En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 17 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 70 ans d'Arrigo Sacchi

Arrigo avant Sacchi : les prémices du calcio totale

Arrigo Sacchi fête ses 70 ans ce vendredi, mais l’entraîneur de légende qu’on connaît aujourd’hui n’a pas eu des débuts faciles sur le banc et encore moins en tant que joueur. Ben oui, avant, le Milan, c’était plus Arrigo que Sacchi.

Modififié
Le calcio totale, une défense de feu, des Néerlandais talentueux et un Milan de légende. C’est souvent ce dont on parle quand on discute d’Arrigo Sacchi, lui qui a révolutionné le football en Italie, mais aussi dans toute l’Europe avec un 4-4-2 totalement retapé, alors que les autres entraîneurs de la Botte l’avaient laissé à l’abandon. Il faut dire que, dans les années 70, tout le monde joue un peu de la même façon, avec un jeu fixe très agressif à la Trapattoni. Pourtant, le natif de Fusignano, dans la région d’Émilie-Romagne, est loin de se douter qu’il va autant révolutionner le football alors qu’il porte la tenue du club de sa petite commune. « Il n’avait pas de qualités techniques, mais c’était un joueur attentif avec des jambes. Il était défenseur latéral, il savait jouer à droite comme à gauche. Ça lui est arrivé de dépanner au centre et même au milieu de terrain, mais il n’avait plus ses points de repère. Il se reposait surtout sur sa capacité à rester concentré et à être attentif à chaque action. Il était très impliqué » , explique Italo Graziani, ami de toujours de Sacchi et préparateur physique à ses côtés du temps de l’Atlético.


L’appel de l’argent l’emporte cependant sur sa passion, et, à 19 ans, Arrigo lâche les crampons et son cartable pour accompagner son papa, Augusto, dans son entreprise de chaussures. Mais on n’échappe pas aussi facilement à son destin, et le foot lui reste en tête, à tel point que, quelques mois plus tard, Arrigo fait son retour à Fusignano avec, cette fois, la casquette d’entraîneur. « Il avait des idées concernant le foot, continue Italo. Des idées bien à lui, mûrement réfléchies. Et quand il décide de faire quelque chose, il le fait jusqu’au bout, à 100%, avec toute l’implication, tout le travail que cela requiert. C’est pour ça qu’il a arrêté le travail avec son père. Il faut aussi dire que les affaires n’allaient pas bien, ils avaient perdu beaucoup d’argent. » Et Arrigo impose directement ce 4-4-2 en zone qui le rendra si célèbre par la suite. « Il voulait absolument jouer avec des jeunes, car ils étaient souvent plus motivés, et il appliquait déjà son jeu en mouvement, en zone. Il ne voulait pas qu’ils jouent avec des rôles fixes comme Trapattoni le faisait à cette époque. » Bien qu’innovante, la tactique bouleverse surtout un schéma implanté depuis longtemps dans la tête des joueurs, et les résultats peinent à arriver. Sa persévérance paie tout de même, puisqu’il arrive enfin à imposer son jeu, et Fusignano monte dans la catégorie amateur supérieure en écrasant toutes les autres équipes sur son passage.

La mélodie de l’entraîneur


À 31 ans, Arrigo lâche finalement sa belle Fusignano pour une pige sans intérêt à Alfonsine, 10 km plus loin, avant de continuer sa route à Bellaria-Igea Marina, sur la côte de l’Émilie-Romagne. Le problème est que ses anciens joueurs avec qui il a enfin réussi à gagner sont restés dans leur club et qu’il s’agit dès lors de tout recommencer à zéro. Sans surprise, les débuts à Bellaria, en quatrième division, sont fastidieux : les joueurs n’ont pas l’habitude de ses entraînements intensifs et sont exténués pour le dimanche, il ne parvient pas à leur enseigner sa tactique, et l’équipe prend raclée sur raclée. « Sacchi avait fini par remettre sa démission aux deux présidents, Alessandro Zamagni et Feruccio Giovanardi, se souvient Luca Zamagni, fils d’Alessandro. Mais ils lui ont fait confiance et ils ont refusé sa démission. À partir de là, Sacchi a commencé à gagner. » Cette simple décision aurait pu tout changer, puisqu’il déclarera plusieurs années plus tard à la télévision italienne qu’il aurait pu arrêter sa carrière d’entraîneur si les présidents avaient accepté qu’il s’en aille.

