1. //
  2. //
  3. // Watford-Arsenal (1-3)

Arsenal en balade

Modififié
3 7

Watford 1-3 Arsenal

Buts : Pereyra (57e) pour Watford // Santi Cazorla (9e), Sánchez (40e), Özil (45e) pour Arsenal

Arsenal se devait de gagner cet après-midi à Vicarage Road, après avoir laissé filer des points face à Liverpool, puis Leicester.

Rapidement, les Gunners prennent le jeu à leur compte et sur la première véritable incursion dans le camp adverse, Sánchez, aligné en pointe, récolte un penalty après un coup de coude d’Amrabat. Un penalty transformé par Cazorla, qui place le ballon plein centre. Simple, et efficace.

Appliqués, les hommes de Wenger mettent le pied sur le ballon et multiplient les offensives. Lancé en profondeur, Cazorla centre à ras de terre pour Walcott, mais le tir de l’Anglais est sauvé in extremis par Gomes. Une action qui a le mérite de réveiller les Hornets qui, dans la foulée, se procurent une énorme occasion. Sur un centre au cordeau, Koscielny détourne le ballon maladroitement vers son but, mais Čech se montre vigilant. Ce sera la seule occasion franche pour les locaux lors de cette première période.

Ultra-dominateurs dans le jeu, les Gunners placent un gros coup d’accélérateur en fin de première mi-temps et trompent par deux fois Gomes, sur un piqué d’Alexis Sánchez validé par la goal-line technology, puis deux minutes plus tard, sur un coup de casque d’Özil, lancé à vive allure au milieu d’une défense apathique. Les coéquipiers de Koscielny peuvent souffler un grand coup, et rentrer au vestiaire avec le sourire.

La deuxième période reprend sur un rythme plus calme. Si Arsenal part toujours à l’attaque, ce sont les joueurs de Mazzarri qui reprennent du poil de la bête, avec l’entrée de Roberto Pereyra, pour son premier match en Angleterre. L’ancien milieu de la Juve se signale d’ailleurs d’entrée en réduisant la marque, du gauche, après une belle frappe de Capoue repoussée par Čech dans ses pieds. Transfigurée par l’entrée de Pereyra dans l’entrejeu, les Hornets se montrent bien plus menaçants qu’en première période, mais Petr Čech, très solide, repousse parfaitement la double tentative d’Holebas, puis d’Ighalo.

La pression retombe en fin de partie, et les Gunners gèrent parfaitement leur avantage, et se procurent même une dernière belle occasion par Sánchez, dont le tir passe au-dessus des cages de Gomes. Le coup de sifflet final retentit, et Arsène Wenger peut afficher un air satisfait. Ses Gunners ont enfin lancé leur saison. Il vaut mieux tard que jamais.

  • Résultats et classement de Premier League

    Retrouvez toute l'actualité de la Premier League Par Paul Piquard
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    1ère mi temps bizarre, rythme tout mou mais en quelques accélérations et gestes justes arsenal a fait la différence.
    Vivement qu'Alexis est du soutien en attaque, parce qu'il est au four et au moulin!
    Xhaka semble encore un peu tendre dans l'engagement et la volonté de jouer vers l'avant. Mais ça reste serein, on a pas peur qu'il pète une jambe sur un coup de sang au moins.
    Match correct dans l'ensemble mais toujours cette impression de fragilité et que ça peut partir vite en vrille (cfr. Le début de la seconde période). Sinon j'ai bien aimé Xhaka et sa qualité de longue passe ; un Kos en taille patron et un côté droit assez productif avec Bellerin et Walcott. Par contre, Monreal un peu fébrile et vite que Giroud (ou Lucas Perez?) viennent prendre la place de 9, c'est du gâchis de mettre Alexis à ce poste ..
    JustinSlayer Niveau : District
    250 ème match de Koscielny avec Arsenal, le brassard lui va si bien...
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    3 7