Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 46 Résultats Classements Options

Arrêt sur image

Dernier message de la page précédente, posté par Blaise Runner
le 07/11/2018 à 19:50
Je l'ai vu et j'ai apprécié bien au-delà de mes attentes. En fait, la promo et les BA du film ne lui rendent pas du tout justice. Bradley Cooper a fait du super boulot pour son premier film en tant que réalisateur, même si on sent bien à quelques niaiseries, raccourcis et facilités que c'est son premier film.

Pour le côté acteur, il est très complémentaire de Lady Gaga. Il chante et elle joue bien mieux qu'attendu, le pari est vraiment réussi là-dessus, comme s'ils s'étaient échangés leur background. Puis, je sais pas trop pourquoi mais j'ai trouvé qu'il y avait un côté Johnny Cash à ce film, ça m'a plu.

On parle d'Oscar pour les acteurs parce qu'au-delà de leur performance, ils ont réussi à moderniser un vieux mythe hollywoodien. C'est le genre de trucs dont raffole l'académie des Oscars.
Réponse de Manalas
le 07/11/2018 à 23:31
Je sors d'A travers le Miroir. À l'occasion des cent ans de Bergman est organisé un petit mois rétrospective de son oeuvre.

J'ai été happé par ce film. Plutôt court (1h30) mais terriblement dense. Le propos a l'air simple mais j'ai le sentiment que je vais mettre un certain temps à le digérer. Il m'a donné envie de voir le Septième Sceau et Persona.

Message posté par Travis Bickle357
Très bon « petit » film. Nerveux, sombre et le basculement dans la violence est stupéfiant.


Thornton en roue libre. Exaltant.
Réponse de Blaise Runner
le 08/11/2018 à 09:29
Me rappelle plus du Septième Sceau, il va falloir que je me revoie ça!
Réponse de O Alegria Do Povo
le 08/11/2018 à 10:07
Excellent film À Travers le Miroir, et l’un des plus beaux rôles d’Harriet Andersson. Et puis y’a ce type que j’adore absolument, Gunnar Björnstrand, un des acteurs qui me bouleverse le plus (ce plan magnifique où il part pleurer dans la cuisine...).
Réponse de Cocoreus
le 09/11/2018 à 10:58
Je vais voir The House That Jack Built ce soir, certains l'ont vu ?
Réponse de Ellory 3.0
le 09/11/2018 à 11:08
Message posté par Cocoreus
Je vais voir The House That Jack Built ce soir, certains l'ont vu ?


Film intéressant si tu es.. ouvert d' esprit dirons nous.
J'aime beaucoup Lars Von Trier, l'utilisation permanente de métaphore donne une profondeur à ses derniers films néanmoins si tu as vu et aimé Nymphomaniac, tu pourrais être déçu des nombreuses similarités entre ces deux films.
Autrement Matt Dillon y est excellent, le propos du film est interessant mais je comprends que ça puisse dégoûter certaines personnes.

(Extrême violence)
Réponse de Cocoreus
le 09/11/2018 à 11:50
Message posté par Ellory 3.0
Film intéressant si tu es.. ouvert d' esprit dirons nous.
J'aime beaucoup Lars Von Trier, l'utilisation permanente de métaphore donne une profondeur à ses derniers films néanmoins si tu as vu et aimé Nymphomaniac, tu pourrais être déçu des nombreuses similarités entre ces deux films.
Autrement Matt Dillon y est excellent, le propos du film est interessant mais je comprends que ça puisse dégoûter certaines personnes.

(Extrême violence)


Ok merci Ellory pour ton avis. Je partagerai mon ressenti ce soir après le film. Un ami qui a des goûts similaires aux miens a beaucoup aimé et m'en a dit du très bien donc je suis assez curieux. La violence ne me dérange pas au ciné si elle est intelligemment traitée. Je pense que LVT fait partie des réals inteligents. On verra bien.
Réponse de Hemassy
le 09/11/2018 à 13:20
Un film à voir mais très mineur dans la filmo du danois selon moi qui ici fait mumuze plus qu'autre chose.