Et il ne leur faut pas longtemps avant que le jeune coach leur donne raison. Preuve de son expérience, il n’a besoin, cette fois, que d’une demi-saison avant d’imposer son style. « Il a fallu du temps pour que les joueurs apprennent sa tactique, mais, une fois que c’était fait, ils jouaient très bien. Ils jouaient enfin au football, au vrai. Mais il a quand même fallu attendre la fin de la phase aller avant que ça ne se fasse. » Comme à Fusignano deux ans plus tôt, la machine est lancée, et les résultats arrivent enfin. Ainsi, de relégable à la mi-saison, Bellaria arrive à se sauver à la dernière journée en jouant un jeu identique à celui qu’il imposera à Van Basten et Maldini, plus tard. « Sacchi entraînait comme s’il faisait de la musique. Il donnait du rythme à son jeu » , se rappelle Luca, non sans nostalgie dans la voix. Après cette saison riche en émotion, Arrigo se dit qu’il est temps de passer à l’étape supérieur et s’inscrit au cours d’entraîneur, afin d’obtenir la licence professionnelle. Sa vision moderne du football et ses excellents résultats aux examens lui permettront d’en sortir avec les encouragements d’Italo Allodi, président de l’académie.

Arrigo, c’est beau la vie…


À peine sorti, direction Cesena où il entraînera les jeunes pendant trois ans avec, à la clé, le premier titre de champion d’Italie du club dans cette catégorie. C’est d’ailleurs là qu’il fait la connaissance de Walter Bianchi, alors âgé de 15 ans, qui le suivra à travers neuf saisons, jusqu’au Milan. « Je me souviens d’une fois où on avait gagné 4-0 contre les jeunes de la Fiorentina, qui était une très bonne équipe comme l’était le Torino ou la Juventus. Le mardi après le match, on était tous dans le vestiaire en train de parler de cette victoire. Puis, Sacchi est arrivé et a lancé critique sur critique, malgré l’excellent match qu’on avait fait. À un moment, le plus vieux joueur de l’équipe s’est levé et lui a dit qu’il ne comprenait pas sa réaction, qu’on avait gagné 4-0 à Florence et qu’il arrivait encore à dire quelque chose. Sacchi a rigolé, mais c’est pour illustrer à quel point il était passionné par ce sport » , se remémore l’ancien défenseur latéral italien. Après deux ans à Rimini en Division 3, entrecoupés d’une pige chez les jeunes de la Fiorentina pour le coach, les deux hommes se retrouvent à Parme, aussi en Division 3.


Arrigo a beaucoup mûri depuis ses débuts en amateur et il sait désormais comment enseigner sa tactique. Ce qui lui permet de réaliser de bonnes saisons avant de faire l’étalage de tout son talent avec les Parmesans. Selon un de ses anciens joueurs de l’époque, Alessandro Melli, ses entraînements intenses y étaient évidemment pour quelque chose. « Il était très maniaque, très perfectionniste, souligne l’ex-attaquant. Ses exercices étaient très difficiles. Je me souviens d’un lors duquel il nous forçait à élargir nos capacités. On était par deux, et, si le compagnon faisait un geste technique, on devait répondre par un autre différent. S’il faisait un mouvement spécial, on devait aussi en faire un autre. C’était très intense, mais, si on arrivait à surpasser la difficulté, la différence se voyait le dimanche. » Et Bianchi de compléter : « Il voulait qu’on parvienne à prévoir n’importe quelle situation. Par exemple, si on perdait un ballon à tel endroit du terrain, ou si on commettait une erreur à tel moment du match. Il voulait vraiment prévoir toutes les éventualités pour qu’on soit capables de réagir si ça ne se passe pas comme prévu. Que ce soit à Cesena, à Parma ou au Milan, il a toujours travaillé de la même façon, mais toujours en s’améliorant. » Sa première année à Parme se solde par une montée en Division 2, et il est à deux doigts de rejoindre l’élite la saison suivante. C’est d’ailleurs à ce moment qu’il croisera Berlusconi, qui viendra le féliciter dans les vestiaires après la défaite du Milan par l’équipe de Sacchi en Coupe d’Italie. « Mais c’est qui ? » , demande un journaliste au président du Milan en désignant son nouvel entraîneur au teint pâle et au crâne dégarni. « L’entraîneur avec la paranoïa de la victoire » , répond Berlusconi.


