1. //
  2. // 8e de finale
  3. // Bayern Munich/Arsenal

Arsenal, 13 ans de défaites en Ligue des champions

Une finale (2006), une demie (2009), quatre quarts (2001, 2004, 2008 et 2010) et surtout 7 huitièmes (2002, 2003, 2005, 2007, 2011, 2012, 2013). Les Gunners de Wenger sont bien plus réguliers que le Barça, le Bayern ou Chelsea quand on parle de désillusion européenne. Ce soir, comme depuis 14 ans, Arsenal semble parti pour sombrer trop tôt. Retour sur un parcours européen aux allures d'éternel recommencement.

Modififié
191 59
2000-2001 : Coupés par Cúper

À une époque où les Gunners ne sont pas encore « baby » , où l'étiquette du « loser magnifique » n'est pas encore accolée aux basques des hommes d'Arsène Wenger et où des joueurs anglais ont encore le droit de fréquenter la pelouse d'Highbury, la bande à Henry, Pirès et Viera est déjà capable de se ramasser. Mais avec classe. Après avoir emporté son quart de finale aller contre Valence(2-1), Arsenal se fait gentiment sortir au retour. Pas de déroute, pas de cris, pas de larmes, mais une élimination pépère, presque logique dans la fureur de Mestalla (1-0). La faute à une passe déc' de Jocelyn Angloma putain.

2001-2002 : Le malaise turinois

C'était au temps de la double poule. En ces temps-là, la qualif' pour les quarts était actée avant Noël. Dans un groupe de costauds, au bout de l'épuisement et après douze matchs contre six adversaires différents, Arsenal va finalement tomber. La faute à La Corogne de Makaay et Naybet beaucoup, au Leverkusen de Ballack et Ramelow un peu, mais aussi et surtout au penalty manqué par Henry lors du dernier match à la Juventus. Foutu Stadio delle Alpi.

(à voir après 4,40)
Youtube
2002-2003 : Le chant de Cygan

Incapable de gagner le moindre match à Highbury, battu par l'AJA de Kapo, Boumsong et Fadiga (1-2) au cours de la première phase avant d'être éliminé dans un groupe composé de l'Ajax, de l'AS Rome, et de Valence, Arsenal ne méritait sans doute pas mieux qu'une élimination précoce à l'automne 2003. En pleine furie Van Nistelrooy avec Manchester United, les Gunners peuvent compter sur Thierry Henry, mais doivent composer avec Pascal Cygan. CQFD

Youtube
2003-2004 : Invincibles mais vaincus

À quelques semaines d'un record d'invincibilité en championnat qui s'apprête à faire date, Arsenal va pourtant tomber contre un Chelsea boosté par l'arrivée quelques mois plutôt de Roman Abramovitch. Pas encore de Drogba, mais un renouvellement d'effectif complet qui permet aux Blues de briller sur la scène européenne. Geremi, Duff, Mutu, Joe Cole, Crespo, Veron, Makelele et Parker s'amusent ainsi à chambouler une première fois les plans de Wenger. Dans le même temps, et avant de s'envoler pour Londres, Didier Drogba se chauffait tranquille contre l'Inter et Newcastle avec l'OM.

2004-2005 : Demichelis était trop fort

Après s'être éclaté contre Rosenborg, le Pana et même le PSV, Arsenal découvre le haut niveau dès les huitièmes de finale. Quoique. Avec un milieu Hasan Salihamidzic, Torsten Frings, Martin Demichelis, le Bayern c'est déjà Hollywood, mais pas encore le Barça. Ça reste amplement suffisant pour fesser des Gunners en mode perdition et fin de génération dorée dès la manche aller (3-1). Pour l'honneur et parce qu'Arsène a toujours aimé les victoires sans suite, Henry sauvera la mise au retour (1-0).