Mais bon Mattou y est trop beau et le film est assez drôle donc ça passe.
Ce message a été modifié.
Réponse de Cocoreus
le 09/11/2018 à 23:59
Je sais pas trop quoi en dire ni par où commencer, mais j'ai bien aimé en tout cas. C'est pas un film classique dans le sens où le perso principal n'a pas un but qu'il poursuit tout le film. Là, il fait ses trucs tout seul dans son coin tout en expliquant à un autre mec en voix-off pourquoi il fait ça. Certes ses activités ne sont pas communes (ni légales d'ailleurs). Mais je me suis jamais ennuyé. Quand je suis sorti de la salle, j'ai été voir sur internet combien de temps le film a duré et j'ai été ultra étonné de voir qu'il durait 2h et demi, j'ai pas vu le temps passer. y'a même des moments où j'ai ris de bon coeur, certains passages sont très comiques. Ca discute beaucoup d'art et de la Bible, et à ce propos, l'épilogue du film part complètement en couille et ça rajoute une superbe saveur au film, c'est une grosse rupture par rapport au déroulé des 2 premières heures mais c'est trop cool. La narration avec ces voix-off qui discutent donne un aspect documentaire sur le perso de jack, et c'est renforcé par la caméra qui bouge beaucoup comme dans les docus, et souvent elle prend le temps de faire le point pendant le plan. Y'a aussi un code avec la couleur rouge etc...
BREF, c'est vraiment bien et j'encourage tout le monde à y aller, mais faut quand même avoir le coeur bien accroché car j'ai oublié de dire qu'on parle d'un tueur en série qui met en scène des cadavres. C'est violent, glauque, mais c'est bien fait. A vous de voir s'il peut vous convenir

A bientôt sur allociné
Réponse de Manalas
le 13/11/2018 à 14:19
Je ne l'avais jamais vu alors que je suis pourtant plutôt friand du genre mais Training Day, exception faitese ses dix, quinze dernières minutes est vraiment pas mal et Denzel Washington fabuleux. Idem pour Hawkes, toujours eu de l'affection pour cet acteur et cte gueule passe partout
Réponse de Manalas
le 13/11/2018 à 14:20
D'ailleurs, si Travis passe par ici je vais voir "Faces" de Cassavetes ce soir. Un avis ? Histoire que je le lise dmain
Réponse de Manalas
le 13/11/2018 à 14:20
D'ailleurs, si Travis passe par ici je vais voir "Faces" de Cassavetes ce soir. Un avis ? Histoire que je le lise dmain
Réponse de Travis Bickle357
le 13/11/2018 à 15:10
Message posté par Manalas
D'ailleurs, si Travis passe par ici je vais voir "Faces" de Cassavetes ce soir. Un avis ? Histoire que je le lise dmain


Oh... Ça fait une éternité que je l’ai vu. Aride, long, pas très aimable pour le genre humain. Husbands et Gloria restant mes préférés.
Réponse de stavosky
le 13/11/2018 à 16:28
Message posté par Manalas
Je ne l'avais jamais vu alors que je suis pourtant plutôt friand du genre mais Training Day, exception faitese ses dix, quinze dernières minutes est vraiment pas mal et Denzel Washington fabuleux. Idem pour Hawkes, toujours eu de l'affection pour cet acteur et cte gueule passe partout


Ah Training Day, un petit souvenir de plaisir pour certaines scènes. Bon, il y a des côtés culcul notamment vers la fin. Comme tu le dis, Denzel Washington est incroyable dedans. Je me rappelle que lorsque je l'avais vu que c'était une des plus belles performances d'acteurs que j'avais pu voir.

Ethan Hawkes est éminemment sympathique mais ça reste malgré tout un acteur pas incroyable. Jamais transcendant et pas mal de surjeux dans ce que j'ai pu voir.
Réponse de Travis Bickle357
le 13/11/2018 à 17:11
Message posté par Manalas
Je ne l'avais jamais vu alors que je suis pourtant plutôt friand du genre mais Training Day, exception faitese ses dix, quinze dernières minutes est vraiment pas mal et Denzel Washington fabuleux. Idem pour Hawkes, toujours eu de l'affection pour cet acteur et cte gueule passe partout


