in 2014
-Bendtner for ballon d'or
Entorse pour Bendtner, Park sera la doublure de Giroud pendant quelque temps.
sagnarienàvoir Niveau : DHR
Un but dégueulasse de Bendtner à la 88e qui en plus se blesse sur l'action, ça vaut quand même son pesant d'or !
C'est pas avec ce gâcheur de suspens de Luis Suarez qu'on aurait pu vivre ça à l'Emirates.
Matos_de_blackos Niveau : DHR
Bendtner ou l'ascenseur émotionnel.
Message posté par Ballon d' or-mones
Messi : 0 Goal in 2014
Cristiano : 0 Goal in 2014
Nicklas Bendtner : 1 Goal in 2014
-Bendtner for ballon d'or


Franck Ribéry : "Ballon d' or-mones m'a déçu."
C'est pas plus mal que la réaction soit tardive face à Cardiff car cette équipe joue mieux quand elle est menée.
Que cette équipe est nulle!
Une horreur à voir jouer!
Je crois qu'Arsenal a pris part à 100% des purges de 2013 ...et de 2014
sagnarienàvoir Niveau : DHR
je crois qu'elle est aussi responsable de 100% des cas de cancer et de leucémie en Europe occidentale.
Ben Sagna Flamini giroud et l'affreux Mertesacker fallait pas s'attendre a un jeu a la Barca 2009 hein.
Message posté par juda
Ben Sagna Flamini giroud et l'affreux Mertesacker fallait pas s'attendre a un jeu a la Barca 2009 hein.


càd un jeu à la Arsenal 2004 ?
Hilarant.

Faut changer de chaîne/lire un bouquin/sortir ou baiser votre meuf (ou découvrir votre côté féminin c'est aussi possible) si vous vous faites tant chier devant la tv. Vous pouvez aussi choper un lien pour regarder votre équipe jouer au lieu de regarder "un match en bois d'un adversaire qu'on espère voir perdre des points/chuter" (je dois pas taper loin de la vérité).

Depuis 2010-2011 ouais y a des belles purges avec Arsenal mais faut pas se foutre de la gueule du monde ni atteindre une certaine malhonnêteté intellectuelle en clashant un des fondements du club. En terme de "fond de jeu" ça joue pas au même sport que beaucoup d'autres clubs depuis une dizaine d'année tout simplement.Clasher Arsenal et le jeu c'est comme si tu clashais Usain Bolt et sa pointe de vitesse.

Bref, ils savent faire quand il faut subir/gérer (ça s’appelle la gestion du tempo hein) et même si ils sont vraiment bidons ils font le taff tout simplement.
Un Arsenal qui ne sait plus perdre et qui se met a gagner sans etre bon et dans le Fergie Time...un Manchester qui laisse filer des points sur sa pelouse face à des equipes présumées plus faibles...Volte Face, Vis ma vie, Echange Standard...
C'est assez fou tout de même, arsenal joue bien mais perd, les gens se foutent de leurs gueules. Arsenal joue mal mais gagne: cette équipe est chiante à mourir.

Faut arrêter un peu quoi l'équipe gagne et c'est bien le principal, Arsenal est solide défensivement cette saison et ils s'appuient là dessus. En attendant arsenal restera l'une des seules équipes à avoir battu le grand barca de pep en jouant et pas en restant à 10 derrière.

Par contre là il faudrait vraiment un attaquant... Podolski c'est un joueur que j'adore mais qu'est ce qu'il est inconstant.
Vous allez voir, ce Arsenal - Bayern va être sublime, avec peut être une petite surprise au bout..
Vous allez voir, ce Arsenal - Bayern va être sublime, avec peut être une petite surprise au bout..
Ahmed-Gooner Niveau : National
Note : 3
Message posté par Zhenord
C'est assez fou tout de même, arsenal joue bien mais perd, les gens se foutent de leurs gueules. Arsenal joue mal mais gagne: cette équipe est chiante à mourir.

Faut arrêter un peu quoi l'équipe gagne et c'est bien le principal, Arsenal est solide défensivement cette saison et ils s'appuient là dessus. En attendant arsenal restera l'une des seules équipes à avoir battu le grand barca de pep en jouant et pas en restant à 10 derrière.

Par contre là il faudrait vraiment un attaquant... Podolski c'est un joueur que j'adore mais qu'est ce qu'il est inconstant.


Je suis d'accord avec toi, de plus c'est pas parce que l'équipe a pris part à 3 ou 4 purges que ça en fait une équipe chiante, c'est juste qu'elle traverse une période un peu plus difficile ou l'important c'est de gagner et c'est le cas, tout le monde semble vite enterrer les mois precedants ou Arsenal envoyait du jeu et gagnait.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
4 23