En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 1/4 finale
  3. // Manchester United/Arsenal (1-2)

Arsenal brise le rêve d'Old Trafford

Réalistes, les Gunners ont ôté aux Mancuniens leurs derniers espoirs de remporter un titre cette saison en allant s'imposer (1-2), à Old Trafford. Arsenal s'offre une demi-finale à Wembley.

Modififié

Man. Utd - Arsenal
(1-2)

W. Rooney (28') pour Manchester United , N. Monreal (25'), D. Welbeck (61') pour Arsenal.


On joue la 60e minute de ce choc lorsque Welbeck signe son retour à Old Trafford. Profitant d'une mauvaise passe en retrait de Valencia, le natif de Manchester devance la sortie de De Gea en lui mettant au passage un grand pont, avant de glisser le ballon dans le but vide et de laisser échapper sa joie. Une belle revanche pour celui qui avait été vendu cet été pour faire de la place à Falcao, dont le profil correspondait plus à la politique de recrutement de stars voulue par les actionnaires. Une politique dont le symbole est Ángel Di María, encore transparent ce soir, et exclu à un quart d'heure de la fin, pour un combo simulation - contestation indigne de son statut. Ce soir, Manchester United et ses stars n'ont que leurs yeux pour pleurer : cette saison sera vierge de tout trophée. Pour Arsenal et Wenger, en revanche, le sourire est de retour : cette victoire relance une saison plutôt morne jusqu'ici.

Un éclair de chaque côté


Les deux équipes lancent le match dans un Old Trafford plein à craquer. Très vite, les Gunners sont les premiers à se mettre en évidence, par Sánchez, qui s'infiltre dans la surface, mais voit son premier tir contré par la défense. Mais les Mancuniens prennent rapidement possession du ballon et tentent de passer à gauche, où Hector Bellerin semble être dans un mauvais jour, et provoque deux coups francs dans le premier quart d'heure. Titulaire malgré ses performances globalement très décevantes dernièrement, Di María s'illustre une première fois par une superbe transversale, que Fellaini remet vers Young, mais la frappe de l'Anglais s'envole au-dessus des cages. Très remuant sur son côté droit, Oxlade-Chamberlain met le feu dans la défense mancunienne à coups de doubles contacts avant de décaler Monreal, seul, qui crucifie De Gea du gauche (0-1, 25e). Les Red Devils ne baissent pas les bras et réagissent immédiatement, lorsque Di María adresse un magnifique centre vers Rooney qui égalise de la tête (1-1, 28e). Dans la foulée, Welbeck, accroché légèrement par Rojo, s'écroule dans la surface mancunienne, mais l'arbitre ne bronche pas. Le match s'anime, et les Mancuniens mettent la pression sur le but des Gunners, et par deux fois, Di María est proche de doubler la mise, mais Szczęsny est vigilant et ferme bien son angle. Sur coup franc, Cazorla tente de répondre, mais la frappe, pourtant bien travaillée, est trop molle pour tromper De Gea. Après une dernière tentative cadrée de Fellaini, l'arbitre renvoie les 22 acteurs au vestiaire.

Welbeck, retour gagnant


Le début de deuxième période est marqué par les changements, trois en moins de cinq minutes dont deux pour Van Gaal à la mi-temps, et les meilleures intentions londoniennes. Sur un contre, Sánchez enveloppe une frappe, mais le tir est contré par Smalling, puis stoppé par De Gea. Le rythme retombe néanmoins, les duels se font plus âpres, et Fellaini écope d'un jaune pour une grosse charge sur Ramsey. Le Belge se signale ensuite d'une meilleure manière en lançant Di María en profondeur, mais le tir de l'Argentin est trop croisé. Dans la foulée, Valencia n'assure pas sa passe en retrait vers De Gea, et Welbeck en profite parfaitement (1-2, 60e). Les hommes de Van Gaal tentent de réagir immédiatement et se procurent un corner, mais Smalling, surpris de voir le ballon lui revenir dans les pieds, envoie sa reprise dans les nuages. Tout en puissance, Fellaini s'impose ensuite dans les airs, mais sa tête n'est pas assez puissante pour tromper Szczęsny. Les Gunners tentent finalement d'enfoncer le clou, mais sur une reprise puissante de Cazorla à bout portant, De Gea sort une parade exceptionnelle pour garder les siens dans le match. Mais les choses tournent mal pour les Red Devils lorsque Di María, après avoir été averti pour simulation, conteste, et prend un deuxième jaune immédiat, synonyme d'exclusion. Entré en jeu à la place de Rojo, Januzaj écope à son tour d'un jaune pour simulation. Après une dernière grosse occasion de Sánchez, l'arbitre siffle la fin de la rencontre, et envoie Arsenal à Wembley.


Par Paul Piquard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 18:19 151 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1
Hier à 13:52 Football Recall, épisode 6 :Real-PSG et le Barça écossais 2 Hier à 12:15 L'étrange penalty de Cristiano Ronaldo 50
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
mercredi 14 février Ronaldo et Marcelo donnent l'avantage au Real 7 mercredi 14 février Ronaldo égalise pour le Real sur penalty 5 mercredi 14 février L'ouverture du score d'Adrien Rabiot mercredi 14 février OFFRE SPÉCIALE C1 : 10€ offerts sans dépôt pour parier chez Winamax !!! mercredi 14 février Pronostic Real PSG: 10€ offerts sans dépôt et 340€ à gagner 3