En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 70 ans d'Arrigo Sacchi

Arrigo avant Sacchi : les prémices du calcio totale

Arrigo Sacchi fête ses 70 ans ce vendredi, mais l’entraîneur de légende qu’on connaît aujourd’hui n’a pas eu des débuts faciles sur le banc et encore moins en tant que joueur. Ben oui, avant, le Milan, c’était plus Arrigo que Sacchi.

Modififié
Le calcio totale, une défense de feu, des Néerlandais talentueux et un Milan de légende. C’est souvent ce dont on parle quand on discute d’Arrigo Sacchi, lui qui a révolutionné le football en Italie, mais aussi dans toute l’Europe avec un 4-4-2 totalement retapé, alors que les autres entraîneurs de la Botte l’avaient laissé à l’abandon. Il faut dire que, dans les années 70, tout le monde joue un peu de la même façon, avec un jeu fixe très agressif à la Trapattoni. Pourtant, le natif de Fusignano, dans la région d’Émilie-Romagne, est loin de se douter qu’il va autant révolutionner le football alors qu’il porte la tenue du club de sa petite commune. « Il n’avait pas de qualités techniques, mais c’était un joueur attentif avec des jambes. Il était défenseur latéral, il savait jouer à droite comme à gauche. Ça lui est arrivé de dépanner au centre et même au milieu de terrain, mais il n’avait plus ses points de repère. Il se reposait surtout sur sa capacité à rester concentré et à être attentif à chaque action. Il était très impliqué » , explique Italo Graziani, ami de toujours de Sacchi et préparateur physique à ses côtés du temps de l’Atlético.


L’appel de l’argent l’emporte cependant sur sa passion, et, à 19 ans, Arrigo lâche les crampons et son cartable pour accompagner son papa, Augusto, dans son entreprise de chaussures. Mais on n’échappe pas aussi facilement à son destin, et le foot lui reste en tête, à tel point que, quelques mois plus tard, Arrigo fait son retour à Fusignano avec, cette fois, la casquette d’entraîneur. « Il avait des idées concernant le foot, continue Italo. Des idées bien à lui, mûrement réfléchies. Et quand il décide de faire quelque chose, il le fait jusqu’au bout, à 100%, avec toute l’implication, tout le travail que cela requiert. C’est pour ça qu’il a arrêté le travail avec son père. Il faut aussi dire que les affaires n’allaient pas bien, ils avaient perdu beaucoup d’argent. » Et Arrigo impose directement ce 4-4-2 en zone qui le rendra si célèbre par la suite. « Il voulait absolument jouer avec des jeunes, car ils étaient souvent plus motivés, et il appliquait déjà son jeu en mouvement, en zone. Il ne voulait pas qu’ils jouent avec des rôles fixes comme Trapattoni le faisait à cette époque. » Bien qu’innovante, la tactique bouleverse surtout un schéma implanté depuis longtemps dans la tête des joueurs, et les résultats peinent à arriver. Sa persévérance paie tout de même, puisqu’il arrive enfin à imposer son jeu, et Fusignano monte dans la catégorie amateur supérieure en écrasant toutes les autres équipes sur son passage.

La mélodie de l’entraîneur


À 31 ans, Arrigo lâche finalement sa belle Fusignano pour une pige sans intérêt à Alfonsine, 10 km plus loin, avant de continuer sa route à Bellaria-Igea Marina, sur la côte de l’Émilie-Romagne. Le problème est que ses anciens joueurs avec qui il a enfin réussi à gagner sont restés dans leur club et qu’il s’agit dès lors de tout recommencer à zéro. Sans surprise, les débuts à Bellaria, en quatrième division, sont fastidieux : les joueurs n’ont pas l’habitude de ses entraînements intensifs et sont exténués pour le dimanche, il ne parvient pas à leur enseigner sa tactique, et l’équipe prend raclée sur raclée. « Sacchi avait fini par remettre sa démission aux deux présidents, Alessandro Zamagni et Feruccio Giovanardi, se souvient Luca Zamagni, fils d’Alessandro. Mais ils lui ont fait confiance et ils ont refusé sa démission. À partir de là, Sacchi a commencé à gagner. » Cette simple décision aurait pu tout changer, puisqu’il déclarera plusieurs années plus tard à la télévision italienne qu’il aurait pu arrêter sa carrière d’entraîneur si les présidents avaient accepté qu’il s’en aille.

Et il ne leur faut pas longtemps avant que le jeune coach leur donne raison. Preuve de son expérience, il n’a besoin, cette fois, que d’une demi-saison avant d’imposer son style. « Il a fallu du temps pour que les joueurs apprennent sa tactique, mais, une fois que c’était fait, ils jouaient très bien. Ils jouaient enfin au football, au vrai. Mais il a quand même fallu attendre la fin de la phase aller avant que ça ne se fasse. » Comme à Fusignano deux ans plus tôt, la machine est lancée, et les résultats arrivent enfin. Ainsi, de relégable à la mi-saison, Bellaria arrive à se sauver à la dernière journée en jouant un jeu identique à celui qu’il imposera à Van Basten et Maldini, plus tard. « Sacchi entraînait comme s’il faisait de la musique. Il donnait du rythme à son jeu » , se rappelle Luca, non sans nostalgie dans la voix. Après cette saison riche en émotion, Arrigo se dit qu’il est temps de passer à l’étape supérieur et s’inscrit au cours d’entraîneur, afin d’obtenir la licence professionnelle. Sa vision moderne du football et ses excellents résultats aux examens lui permettront d’en sortir avec les encouragements d’Italo Allodi, président de l’académie.

