1. //
  2. // 24e journée
  3. // Arsenal/Crystal Palace (2-0)

Arsenal abat le mur de Crystal

Malgré 45 minutes poussives, Arsenal s’impose logiquement face à Crystal Palace (2-0) grâce à un doublé d’Oxlade-Chamberlain. Retour perdant pour Marouane Chamakh à l’Emirates.

Modififié
16 8
ArsenalCrystal Palace : 2-0
Buts : Oxlade-Chamberlain (47e, 73e) pour Arsenal


Il paraît que le bon Bordeaux se bonifie avec le temps. Marouane Chamakh est sans doute l’exception qui confirme la règle. En dehors de sa coupe de cheveux, l’ancien joueur des Girondins n’a plus grand-chose à voir avec celui qui faisait chavirer Chaban-Delmas. Fini la Ligue des champions, le top 5 en Premier League, l’attaquant marocain joue désormais le maintien à Crystal Palace. De retour à l’Emirates ce dimanche après-midi, Chamakh a voulu montrer qu’il n’avait pas perdu tout son football. Et il l’a plutôt bien fait. Présent dans les duels, à l’aise dos au but, il a été l’un des seuls joueurs des Eagles à peser sur la défense d’Arsenal. Largement insuffisant pour inquiéter les Gunners. Venu avec l’ambition d’accrocher le 0-0, Palace s’est contenté de défendre et a été bien incapable de réagir à l’ouverture du score d’Oxlade-Chamberlain qui s’offrira même un doublé.

Özil, seul dans l’ennui

Comme en début de semaine à Southampton, Arsenal réalise une entame de match très timide. Il faut dire que Crystal Palace est venu avec les briques, le mortier et la truelle pour construire un mur autour de sa surface de réparation, ne laissant passer que quelques ballons pour jouer en contre. La rencontre se transforme rapidement en une opposition de handball, les Gunners (75% de possession en première période) tournant sans cesse autour des seize mètres de Palace. Mais sans Wilshere ni Ramsey, Arsenal manque clairement de justesse technique dans le dernier geste. Les combinaisons à trois sont imprécises, les centres ne trouvent presque jamais preneur et Giroud n’est que trop rarement servi dans le sens du but. Seul Özil se distingue dans une mi-temps très faible. L’Allemand délivre quelques caviars, mais Monreal comme Koscielny mangent ça comme des œufs de lump et perdent leur duel avec Speroni.

Chamberlain brise le mur de Crystal

Solide pendant 45 minutes malgré les assauts répétés des Gunners, le Palace de Crystal s’écroule dès le retour des vestiaires. Sur un service génial par-dessus la défense de Cazorla, Oxlade-Chamberlain réussit parfaitement son enchaînement contrôle-lob et trompe Speroni. C’est déjà le dixième but encaissé par Crystal Palace dans le premier quart d’heure de la seconde période cette saison. Arsenal pense avoir fait le plus dur, mais n’est pas loin de se faire surprendre dans la foulée lorsque, sur un centre de Puncheon, Bolasie dévie de la tête vers Jerome qui plonge, mais perd son duel avec Szczęsny. Ce sera la seule véritable occasion des hommes de Tony Pulis. Pour le reste, Arsenal gère tranquillement son avantage. Seul devant la défense, Arteta régale, l’Espagnol distribuant à merveille le jeu de son équipe. Mais l’homme du match s’appelle Oxlade. Servi par Rosický, l’ailier anglais s’appuie sur Giroud d’une belle talonnade. L’international français remise sur Chamberlain qui s’enfonce dans la défense de Palace, repique dans l’axe et trompe une deuxième fois Speroni d’une frappe du droit à ras de terre. Le match est plié et Chamakh sort sous les ovations de l’Emirates. Un stade qui ne lui a décidément jamais vraiment réussi.

Par Quentin Moynet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

George Haggis Niveau : CFA2
Gros gros match de Cazorla

Sinon Lloris au cfc, enorme marade
Note : 1
ça lui va bien cette équipe à Chamack, il fait une sacrée saison.

il est génial cette année le championnat, serré en haut comme en bas : cinq petits points des relégables au 12e!
MindTheGap Niveau : CFA
Bonne pression de Crystal Palace durant la première mi-temps, mais alors quand ils ont le ballon, c'est panique à bord putain, ils savent pas quoi faire avec. A part Bolasie...

Cazorla était partout et Giroud est totalement intégré en PL, le mec subit plus qu'un pivot au hand et il dit rien, fait son taff. Özil a l'air totalement saoulé.
En titre, "Arsenal déjoue le piège de Crystal" aurait été plus classe.

Bon match, bonne mentalité. Quand il y a quelques semaines le patron disait que l'avenir de Chambo était au milieu, je n'y ai pas cru. Mais voilà le match qu'il te sort. Arsène knows ! (C'est marrant d'ailleurs comme Arsenal retrouve son inspiration offensive après la pause. C'était pareil à Southampton d'ailleurs. Merci Tonton.)

Légère déception : je trouve que Podolski a été assez transparent sur l'ensemble du match et Giroud vraiment maladroit en première période. Özil fait son match discrètement comme il en a l'habitude (pas un reproche). Cazorla solide, bonne entrée de Rosicky, Arteta dans son rôle. La défense est en place (sans surprise, mais attention à la fatigue) et mention spéciale à Sir Chesney pour sa parade de taulier en première période.
Ballon d' or-mones Niveau : DHR
Message posté par ouam
il est génial cette année le championnat, serré en haut comme en bas : cinq petits points des relégables au 12e!


Exactement ce qu'on reproche à notre chère Ligue 1 en fait.
@steak. Dac avec toi. Avec Oxlade-Chamberlain qui sort un ptit "Yippee ki yay motherfucker" au gardien adverse après un but
2yemklubapanam Niveau : Ballon d'or
même en 2eme mt c'était beaucoup de passes a 10 pour peu de frappes. assez triste match. mais il faut être deux pour avoir envie de jouer
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Lyon tombe de son nuage
16 8