Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options

Arsenal : Bendtner règle ses comptes

Modififié
17 petites minutes. C'est le temps de jeu offert au Danois Niklas Bendtner par Arsène Wenger depuis le début de la saison. « Incroyablement déçu » d'avoir été retenu l'été dernier alors qu'il disposait d'offres intéressantes malgré une escapade italienne ratée (O but en 11 matchs à la Juventus), l'attaquant de 25 ans a expliqué au journal danois Berlingske qu'il faudrait « un miracle » pour qu'il reste chez les Gunners au-delà du mercato hivernal :

«  Ce n’était pas dans mes plans de rester à Arsenal. J’étais extrêmement déçu quand Wenger m’a appelé, car j’étais prêt à partir. Je ne pensais pas qu’ils voudraient me garder. Tout était en place, trois clubs attendaient que je dise oui à l’un d’entre eux. (...) Aujourd'hui, je dois me battre deux fois plus et marquer si je veux avoir l’espoir de jouer au match suivant, ce qui est compliqué après avoir fait ma préparation en marge de l’équipe. »

Une fois ses comptes réglés avec son entraîneur, Bendtner s’en est pris aux médias, qu'il accuse d'être responsables de son mal-être :

«  Ça ne m’a pas touché le moins du monde quand j’ai lu tout ce que vous avez écrit et entendu ce que vous avez dit sur moi. Et croyez-moi, j’ai entendu beaucoup de conneries. Il y a tellement de mensonges dans ces histoires. […] Je ne peux pas me comporter de façon que tous les Danois soient contents. Je ne changerai pas. Je dois rester moi-même.  »


On ne demande pas de changer, seulement de marquer. CG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 1 heure 470€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde 2018
Podcast Football Recall Épisode 32 : La France gagne 11-0, le miracle suisse et notre interview de Thomas Meunier
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE
Podcast Football Recall Épisode 31: La France fait le boulot, le naufrage argentin et les votes WTF suisses jeudi 21 juin Pourquoi c’est largement mieux de regarder un match AuBureau plutôt qu’au bureau ? 1