Par Giuliano Depasquale
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 4 heures OFFRE SPÉCIALE : 10€ offerts sans dépôt pour parier chez Winamax !!! il y a 1 heure Un U17 suspendu trente ans pour avoir frappé un arbitre 26 il y a 6 heures 408€ à gagner avec PSG, Lazio & Fiorentina
il y a 4 heures Bastian Schweinsteiger : « Je suis ouvert à toutes propositions » 20 il y a 5 heures Ils ont joué à Marseille ET au PSG (via Brut Sport) il y a 6 heures Luiz Felipe Scolari va quitter Guangzhou Evergrande 19
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 21:22 Le très joli but d'Olivier Giroud 35 Hier à 11:57 Une sauce barbecue géante se frite avec les supporters adverses 27 Hier à 08:59 Il parcourt 6 000 km pour son club sur Football Manager 30 mercredi 18 octobre Lyon-Duchère : Enzo Reale suspendu 7 matchs 11 mercredi 18 octobre Un club de D3 va construire une tribune debout grâce à un crowdfunding 8 mercredi 18 octobre La roulette insolente de JK Augustin 34 mercredi 18 octobre À Coventry, un fan descend sur la pelouse pour engueuler les joueurs 12 mardi 17 octobre 345€ à gagner avec PSG, Bayern & Juventus mardi 17 octobre 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! mardi 17 octobre Zebina condamné à deux ans de prison avec sursis 13 mardi 17 octobre Le fils de Giovinco ambiance les fans de Toronto 3 mardi 17 octobre Troisième commotion cérébrale en six mois pour Birnbaum 10 mardi 17 octobre Une chèvre s'invite sur un terrain de foot en Grèce 12 mardi 17 octobre Arbitre agressé et baston générale dans un match de U19 32 mardi 17 octobre Un maillot pour Halloween créé à Hawaï 6 lundi 16 octobre 216€ à gagner avec Dortmund, Man City - Naples & Real - Tottenham lundi 16 octobre Taarabt met fin à trois ans de disette 16 lundi 16 octobre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 16 octobre Un joueur de Xanthi (Grèce) sanctionné à cause de la mousse 6 lundi 16 octobre Kaká a joué son dernier match à Orlando 12 lundi 16 octobre Un match retardé à cause des confettis 3 lundi 16 octobre Une équipe de D3 argentine déguisée en Lionel Messi 6 lundi 16 octobre Le missile de Guedes avec Valence 21 dimanche 15 octobre Alessandrini nommé pour le trophée du meilleur nouveau venu en MLS 14 dimanche 15 octobre Un match de foot suivi d'un match de rugby sur le même terrain 11 dimanche 15 octobre Pronostic Inter - Milan AC : 431€ à gagner sur le derby ! samedi 14 octobre L'incroyable raté de Mateta 5 samedi 14 octobre Martin Palermo est champion du monde ! (via Brut Sport) samedi 14 octobre Un club de migrants en Andalousie 4 vendredi 13 octobre Découvrez le mini-foot ! (via Brut Sport) vendredi 13 octobre Derby County clashe Nottingham avec un freestyle de rap 4 vendredi 13 octobre Billericay Town FC (D7 Anglaise) recrute deux SDF 4 vendredi 13 octobre À Brescia, les joueurs interrompent l'entraînement pour éviter un PV 1 jeudi 12 octobre Éric Cantona va chanter du Disney 28 jeudi 12 octobre Le Récap "Semaine Internationale" de la #SOFOOTLIGUE 1 jeudi 12 octobre Villarreal s’attaque aux pigeons 20 jeudi 12 octobre Une équipe éliminée sur tapis vert à cause de ses numéros de maillots 16 jeudi 12 octobre Une séance de tirs au but jouée trois semaines après la prolongation 5 mercredi 11 octobre Le Dynamo Dresde ressort son maillot anti-raciste 22 mercredi 11 octobre La voisine avait planqué 186 ballons 47 mercredi 11 octobre L'improbable dégagement en touche d'un remplaçant du Panama 12 mercredi 11 octobre Le feu d'artifice des supporters bosniens 3 mardi 10 octobre