Arrigo, c’est beau la vie…


À peine sorti, direction Cesena où il entraînera les jeunes pendant trois ans avec, à la clé, le premier titre de champion d’Italie du club dans cette catégorie. C’est d’ailleurs là qu’il fait la connaissance de Walter Bianchi, alors âgé de 15 ans, qui le suivra à travers neuf saisons, jusqu’au Milan. « Je me souviens d’une fois où on avait gagné 4-0 contre les jeunes de la Fiorentina, qui était une très bonne équipe comme l’était le Torino ou la Juventus. Le mardi après le match, on était tous dans le vestiaire en train de parler de cette victoire. Puis, Sacchi est arrivé et a lancé critique sur critique, malgré l’excellent match qu’on avait fait. À un moment, le plus vieux joueur de l’équipe s’est levé et lui a dit qu’il ne comprenait pas sa réaction, qu’on avait gagné 4-0 à Florence et qu’il arrivait encore à dire quelque chose. Sacchi a rigolé, mais c’est pour illustrer à quel point il était passionné par ce sport » , se remémore l’ancien défenseur latéral italien. Après deux ans à Rimini en Division 3, entrecoupés d’une pige chez les jeunes de la Fiorentina pour le coach, les deux hommes se retrouvent à Parme, aussi en Division 3.


Arrigo a beaucoup mûri depuis ses débuts en amateur et il sait désormais comment enseigner sa tactique. Ce qui lui permet de réaliser de bonnes saisons avant de faire l’étalage de tout son talent avec les Parmesans. Selon un de ses anciens joueurs de l’époque, Alessandro Melli, ses entraînements intenses y étaient évidemment pour quelque chose. « Il était très maniaque, très perfectionniste, souligne l’ex-attaquant. Ses exercices étaient très difficiles. Je me souviens d’un lors duquel il nous forçait à élargir nos capacités. On était par deux, et, si le compagnon faisait un geste technique, on devait répondre par un autre différent. S’il faisait un mouvement spécial, on devait aussi en faire un autre. C’était très intense, mais, si on arrivait à surpasser la difficulté, la différence se voyait le dimanche. » Et Bianchi de compléter : « Il voulait qu’on parvienne à prévoir n’importe quelle situation. Par exemple, si on perdait un ballon à tel endroit du terrain, ou si on commettait une erreur à tel moment du match. Il voulait vraiment prévoir toutes les éventualités pour qu’on soit capables de réagir si ça ne se passe pas comme prévu. Que ce soit à Cesena, à Parma ou au Milan, il a toujours travaillé de la même façon, mais toujours en s’améliorant. » Sa première année à Parme se solde par une montée en Division 2, et il est à deux doigts de rejoindre l’élite la saison suivante. C’est d’ailleurs à ce moment qu’il croisera Berlusconi, qui viendra le féliciter dans les vestiaires après la défaite du Milan par l’équipe de Sacchi en Coupe d’Italie. « Mais c’est qui ? » , demande un journaliste au président du Milan en désignant son nouvel entraîneur au teint pâle et au crâne dégarni. « L’entraîneur avec la paranoïa de la victoire » , répond Berlusconi.