2005-2006: La détresse de Pirès

Après un parcours parfait, qui les a vus dominer l'Ajax en poule, puis éliminer coup sur coup le Real Madrid, la Juventus, puis le Villarreal de Manuel Pellegrini en demi-finale, les Gunners atteignent pour la première fois de leur histoire la finale de la Ligue des champions. À Saint-Denis, les Gunners affrontent le Barça de Ronaldinho, et cela commence mal pour eux. Jens Lehmann manque sa sortie sur Eto'o, et se fait logiquement expulser, dès la 18e minute. À 10, les hommes de Wenger vont tout de même réussir à ouvrir le score, sur une tête de Sol Campbell (1-0, 36'). La deuxième mi-temps est à l'avantage des Blaugrana, qui vont attendre le dernier quart d'heure pour planter leurs couteaux dans le dos des Gunners. Eto'o (1-1, 75') puis Belletti (1-2, 80') douchent les derniers espoirs londoniens en mettant un terme à la plus belle épopée européenne des Londoniens. Assurément la défaite la plus cruelle. Robert Pirès en cauchemarde encore.

Youtube
2006-2007 : Cocu par Alex

Parce qu'Alex a un jour eu 25 ans et que Cocu a toujours été plus manieur de ballon que meneur d'hommes, le PSV Eindhoven se révèle un os trop difficile à ronger pour cet Arsenal-là. La faute à Adebayor plus qu'à Gomes, à Lehmann plus qu'à Alex. Bref, une histoire de gardien sans mains, sans tête et sans idées qui allait faire d'Arsenal la mauvaise surprise de ces huitièmes de finale. Défaits à l'aller (1-0), les Gunners ne peuvent faire mieux qu'un nul à la maison (1-1). Le début d'une longue agonie. Déjà.

2007-2008 : Flashé par Babel

Quand Walcott déboule plein axe à la 84e minute de ce match de dingue, Usain Bolt n'est même pas encore champion olympique et Arsenal parti pour sortir Liverpool dans l'enfer d'Anfield. Oui, mais non. Après qu'Hyypiä et Torres ont fait parler leurs tignasses blondes, c'est au tour du prometteur Ryan Babel d'éclabousser Kolo Touré et Arsenal de sa pointe de vitesse. Au bout d'un des quarts les plus haletants de la décennie, Arsenal est éliminé (1-1, 2-4). Mort avec ses idées, mais mort quand même.

Youtube
2008-2009: La plus pédophile

Trois ans après leur défaite en finale, les Gunners sont de retour en demie, face à leur rival mancunien. S'ils s'inclinent sur la plus petite des marges à Old Trafford, sur un but de John O'Shea, les Gunners sont prêts à en découdre au retour, à l'Emirates Stadium. Mais ce soir-là, Cristiano Ronaldo est tout simplement inarrêtable. Sur un nuage, le Portugais commence son festival en offrant une passe décisive à Park Ji-Sung. Trois minutes plus tard, le récital continue avec un coup franc direct, de 35 mètres. En seconde période, C-Ron est à l'origine et à la conclusion d'un contre supersonique, pour le troisième but des Red Devils. Le penalty inscrit par Van Persie n'y changera rien, les Gunners sont tombés ce soir-là contre un extraterrestre. Des hommes contre des enfants, comme dira un Patrice Évra chambreur, prémisse de ses joutes verbales futures.

Youtube
2009-2010 : Punis par Messi

Après être sorti d'un groupe plutôt aisé, et avoir étrillé Porto en huitième, Arsenal tire un Barça ultra-favori de la compétition en quart de finale. Rapidement menés à l'Emirates, grâce à un doublé d'Ibrahimović, les Gunners trouvent les ressources pour arracher le nul, et conserver des chances de créer l'exploit. Un exploit qui se dessine doucement lorsque Bendtner ouvre le score au Camp Nou, à la 18e minute. C'est le moment que choisit Messi pour s'énerver. Un coup du chapeau avant la mi-temps pour calmer tout le monde, puis un dernier but en toute fin de rencontre pour un quadruplé inédit à ce stade de la compétition. Pas de regrets pour les Gunners, ce soir-là, Dieu était argentin.

Youtube
2010-2011 : Le rouge de la honte

Un an après le récital de Messi, Gunners et Blaugrana se retrouvent, en huitième de finale cette fois. À l'aller, les hommes de Wenger réussissent à s'imposer, 2-1, et se rendent à Barcelone en position de qualifié. Si Messi a réussi à ouvrir le score, l'espoir renaît après un but contre son camp de Busquets. Les Gunners tiennent alors le match nul synonyme de quart de finale, mais un fait de jeu va faire basculer la rencontre. Hors-jeu, Van Persie, qui n'a pas entendu le sifflet de l'arbitre, frappe au but et se fait exclure assez inexplicablement. Xavi, puis Messi sur penalty, tirent un trait sur la campagne des Gunners. La défaite la plus dure à avaler.