Si tu as aimé Training Day, je te conseille Brooklyn’s Finest du même réalisateur. Avec un étonnant Richard Jouir [mais sans Sandrine Troforte, cette fois ;)]
Réponse de O Alegria Do Povo
le 13/11/2018 à 17:24
Faces, c'est mon Cassavetes préféré (bien que j'aime aussi beaucoup Husbands). C'est son oeuvre la plus chaotique, la plus braque et la plus sensuelle.
Après, je comprends que certains puissent trouver ça trop déstructuré ou trop hystérique. C'est un film dont on ressort littéralement épuisé.
Ce que j'aime particulièrement, c'est son refus du psychologisme. Le film est très verbeux, mais tout n'y est qu'effleurement, évitement, jusqu'à ce que le vernis craque et révèle des failles béantes, des souffrances trop longtemps restées muettes.
Je déteste le pathos au cinéma, qui n'est souvent qu'un moyen putassier de forcer la sympathie et de simplifier la complexité des sentiments humains. Cassavetes évite ces écueils en prenant tous les risques, celui de rendre ses personnages antipathiques, leurs sentiments contradictoires, leurs souffrances dérisoires. Mais c'est ainsi qu'il parvient à les rendre profondément humains.

SPOIL

Et le plan final est sidérant de beauté abîmée et de simplicité.

J'espère que ça te plaira !
Réponse de O Alegria Do Povo
le 13/11/2018 à 17:24
Faces, c'est mon Cassavetes préféré (bien que j'aime aussi beaucoup Husbands). C'est son oeuvre la plus chaotique, la plus braque et la plus sensuelle.
Après, je comprends que certains puissent trouver ça trop déstructuré ou trop hystérique. C'est un film dont on ressort littéralement épuisé.
Ce que j'aime particulièrement, c'est son refus du psychologisme. Le film est très verbeux, mais tout n'y est qu'effleurement, évitement, jusqu'à ce que le vernis craque et révèle des failles béantes, des souffrances trop longtemps restées muettes.
Je déteste le pathos au cinéma, qui n'est souvent qu'un moyen putassier de forcer la sympathie et de simplifier la complexité des sentiments humains. Cassavetes évite ces écueils en prenant tous les risques, celui de rendre ses personnages antipathiques, leurs sentiments contradictoires, leurs souffrances dérisoires. Mais c'est ainsi qu'il parvient à les rendre profondément humains.

SPOIL

Et le plan final est sidérant de beauté abîmée et de simplicité.

J'espère que ça te plaira !
Réponse de O Alegria Do Povo
le 13/11/2018 à 17:26
Désolé pour le doublon.
Ce message a été modifié.
Réponse de Blaise Runner
le 13/11/2018 à 19:35
Message posté par Manalas
Je ne l'avais jamais vu alors que je suis pourtant plutôt friand du genre mais Training Day, exception faitese ses dix, quinze dernières minutes est vraiment pas mal et Denzel Washington fabuleux. Idem pour Hawkes, toujours eu de l'affection pour cet acteur et cte gueule passe partout

Message posté par stavosky
Ah Training Day, un petit souvenir de plaisir pour certaines scènes. Bon, il y a des côtés culcul notamment vers la fin. Comme tu le dis, Denzel Washington est incroyable dedans. Je me rappelle que lorsque je l'avais vu que c'était une des plus belles performances d'acteurs que j'avais pu voir.

Ethan Hawkes est éminemment sympathique mais ça reste malgré tout un acteur pas incroyable. Jamais transcendant et pas mal de surjeux dans ce que j'ai pu voir.


Je vous rejoins sur Training Day, vraiment bien fichu ce film. Les deux acteurs en lead sont vraiment excellents, même chose pour certains rôles secondaires comme celui de Scott Glenn en ripou vétéran. Et Eva Mendes dans ce film, c'est fracture de la rétine au premier regard! Le scénario est vraiment sympa, y a effectivement la fin qui jure un peu avec ce qui précède mais le côté outrancier de Denzel garde le film en vie. C'est marrant de se dire qu'Antoine Fuqua et David Ayer sont derrière cette petite pépite, ils se sont bien gâchés quand on regarde ce qu'ils ont fait récemment, Equalizer pour le premier et Suicide Squad pour le second.