George Weah, président du Liberia ? (via Brut Sport) lundi 9 octobre Mondial 2018 : La folie dans les rues du Caire (via Brut Sport) lundi 9 octobre Ballon d'or : la liste des 30 nommés 84 lundi 9 octobre 245€ à gagner avec France-Bélarus & Lettonie-Andorre lundi 9 octobre Quand le pays de Galles foire sa photo d’avant-match 13 lundi 9 octobre Le caramel de quarante mètres d'une joueuse de l'OL 19 lundi 9 octobre Raté incroyable en D4 néerlandaise 6 lundi 9 octobre Ballon d’or : Kane et Lewandowski sont bien là 15 lundi 9 octobre Pronostic France Bélarus : 670€ à gagner sur le match des Bleus ! 1 lundi 9 octobre Ballon d’or : Suárez, Coutinho et Mertens y sont aussi 24 lundi 9 octobre Paraguay : match interrompu pour violences après huit minutes 3 lundi 9 octobre 12 matchs de suspension pour avoir critiqué le district de Moselle 8 dimanche 8 octobre 35 Hollandais font le déplacement pour voir un match de D6 anglaise 6 dimanche 8 octobre La FIFA veut reformer les trêves internationales 20 samedi 7 octobre Une blessure affreuse en Argentine 9 samedi 7 octobre U17 : des IRM pour contrôler l'âge des joueurs 13 samedi 7 octobre QPR a créé un groupe de supporters LGBT 117 vendredi 6 octobre Un nouveau rapport accable l'organisation du mondial au Qatar 42 vendredi 6 octobre Quand des supporters anglais marquent avec un avion en papier 8 jeudi 5 octobre 267€ à gagner avec Bulgarie-France, la Suisse & Iles Féroé-Lettonie jeudi 5 octobre 545€ à gagner sur Bulgarie France ! jeudi 5 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions !!! jeudi 5 octobre Mondial 2018 : la mise en place de la VAR remise en cause 6 mercredi 4 octobre Ivre, Alex Morgan se fait virer de Disney World 39 mercredi 4 octobre Le gardien prend un but gag, les supporters envahissent le terrain 6 mercredi 4 octobre Une équipe espagnole intégralement formée de Sud-Coréens 15 mardi 3 octobre Un triplé dont deux ciseaux en D2 Suisse 3 mardi 3 octobre Emmanuel Eboué fait taire la rumeur VIH 9 mardi 3 octobre Victime d’un malaise cardiaque, il prolonge son contrat 3 mardi 3 octobre Ribéry a payé le salaire de son frère à Bayonne 29 mardi 3 octobre Des fans en colère parce que leur équipe gagne 10 mardi 3 octobre La terrible faute sur Renato Civelli 2 lundi 2 octobre Rocket League dans la vraie vie (via Brut Sport) lundi 2 octobre Emmanuel Eboué atteint de graves problèmes sanguins 21 lundi 2 octobre Les funérailles du club de Modène organisées par ses supporters 12 lundi 2 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions !!! 1 lundi 2 octobre Gignac collecte 241 000 euros pour une fillette atteinte d'une tumeur 4 dimanche 1er octobre Le tifo « Dikkenek » des ultras d'Anderlecht 32 dimanche 1er octobre Il envoie un coup de boule à son coéquipier en plein match 2 dimanche 1er octobre Le ciseau d'Haller 1 samedi 30 septembre Villas-Boas suspendu huit matchs 1 samedi 30 septembre Un club de D6 allemande sponsorisé par une actrice porno 26 samedi 30 septembre Scolari veut envoyer Ancelotti en Chine 4 samedi 30 septembre Le plan machiavélique de Lucas Digne (via Brut Sport) vendredi 29 septembre Le licenciement d’Ancelotti provoqué par cinq joueurs 70 vendredi 29 septembre L'Ukip accusé d'avoir plagié le logo de la Premier League 19 vendredi 29 septembre Griezmann va publier des romans 50 vendredi 29 septembre Le mode "foot en salle" à FIFA... (via Brut Sport) jeudi 28 septembre 258€ à gagner avec Arsenal, Lazio & Torino 2 jeudi 28 septembre 177 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions !!! 1