Youtube
2011-2012 : La vraie-fausse remontada

Dérouillé par un Zlatan suractif, un Robinho inspiré et Boateng encore en mode missile à San Siro (4-0), Arsenal n'a plus grand-chose à espérer d'une manche retour qui sent la prestation tristounette. Sauf qu'après 45 minutes, les flèches d'Arsène ont touché par trois fois la cible d'Abbiati (0-3). On pense l'impossible en train de se produire sous nos yeux. C'était sans compter sur une deuxième période cocoonée par un Gervinho boudeur et un Arsène suicidaire. En quinze minutes, l'Alsacien fait entrer Park et Chamakh. Une vraie fausse bonne idée.

Youtube
2012-2013 : La vraie-fausse remontada (Acte II)

Après être sortis 2es de leur groupe derrière un surprenant Schalke 04, les Gunners affrontent un Bayern Munich qui effraie déjà l'Europe en huitième de finale. Fébriles à domicile, les Gunners encaissent un 1-3 et on se dit que l'affaire est pliée pour les Bavarois. Oui, mais Giroud se charge de distiller le doute dans les têtes bavaroises en ouvrant le score dès la 3e minute au match retour. Les Gunners tiennent tête au Bayern et inscriront même un deuxième but à la 85e minute, par Koscielny. Trop tard, les Gunners sont éliminés à la différence de buts, mais rentrent chez eux la tête haute. Comme (trop) souvent.

Youtube


Par Martin Grimberghs et Paul Piquard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Arthur-FAFI Niveau : DHR
Et avec tout çà quel est le pronostic pour ce soir ?

a. La remontada.
b. La vraie-fausse remontada (Acte III).
c. La déculotta.

Et que le meilleur gagne !
1 finale, 1 demie, 4 quart et bientot 8 huitieme !
C'est bon ! L'année prochaine il iront jusqu'en demie pour des stats parfaite ;)
Arthur-FAFI Niveau : DHR
On peut dire ce que l'on veut sur Wenger et sur Arsenal mais une telle régularité en C1 est une grande performance !
Message posté par Absintholog
1 finale, 1 demie, 4 quart et bientot 8 huitieme !
C'est bon ! L'année prochaine il iront jusqu'en demie pour des stats parfaite ;)


Oui ca fait un peu tache la...
En fait Arsene est un genie : son diplome d'economiste n'est pas la pour faire joli ni acheter a prix bas de jeunes joueurs. Son but dans la vie etait de faire une pyramide de chiffres parfaite! Du coup demie l'annee prochaine puis c'est fini, il pourra partir, c'est bon.

Merci de m'avoir aide a resoudre ce mystere!
Que c'est triste n'empêche, vous allez voir qu'une fois Arsène partis, Arsenal va faire peur (enfin) !
Message posté par Corleone
Que c'est triste n'empêche, vous allez voir qu'une fois Arsène partis, Arsenal va faire peur (enfin) !


Man U fait peur en ce moment. Juste pas dans le bon sens.
Ce sera surement la meme pour Arsenal quand Arsene partira...
RomsteakGary Niveau : DHR
et parceque le destin est une chienne, ils vont gagner 1-0 ce soir...
Note : 12
En finale contre le Barça Lehmann ne se fait pas logiquement expluser, bien au contraire. D'ailleurs on ne voit même pas les images sur la video tellement la décision est ridicule.
En fait si ce connard d'arbitre laisse l'avantage sur la faute de Lehmann, y a 1-0 pour le Barça, but de Giuly, et une magnifique finale qui est définitivement lancée. Au lieu de quoi, l'arbitre siffle, met un rouge, et transforme le match en attaque défense (surtout après le but de Campbell), et prive Pirès de cette belle finale.

A voir ici à partir de 24'17 sur la video

http://www.youtube.com/watch?v=SgdAbR1HkN4

Et je dis ça tout en étant supporter du Barça, c'est juste que gagner dans ces conditions ça rend (légèrement) la victoire moins savoureuse qu'à 11 contre 11.

Arbitre de merde, vraiment. D'autant plus que l'avantage est tellement évident...
Qu'est ce que je kiffe ce club c'est fou.