En parlant d'Ethan Hawke, c'est clairement un de mes acteurs favoris tant il est couteau-suisse. Rien que pour ses rôles dans Gattaca, Good Kill et Boyhood, ce type mérite une plus grande reconnaissance. Ça montre aussi qu'il choisit bien ses films.
Réponse de O Alegria Do Povo
le 13/11/2018 à 20:16
Il est bien aussi dans les autres films de Linklater. Et puis Génération 90, je garde une certaine sympathie pour ce film (aaah Wynona...).
Réponse de stavosky
le 13/11/2018 à 20:21
Message posté par O Alegria Do Povo
Il est bien aussi dans les autres films de Linklater. Et puis Génération 90, je garde une certaine sympathie pour ce film (aaah Wynona...).


Eh bien si vous aimez Ethan Hawkes, évitez à tous prix Prédestination. Un film qu'on m'avait imposé et une belle merde par la même occasion.
Réponse de Blaise Runner
le 13/11/2018 à 22:27
Message posté par O Alegria Do Povo
Il est bien aussi dans les autres films de Linklater. Et puis Génération 90, je garde une certaine sympathie pour ce film (aaah Wynona...).


Ça fait longtemps qu'il traîne sur mon disque dur celui-là. Il me semble qu'il y a aussi Ben Stiller dedans. Mais Wynona, elle est clairement spéciale à mes yeux depuis Edward aux Mains d'Argent, quand Burton avait encore le feu sacré (cette scène sous la neige, ça m'émerveille toujours autant...). A tel point qu'elle éclipse Charlize Theron dans Celebrity pour moi. Elle a fait un joli retour récemment avec Black Swan et Stranger Things. En Jo March, elle est également parfaite avec déjà Christian Bale et la toute jeune Kirsten Dunst.
Réponse de O Alegria Do Povo
le 13/11/2018 à 23:14
Oui, c'est même réalisé par Ben Stiller (qui derrière fera le désopilant Cable Guy).

Wynona, je la kiffe depuis Beetlejuice. Sa séquence avec Gena Rowlands dans Night on Earth est ma préférée. Et je trouve que le film en costume lui sied aussi très bien (Le Temps de l'Innocence, Dracula, et - t'as bien raison de le citer - elle est très chouette en Jo March).

Je suis allé sur wiki pour me remémorer sa filmo, et là je découvre que son daron était l'éditeur de Thimothy Leary, et pote avec Ginsberg et K Dick. Et je la kiffe encore plus.
Réponse de Manalas
le 14/11/2018 à 01:54
Eh bien j'ai adoré le film, mon entourage (de qualité) aussi. C'est cru, franc, bavard et virevoltant.

Il montre combien les hommes sont misérables et les femmes pathétiques.

Le jeunot qui s'incruste dans le film et toute la symbolique macabre qu'il trimballe, tout vide qu'il est. Socialement, la mort d'Oedipe et le triomphe de Narcisse.

Un chef d'oeuvre.
Ce message a été modifié.
Réponse de Blaise Runner
le 14/11/2018 à 09:30
Message posté par O Alegria Do Povo
Oui, c'est même réalisé par Ben Stiller (qui derrière fera le désopilant Cable Guy).

Wynona, je la kiffe depuis Beetlejuice. Sa séquence avec Gena Rowlands dans Night on Earth est ma préférée. Et je trouve que le film en costume lui sied aussi très bien (Le Temps de l'Innocence, Dracula, et - t'as bien raison de le citer - elle est très chouette en Jo March).

Je suis allé sur wiki pour me remémorer sa filmo, et là je découvre que son daron était l'éditeur de Thimothy Leary, et pote avec Ginsberg et K Dick. Et je la kiffe encore plus.


Je me disais bien en avoir oublié un : Beetlejuice! Michael Keaton est en roue libre totale dedans! J'ai toujours trouvé amusant que le gars qui a joué Batman aurait pu tout aussi bien jouer le Joker. Un autre acteur que je surkiffe ^^
Réponse de stavosky
le 14/11/2018 à 10:15
Message posté par Blaise Runner
Je me disais bien en avoir oublié un : Beetlejuice! Michael Keaton est en roue libre totale dedans! J'ai toujours trouvé amusant que le gars qui a joué Batman aurait pu tout aussi bien jouer le Joker. Un autre acteur que je surkiffe ^^


Michael Keaton, c'est quand même un sacré acteur. Il a jouait beaucoup de rôles différents toujours en étant a minima bon (et pourtant, il y a pas mal de merde). Excentrique en Beetlejuice, "torturé" en Batman, flic cool dans Jackie Brown, papa aimant dans Jack Frost (bon, pas indispensable celui-là).

