Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // Athletic Bilbao-OM

Aritz, ça glisse...

Qui est l’actuel meilleur buteur de la Ligue Europa ? Aritz Aduriz, 37 ans, un vieux monsieur pimpant. L'arme principale de l'Athletic Bilbao, qui se dresse sur la route de l'OM en huitièmes de finale de la C3.

Modififié
C’est une longue vague bercée par les vents qui revient encore et encore arroser la côte basque. Aritz Aduriz est apparu à l’horizon en septembre 2002, en faisant son entrée face au Barça de Louis van Gaal. Quinze ans et demi après ses grands débuts en pro sous le maillot de l’Athletic Club, l’attaquant au physique élancé n’en finit pas d’éclabousser Bilbao de sa classe de buteur. La semaine passée, en seizième de finale aller de la Ligue Europa, le Basque a claqué un doublé sur la pelouse du Spartak, fidèle à son surnom : El Zorro. Lancé en profondeur par Raúl García, le Renard élimine le gardien d’une touche de balle et ouvre son pied pour marquer le premier but dans les cages vides. Un coup franc est à l’origine du deuxième : alors que le ballon fait deux bandes dans le mur, c’est comme si Aduriz avait deviné ce coup de billard improbable en se retrouvant face au gardien, prêt à conclure à bout portant, en finesse. Avec sept réalisations, il est l’actuel meilleur buteur de la C3. Bref, l'avant-centre est encore parti pour claquer sa vingtaine de pions annuelle. Et l'OM va devoir le surveiller comme un Leone sur le feu.

Comme le bon vin


Aritz Aduriz aura presque attendu ses trente ans avant de connaître sa première sélection en équipe nationale. Et presque six ans de plus pour disputer enfin un tournoi international. C’était l’Euro 2016. Incontestablement, sa plénitude se situe après le cap de la trentaine (cinq saisons à minimum 14 buts en Liga contre zéro au-dessus de 12 auparavant). Et, si, comme le bon vin, Aduriz avait eu besoin de prendre de l’âge afin d'exprimer la pleine mesure de son talent ? « Au début de sa carrière, il croyait qu’en courant plus et en se déplaçant davantage, il serait mieux considéré. Mais ce n’est pas parce que tu transpires plus gros que tu cours mieux le week-end, note Omar da Fonseca. La vieillesse et la maturité l’ont conforté dans ses vraies qualités » , appuie celui qui commente la Liga sur beIN Sports. Aduriz, les qualités d’un attaquant à l’ancienne, terriblement élégant.

Il ne s’emmerde pas à faire des appels sur les côtés pour libérer des espaces ou tâter le cuir. Il peut disparaître d’un match. Mais arrive toujours un instant où Aritz Aduriz va frapper sa cible. Les Marseillais peuvent en témoigner. Il y a deux ans, en Ligue Europa, le Basque laissait le stade Vélodrome sans voix en dégainant une reprise de volée des 35 mètres. À l’automne dernier, face à Valence, son ancien club, l’attaquant transformait un centre raté en passe décisive d'un contrôle soyeux. Rajoutez un jeu de tête digne d’Iván Zamorano, et vous avez une palette beauté complète de chez Yves Rocher.

L’esprit basque sur le terrain


La troisième fut la bonne à Bilbao pour le natif de Saint-Sébastien. Parti à Burgos, puis au Real Valladolid, revenu en 2005, reparti trois ans plus tard à Majorque, puis Valence, où il s’est fait progressivement éclipser par Roberto Soldado, Aduriz est installé à la pointe de l’Athletic Club depuis 2012. Les entraîneurs passent et l’équipe continue de jouer pour son avant-centre. Cette saison, les résultats en Liga sont médiocres (Bilbao est 14e après 24 journées), mais, dans la cathédrale de San Mamés, les fidèles sont bénis par le Padre Aduriz. « Lorsqu’il joue en couverture, il met les bras en avant, c’est malin, filou. Cela incarne l’esprit basque, analyse Omar da Fonseca. Il est dépositaire de cet aspect-là. Il aime la friction, il a besoin de sentir que l’autre lui souffle sur la nuque. »


Réclamé par la vox populi espagnole avant l’Euro en France, retenu par Vicente del Bosque, Aduriz est resté muet lors de ses trois entrées avec la Roja dans la compétition. Trop atypique, l’Aritz, à la pointe d’une équipe qui aimerait rentrer dans le but adverse en faisant des passes au sol. Voilà pourquoi il y a peu de chances de voir son nom noircir la liste de Julen Lopetegui pour la Coupe du monde en Russie. Pour apprécier les vagues, la mer Baltique n'est pas l'idéal, mieux vaut passer l'été au Pays basque.

Par Florian Lefèvre Propos d'Omar da Fonseca recueillis par FL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:36 Harry Redknapp grand vainqueur d'une télé-réalité britannique 8
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 13:40 Gourcuff out jusqu'en 2019 53 Hier à 13:26 L'organisateur de la CAN sera connu le 9 janvier 16