Une équipe de loser éternel (8 ans, oui, c'est un éternité !), mais une équipe que j'adore voir jouer.

J'espère qu'Arsène aura, lui aussi le droit à sa statue, à côté de celle de Thierry Henry.

Go Gunners ! J'espère qu'ils sortiront, au moins, la tête haute !
P'tit Filet Niveau : CFA
Pas 1-0.

2-0 à la mi-temps. Mais 2-1 à l'arrivée, avec un but du FC Hollywood à la 88eme.

Au hasard, Muller, de près.

De toute façon, Tonton mise tout sur la Cup, et cette fois, y'a pas intérêt à se chier dessus comme en 2011 (bon, ok, c'était pas la même coupe).
Note : 1
Message posté par P'tit Filet
Pas 1-0.

2-0 à la mi-temps. Mais 2-1 à l'arrivée, avec un but du FC Hollywood à la 88eme.

Au hasard, Muller, de près.

De toute façon, Tonton mise tout sur la Cup, et cette fois, y'a pas intérêt à se chier dessus comme en 2011 (bon, ok, c'était pas la même coupe).


Tant qu'on y ait 2-0 à la mi-temps, puis 3-0 à l'heure de jeu qui se transforme en 3-1 dans les arrêts de jeu à cause d'une main involontaire de koscielny sur un tir lui même contré.
le sidaique Niveau : Loisir
Perso , je ne me suis toujours pas remis du carton rouge de van persie .... chaque fois que je vois un joueur tirer alors qu'il a été signaler hors-jeux je me surprend a réclamer la biscotte . Mais sérieusement il est vraiment immonde ce carton rouge je me demande toujours comment c'est possible . bizzarement c'était les gentils blaugrana en face quoi ... Sinon aurait aussi pue signaler le gros louper de Niklas en fin de match lors de ce meme match ...
Fredinhovic95 Niveau : Ligue 2
0-1 pour arsenal ,j'ai expliqué pourquoi :(
http://www.sofoot.com/photo-ozil-s-excuse-180844.html
Même si je reve que ce scénario se répète:
http://www.youtube.com/watch?v=9lwJyGHvVPg
C'est beau de rêver
floyd pink Niveau : CFA
Message posté par Arthur-FAFI
On peut dire ce que l'on veut sur Wenger et sur Arsenal mais une telle régularité en C1 est une grande performance !


Jean Michel ! Franchement, ok Lyon va pas bien, mais de là à venir commenter sur les forums de So Foot...
L'expulsion de Van Persie.. je crois qu'à sa place je ne quitte pas le terrain, où je demande à tous mes coéquipiers de rentrer au vestiaire avec moi pour montrer l'injustice de la décision.
C'est en ce sens que je me dis que les pros ont quand même un sacré mental ou sont bien "éduqués" car il y a pas mal de décisions où un simple mec lambda peterait la gueule de l'arbitre. C'est bien simple face à de telles injustices mentalement je deviens Al Capone.

Allez ce soir un beau match avec 1% de chance d'exploit qui sait
McMilkshake Niveau : CFA2
Le rouge pour RvP, alors que 5 min après, Messi tire aussi après qu'un hors-jeu soit sifflé contre lui : rien, pas même de carton si je me souviens bien. Plus le penalty. Plus les deux penalties accordés au Barça contre le Milan, dont un inexistant contre Nesta l'année suivante (ou la même année?).

Tout ça m'amène à haïr ce club et son lutin tout mignon qui est en fait un peu trop proche de ses sous.

Déverser sa rage, ça a du bon.
Fredinhovic95 Niveau : Ligue 2
Mikael Silvestre...OMG Man Utd nous a vendu son frère caché
Note : 1
Message posté par Janklod Pino


Tant qu'on y ait 2-0 à la mi-temps, puis 3-0 à l'heure de jeu qui se transforme en 3-1 dans les arrêts de jeu à cause d'une main involontaire de koscielny sur un tir lui même contré.


Tant qu'on y est* sérieux quoi...
Le rouge du Barça... j'en fais encore des nausées, quelle belle carotte
 //  15:21  //  Aficionado du Togo
Note : 1
ils peuvent perdre ce match mais les supporters auront du mal s'il laisse filer la up cette année, hull city wigan et sheffiel utd en 1/2 c'est cadeau
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
191 59