En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 15 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 16e journée
  3. // Arsenal/ West Bromwich 2-0

Arsenal est presque guéri

Sous l’impulsion d’un quatuor Gervinho – Oxlade-Chamberlain – Cazorla – Wilshere, Arsenal a dominé le surprenant WBA sans accroc (2-0). De quoi espérer des lendemains meilleurs.

Modififié
ArsenalWest Bromwich Albion : 2-0
Buts : Arteta (26 sp, 64 sp)

Contre Tottenham, Arsenal s’était imposé en marquant cinq buts. Mais il n’y avait pas de quoi la ramener, tant l’expulsion d’Adebayor avait changé la physionomie de la rencontre. Cet après-midi, les Gunners ont gagné contre West Bromwich Albion en ouvrant le score sur un penalty imaginaire quelques minutes avant de voir une main de Mertesacker non sifflée dans l'autre camp. Oui, Cazorla a simulé dans la surface pour voir Arteta ouvrir le score. Mais Wenger a de quoi souffler. Car dans le jeu, son équipe a montré de belles choses. Enfin. De quoi espérer faire une série, et pourquoi pas un sans-faute lors du Boxing Day. Les premières places ne seraient alors plus très loin. Une ambition légitime lorsqu’on domine de la sorte une équipe du top 5.

Arsenal percute plein axe

À l’Emirates, Steve Clark, qui a joué à l’adjoint à Newcastle, Chelsea, West Ham et Liverpool avant de faire des débuts prometteurs avec WBA, débarque avec la recette de son équipe surprise : un Suédois bucheron et un Macédonien prêté par le Dynamo Kiev derrière et un pressing de tous les instants au milieu. La sensation du classement en Premier League ne se prend pas pour un autre au moment de rendre visite au dixième au classement. Après coup, il y en aura toujours pour dire que l’outsider s’est montré trop respectueux. Possible. Swansea a montré que déstabiliser cette équipe d’Arsenal n’était pas l’exploit de la décennie. Mais en même temps, les hommes de Wenger ont à cœur de se racheter. Sans Podolski, blessé, l’équipe évolue avec Giroud en pointe et Arteta en sentinelle. Entre les deux, Gervinho, Cazorla, Wilshere et Oxlade-Chamberlain semblent n’avoir qu’une consigne : percuter plein axe balle au pied, si possible à toute vitesse. S’il n’y a pas vraiment d’occasions, le jeu est plaisant à regarder. Comme il faut aussi assurer niveau score, Santi Cazorla s’offre donc une simulation dans la surface. Son compatriote Arteta transforme d’une demi-panenka. Pas un luxe, tant la finition fait défaut aux Gunners, à l’image de Wilshere, qui se jette pour concrétiser un bon travail de Gervinho sur le côté aux six mètres mais qui met la balle à côté.

Gervinho et Giroud agacent


Sur le chemin de la buvette, le supporter londonien a de quoi être rassuré. Le spectacle est enfin de retour. Il faut dire que, lorsque Oxlade-Chamberlain et Gervinho réalisent qu’ils ne font pas du futsall mais qu’il y a des consignes d’équipe à respecter, le collectif se porte mieux. Évidemment, il suffit d’y penser pour voir la belle promesse s’effriter. Le feu follet ivoirien a ainsi gâché un important nombre d’occases en seconde à trop vouloir marquer. Et puis il y a Giroud. Pas forcément mauvais, mais toujours maladroit. À chaque perte de balle, il peut mesurer l’agacement de ses coéquipiers. Mais ce n’est pourtant pas ce qu’ils retiendront. Parce qu’Arsenal a continué de jouer en seconde, laissant WBA se contenter de faire des fautes devant sa surface. Et même dedans, suite à une balle d’AOC récupérée dans les pieds d’un défenseur avant un sprint maison. Arteta a de nouveau transformé la sentence, pour donner de l’air aux siens, et permettre à Rosicky et Coquelin d'entrer en fin de match pour faire souffler les titulaires. C’est que, il y a un sprint à lancer maintenant.

Par Romain Canuti
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 3 heures Tony Chapron est en arrêt maladie 19
il y a 5 heures Des supporters uruguayens créent un chant sur l'air de Bella Ciao 14 il y a 7 heures Un entraîneur espagnol s'énerve en conférence de presse 5
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 16:48 Les maillots du PSG floqués en mandarin 25 Hier à 12:17 La panenka ratée de Diego Castro en Australie 19 vendredi 16 février Ligue 1 - 26e journée : Résultats et Classement vendredi 16 février Suivez SoFoot.com sur Facebook vendredi 16 février Nîmes, Le Havre et Nancy pleurent, Brest rigole enfin 8