Très content de son retour en forme.
Réponse de Italia90
le 14/11/2018 à 18:59
Message posté par stavosky
Michael Keaton, c'est quand même un sacré acteur. Il a jouait beaucoup de rôles différents toujours en étant a minima bon (et pourtant, il y a pas mal de merde). Excentrique en Beetlejuice, "torturé" en Batman, flic cool dans Jackie Brown, papa aimant dans Jack Frost (bon, pas indispensable celui-là).

Très content de son retour en forme.


Keaton est également très bon en locataire envahissant dans "Fenêtre sur Pacifique", petit thriller du début des 90's complètement tombé dans l'oubli depuis.
Réponse de Travis Bickle357
le 14/11/2018 à 19:09
Message posté par Italia90
Keaton est également très bon en locataire envahissant dans "Fenêtre sur Pacifique", petit thriller du début des 90's complètement tombé dans l'oubli depuis.


Good choice !
Tourné à SF, notamment. Le Julien Lepers américain est très bon également dans Multiplicity du regretté Harold Ramis.
Réponse de Manalas
le 14/11/2018 à 19:15
Et Birdman !
Réponse de Italia90
le 14/11/2018 à 19:17
Message posté par Travis Bickle357
Good choice !
Tourné à SF, notamment. Le Julien Lepers américain est très bon également dans Multiplicity du regretté Harold Ramis.


Tiens merci pour l'info, je ne connais pas. Mais j'adore Ramis, donc ça devrait le faire.
Réponse de Travis Bickle357
le 14/11/2018 à 19:23
Message posté par Italia90
Tiens merci pour l'info, je ne connais pas. Mais j'adore Ramis, donc ça devrait le faire.


U’re welcome. Et puis il y a Andie !
Réponse de Travis Bickle357
le 14/11/2018 à 19:27


C’est pas mal Birdman mais les affèteries d’Iñarritu sont pénibles.
Réponse de Italia90
le 14/11/2018 à 19:29
Message posté par Travis Bickle357
U’re welcome. Et puis il y a Andie !


Ah, si en plus tu sors les arguments les plus forts d'entrée...

Sacré Egon.
Réponse de Travis Bickle357
le 14/11/2018 à 19:33
On se faisait la réflexion suivante avec un pote : c’est incroyable que certains films ne soient plus diffusés.
On égrenait les Troubles de Petersen, À Double Tranchant de Marquand, Huit Millions Façons de Mourir de Ashby, le Verdict de Lumet, Traquée de Scott, etc...
Réponse de Manalas
le 14/11/2018 à 19:35
Message posté par Travis Bickle357
C’est pas mal Birdman mais les affèteries d’Iñarritu sont pénibles.


Je ne serais pas loin de penser comme toi (Babel et The Revenant ont été des tortures) mais Birdman m'avait vraiment impressionné. Je l'avais vu le même jour que Whiplash, j'en étais ressorti ébaubi.
Réponse de Manalas
le 14/11/2018 à 19:36
Message posté par Travis Bickle357
On se faisait la réflexion suivante avec un pote : c’est incroyable que certains films ne soient plus diffusés.
On égrenait les Troubles de Petersen, À Double Tranchant de Marquand, Huit Millions Façons de Mourir de Ashby, le Verdict de Lumet, Traquée de Scott, etc...


En parlant de Lumet, tu as lu "Making Movies" ?
Réponse de Travis Bickle357
le 14/11/2018 à 19:40
Message posté par Manalas
En parlant de Lumet, tu as lu "Making Movies" ?


Nein. Warum ?
Birdman, c’était bien, pas de souci. Mais ces manières de signifier à chaque plan : regardez comme je suis un grand cinéaste me gonflent souverainement.
Réponse de Travis Bickle357
le 14/11/2018 à 19:42
Message posté par Travis Bickle357
On se faisait la réflexion suivante avec un pote : c’est incroyable que certains films ne soient plus diffusés.
On égrenait les Troubles de Petersen, À Double Tranchant de Marquand, Huit Millions Façons de Mourir de Ashby, le Verdict de Lumet, Traquée de Scott, etc...


Cutter’s Way de Passer !
Réponse de Italia90
le 14/11/2018 à 19:45
Osterman Week-end de Peckinpah, Dead Again de Brannagh, Big Easy de ...? (je sais plus), Final Analysis (un peu caricatural mais le duo féminin, ouch), les comédies policières genre Etroite Surveillance de Badham, Série Noire pour Nuit Blanche de Landis...
Réponse de Manalas
le 14/11/2018 à 19:46
Message posté par Travis Bickle357
Nein. Warum ?
Birdman, c’était bien, pas de souci. Mais ces manières de signifier à chaque plan : regardez comme je suis un grand cinéaste me gonflent souverainement.


Je le lis en ce moment, voulais juste avoir ton idée dessus.

J'peux comprendre, j'ai ce soucis avec Nolan. Je n'ai toutefois pas de souvenir d'une scène qui m'ait happé comme a pu le faire ce magnifique plan séquence au début de The Revenant ou toute la scène de sortie de théâtre à Time Square dans Birdman qui sont des petites pépites de cinéma.
Réponse de Travis Bickle357
le 14/11/2018 à 19:49
Message posté par Italia90
Osterman Week-end de Peckinpah, Dead Again de Brannagh, Big Easy de ...? (je sais plus), Final Analysis (un peu caricatural mais le duo féminin, ouch), les comédies policières genre Etroite Surveillance de Badham, Série Noire pour Nuit Blanche de Landis...


Ahlala... Tu sais à qui parler... de Jim McBride !
Réponse de Travis Bickle357
le 14/11/2018 à 19:58
Message posté par Manalas
Je le lis en ce moment, voulais juste avoir ton idée dessus.

J'peux comprendre, j'ai ce soucis avec Nolan. Je n'ai toutefois pas de souvenir d'une scène qui m'ait happé comme a pu le faire ce magnifique plan séquence au début de The Revenant ou toute la scène de sortie de théâtre à Time Square dans Birdman qui sont des petites pépites de cinéma.


Pour moi, il y a deux Nolan : « l’aimable faiseur », celui, malin, d’Insomnia ou de Mémento. Son premier long en N&B est pas mal aussi. Et puis l’autre... Une espèce de démiurge boursouflé même si certaines scènes d’Interstellar m’ont littéralement happé.
Le mexicain est doué, pas de débat. Et j’ai longtemps privilégié la virtuosité. Suis un fan inconditionnel de Scorsese. Mais l’âge aidant, j’apprécie de plus en plus une forme de sécheresse. A titre d’exemple, si tu me demandes quel est le film sur la boxe que je préfère, je te répondrai sans hésiter que c’est « Nous avons gagné ce soir » de Wise. Pourtant, Ali et Raging Bull sont des putains de films.
Ps : merci pour le conseil de lecture. J’essaierai de me le procurer.
Réponse de Italia90
le 14/11/2018 à 20:06
Le Nolan dont vous parlez, c'est le même qui a crée la série Person of Interest ?
Réponse de Manalas
le 14/11/2018 à 20:12
Message posté par Italia90
Le Nolan dont vous parlez, c'est le même qui a crée la série Person of Interest ?


Non, ça c'est le frère, aussi à la tête de la série de cow boys là
Ce message a été modifié 2 fois.
Réponse de Manalas
le 14/11/2018 à 20:16
Message posté par Travis Bickle357
Pour moi, il y a deux Nolan : « l’aimable faiseur », celui, malin, d’Insomnia ou de Mémento. Son premier long en N&B est pas mal aussi. Et puis l’autre... Une espèce de démiurge boursouflé même si certaines scènes d’Interstellar m’ont littéralement happé.
Le mexicain est doué, pas de débat. Et j’ai longtemps privilégié la virtuosité. Suis un fan inconditionnel de Scorsese. Mais l’âge aidant, j’apprécie de plus en plus une forme de sécheresse. A titre d’exemple, si tu me demandes quel est le film sur la boxe que je préfère, je te répondrai sans hésiter que c’est « Nous avons gagné ce soir » de Wise. Pourtant, Ali et Raging Bull sont des putains de films.
Ps : merci pour le conseil de lecture. J’essaierai de me le procurer.


J'adhère pour Memento, je rajouterais le deuxième Batman tout à fait satisfaisant. Pour Interstellar, la bande-originale y est pour beaucoup à mon sens mais certaines scènes méritent le détour. Le terme de "démiurge" est on ne peut plus juste, il y a cette tendance chez ce gars, au-delà de montrer ses prouesses, à vouloir absolument tout expliquer qui frise l'insulte pour le spectateur. Il raconte, se montre en train de raconter et jouit en le faisant. L'inverse du syndrome Winding Refn
Réponse de stavosky
le 14/11/2018 à 20:20
Message posté par Italia90
Le Nolan dont vous parlez, c'est le même qui a crée la série Person of Interest ?


C'est son frère non?

Sinon, je rejoins les avis au dessus concernant Nolan et Inãrritu.

L'anglais est devenu fatigant à vouloir des films où il se regarde filmer, il se regarde mimer la complexité et où il se regarde créer des dialogues et interactions entre les personnages.

D'ailleurs, parmi les personnes qui se revendiquent admirateur de Nolan, je suis prêt à parier que peu ont du voir ses premiers films (jusqu'à insomnia donc)
Réponse de Travis Bickle357
le 14/11/2018 à 20:28
Message posté par Manalas
Non, ça c'est le frère, aussi à la tête de la série de cow boys là


Message posté par Manalas
J'adhère pour Memento, je rajouterais le deuxième Batman tout à fait satisfaisant. Pour Interstellar, la bande-originale y est pour beaucoup à mon sens mais certaines scènes méritent le détour. Le terme de "démiurge" est on ne peut plus juste, il y a cette tendance chez ce gars, au-delà de montrer ses prouesses, à vouloir absolument tout expliquer qui frise l'insulte pour le spectateur. Il raconte, se montre en train de raconter et jouit en le faisant. L'inverse du syndrome Winding Refn


Le deuxième Batman totalement cannibalisé par un acteur en fusion...
Concernant Refn, je ne saurais te dire car je n’ai pas tout vu. En revanche, Drive, c’est exceptionnel de maîtrise. Une sorte de Melville contemporain mâtiné de Taxi Driver. Quelle claque.
Réponse de Italia90
le 14/11/2018 à 20:33
Merci pour la réponse messieurs.
Sympa la fratrie quand même...
Réponse de Manalas
le 14/11/2018 à 20:39
Message posté par Travis Bickle357


Toujours à contre-pied huhu

Drive c'est génial, au-delà de l'aspect formel je parlerais du changement de registre vers le dernier quart du film. L'atmosphère de la salle qui change du tout au tout, des spectateurs qui se taillent carrément. Un petit rappel qu'un film, ça se fait pour être vu dans un contexte particulier, pas nécessairement devant un triste écran chez soi.

Mais, comme je parlais de syndrome, est venue la suite. Je connais moins sa période plus confidentielle, mais ce qui a été fait postérieurement à Drive était dramatique de nullité: arrogant, faussement complexe, gratuitement provocateur. De la dissidence matinée de champagne.
Réponse de Travis Bickle357
le 14/11/2018 à 20:43
Message posté par Italia90
Merci pour la réponse messieurs.
Sympa la fratrie quand même...


Le frangin collabore à ses films en tant que scénariste producteur, il me semble. Donc oui, sacrée fratrie quand même.
@ Manalas : pourquoi toujours à contre-pied ? ^^
,
Réponse de Manalas
le 14/11/2018 à 20:52
Message posté par Travis Bickle357
Le frangin collabore à ses films en tant que scénariste producteur, il me semble. Donc oui, sacrée fratrie quand même.
@ Manalas : pourquoi toujours à contre-pied ? ^^
,


Parce que tu sors le bon contre-exemple avant même que je ne prenne l'initiative de le faire huhu

Je vais d'ailleurs la prendre en parlant du directeur photo d'Inarittu, Emmanuel Lubezki qui officie aussi pour le deuxième (sur trois) gros réalisateur mexicain du moment (que je préfère par ailleurs): Emmanuel Lubezki. Un génie. Les Fils de l'Homme est d'ailleurs une autre pépite un peu trop mésestimée et j'attends beaucoup de Roma, le nouveau Cuaron.

Connectez vous pour participer à cette discussion