Par Giuliano Depasquale
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:13 288€ à gagner avec Barça, Man City & Lyon Hier à 22:39 L'UEFA crée "la Ligue des Nations" 40 Hier à 15:00 153 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1
mercredi 20 septembre OFFRE SPÉCIALE - FIFA 18 à 46,99 € seulement !
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
mercredi 20 septembre Quand les joueurs de Sankt-Pauli chassent des hooligans 3 mercredi 20 septembre Carlos Tévez chambre les footballeurs chinois 56 mercredi 20 septembre Énervé, il fait mine de se masturber 21 mercredi 20 septembre Čeferin espère plus de soutien politique 14 mercredi 20 septembre L'entraîneur d'Antalyaspor prend la porte 16
mercredi 20 septembre Neuchâtel : trois des quatre gardiens absents, un croupier gardera les cages 11 mercredi 20 septembre La douceur de Slimani 8 mercredi 20 septembre Quand le sponsor de Burnley insulte ses propres joueurs 6 mercredi 20 septembre Paco Jémez était à Mexico lors du séisme 6 mardi 19 septembre Tianjin Quanjian ne veut plus d'Aubameyang 8 mardi 19 septembre Qui es-tu, UEFA League Nations ? 34 mardi 19 septembre Infantino pense que le fair-play financier est un grand succès 39 mardi 19 septembre Un joueur de Majorque sauvé en plein match 4 mardi 19 septembre Mbappé et Dembélé nommés pour le Golden Boy 2017 11 mardi 19 septembre Rafael Márquez reprend l'entraînement 6 mardi 19 septembre Bony chante à sa gloire lors de son bizutage 2 lundi 18 septembre Un joueur assassiné à l'entraînement 24 lundi 18 septembre 341€ à gagner avec l'AS Roma & le Milan AC lundi 18 septembre Lyon-Duchère : club recherche supporters 19 lundi 18 septembre 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1 lundi 18 septembre Un site de pari annonce un footballeur décédé comme possible coach de Birmingham 4 lundi 18 septembre Mâcon : il sauve son pote avec des ciseaux 21 dimanche 17 septembre Ligue 1 - 6e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Liga - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Premier League - 5e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Serie A - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Bundesliga - 4e journée - Résultas et Classements dimanche 17 septembre Rejoignez SoFoot.com sur Facebook ! dimanche 17 septembre Rejoignez SO FOOT sur Facebook ! dimanche 17 septembre Harry Redknapp remercié par Birmigham City 4 samedi 16 septembre Kurzawa offre son maillot sur le périphérique 18 vendredi 15 septembre 426€ à gagner avec le PSG, Milan AC & Juventus vendredi 15 septembre Un club allemand au tribunal pour défendre ses positions antinazies 25 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! 1 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! jeudi 14 septembre 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 4 jeudi 14 septembre Deux championnes du monde rejoignent la campagne de Juan Mata 3 jeudi 14 septembre Club América vient en aide aux victimes du tremblement de terre 2 jeudi 14 septembre Villas-Boas va faire l'objet d'une procédure disciplinaire 14 jeudi 14 septembre Vers une Liga Iberica en 2019 ? 29 jeudi 14 septembre Mondial 2018 : Les premiers billets sont en vente 15 jeudi 14 septembre FIFA : Infantino visé par une nouvelle plainte 9 mercredi 13 septembre Villas-Boas accuse son adversaire de sabotage 13 mercredi 13 septembre Tévez en surpoids 32 mercredi 13 septembre Eibar chambre Leganés 4 mercredi 13 septembre Ribéry énervé d'être remplacé 22 mardi 12 septembre 522€ à gagner avec Manchester City & Naples 1 mardi 12 septembre Barcelone, Chelsea et City dévoilent leur maillot third 36 lundi 11 septembre 255€ à gagner avec le PSG & Manchester United lundi 11 septembre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 11 septembre Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! lundi 11 septembre Gignac et Kolodziejczak au secours des sinistrés mexicains 6 lundi 11 septembre Pourquoi faut-il succomber à l’offre Club VIP RueDesJoueurs 3 lundi 11 septembre Le magnifique coup franc de Veretout 7 dimanche 10 septembre Le but impossible de Diamanti 15 dimanche 10 septembre Huntelaar a de beaux restes 11 vendredi 8 septembre 768€ à gagner avec Lyon, Naples & Torino 1 jeudi 7 septembre Le club de Calais en voie de disparition 28 mercredi 6 septembre Čeferin pour un mercato plus court 7 mercredi 6 septembre LIVE : la conférence de présentation de Mbappé 34 mercredi 6 septembre Quand la télé péruvienne s'enflamme... 23 mardi 5 septembre Serge Aurier rend hommage au PSG 34 mardi 5 septembre Bibiana Steinhaus dans le grand bain dès ce week-end 13 mardi 5 septembre Un ticket Beckham-Ronaldo en MLS ? 15 mardi 5 septembre Dele Alli risque une suspension 32 lundi 4 septembre L'Allemagne déroule, l'Angleterre sur la voie royale 32 dimanche 3 septembre Mbappé titulaire avec les Bleus 20 dimanche 3 septembre Alessandrini régale encore Los Angeles 4 dimanche 3 septembre Quand Isco mystifie Verratti 21 samedi 2 septembre Augustin écarté du groupe France espoirs 22 samedi 2 septembre Une ligne d'appel pour les arbitres agressés 2 vendredi 1er septembre Le PSG se dit « surpris » par l'UEFA 89 vendredi 1er septembre L'UEFA ouvre une enquête sur le PSG 105 vendredi 1er septembre Le PSG envoie Guedes s'aguerrir à Valence 23 vendredi 1er septembre Mbappé sera présenté mardi au Parc 41 vendredi 1er septembre Un troisième maillot rétro pour les Hammers 10 vendredi 1er septembre Les folies du mercato anglais 20 vendredi 1er septembre L'improbable c.s.c d'Arturo Vidal 27 jeudi 31 août La volée magique de Thomas Lemar 14 jeudi 31 août Le joli but de Naby « Maradona » Keita 2 jeudi 31 août Griezmann perce la défense des Pays-Bas ! 6 jeudi 31 août Kylian Mbappé rejoint le PSG ! 66 jeudi 31 août Débat : De quoi la Juventus est-elle le nom ? jeudi 31 août Accord Benfica-OM pour Mítroglou 92