Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Groupe D
  3. // Arsenal/Dortmund
  4. // (2-0)

Arsenal composte son billet pour les huitièmes

Malgré beaucoup d'absents, comme toujours, les Gunners sont parvenus à s'imposer à domicile face au Borussia Dortmund (2-0). Une victoire très précieuse qui permet aux Londoniens d'assurer leur qualification pour les huitièmes de finale et d'espérer un petit miracle pour choper la première place aux hommes de Klopp.

Modififié

Arsenal - B. Dortmund
(2-0)

Y. Sanogo (3'), A. Sánchez (57') pour Arsenal


L'histoire ne se joue pas à grand-chose, parfois. Giroud, revenu de blessure plus tôt que prévu, n'étant pas qualifié pour la fin de la phase de groupes de cette Ligue des champions, c'est Danny Welbeck qui devait porter l'attaque londonienne, ce mercredi soir, face à Dortmund. Finalement blessé, l'Anglais doit renoncer à disputer la rencontre au dernier moment. Faute d'autres alternatives, le costume de titulaire revient à Yaya Sanogo. Un costume un peu grand pour un joueur qui n'a jamais marqué en match officiel avec les Gunners. Pourtant, après seulement 71 secondes de jeu, c'est lui qui ouvre le score à la suite d'un bon mouvement avec Santi Cazorla. Et tant pis s'il est légèrement hors-jeu au moment de recevoir le ballon, Yaya vient de se dépuceler. En Ligue des champions, qui plus est. Un premier but important, donc, car couplé à celui de l'inévitable Alexis en seconde période, il envoie Arsenal en 8es de finale de la Ligue des champions. Un petit bonheur en pleine période de doute.

Cazorla - Sánchez, duo de choc


Si eux sont déjà qualifiés pour ce stade de la compétition, les hommes de Jürgen Klopp rament terriblement en Bundesliga. C'est d'ailleurs avec des pensées peut-être trop tournées vers le championnat que les Allemands entament cette rencontre. En tout cas, la bande à Bender semble complètement dépassée quand Sanogo talonne pour Cazorla à l'entrée de la surface, lequel lui remet instantanément, offrant ainsi à son partenaire un face-à-face après seulement une minute de jeu. Le Frenchie ne se fait pas prier et glisse la balle entre les jambes de Weidenfeller. 1-0 pour Arsenal. L'entame de match est parfaite pour les Gunners qui continuent de dérouler leur jeu à une vitesse hallucinante. À peine huit minutes après l'ouverture du score, Sanogo se présente encore seul face au portier allemand, mais ne parvient pas à s'offrir un doublé. Alors que Sánchez et Cazorla font parler leur technique, les joueurs du Borussia, eux, peinent à trouver leurs marques, littéralement étouffés par le rythme imposé par les Anglais. Et si Mkhitaryan s'offre une occasion de but peu avant la pause, ce sont bien les Gunners qui rentrent au vestiaire en bombant le torse, après une première période de haute volée.

Oxlade-Chamberlain sur la barre, Sánchez dans le mille


Certainement secoués par Klopp durant les quinze minutes de repos, les Jaune et Noir retournent au combat avec de meilleures intentions. Pourtant, après quelques minutes de domination allemande, ce sont bien les locaux qui reprennent le jeu à leur compte. Dix minutes seulement après la reprise, Oxlade-Chamberlain croit doubler le score, mais sa merveille de demi-volée à l'entrée de la surface vient cogner la transversale d'un Weidenfeller impuissant sur ce coup-là. Ce n'est toutefois que partie remise, car deux minutes plus tard, Alexis, encore une fois très bon ce soir, enveloppe une friandise à 25 mètres qui vient se loger dans le petit filet du portier allemand. 2-0, et c'est plutôt mérité au vu de la domination des ouailles de Wenger. Le reste de la rencontre est impeccablement maîtrisée par des Canonniers impressionnants dans le jeu, qui ont enfin su allier beauté et efficacité. Les Allemands, eux, espèrent que perdre en Ligue des champions inversera leur dynamique en Bundesliga.


Les notes du match

⇒ Résultats et classement de la Ligue des champions

Par Gaspard Manet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi