Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 5e journée
  3. // Groupe B
  4. // Arsenal/Montpellier (2-0)

Arsenal éjecte Montpellier d’Europe

Grâce à deux passes décisives de Giroud en deuxième mi-temps, Arsenal est venu à bout de Montpellier (2-0), éliminant le champion de France des compétitions européennes. Les Gunners sont qualifiés pour les huitièmes.

Modififié
Arsenal-Montpellier : 2-0
Buts : Wilshere (48e) et Podolski (61e) pour les Gunners

Gagner ou s’en aller. Les données du match étaient assez simples pour les Montpelliérains. Tout autre résultat qu’une victoire éjectait le champion de France en titre des compétitions européennes. Pour le deuxième déplacement en Angleterre de son histoire (après celui à Manchester en 1991), le MHSC a tenu une mi-temps à l’Emirates. Bien en place mais inoffensif, transpercé dès le retour des vestiaires, Montpellier n’a jamais pu inquiéter les Gunners, qui décrochent leur première victoire à domicile face à un club français en Ligue des champions. Si, si. Et leur 15e qualification consécutive pour les huitièmes de finale de la compétition, aussi. Comme Lille hier, l’équipe de René Girard quitte, elle, l’Europe avant même la dernière journée.

Du rythme, mais pas de but

Petite surprise du chef, le jeune Mathieu Deplagne est aligné au poste d’arrière-droit côté MHSC. Yanga-Mbiwa grimpe d’un cran et vient se positionner au côté d’Estrada à la récupération, histoire de muscler le milieu de terrain. Bon choix, tant le capitaine montpelliérain est à l’aise dans son rôle. Puissant, propre et même capable de sortir de belles ouvertures, l’international cocorico est l’acteur principal du bon début de match des Héraultais. Les Gunners sont emmerdés par l’hyperactivité de Cabella et le pressing haut des visiteurs, qui les empêchent de mettre en place leur jeu au sol. Hormis un gros coup de tête de Koscielny sur la barre, Jourdren n’a pas vu le ballon s’approcher dangereusement de son but. La partie est agréable et rythmée, mais Montpellier ne se crée pas non plus de situation particulièrement favorable. Podolski décide donc d’entrer dans son match et d’aller titiller le jeune Deplagne, assez peu mis en difficulté jusque-là. Pied droit, pied gauche. L’Allemand se procure les deux meilleures occasions, mais ne cadre pas. Le bloc montpelliérain a nettement reculé, sans se fissurer pour autant. À la mi-temps, le 14e de Ligue 1 est encore dans le coup à l’Emirates.

Giroud double passeur

Volontaire mais brouillon, Giroud, buteur lors de ses cinq dernières sorties avec Arsenal, n’a pas été en réussite en première période. Sur son premier ballon de la seconde, l’ancienne tige de Montpellier saute plus haut que tout le monde et trouve Wilshere qui n’a plus qu’à ajuster Jourdren (48e). Tranquillisés, les hommes de Wenger laissent leurs hôtes prendre le contrôle du ballon, pour mieux les prendre en contre. Au moindre ballon perdu par les Pailladins, ça va vite. Très vite. Sur l’un d’entre eux, Podolski combine avec Giroud et envoie une superbe volée sous la barre (61e). Le fameux « coup de massue » . Les Orange et Bleu marine commencent à souffrir derrière, d’autant que Giroud, au four et au moulin, ne leur épargne pas le combat physique. Les Gunners s’approchent de plus en plus facilement, tout l’inverse des champions de France, incapables de se procurer une occasion sérieuse. Courageux, Montpellier n’a malheureusement pas les armes pour aller taquiner Szczęsny. Cazorla, Podolski et Giroud manquent la balle de 3-0, sans conséquence. Arsenal est en huitièmes de finale. Les Héraultais peuvent se consacrer à la Ligue 1.

Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 4 heures Paulo Bento débarqué de son club chinois 3 il y a 6 heures Le nouveau coup d'éclat de René Higuita 6
Partenaires
Olive & Tom Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE
À lire ensuite
Paris éteint la crise